> > Test : Assassin's Creed IV : Black Flag - Le Prix de la Liberté (Xbox 360, PS3)

Test : Assassin's Creed IV : Black Flag - Le Prix de la Liberté (Xbox 360, PS3)

Adewalé le boucher
Par Aymeric Lallée - publié le

Un DLC un mois et demi après la sortie officielle d'un jeu, ça sent aussi mauvais qu'un DLC le jour de la sortie, si vous voulez mon avis, mais puisqu'on parle de l'un des meilleurs titres de l'année et sans aucun doute de l'un des meilleurs Assassin's Creed de la série, il fallait se pencher sur le cas d'Adewalé, le second d'Edward Kenway dans Assassin's Creed IV Black Flag, qui s'émancipe enfin dans cette aventure en téléchargement. Et force est de constater qu'il a quelque chose à raconter, cet homme-là.

Si vous avez terminé la campagne d'Assassin's Creed IV, vous le savez, Adewalé est un ancien esclave qui a regagné sa liberté grâce à Edward. Au cours des quinze années qui ont suivi le dernier épisode de la saga, il a été formé par les Assassins et les pirates, afin de devenir un redoutable traqueur de Templiers. Et c'est justement là-dessus que Le Prix de la Liberté, DLC vendu un peu moins d'une dizaine d'euros (ou intégré au Sesaon Pass), débute.

L'atmosphère ce ce DLC est pesante sans trop nous prendre la tête.

Adewalé est un boucher

Ade, on va l'appeler comme ça, a aujourd'hui son propre navire et est un Assassin à part entière, détachée d'Edward , dans cette épopée de 3 à 4 heures en ligne droite et d'un peu plus de 5 heures si vous fouillez partout en prenant votre temps. Reparti équitablement entre terre et mer, le voyage d'Ade propose des activités déjà largement connues des amis de Kenway, mais l'ancien esclave se distingue par un tromblon, qui fait un carton au corps à corps, et des talents en boucherie tant il manie bien la machette. Les contremaîtres des plantations d'esclaves en chauchemardent encore la nuit, et ça tombe bien puisque cela constituera une grande partie de vos activités. En effet, le principe du DLC est le suivant : vous libérez un maximum d'esclaves pour alimenter la communauté des "esclaves libres", les Marrons, et vous pouvez alors progresser dans le scénario. Ainsi, on passe son temps à poursuivre les maîtres ayant la main lourde, les marchands qui manquent de principes et les contremaîtres violents pour libérer nos frères. Pour cela vous pouvez évidemment recourir à la machette, mais on peut aussi acheter la liberté de ses frères moyennant finance, histoire d'éviter le bain de sang. Je ne vous cache pas que l'ambiance est un peu lourde mais on ne s'y attarde finalement pas trop pour éviter les dangers d'un sujet sensible. Certains diront qu'Ubisoft à évité le fond du problème, moi je dirais qu'au contraire les développeurs et autres scénaristes ont finement joué pour proposer un jeu et pas un docu. Et puis bon, nous sommes loin des délires à la Washington d'Assassin's Creed III, et rien que pour ça je dis bravo.

Le Prix de la Liberté vous propose neuf nouvelles missions et plusieurs destinations à visiter.

Une histoire d'envergure

Vous l'aurez compris, le contexte de cette aventure d'Ade lui est propre, et c'est agréable, mais dans les faits, vous ferez tout ce que vous faisiez déjà avec Edward, sur une surface plus petite et souvent moins bien pensée. Non pas que les missions soient mauvaises, en bateau comme à pieds, au contraire même, mais sur 4 heures de jeu, proposer plusieurs fois les mêmes séquences (libération d'esclaves, infiltration, etc.) ne donne pas le même résultat que sur une aventure de 50 ou 60 heures dans laquelle il y a toujours moyen de se changer les idées. Pour résumer, on s'amuse et on apprécie l'histoire (même si elle n'est pas dingue non plus), mais on ne peut s'empêcher de se dire que c'est la même chose qu'avec Edward, l'envergure en moins. C'est idiot, d'autant qu'avec ce système d'esclaves à libérer on récupère de nouveaux objets de customisation pour le bateau ou pour Ade, et qu'il y a un réel intérêt historique et ludique à participer à tout cela, mais rien n'y fait, on a cette terrible impression de "petite aventure" qui tranche radicalement avec le côté grandiose de celle d'Assassin's Creed IV.

