>
>
Test de Madden NFL 09 (Xbox 360)

Test : Madden NFL 09 (Xbox 360)

John, je te plaque.
Par conker83 - publié le
Image

Après 20 ans de bons et loyaux services dans les jeux vidéo, John Madden, commentateur légendaire, n'en a pas fini de faire vendre des millions d'exemplaires de sa série éponyme, si bien qu'EA Sports nous a assuré de fêter dignement cet anniversaire. Mais après avoir enterré la forte concurrence en achetant la licence exclusive de la NFL en 2005, Madden aura-t-il encore les reins assez solides pour nous rapprocher de la simulation ultime ou va-t-il trouver un énième prétexte pour nous faire débourser 70€ ?

Tous les joueurs de la NFL mouillent le maillot chaque année, pas seulement parce qu'ils ont peur de se faire choper après avoir pris trop de dope, mais aussi parce qu'ils attendent de savoir qui sera sur la jaquette de chaque nouveau volet de Madden. Non pas qu'ils veuillent absolument se trouver dessus... mais ils craignent sans doute la terrible malédiction qui frappe la série depuis 2000. En effet, chaque joueur faisant la couverture du jeu peut être certain qu'il verra sa prochaine saison pourrie par des blessures à répétition ou de grosses baisses de performances. Mais la jaquette des Madden annonce également les directions que prennent les développeurs dans l'amélioration du gameplay. On a par exemple vu un nouveau système de plaquage dans la version 2005, où le défenseur Ray Lewis exhibait toute sa rage, et le système de passe fut modifié en 2006 avec l'apparition du quarterback Donovan McNabb sur la jaquette. Et donc pour 2009, en accord avec les derniers volets da la série, nous avons le droit au légendaire joueur qu'est Brett Favre, fraîchement... retraité. Un mauvais présage avant même d'avoir le titre en main, ne manquant pas de faire suer les sportifs du canapé que nous sommes.

Admirez le rendu de la neige.

Set, Hut, Hut

Pourtant, tout commence très bien, comme à l'accoutumée. On est accueilli par John Madden himself qui nous propose une série de tests pour nous mettre bien en jambes et pour caler le niveau de difficulté du jeu. Les menus sont toujours aussi fringants et on retrouve les modes de jeu habituels, du simple match au très complet mais inchangé mode Franchise en passant par le mode Superstar. Cette année, tout a été fait pour que le jeu puisse être accessible à tous. Des explications très convaincantes nous sont fournies par le commentateur du match sur les actions que l'on vient de jouer, mais à des moments aléatoires. Par exemple, si on a envoyé une vieille pizza dans les bras d'un défenseur, on aura le droit à un petit sermon. Désormais, il est aussi possible de remonter le temps après chaque action, de la recommencer et ainsi de corriger son erreur. Quel affront pour les amoureux du sport ! J'imagine qu'Angel aurait enragé si JulienC avait pu avoir recours à ce genre de sacrilège, notamment lors d'un fameux 13-0 à PES. Il ne tient qu'à vous d'utiliser cette option de noob, néanmoins, si vous avez l'impression de vous être fait voler sur une action par l'ordinateur, c'est une bonne occasion de vous faire justice tout seul - à éviter en multi si vous voulez encore avoir des amis. On est en droit de se demander si EA Sports a inclus ces fonctionnalités pour les casual-gamers bushistes mais je préfère me dire que c'est une très belle opportunité pour les néophytes européens. En revanche, concernant le jargon propre au sport, toujours aucune explication, même après 20 ans. Il vous faudra donc prévoir un certain temps d'adaptation pour pouvoir commencer à entrapercevoir tout la technicité et la dimension tactique du football américain. Enfin, pour ceux qui auraient hiberné ces dernières années, Madden a toujours été une série intégralement en anglais. Cette édition anniversaire fête donc dignement ce pied de nez aux Européens comme il se doit, en ne nous proposant toujours aucune localisation. Mais je reste intimement convaincu qu'on garde mieux l'essence même du foot US avec l'anglais plutôt qu'avec une traduction à côté du plaquage.

Levez les bras pour acclamer le nouveau Madden… ou pas.

Oh, say  ! Can you see...

Graphiquement parlant, ce n'est pas une énorme claque, même si c'est quand même nettement plus beau que sur le 08. Néanmoins, de nombreux efforts ont été fournis sur certains points, notamment au niveau des animations qui se révèlent être super impressionnantes dans certains cas. Les conditions météorologiques sont aussi très bien rendues pendant les matchs, surtout la pluie, même si celle-ci n'a malheureusement aucun effet sur les actions de jeu. Les stades fourmillent de détails, fini le villain flou des opus précédents. On a bien affaire au plus beau Madden, voire même le plus beau jeu de sport, jamais sorti. Un bémol toutefois : des baisses de frame-rate se font parfois sentir, fort heureusement hors des actions de jeu, si ce n'est dans les kickoffs, et ceci sur 360 comme sur PS3. Étonnant de la part d'EA Sports, surtout quand on sait que le frame-rate des précédents Madden sur PS3 avait été pointé du doigt par beaucoup. Du côté des commentateurs, surprise : Madden ne dit plus rien ou presque, la tâche revenant à Tom Hammond et Collinsworth. Si ce dernier tient la baraque, son collègue devient lui, vite énervant. Et ce n'est pas la playlist du jeu qui le sauvera, cette dernière devenant de plus en plus quelconque au fil des années avec des morceaux rock ou hip-hop qui se ressemblent tous.

