>
>
Test de Spintires Camions Tout-Terrain Simulator (PC)

TEST. Spintires Camions Tout-Terrain Simulator

Dans la boue jusqu'au cou
Par Mathieu Ghorbani - publié le

En ce moment, les poids lourds ont la côte. Tant mieux me direz-vous, ça change des bagnoles ou des avions. Après un sympathique Euro Truck Simulator 2 de chez SCS Software et son add-on focalisé sur les pays de l'Est, on va maintenant s'offrir des vacances encore plus folles : direction l'arrière-pays russe, avec ses forêts boueuses très prisées et ses splendides scieries désaffectées depuis l'ère soviétique.

Fort de sa campagne Kickstarter réussie, Oovee Game Studio va donc tenter de réveiller le chauffeur routier qui sommeille en chacun de nous. Et les bougres ne manquent pas d'arguments pour nous séduire : des gros camions, des litres de boue, des kilomètres de routes à découvrir et un moteur physique dédié à la gestion de tous ces ingrédients. Pour le reste, on ne s'embarrasse pas de détails superflus. Le scénario tient facilement sur la tranche d'un ticket de métro, puisqu'on incarne simplement un chauffeur routier prêt à tout pour transporter des marchandises d'un bout à l'autre d'une map relativement ouverte. Je dis "relativement", car la topographie des lieux et ses nombreux obstacles naturels placés ici et là empêchent souvent toute fantaisie ; il est donc presque obligatoire d'emprunter les routes. Et à en croire les développeurs de Spintires, les routes en Russie... c'est l'enfer sur terre.

Le garage de départ, seul endroit à l'abri de la boue.

Lâchez les veaux

Evidemment, atteindre sa destination sur la carte n'est pas une fin en soi, car c'est bien le transport en lui-même qui constitue le coeur du gameplay et qui fait tout l'intérêt du jeu. Après avoir choisi une des 5 cartes disponibles, on démarre de son petit garage perdu au milieu de nulle part et la première chose à faire, c'est de partir explorer la carte. On peut effectuer cette première découverte à l'aide d'une Jeep, plus petite et maniable, ce qui permet de baliser le meilleur itinéraire possible, avant de prendre le volant d'un de nos monstres d'acier pour rallier l'autre bout de la carte. Mais attention, ne vous attendez pas à avaler les kilomètres tranquillement, en écoutant Radio Novodvinsk avec une bouteille deVodka à la bouche main : non, jouer à Spintires, c'est d'abord accepter un combat, un challenge de tous les instants. Vous allez vous battre avec votre volant, votre camion, vous allez suer sur votre siège dans une lutte à mort avec chaque flaque de boue. Ici, les ennemis, ce sont les cailloux, les arbres, les dénivelés ; les Boss de fin de niveau, ce sont les collines, les pentes raides et les marres de boue profondes. Bref, vous allez en baver. 

La jeep, indispensable pour explorer les routes.

L'aventure extérieure

Rien qu'en mode "normal", la tâche est ardue. On se déplace avec prudence et dès qu'on s'aventure sur un chemin boueux, on a l'impression de rouler sur des oeufs : il faut gérer sa vitesse, jouer du volant pour braquer et contre-braquer avec technicité et éviter de patiner. Voilà, tout le gameplay est là : essayer constamment de grappiller mètre après mètre, en évitant à tout prix de s'enliser ou d'accrocher un obstacle fatal à notre avancée. Au cours de notre périple, on peut également tomber sur d'autres véhicules abandonnés et ainsi les débloquer pour les compter parmi les véhicules jouables, ou tout simplement découvrir de nouveaux garages ou des points de ravitaillement en carburant.

En revanche attention, je dois vous avertir d'un point particulièrement fâcheux : vous aurez beau essayer de tapoter toutes les touches du clavier, vous ne trouverez point de vue interne. Pas de modélisation de l'intérieur de la cabine, ni même de vue du capot. Dommage, cela nous prive d'un pan tout entier de la simulation, avec par exemple la gestion des rétros ou d'éventuels indicateurs internes de l'état de la mécanique...

Heureusement, la caméra extérieure est diablement efficace et permet de tourner autour du véhicule à 360°, ce qui est fort pratique pour anticiper les obstacles ou mesurer jusqu'à quel point on s'est enlisé à jamais. Quoiqu'il en soit, le moteur physique réagit fort bien en fonction de la taille ou du poids du camion, avec un niveau et une vitesse d'enlisement différente en fonction du véhicule, de sa position ou de sa vitesse, ce qui procure des sensations particulièrement réalistes. Côté maniabilité, en dehors de la technicité et du doigté requis pour franchir les obstacles, le pilotage est très accessible. Le combo clavier/souris se prête d'ailleurs parfaitement à l'exercice : un bon pad n'est pas obligatoire, même si les manettes sont bien gérées par le soft.

Il est possible de configurer diverses options de chargement.

