>
>
Test de LocoRoco Remastered (PS4)

TEST de LocoRoco Remastered : A-t-il encore le look, Coco ?

Par Thomas Pillon - publié le

Vous pensiez la saison des remasters terminée ? Haha, mon pauvre ami, vous êtes loin du compte ! Voilà déjà plus d'une décennie que LocoRoco est arrivé pour égayer nos soirées sur feu la première console portable de Sony. A l'époque, le jeu de Tsutomu Kouno avait produit son petit effet avec sa palette de couleurs pastels et son design plus-kawai-tu-meurs. Original en 2006, LocoRoco se plie bien opportunément à la mode qui veut que, désormais, chaque héros disparu tente un come-back des familles. On ne s'était pas dit « Rendez-vous dans dix ans », mais maintenant qu'on y est, autant voir s'il l'on est devenu... des grands hommes. Surtout que là, c'est un jeu de boules.

Pour nos chers lecteurs qui auraient malencontreusement loupé le coche, LocoRoco est un jeu de plate-forme relativement classique de prime abord, à ceci près que l'on n'y contrôle pas directement son personnage. Encore plus dingue : on ne se servira en réalité que des seules gâchettes pour se déplacer ! « Comment diable est-ce possible ?! » me direz-vous. Rangez vos fourches, car l'explication est on ne peut plus simple : dans LocoRoco, vous allez incliner le niveau tout entier pour progresser. Un coup de gâchette gauche, et c'est tout le décor qui bascule, notre héros avec. Hormis cette inclinaison, il vous sera également permis de faire « tilter » le niveau, ce qui revient finalement à faire sauter notre sympathique blob rondouillard.

En bon vegan, le LocoRoco mange des fleurs.

Roule ma poule

Voilà pour la théorie. En pratique, cela fonctionne plutôt bien : notre petite boule jaune (au départ) épouse parfaitement les contours des nombreux niveaux très colorés qui l'attendent. En bon jeu de plate-forme, LocoRoco Remastered coche religieusement toutes les cases du genre : des collectibles à gogo aux zones cachées, en passant par des ennemis de plus en plus farouches, les amateurs ne sentiront jamais perdus. Chaque niveau amènera son lot de glissades vertigineuses, de sauts millimétrés entre plateformes mouvantes ou d'ennemis affamés qui n'hésiteront pas à dévorer votre avatar plein d'embonpoint. On pourra évidemment se contenter de le trimbaler tranquillement jusqu'à la fin de chaque zone, mais ce serait passer à côté de l'essentiel.

Le level design ne souffre d'aucun temps mort.

"J'ai une ossature lourde"

En effet, chaque zone mérite largement d'être parcourue plusieurs fois pour en faire décemment le tour. Avec son tableau récapitulatif de fin de niveau, qui vous fera réaliser à quel point vous êtes passés à côté de tellement de choses, LocoRoco Remastered ravira les adeptes du 100%. On aurait tort de les blâmer. Car parvenir avec ses vingt LocoRoco au but est tout sauf évident ! Il faut tout d'abord dénicher les fleurs qui vous permettront de grossir en gardant le sourire, un élément indispensable dans la mesure où certaines séquences optionnelles requerront un nombre minimum de LocoRoco. Sinon, il y a aussi trois MuiMui à dénicher. Mais entre ceux qui se planquent bien comme il faut et les autres qu'il faudra réveiller avec sa mini-chorale, c'est à croire qu'ils ne voulaient pas qu'on les dérange, ces asociaux.

Admirez-moi ce subtil placement de produit !

El padre loco

Mis bout à bout, tous ces éléments fonctionnent véritablement bien, d'autant plus que le level design se renouvelle en permanence tout au long des cinq mondes, pour notre plus grand plaisir. Mais malgré toutes ses qualités, LocoRoco Remastered nous ferait presque oublier son statut d'usurpateur ! Parfaitement : aussi sympathique soit elle, cette version n'apporte finalement aucune nouveauté par rapport à l'épisode PSP original, si ce n'est un affichage 4K faisant office de service minimum. Et c'est bien dommage, car LocoRoco Remastered nous prouve - s'il était encore nécessaire de le faire - qu'une direction artistique tranchée et une 2D ingénieuse subissent merveilleusement bien le temps qui passe.

