TEST. Wildstar

MMO sweet MMO
Par Erwan Lafleuriel - publié le
vidéo : Wildstar - Trailer Qu'est ce que c'est ?
vidéo : Wildstar : Vocation
vidéo : Wildstar - Dev Speak, la visée expliquée
vidéo : Wildstar - le contrôle des foules
vidéo : DevSpeak : arènes et champs de bataille (FR)
vidéo : Wildstar - Les raids
vidéo : Wildstar - Les fonctionnalités
vidéo : Wildstar - Les aventures

Place dans la queue : 786. Temps estimé d'attente : 7h 25 minutes. Bon, eh bien, si je ne peux pas jouer à Wildstar, je vais écrire le test alors ! Ne vous méprenez pas, j'ai déjà assez d'expérience sur la beta de ce MMO pour savoir ce que j'ai à en dire. De plus, ce n'est pas un début d'accès anticipé injouable qui va me mettre de mauvaise humeur. La force de l'habitude...

Depuis maintenant quelques années que l'on parle de Wildstar, faut-il encore expliquer de quoi il retourne ? Bon rapidement alors, histoire de vous construire tranquillement un rythme de lecture qui vous amènera jusqu'au bout de ce texte. Les vidéos de Carbine feront le reste. Nexus est une planète singulière découverte récemment. Elle était par le passé hôte d'une race très puissante, les Eldans, qui ont disparu subitement en laissant de nombreuses expérimentations en plan. Vraiment beaucoup. Et sûrement une de trop, qui leur aura été fatale. Pour savoir ce qu'il s'est vraiment passé, vous allez devoir affronter de nombreux dangers. "Vous", c'est un des aventuriers des deux factions. D'un côté le Dominion, qui contrôle une majeur partie de la galaxie sans jamais rechigner pour du rab' de secrets scientifiques extraordinaires. De l'autre les Exilés, qui tentent de se débarrasser du Dominion tout en recherchant une nouvelle maison, et la puissance cachée sur Nexus pourrait bien exaucer ces deux souhaits.

Embarquez-vous tranquillement dans Wildstar.

Du MMO condensé

Pour mettre votre grain de sel dans ce conflit et progresser jusqu'au niveau 50, vous choisirez tout d'abord une race, de l'humain de base à la bête féroce, en passant par le lapin-humanoïde écolo ou le zombie de l'espace. Ensuite vient le tour de la classe, qui définit la manière dont vous vous battrez. Tout le monde peut faire du DPS (du dégât, quoi), vous ne vous poserez donc de question que sur votre rôle dans un groupe éventuel : soin, tank, et ne sous estimons pas le crowd control (étourdissement, ralentissement, affaiblissement et interruptions en tout genre), nous verrons plus tard pourquoi. Si vous voulez aller à fond DPS, vous êtes libre, bien entendu ! Enfin, gros bonus : votre personnage se détermine une vocation, qui lui apportera un lot de missions spécifiques dans chaque zone. Explorateur, soldat, scientifique ou colon... A vrai dire, j'aurais largement plus apprécié que ces quatre extensions de gameplay soient accessibles à tous, avec la possibilité de se spécialiser dans l'une. Cependant, pour les amateurs de reroll, cela fait un truc en plus à découvrir lors de la création d'un nouveau perso. C'est aussi un argument supplémentaire pour grouper.

Niveau 14, le Housing. Ou quand le leveling se met en pause.