Ecotaxe

Rarement la bouillasse n'aura été aussi belle à regarder sur un écran HD. Le moteur maison (le VeeEngine) fait des merveilles. La déformation du terrain est particulièrement convaincante, avec mémoire de forme s'il vous plait, un peu comme certains matelas. Les véhicules sont également bien modélisés et nombre de petits détails sont là pour renforcer l'immersion : les roues qui éjectent des particules de boue dans tous les sens, les échappements qui crachent leur fumée noire à chaque accélération pour s'extirper de la mélasse, ou encore le bruit des moteurs, réaliste et crédible. En revanche, l'interface est assez spartiate et certains aspects semblent tout droit sortis d'un autre âge, à l'image de la carte générale qui pique bien les yeux. En ce qui concerne les exigences techniques du titre, Spintires pourra s'accommoder d'une config moyenne, certes, mais vous serez tout de même bien plus à l'aise avec une vraie bécane de jeu, ne serait-ce que pour profiter de bons bains de boue en 1920 x 1080 sans sacrifier la moindre chute de framerate.

Argh, si près du but...

L'arbre qui cache la forêt

Mais tout n'est pas rose au pays des soviets, vous vous en doutez bien. Pas mal de petits grains de sable viennent enrayer cette grosse machinerie. Déjà, le jeu est cruel, peut-être trop : après avoir franchi des obstacles par dizaines, réussi à sortir de la gadoue plusieurs fois là où tout semblait perdu, versé des litres de sueurs froides, il faudra parfois accepter de rester enlisé à jamais à quelques mètres seulement de l'arrivée. Certains trouveront ça tripant, mais c'est aussi terriblement frustrant. Et puis sincèrement, je veux bien qu'on soit dans une simu, mais parfois, l'enlisement parait inévitable et il est souvent un peu trop difficile d'avancer sans s'embourber de manière systématique.

Les arbres, eux aussi, viennent souvent gâcher la fête et nous mettre des bâtons dans les roues, aussi grosses soient-elles. Les éviter tient parfois du casse-tête et percuter un petit arbuste planté là peut vite se transformer en cauchemar. Ce qui m'amène à signaler que le rapport de force entre l'environnement et les camions est parfois singulier, pour ne pas dire rageant : des petits cailloux ou des morceaux de bois qui devraient normalement être écrabouillés par un monstre d'acier de plusieurs tonnes suffisent parfois à stopper brutalement notre avancée. Là encore, c'est frustrant.

Enfin, en dépit d'un mode multijoueur coopératif qui permet à plusieurs camionneurs de parcourir la carte simultanément, le contenu global du jeu me semble tout de même un peu chiche. C'est un peu le gros problème de Spintires : on a parfois le sentiment d'être davantage face à une démo du moteur maison, plutôt qu'un jeu complet et bien muri depuis plusieurs années.

 

Moyen
5
Où acheter :
Fort d'un moteur physique séduisant dans la gestion des surfaces et de l'enlisement, d'une plastique convaincante et d'un challenge corsé, Spintires va probablement apporter satisfaction aux amoureux de simulations ardues et exigeantes. Ceci étant, impossible de faire l'impasse sur ses défauts souvent pénibles : le rapport de force entre les obstacles et les camions laisse parfois perplexe, l'absence de vue interne est une hérésie et le contenu global de Spintires est plutôt maigre. Le jeu me parait également un peu trop difficile en l'état, avec un enlisement vraiment trop récurrent. Tout cela est regrettable mais n'annihile pas totalement le plaisir que l'on peut éprouver à relever le défi proposé, surtout quand on a un faible pour les poids lourds. Il faudra donc guetter attentivement l'arrivée de correctifs et de contenu supplémentaire... ou d'une bonne promotion !
par
+ On aime
  • Le moteur physique novateur.
  • Le pilotage très technique.
  • Les camions soviétiques, c'est la grande classe.
- On n'aime pas
  • La vue interne totalement absente.
  • Franchement, on s'enlise trop vite et trop souvent.
  • La gestion étrange de certaines collisions.
  • Un peu creux... en attendant du contenu.
Donnez votre note
11 notes
9
0
1
0
2
0
3
0
4
0
5
1
6
1
7
1
8
0
9
8
10
Ma collection sur PC
Je l'ai 3
J'y joue 0
Je le vends 0
Je le cherche 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Spintires Camions Tout-Terrain Simulator - 6 images (cliquez pour zoomer)

Le garage de départ, seul endroit à l'abri de la boue. La jeep, indispensable pour explorer les routes. Il est possible de configurer diverses options de chargement. Argh, si près du but... Le cycle jour/nuit apporte une petite touche de réalisme en plus. Sans puissance, la maitrise n'est rien.

Top ventes

Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 268,98 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 330,00 €
Console Microsoft Xbox One S 1 To Blanc …
Neuf : 324,00 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
Console Nintendo New 3DS XL Bleu Métalli…
Neuf : 189,95 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 279,90 €
FIFA 17 PS4
PlayStation 4
Neuf : 54,94 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 35,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
4 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (4)