Ballbreaker

Pas de réelle innovation de prime abord dans Madden NFL 09. Pourtant quelques maigres subtilités sont à noter côté gameplay, en particulier lorsque vous contrôlez l'attaque. On peut désormais donner des ordres aux receveurs lors du 3eme down, pour qu'ils continuent sur leur lancée si la tactique initiale est de courir sur seulement quelques yards. Autre innovation vraiment intéressante cette fois, la possibilité de changer de tactique une fois son escouade placée sur le terrain et ce, sans avoir à changer de formation. Cela évite de se retrouver avec des receveurs en position de fullback (le gars costaud qui ouvre le chemin au coureur en défonçant tout sur son passage). Cette année, par ailleurs, le football américain s'inspire pour une fois de notre football puisqu'il est désormais possible de célébrer un touchdown à l'instar du récent UEFA Euro 2008, c'est-à-dire en dirigeant votre joueur vers les poteaux ou vers le public par exemple, après avoir marqué. Ce sont quasiment les seules nouveautés intéressantes de ce nouvel opus. "C'est tout ?! Et la défense dans tout ça ?" me direz-vous... Le quasi-néant. Toutefois, il est à présent possible d'exercer une double couverture sur un receveur, en particulier lorsque celui-ci reçoit toutes les attentions de son quarterback. Cela n'étouffe pas le receveur à proprement parler mais cela évite la catastrophe face à des cadors, ce qui est toujours bon à prendre face à des quarterbacks encore une fois trop précis dans leurs passes. Bref, avec ces nouvelles options pré-snap (comprenez : avant chaque action), on ne sait plus où mettre de la tête et pour être un maximum efficace, il faut donner tous ces ordres très rapidement. D'éternels défauts persistent, comme les occasionnels problèmes de collisions, et il serait enfin temps qu'EA rehausse l'IA, depuis les grosses erreurs tactiques de l'adversaire aux révisions vidéo en passant par ces crétins d'arbitres.

Boulevard of Broken Dreams

En guise de dessert, les gars d'EA Sports ont décidé de nous gâter en créant enfin des championnats en ligne, ce dont tout fan rêve depuis qu'il a goûté à Madden. Ils n'auraient pas dû. En roulant en toute sécurité sur la route de l'exclusivité NFL, Madden déçoit même pour son nouveau mode de jeu tant attendu. Techniquement, un championnat est composé de 32 équipes. Oui mais si vous n'avez pas 32 potes atlantistes, ça devient le drame, car il est impossible pour l'ordinateur de contrôler une équipe. Partant du principe illusoire qu'un gamer français connaît tout au plus trois personnes qui possèdent Madden (et encore faudrait-il qu'elles jouent online), on se retrouve avec des championnats insipides à trois ou quatre équipes sans playoff ni Super Bowl, pourries en prime par un système de draft totalement foiré. Heureusement que pendant les matchs, il n'y a pas de lag... Et ce n'est pas le nouveau modeMadden Moments, pourtant sympathique et dans lequel on peut revivre de grands matchs de la saison dernière, qui me fera avaler la pilule aussi vite qu'elle ressortira par l'autre côté.

We Won't Get Fooled Again

Finalement, peu avant la sortie de Madden 09, on a appris que Brett Favre était sorti de sa retraite (au contraire des développeurs) pour rejoindre les New York Jets, alors qu'il porte son légendaire maillot des Green Bay Packers sur la jaquette du jeu. Ceux qui en veulent une mise à jour peuvent la télécharger ici. Une anecdote qui laisse un goût d'inachevé, tout comme le jeu en lui-même. Madden NFL 09 est certainement le meilleur de la série, rien de plus, et c'est paradoxalement là le problème. Les graphismes ont de la gueule, tout comme les animations, et le gameplay est toujours bien rôdé. Malheureusement, les belles promesses s'avèrent totalement inexploitées, les développeurs préférant faciliter l'accès au grand public plutôt que de contenter les aficionados du petit ballon ovale. C'est loin d'être un mal en soi, puisqu'il est certainement le meilleur opus pour ceux qui voudraient découvrir le football américain, mais il reste largement dispensable pour les autres. Cette saison encore, je vais me retrouver à jouer à NFL 2K5 en espérant que l'année prochaine, EA Sports se sera sorti les doigts du fondement et aura laissé tomber cette ligne de conduite que certains bushistes arborent sur leurs t-shirts.

N.B. : Les versions PS3 et Xbox 360 étant quasiment identiques, les tests le sont également.

Satisfaisant
6
par
Donnez votre note
5 notes
7
0
1
0
2
0
3
0
4
0
5
2
6
0
7
2
8
1
9
0
10
Ma collection sur X360
Je l'ai 14
J'y joue 1
Je le vends 0
Je le cherche 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Madden NFL 09 - 13 images (cliquez pour zoomer)

Admirez le rendu de la neige. Levez les bras pour acclamer le nouveau Madden… ou pas. LaDainian Tomlison et toute la défense à ses trousses. Quand le receveur est là, le défenseur danse. "C'est toi qui nous a volé notre goûter ?!" Muscles saillants, plis sur les maillots, ça fourmille de détails.

Top ventes

Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go + Fifa 17
Neuf : 369,80 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 270,74 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Pack Fnac Console Xbox One S 500 Go + Ma…
Neuf : 329,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 330,00 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 279,90 €
Console Microsoft Xbox One S 1 To Blanc …
Neuf : 324,00 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 249,00 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 35,90 €
Final Fantasy XV Day One Edition PS4
PlayStation 4
Neuf : 50,68 €
14 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (14)