No gameplay left behind

Vous voilà prêts à débarquer sur Nexus, après une rapide customisation d'apparence pour votre perso. Réveillé d'un sommeil de quelques dizaines d'années, pas question de retourner au pieu pour rentrer chez vous : c'est le bordel sur le paradis promis et beaucoup vont en faire les frais, mais dans votre cas, c'est une chance pour briller et vous propulser au rang de héros. Concrètement, si vous avez déjà joué à un MMO de type World of Warcraft, vous ne serez pas dépaysé. Du tout. La sensation de déjà vu en rebutera d'ailleurs plus d'un. En tout cas, les zones, du didacticiel un peu claustrophobique aux grandes étendues où les deux factions se croisent pour le meilleur (sur les serveur Joueurs contre l'Environnement) ou pour le pire (sur les serveur Joueurs contre Joueurs) et sont riches en contenu d'un bout à l'autre. Vous apprendrez vite les ficelles de votre vocation, les techniques de votre classes, l'artisanat, puis le housing (au niveau 14), sans oublier vos premiers donjons, des petits scénario annexes, des grosses aventures à 5 joueurs bien corsées, le JcJ organisé (arènes, champs de batailles et terrain de guerre), et diverses surprises.

Il faut parfois savoir prendre de la hauteur...

Ça alors, du contenu haut niveau !

Bref, Carbine a prévu de quoi vous occuper. Les activités de ce MMO "parc d'attraction" sont tellement nombreuses qu'on s'y perd un peu. Les développeurs ont parfois du mal à vous prendre par la main pour tout vous présenter, et il en résulte une interface assez lourdingue et un début de jeu un peu poussif. Heureusement, cela veut aussi dire que vous ne vous ennuierez pas une fois le niveau max atteint. Le JcJ souffre légèrement du manque d'un mode de jeu global de prise de territoires, mais les affrontement entre terrains de guerre devraient suffire pour un temps. Côté JcE, les raids ne seront pas pour tout le monde : un grosse organisation de guilde est nécessaire. Du coup, les plus acharnés devraient y trouver leur compte. Les éléments aléatoires inclus par Carbine dans cette partie hardcore de Wildstar permettent aussi de renouveler l'intérêt, en attendant des raids supplémentaires.

Si vous voulez de la Lore, vous en aurez. A mort.

Chasseurs de table basse

Plus proche du joueur "normal", tout en restant un sacré challenge, les aventures restent le pan de gameplay le plus intéressant à mes yeux. Quoique cela dépend aussi des mécanismes investits dans chaque aventure. J'apprécie particulièrement le côté rogue-like de la caravane que l'on doit escorter à travers divers chemins, mais l'aspect tower defense d'autres missions est assez sympa. Les donjons offriront aussi un bon terrain de jeu pour les petits groupes : c'est là que vous apprendrez réellement votre rôle de groupe. A ne pas négliger ! Enfin, le housing est à mes yeux un incroyable moteur pour Wildstar. Bien entendu, cela ne parlera pas à tout le monde, mais je trouve excellent d'avoir quelque chose d'aussi bien foutu dans lequel investir du temps et des moyens.

Une médaille d'or dans un challenge permet d'obtenir la récompense convoitée.

Le parcours du combattant...

Le housing remplace avantageusement l'évolution de votre personnage et de votre matos, qui n'est clairement pas la partie la plus amusante de Wildstar. L'équipement n'est pas très intéressant, et cela plombe d'ailleurs un peu l'artisanat, qui reste très classique et pas très sexy. Au moins, il est carré, pratique et complet, comme le reste, et il propose une bonne synergie entre les professions. L'économie sera partie intégrante du jeu (coucou les spéculateurs !) si Carbine ne se fait pas dévorer par les goldsellers, les exploits et les bots. Côté avatar, disons que l'on progresse en se regrettant encore plus que d'habitude le système de leveling. Certes se chopper l'ensemble des compétences et des possibilités de spécialisation d'un coup se montrerait un peu déstabilisant, mais bon sang ce que la monté en niveau est ennuyeuse...

N'oubliez aucune quête dans une zone avant de la retourner.