Même si ce n'est pas l'aventure la plus palpitante que j'ai connu dans un Assassin's Creed jusqu'ici, j'ai apprécié ce DLC. D'abord parce que si on compare son prix au temps de jeu qu'il propose (presque autant qu'un FPS moderne en solo, oui, j'exagère un peu) on se rend compte que l'offre est plutôt bonne et qu'Ubisoft ne se moque pas de nous.  Ensuite, l'histoire d'Adélawé est sympa, les rares nouvelles mécaniques, avec les esclaves à libérer, le tromblon, la machette, les pétards et les plantations à assainir, amusent un temps, et l'ensemble est appréciable même si tout cela manque d'ampleur par rapport à l'immensité de la campagne originale du jeu...

Test : Assassin's Creed IV : Black Flag - Le Prix de la Liberté (Xbox 360, PS3)
Assassin's Creed IV : Black Flag - Le Prix de la Liberté
Satisfaisant
Notes de la Rédac (0)
Agréable, la campagne de ce DLC est satisfaisante de par le temps de jeu proposé (4 heures en moyenne) et les quelques nouvelles mécaniques qu'elle introduit, ainsi que par son histoire un peu plus dure qu'à l'accoutumée. Mais bizarrement, Adelawé ne fait pas le poids face à Edward et c'est là toute l'ironie de la chose : quel intérêt d'investir dans Le Prix de la Liberté lorsqu'on a déjà tant de choses à terminer dans le jeu principal ? Et si on a terminé ACIV à 100% alors ? Eh bien vous aurez l'impression de jouer à une version miniature qui manque un peu d'envergure, et ceci malgré ses qualités...
par Aymeric Lallée
+ On aime
  • L'esclavagisme abordé intelligemment.
  • Adewalé qui a la carrure pour ces 3 à 5h de jeu.
  • Les nouvelles armes (tromblon et machette).
  • Les raids sur les plantations, les libérations d'esclaves.
  • Alternance séquences en bateau et à pieds respectée.
- On n'aime pas
  • On a toujours l'impression de faire les mêmes choses.
  • Les défauts récurrents de la saga toujours là.
  • Une envergure qui souffre face à celle de l'aventure d'Edward.
Vos notes
1
2
2
1
2
8 notes
3,7
Notez ce jeu

L'argus
Pas assez d'estimations !
Quel prix pour ce jeu ?
Vos tests (1)

Galerie photo

L'atmosphère ce ce DLC est pesante sans trop nous prendre la tête. Le Prix de la Liberté vous propose neuf nouvelles missions et plusieurs destinations à visiter. Adelawé a un sacré charisme ! On retrouve bien sûr les imperfections récurrentes de la saga dans ce DLC. Le Tromblon n'est pas mon arme préférée mais il fait le boulot si je puis dire... Il y a encore et toujours pas mal de séquences d'infiltration... Adelawé est un boucher qui n'a rien à envier aux coups d'épées de Leonidas dans 300.

L'actu Jeux en vidéo

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Top ventes

Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 393,69 €
Console Wii U Premium Mario Kart 8 Pack …
Neuf : 274,81 €
Console Sony PS4 + inFamous Second Son
Neuf : 418,77 €
The Last of Us Remastered PS4
PlayStation 4
Neuf : 49,90 €
Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 429,90 €
Console Microsoft Xbox One + TitanFall +…
Neuf : 468,90 €
Console Sony PS3 Ultra Slim 500 Go
Neuf : 198,70 €
Console Microsoft Xbox One
Neuf : 398,90 €
Tomodachi Life 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 36,37 €
Console Wii U Premium Zelda Wind Waker P…
Neuf : 268,14 €
Console Sony PS3 blanche Ultra Slim 500 …
Neuf : 198,70 €
Mario Kart 8 Wii U
Nintendo Wii U
Neuf : 49,98 €
Console Nintendo 3DS XL - noire
Neuf : 179,86 €
Console Wii U Premium Mario U et Luigi U…
Neuf : 279,60 €
Console Nintendo 3DS XL - bleue + noire
Neuf : 177,95 €
DEVENEZ MEMBRE PREMIUM

Abonnez-vous et profitez dès maintenant de nombreux avantages :
Émissions vidéo en avant-première, contenus exclusifs, disparition de la pub, avantages communautaires...

Derniers commentaires

tous les commentaires (2)