>
>
Test de Tembo The Badass Elephant (PS4, Xbox One, PC)

TEST de Tembo The Badass Elephant : ça trompe énormément ?

Par Mathieu Ghorbani - publié le

Vous avez adoré la série des Pokémon, développée par Game Freak ? Alors circulez, y'a rien à voir ! Ou plutôt si... mais je vous préviens, ça n'a pas grand-chose à voir. Avec Tembo The Badass Elephant, Game Freak a tenté le grand saut dans le monde de la plateforme bourrée d'action et d'explosions. Reste à savoir comment s'est passé l'atterrissage...

Tembo The Badass Elephant prend donc le parti de nous placer aux commandes d'un pachyderme tête brûlée, fonceur et surpuissant. Il saute, bondit, rebondit et sait prolonger ses sauts en moulinant des pieds, exactement comme le ferait notre ami Yoshi. La prise en main est d'ailleurs immédiate et intuitive, respectant au passage à peu près tous les standards qui se sont imposés au fils des années en matière de plateforme. Tembo peut également lancer des petits jets de flotte un peu partout, histoire de refroidir les ardeurs ennemies ou d'éteindre les objets enflammés qui ne manqueront pas d'essayer de nous griller les fesses. Claire, simple et accessible, la maniabilité sera vite assimilée par les vétérans comme par votre petit cousin de 6 ou 7 ans, donc pas de mauvaise surprise de ce côté-là.

Le premier niveau, avec ses décors urbains, est plutôt réussi.

Paschichederme

Côté scénario, on sent que les développeurs n'ont pas eu la pression : Tembo, qui finissait de grignoter tranquillement ses cacahuètes sur son île secrète, est soudainement appelé à la rescousse par l'armée pour botter les fesses d'une force obscure appelée "Phantom". Composée de robots en tous genres et de méchants soldats impeccablement clonés, ils ont envahi les entrepôts les plus vilains du pays, les usines défraîchies et tous les décors les plus déprimants du jeu vidéo (hormis quelques rares exceptions), histoire de nous porter un sacré coup au moral. Oui, la guerre, c'est moche.

Tembo peut jouer les pompiers, même si le jet n'est pas très précis.

Rambi et Rambo sont dans un bateau

Contrairement à ce que l'on pourrait penser en incarnant un héros de la famille des éléphantidés, ça va vite. Très vite même. Une fois en jeu, on retrouve des sensations d'enchaînement et de vitesse proches d'un bon vieux Sonic des familles, combinées à un sentiment de puissance directement issu d'un Donkey Kong Country. Ça donne un gameplay dynamique, au moins dans la première partie du jeu, où on avance à toute allure, on saute sur des trampolines pour chopper des cacahuètes au vol comme on attraperait les anneaux dans Sonic et on défonce les objets du décor comme le ferait Rambi, le fameux rhinocéros de Donkey Kong. Toutes ces phases-là procurent indéniablement un vrai plaisir et l'apparente fluidité de notre progression laisse à penser qu'on va se régaler ainsi tout au long de l'aventure...

On peut se propulser dans les airs à l'aide de ces canons, exactement comme avec les tonneaux de Donkey Kong.

Comment se tirer une balle dans la patte

Mais le titre de Game Freak a eu la mauvaise idée, de mon point de vue, de nous confronter trop rapidement à des mécaniques qui s'avèrent contre-productives et nuisibles à l'idée de départ. En voulant probablement hausser artificiellement la difficulté du jeu, les développeurs nous opposent presque systématiquement des obstacles ou des ennemis qui freinent constamment notre avancée et nous font perdre assez bêtement. Et si par malheur vous n'avez pas amassé suffisamment de cacahuètes, hop, vous devrez vous retaper les niveaux précédents, ceux-là même qui vous ont déjà coûté l'achat d'une nouvelle manette suite à une crise de nerfs incontrôlée.