MMO-schizo

Le système d'archétype est pourtant pas si mal. Vers le niveau 20, on commence à posséder suffisamment de compétences pour déterminer plusieurs rôles. On construira donc des "builds" en sélectionnant huit attaques spécifiquement boostées, et on peut même changer la répartition des points "AMP", qui renforcent tout l'aspect passif de vos statistiques. Ainsi customisé, vous passerez très facilement d'une configuration solo (assez homogène) à un "build" de groupe lié à votre rôle (tank, healer...). Vous pouvez même en avoir plusieurs : si jamais vous laissez votre boulot de guerrier tank à un autre joueur par exemple, vous passerez à votre config "full DPS" ou "spécialisé en interruption"... Pour finir, vous vous concocterez un build pour le JcJ, qui se joue très différemment du JcE. Les plus maniaques pourront même se préparer des configurations JcE selon les ennemis à éliminer, mais c'est vraiment chercher l'optimisation.

Entre les zones, avec paysages vides magnifiques qui vous laissent souffler.

Je veux ma garde-robe !

Ce qui est nettement plus embêtant, c'est que l'équipement, lui, ne se change pas facilement. Les bonus de statistiques apportés par chaque pièce d'armure ou par les armes sont importants pour votre rôle. Si vous voulez bien faire, il faudra posséder un set pour chaque situation. Or, aucune interface n'est prévue pour cela, ce qui vous obligera à galérer avec votre inventaire, si jamais vous avez le courage. Franchement, pourquoi nous prendre la tête ainsi, Carbine ? Pourquoi ne pas nous laisser définir un set d'équipement par configuration de perso. On peut déjà changer toutes les compétences, leur niveau de spécialisation et les bonus passifs. Pourquoi pas le matos, histoire d'être vraiment pro ? Même au prix d'un inventaire réduit peut-être ? Eh bien, on comptera sur les mods pour nous aider à gérer cela. Après tout, Carbine est très permissif de ce côté-là (ce qui permettra aussi aux soigneurs d'obtenir vite une interface de raid plus utile).

En donjon, observez, réfléchissez. La survie n'est pas assurée, mais il faut apprendre.

Planète boulot

La progression dans les vocations n'est pas très folichonne non plus, mais ça dérange moins. Selon ses goûts, on s'amuse avec son taf très terre à terre. J'ai personnellement choisi explorateur, car je suis du genre à toujours à chercher les petits coins paumés. Mais c'est une vocation pour les joueurs ayant une bonne connexion, car elle est liée à pas mal de puzzles de plateforme : le lag est votre ennemi. Scientifique m'a gavé. Pas que le background du jeu ne me déplaise et la chasse à la Lore peut carrément être passionnante, mais l'utilisation du drone scanner reste fastidieuse dans une interface déjà chargée. Le colon se montre le plus utile à la communauté, car il place des machines à bonus très utiles un peu partout. Enfin le métier de soldat vous apporte quelques quêtes secondaires rigolotes et des combats où plusieurs vagues de monstres vous assailliront. C'est malheureusement un peu chiche. Je m'attendais à du 1vs1 contre des ennemis vraiment coriaces comme il faut. Au final, cette vocation tourne un peu en rond...

Bienvenu chez moi. C'est un peu petit pour l'instant, mais j'ai de l'ambition.

On se télégraphe, on se fait une bouffe

Mais venons-en au combat justement. Ce sera un peu votre occupation principale dans ce jeu, après tout ! Vous le savez, Wildstar ne vous permet pas d'attaquer automatiquement. Même votre coup de base devra être spammé pour blesser la cible, et encore, il faut que celle-ci se tienne dans la bonne zone de dégâts, visualisée par des marquages au sol. On appelle ça un "télégraphe", et tous les affrontements tournent autour de ce principe. Le dynamisme des mouvements vous permet d'esquiver les attaques spéciales des monstres, mais certains de leurs coups sont automatiques, pour conserver l'importance du matos de protection. Cela dit, les télégraphes ennemis peuvent devenir très méchants, très vite ! Dommage qu'il soit souvent si facile de les éviter. Peu de monstres de base contrôlés par l'ordinateur tenteront de vraiment vous faire la peau à coup de télégraphes. On trouve quelques mécanismes très rigolos : le sniper qui tente de vous recibler, ou le scorpion qui vous aveugle avant de s'enfouir pour vous bouffer par en dessous (difficile de sauter hors du télégraphe quand on a un écran noir !). Dommage que ça n'arrive pas plus souvent.

