> > Test : The Binding of Isaac (PC, Mac)

Test : The Binding of Isaac (PC, Mac)

Tueur de mamans ?
Par Erwan Lafleuriel - publié le

Un jeu jouable à l'infini, du challenge et une seule vie ? Tout ça pour 5 euros sur Steam ? C'est The Binding of Isaac, un jeu indé d'action/aventure par l'un des créateurs de Super Meat Boy. Attention, âmes sensibles s'abstenir...

The Binding of Isaac est un type de jeu très particulier que l'on peut qualifier de « drogue ». Le gameplay vous propose une suite de salles à explorer, chaque salle demandant que l'on soit à la hauteur du challenge pour continuer. Parfois c'est un groupe de monstres, d'autres fois un ennemi particulier, rarement il n'y a rien ou quelques bonus. Certaines salles font office de boutique, de trésor, et bien entendu de lieu de combat avec le Boss final du niveau. Il n'y a que cinq niveaux à parcourir et vous n'avez qu'une seule vie. Tout dépendra de votre adresse, mais aussi de votre chance, car chaque partie est aléatoire.

J'ai trouvé l'oeil laser, mais j'ai eu peu d'occasion de l'utiliser...

Pipi, caca, bobo

Très difficile de savoir sur quoi vous aller tomber en lançant une session de The Binding of Isaac. Vous jouez le rôle du fameux Isaac, qui tente d'échapper à sa mère, cette dernière ayant entendu la parole de Dieu lui demander de zigouiller son fils. Vous vous enfuyez via la cave, et plus profond encore, où vous trouverez, la mort, le sang, le désespoir, l'horreur, le rejet, la crasse, la douleur, les cauchemars, la folie, Pipomantis et des mouches. Plein de mouches. Tout cela fait beaucoup pleurer le petit Isaac, qui d'ailleurs se sert de ses larmes comme projectiles. En gagnant vos combats et en fouinant partout, vous trouverez de quoi upgrader ce drôle de personnage sauvagement. Isaac possède quelques stats à booster, un emplacement pour une arme de base et une pour un objet spécial qui demande à être rechargé (il faut terminer des salles pour cela). Sans oublier des bonus temporaires (cartes et pilules), des consommables indispensables (argent, clés, bombes), et les coeurs pour la vie.

Les boutiques vendent des objets très cher. A réserver pour les besoins urgents.

T'aimes ça, hein ?

Ce qui est incroyable dans The Binding of Isaac, c'est que la difficulté est parfaitement dosée. Au premier abord, cela semble facile, car on évite assez aisément les ennemis (très variés) et que les Boss ne sont pas si coriaces que cela. Mais on se prend quand même des coups. Et ça use. Sur la durée, TBoI s'avère donc assez difficile, sans être trop frustrant. Ensuite ça dépend aussi un peu de votre chance, puisque tout est généré au pif. Parfois, on accumule les objets et les bonus sans se poser de question et d'autres fois on rame. Inutile de se plaindre en cas de mauvais jour : on lutte, on découvre encore un peu plus du contenu très riche du jeu, on crève, on recommence.

On jauge très rapidement chaque situation en entrant dans une pièce (sinon on est mort).

Oui, ça tourne chez vous

Techniquement, le jeu est tout simple et tout à fait agréable à regarder dans un style (nouveau) kawai gore. Les musiques tournent un peu en boucle, mais elles sont très bien donc on ne s'en lasse pas. La prise en main est parfaite, si ce n'est qu'il faut passer son clavier en QWERTY, avec alt-shift sur PC (et non pas shift-tab comme l'a essayé un confrère idiot que je ne citerai pas ici, vu que je l'ai déjà fait plus haut). Attention : faites cette opération avant de lancer une partie, car en jeu la touche shift vous fait poser une bombe.

De par son univers déjanté, son gameplay varié et sa difficulté parfaitement dosée, j'accroche totalement au challenge aléatoire que me propose The Binding of Isaac. J'ai envie de voir tout ce qu'il a dans le bide, de débloquer les personnages supplémentaires alors que ça a l'air bien difficile, et de chopper les succès Steam carrément corsés. Et là, j'en aurai eu pour mes cinq euros, et même plus. Mais pour l'instant, il faut encore que je tue ma maman.

Test : The Binding of Isaac (PC, Mac)
The Binding of Isaac
Indispensable Gameblog
Culte
Notes de la Rédac (0)
The Binding of Isaac est un jeu d'action/aventure taré, à l'ambiance Kawai Gore, aux challenges aléatoires et au gameplay varié. Grace à la maîtrise des développeurs, la sauce prend parfaitement et on retourne sans cesse violenter ce pauvre Isaac avec plaisir.
par Erwan Lafleuriel
+ On aime
  • L'ambiance Kawai Gore
  • La difficulté impeccable
  • La variété des situations
  • Pas cher !
- On n'aime pas
  • Ça finira bien par lasser
  • Passer d'AZERTY à QWERTY
Vos notes
1
1
3
10
2
12
29 notes
4,3
Notez ce jeu

L'argus
10,60€
Quel prix pour ce jeu ?
Vos tests (1)

Galerie photo

J'ai trouvé l'oeil laser, mais j'ai eu peu d'occasion de l'utiliser... Les boutiques vendent des objets très cher. A réserver pour les besoins urgents. On jauge très rapidement chaque situation en entrant dans une pièce (sinon on est mort). Ca manque un peu de cauchemars différents entre les niveaux. Il y a vraiment des bonus de toutes sortes, comme ce bébé frangin qui double votre tir. Une belle perte de fric, ces machines à sous, comme en vrai. Mais on ne peut pas s'empêcher d'essayer...

L'actu Jeux en vidéo

Ajouter à mes favoris Commenter (49)

Top ventes

Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 393,69 €
Console Wii U Premium Mario Kart 8 Pack …
Neuf : 274,81 €
Console PS4 Sony - Console Playstation 4…
Neuf : 429,90 €
The Last of Us Remastered PS4
PlayStation 4
Neuf : 43,68 €
Console Sony PS4 + inFamous Second Son
Neuf : 418,77 €
Console Sony PS3 Ultra Slim 500 Go
Neuf : 249,69 €
Console Microsoft Xbox One + TitanFall +…
Neuf : 468,90 €
Tomodachi Life 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 36,37 €
Console Microsoft Xbox One
Neuf : 398,90 €
Console Nintendo 3DS XL - argent + noire
Neuf : 172,75 €
Console Microsoft Xbox One + Capteur Kin…
Neuf : 449,00 €
Console Nintendo 3DS XL - noire
Neuf : 179,86 €
Console Wii U Premium Zelda Wind Waker P…
Neuf : 268,14 €
Mario Kart 8 Wii U
Nintendo Wii U
Neuf : 49,89 €
Console Sony PS3 blanche Ultra Slim 500 …
Neuf : 249,90 €
DEVENEZ MEMBRE PREMIUM

Abonnez-vous et profitez dès maintenant de nombreux avantages :
Émissions vidéo en avant-première, contenus exclusifs, disparition de la pub, avantages communautaires...

Derniers commentaires

tous les commentaires (49)