Qu'est-ce que je vous disais sur les verges qui s'élèvent ?

LocoRochorale

Car oui, le jeu est beau. Enchanteur même. Car en plus d'une esthétique ô combien charmante, l'aventure offre une bande-son feel good qui flirte avec la ligne rouge mais ne bascule jamais du côté gnan-gnan. Imaginez une zone entre les thèmes débiles de Rayman Origins/Legends et un épisode assagi de Katamari Damacy, rien que ça. Et comme si ça ne suffisait pas, les petits LocoRoco forment dès que l'occasion se présente une chorale bien sage : c'est d'ailleurs là l'unique intérêt de changer de type de personnage, car chaque skin possède sa propre chanson. Réveiller un MuiMui, redonner le sourire au soleil ou voir s'élever des verges multicolores (je vous jure, jouez-y et vous verrez), il n'y a priori rien que le chant innocent de ces braves petites boules ne puisse accomplir.

Bon
7
Originale, mignonne et complète, la formule LocoRoco fonctionne encore très bien près de dix ans après sa sortie. Cette version Remastered offrira à tous les fanas de plateforme traditionnelle de quoi garder le sourire durant une bonne dizaine d'heures. Car avec ses nombreux niveaux et ses items à gogo, l'aventure déroule une partition conséquente qui évite brillamment la redite. À moins que l'on ne développe une réaction cutanée pour son esthétique pastel et son ambiance kawaï, difficile de ne pas adhérer à la formule. Malheureusement, LocoRoco Remastered pêche par fainéantise en ne proposant absolument aucune nouveauté mis à part un affichage 4K pour justifier son nom. Pour peu que vous l'ayez déjà bouclé à l'époque, difficile de justifier un nouveau passage à la caisse, à moins que vous n'ayez, comme moi, égaré le chargeur de cette vieille PSP...
par
+ On aime
  • Un challenge pour les complétionnistes.
  • Des niveaux qui parviennent toujours à se renouveler.
  • Une ambiance Barbapapa délicieusement sucrée.
  • Le gameplay original aux gâchettes.
  • Les glissades de fou des niveaux de glace.
- On n'aime pas
  • Pas le moindre ajout !
  • Une absence de sauvegarde automatique d'un autre âge.
  • Pourquoi ne pas avoir inclus les deux autres épisodes PSP ?
  • Les différents LocoRoco à débloquer n'apportent pas grand chose.
  • Qui a piqué mon chargeur ?
--

Ce jeu n'a pas encore été noté

Ma collection sur PS4
Je l'attends 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo LocoRoco Remastered - 24 images (cliquez pour zoomer)

En bon vegan, le LocoRoco mange des fleurs. Le level design ne souffre d'aucun temps mort. Admirez-moi ce subtil placement de produit ! Qu'est-ce que je vous disais sur les verges qui s'élèvent ?

Top ventes

Console Nintendo Switch Splatoon 2 Noire…
Neuf : 379,99 €
Console Nintendo Switch avec une paire d…
Neuf : 329,99 €
Console Nintendo Switch noire avec manet…
Neuf : 329,99 €
Splatoon 2 Nintendo Switch
donnée non spécifiée
Neuf : 48,89 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 278,90 €
The Legend of Zelda : Breath of the Wild…
donnée non spécifiée
Neuf : 54,99 €
Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Mario Kart 8 Deluxe Nintendo Switch
donnée non spécifiée
Neuf : 47,99 €
Console de jeux Sony PS4 Slim 1 To + Hor…
Neuf : 378,28 €
Casque de réalité virtuelle PC Oculus Ri…
Neuf : 449,00 €
Console Sony PS4 500 Go Argent + 2ème ma…
Neuf : 349,99 €
Console Nintendo New 3DS XL Bleu Métalli…
Neuf : 179,99 €
Console Sony PS4 500 Go Or + 2ème manett…
Neuf : 349,99 €
Console PS4 Pro Sony 1 To + Jeu Tekken 7
Neuf : 419,99 €
6 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (6)