Quelques cinématiques viennent ponctuer la narration de certains arcs de quêtes.

Bougez, éliminez

Mais globalement, on fait un pas de côté et basta. Suffit de ne pas dormir devant son PC. Un danger collatéral reste de voltiger dans la zone d'agression d'un autre monstre, et là, ça devient amusant si ce n'était pas prévu. Cependant, les meilleurs joueurs se battront le plus souvent contre plusieurs ennemis pour aller plus vite. Bien entendu, le système de télégraphe est bien plus avancé et mortel quand on se lance dans les donjons, et pire encore les raids. Là, on rentre dans le niveau de FUN qu'on aurait aimé trouver pendant toute la progression "normale" jusqu'au niveau 50. Si vous voulez rendre le jeu plus dur, vous pouvez toujours choisir de ne pas afficher les télégraphes. Oui, c'est possible. Mais ça serait une erreur. Les télégraphes font aussi partie de l'identité visuelle de Wildstar. Beaucoup d'entre eux, en plus de fournir des infos de combats, sont aussi assez beaux, drôles, chorégraphiés, étonnants, flippants... Ils font le spectacle du combat autant que les effets spéciaux des sorts ou les animations (très réussies d'ailleurs).

Tout le monde ne ressuscite pas sur Nexus. Carbine s'inspire de l'ouest sauvage pour la violence.

Synchronisation des monstres

Autre élément très important du combat dans Wildstar : la résistance aux effets de crowd Control. Etourdissement, aveuglement et autre renversement, la plupart des bêtes monstres peuplant la planête Nexus se les prendront dans la tête pleine force. C'est très utile à placer, surtout lorsque ces effets vont interrompre le lancement d'un sort de l'ennemi. Il suffit par exemple de garder un étourdissement en réserve jusqu'à ce que votre adversaire prépare une attaque spéciale, dont vous verrez aisément le télégraphe. Bing ! Non seulement l'étourdissement va le stopper, mais en plus vous le placerez dans un état de vulnérabilité temporaire (la barre de vie devient violette), durant lequel tout vos dégâts seront augmentés. Cependant, les monstres élites, les demi-Boss et les Boss auront des protections contre ces effets de crowd control. Cette armure, pas super bien visible dans l'interface soit dit en passant, doit être réduite à zéro pour placer enfin une attaque fonctionnelle. Et vous ne pouvez pas le faire seul sur la durée, car elle se régénère ! C'est donc un travail de groupe important de savoir activer ses options de crowd control au bon moment. Même contre des petits Boss, un groupe de joueurs rencontrés par hasard et ne communiquant pas trop n'y arrivera pas.

Les télégraphes sont très clairs, autant les vôtres que ceux des ennemis ou des alliés (pour le soin)

Restez groupir

Placer les ennemis en vulnérabilité reste pourtant une méthode incontournable pour accélérer les combats qui, soyons francs, tendent à s'éterniser. Jusqu'au niveau 20, il suffit d'interrompre une fois un ennemi pour lui coller une sacrée rouste et passer au suivant. Plus tard, ça ne se complique pas, puisque le processus est le même, mais il faudra souvent deux interruptions réussies pour terminer un seul adversaire. Ce n'est pas dur, c'est juste plus long. Certes, ça dépend aussi de votre classe, mais tout de même... Bien que dynamiques, les combats s'éternisent. En solo, notez bien ! Car si la plupart des MMO ont toujours poussés les joueurs à grouper, jamais je n'en ai vu les avantager aussi dramatiquement que dans Wildstar. Chaque zone de quêtes peut être rasée par un groupe même pas forcément bien organisé. Ra-sée. Sauf peut être pour le contenu spécifiquement ciblé pour ces cas là, comme les gros Boss qui réduiront en cendres l'aventurier solo imprudent, et qui donneront du fil à retordre aux groupes. Bref, si vous aviez pris l'habitude de jouer votre contenu PvE dans votre coin, repensez votre stratégie : ce sera incroyablement plus facile en groupe, plus rapide et plus fun aussi. Ça parait un peu évident à dire quand on parle MMO, mais vous savez, récemment...