Les Boss ont tout apprit chez Dr Robotnik's, alias Eggman.

Elephant Man

L'univers de Tembo, sa direction artistique et son protagoniste principal sont réussis. Notre éléphant est marrant, bien dessiné et son rendu bande-dessinée ajoute une note de fraicheur supplémentaire à l'ensemble. C'est plutôt du côté des décors et des environnements, qui passent du moyen au très fade, que le bât blesse d'un point de vue visuel. Idem pour les musiques, pauvres et vite prise de tête. D'un point de vue purement technique, le titre n'est pas exempt de tout reproche sur PC (version testée) : au moment du test, le jeu ne gérait tout simplement pas le multitâches et un simple alt+tab s'est montré fatal à ma partie. En cours de jeu, lorsque le scrolling s'affole, des micros-saccades plutôt étonnantes se font également sentir, sur une config pourtant bien musclée. Probablement le signe d'un manque d'optimisation puisqu'à en croire les développeurs, Tembo pourrait se contenter d'une machine de ce type... Espérons qu'un petit patch pourra vite régler tout ça. Ces défauts mis à part, Tembo est tout de même un jeu amusant, qui réussit à mixer les nombreuses mécaniques empruntées aux ténors du genre en y ajoutant une vraie personnalité, surtout grâce à son héros principal. Avec quelques efforts supplémentaires, Tembo aurait probablement pu s'imposer comme un jeu de plateforme profondément marquant, mais en l'état, ça restera un petit jeu rafraîchissant.

PS4
XB1
PC
Satisfaisant
6
Où acheter :
Fort d'un gameplay grisant mêlant action, plateforme et vitesse, Tembo The Badass Elephant sait procurer de bonnes sensations et se montrer très plaisant à jouer. Mais c'est un jeu à deux visages : tantôt fun et percutant, le titre de Game Freak douche parfois notre enthousiasme en nous proposant des niveaux et des passages corsés qui nous coupent net dans notre élan et brisent souvent le rythme général. Dommage, parce qu'en capitalisant sur ses meilleurs moments et en jouant à fond la carte de l'éléphant speed et inarrêtable, Tembo aurait pu accéder sans mal au statut de jeu d'action/plateforme très réussi. Malgré tout, hormis quelques fautes de goût dans les environnements et quelques petits soucis techniques, c'est un achat qui peut clairement s'envisager, surtout si vous avez un affect tout particulier pour les éléphantidés...
par
+ On aime
  • Un gameplay dynamique.
  • Tembo, personnage amusant et puissant.
  • Accessible mais pas si facile.
- On n'aime pas
  • Des coups d'arrêt trop nombreux qui hachent la progression.
  • Des niveaux parfois peu inspirés.
  • La bande-son particulièrement fade.
Donnez votre note
1 note
6
0
1
0
2
0
3
0
4
0
5
1
6
0
7
0
8
0
9
0
10
Ma collection sur
PS4
Je l'ai 3
J'y joue 1
Je le vends 0
Je le cherche 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Tembo The Badass Elephant - 5 images (cliquez pour zoomer)

Le premier niveau, avec ses décors urbains, est plutôt réussi. Tembo peut jouer les pompiers, même si le jet n'est pas très précis. On peut se propulser dans les airs à l'aide de ces canons, exactement comme avec les tonneaux de Donkey Kong. Les Boss ont tout apprit chez Dr Robotnik's, alias Eggman. Il faudra parfois pousser des objets pour faire tomber des éléments du décor.

La rédaction vous recommande

Top ventes

Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go + Fifa 17
Neuf : 369,80 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Pack Fnac Console Xbox One S 500 Go + Ma…
Neuf : 329,90 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 270,74 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 249,00 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 329,90 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 299,90 €
Casque de réalité virtuelle HTC Vive
Neuf : 949,00 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 48,85 €
Console New Nintendo 3DS XL Pokémon Sole…
Neuf : 229,73 €
2 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (2)