Se déplacer ou encaisser ? L'expérience vous le dira.

La dimension humaine

En JcJ, pas question de traîner seul, sauf si vous recherchez des duels 1vs1 dans les zones ouvertes des serveurs autorisant les petits meurtres entre factions. Mais on sait comment ça se passe en général : ça fini en pugilat entre hauts-niveaux attirés par le sang. Remarquez, c'est toujours marrant cinq minutes. Mais ni ce JcJ Sauvage, ni même les arènes peuvent tenir en haleine les vrais adeptes du genre. Notez que ceux-ci pourront progresser de niveau exclusivement avec le JcJ à partir du niveau 6, ce qui est une bonne chose. Cependant, le fun se déroule en guilde avec les Terrains de Guerre, qui opposent deux forteresses ennemies. Rien de bien original dans les modes de jeux JcJ, il est vrai, mais le dynamisme des combats va obliger les joueurs à bien réfléchir à leurs tactiques. Tout d'un coup, de nombreuses compétences pas forcément utiles ailleurs deviennent indispensables. On apprend notamment à faire en sorte que ces foutus ennemis arrêtent de courir et sauter dans tous les sens. Tout ce qui est enchevêtrement et immobilisation est plus que bienvenu en JcJ ! Ce qu'on appelle le mind game est aussi bien présent, puisque l'on peut provoquer certaines réactions chez l'adversaire en déballant ses propres télégraphes, bien visibles. Jouer sur les annulations et les temps de récupération est la clef du succès.

La capitale des Exilés est un vrai bazar. J'ai choisi le Dominion rien que pour ça.

The Division

Après avoir bien collé le nez dans les rouages de Wildstar, il est temps de prendre un peu de recul et de juger l'oeuvre globale. Et ce n'est pas facile. L'ensemble souffre d'un certain classicisme qui fera hurler "déjà vu !" aux aigris à queue de cheval, pendant que d'autres apprécieront de retrouver un gameplay "de confiance". Et puis tout le monde n'a pas connu WoW, ni n'a envie de démarrer les MMO avec un titre vieux de 10 ans. Le système de combat se montre vraiment bon et ne laisser personne de côté. Le design, en revanche, va énormément diviser. Le jeu est très joli, mais il faut adhérer à la direction artistique. Je ne peux pas en vouloir à quiconque n'apprécie pas. De plus, le fameux humour délirant est plus présent dans la promo de Wildstar que dans le jeu lui-même. A part quelques coups de génie, l'écriture reste trop classique et les gags... disons que si vous aimez l'humour très noir, vous allez être servi : la vie sur Nexus est très violente, pour tout le monde, et les devs, trop cyniques, luttent un peu dans leur démarche "regardez, c'est rigolo".

Wildstar est donc jeu blindé de contenu, d'idées, de talent, de passion, mais l'ingrédient final, c'est vous, le joueur. Et c'est avec vous que la sauce doit prendre ou pas. J'ai vu d'autres MMO plus tranchés, plus faciles à cibler, mais l'alchimie de Wildstar dépasse mes capacités de projection, si ce n'est que je doute que quiconque aimant le jeu de guilde (JcE comme JcJ) et le housing ne s'ennuiera pas de si tôt. Le travail de Carbine est simplement hallucinant. Ce n'est pas avec Wildstar que je me demanderai "oui, mais que se passe-t-il dans un mois ?". En revanche, si on me pose la question "Ce jeu est-il pour moi ou non ?", euhhhh, faites une période d'essai ? Des codes seront distribués par les joueurs ayant déjà acheté le jeu, alors profitez des commentaires pour en demander un !

Petite minute préventive : si les files d'attentes pour rentrer dans Wildstar se sont calmées durant la semaine d'accès anticipé, le jeu est sorti le 3 juin pour tous. Si vous foncez dessus, n'espérez pas passer le week end sans quelques soucis, probablement rapidement réglés.

Très bon
8
Où acheter :
Après plus de sept ans de développement, l'énorme Wildstar débarque enfin, avec du contenu qui déborde, du gameplay qui craque un peu aux entournures et une personnalité qu'on adore ou qu'on déteste. Depuis World of Warcraft, j'ai rarement vu un MMO autant mériter le nom de "massif" à son lancement. Cependant, il reste très dur de juger de l'impact de ce nouvel univers sur tel ou tel joueur. Avec autant d'éléments séparés à prendre en compte, on peut dire que Wildstar est globalement très bon, mais pas pour tout le monde. Carbine a surement dû anticiper ce problème, car le studio fournit des codes d'accès de 7 jours aux acheteurs, à distribuer à qui ils veulent. Si vous êtes attiré par Wildstar sans être certain d'accrocher, c'est par là qu'il faut commencer !
par
+ On aime
  • Très riche en contenu.
  • Le système de télégraphe.
  • Le Housing.
  • Des raids bien difficiles.
  • Les "aventures" à cinq joueurs.
  • Les animations.
  • Très joli.
- On n'aime pas
  • Très classique pour les habitués.
  • Développement du perso pas très excitant.
  • Humour pas si présent.
  • La DA peut diviser.
Donnez votre note
6 notes
9
0
1
0
2
0
3
0
4
0
5
0
6
0
7
2
8
1
9
3
10
Ma collection sur PC
Je l'ai 19
J'y joue 7
Je le vends 0
Je le cherche 2
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Wildstar - 21 images (cliquez pour zoomer)

Embarquez-vous tranquillement dans Wildstar. Niveau 14, le Housing. Ou quand le leveling se met en pause. Il faut parfois savoir prendre de la hauteur... Si vous voulez de la Lore, vous en aurez. A mort. Une médaille d'or dans un challenge permet d'obtenir la récompense convoitée. N'oubliez aucune quête dans une zone avant de la retourner. Entre les zones, avec paysages vides magnifiques qui vous laissent souffler. En donjon, observez, réfléchissez. La survie n'est pas assurée, mais il faut apprendre. Bienvenu chez moi. C'est un peu petit pour l'instant, mais j'ai de l'ambition. Quelques cinématiques viennent ponctuer la narration de certains arcs de quêtes. Tout le monde ne ressuscite pas sur Nexus. Carbine s'inspire de l'ouest sauvage pour la violence. Les télégraphes sont très clairs, autant les vôtres que ceux des ennemis ou des alliés (pour le soin) Se déplacer ou encaisser ? L'expérience vous le dira. La capitale des Exilés est un vrai bazar. J'ai choisi le Dominion rien que pour ça. Carbine sait faire dans le spectaculaire. La récolte des matériaux est tout aussi classique que l'artisanat, à quelques surprises près. Je crois que le mot exact est "ominous". Dans cette zone, vous rencontrerez vos premiers ennemis joueurs. Le travail sur le décor et ses détails est impressionnant. Du loot !

Top ventes

Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 268,98 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 330,00 €
Console Microsoft Xbox One S 1 To Blanc …
Neuf : 324,00 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
Console Nintendo New 3DS XL Bleu Métalli…
Neuf : 189,95 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 279,90 €
FIFA 17 PS4
PlayStation 4
Neuf : 54,94 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 35,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
20 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (20)