1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Jim Ryan (Sony) tacle implicitement Microsoft sur sa politique de rachat de studios

Jim Ryan (Sony) tacle implicitement Microsoft sur sa politique de rachat de studios

Par Romain Mahut - publié le
×

La question des rachats de studios de développement de jeux fait beaucoup parler ces dernières années. Microsoft, en prévision de l'arrive de sa nouvelle génération de consoles et, surtout, pour rendre son Xbox Game Pass toujours plus désirable, a procédé à de nombreuses acquisitions de structures. De son côté, Sony revendique une façon de faire différente.


À lire aussi : PlayStation Plus : Les jeux PS4 ET PS5 "gratuits" de novembre 2020 annoncés


En marge de l'arrivée de la PS5 dans des rédactions du monde entier (ainsi que chez les "influenceurs"), Jim Ryan a une fois encore accordé une série d'interviews. Au cours de l'une de celles-ci, réalisée par le site GamesIndustry.biz, la question du positionnement de Sony vis-à-vis du rachat de studios a été abordée.

Si le PDG de Sony Interactive Entertainment n'oublie pas que sa société a racheté Insomniac Games (Marvel's Spider-Man) au cours de cette génération, il sous-entend que la politique de Sony a jusqu'à présent été à l'opposée de celle de Microsoft :

D'une manière générale, les gens ne réalisent ou ne comprennent probablement pas l'ampleur de la croissance organique de notre propre capacité de développement au cours de cette génération. Cela a bien évidemment été aidé par l'acquisition d'Insomniac et c'est merveilleux de les avoir dans la famille.

La situation actuelle n'est pas le fruit de frénésies de dépenses massives mais d'une croissance planifiée de manière très très équilibrée et prudente. Je pourrais évidemment mentionner Naughty Dog mais ils ont toujours fait d'excellents jeux. Parlons plutôt de Ghost of Tsushima, qui a été un délice critique et clairement un délice commercial allant bien au delà de ce que nous pensions qu'il serait. Il en dit long sur le travail effectué par Sucker Punch pour tirer parti de leurs précédentes réalisations.

Nous avons la chance de disposer de cinq ou six studios qui rentrent dans cette catégorie. Mais ce n'est pas vraiment de la chance, car cela fait des années et des années que nous travaillons là dessus. Très discrètement, et d'une manière très PlayStation, nous avons construit quelque chose de vraiment spécial avec ces studios. Vous pouvez atteindre ce résultat avec des acquisitions frénétiques, des acquisitions mesurées ou en faisant les choses de manière organique.

Une PS5 mieux lotie que ses grandes soeurs

À propos des acquisitions, il convient de rappeler que Jim Ryan a déclaré par plus tard que cette semaine que Sony Interactive Entertainment n'exclut pas des "rachats-fusions" pour augmenter ses capacités de développement First Party.

Jim Ryan, qui n'est pas réputé pour être nostalgique, affirme par ailleurs que, selon lui, le catalogue de jeux PS5 pour les premiers mois de vie de la console est, en termes de qualité, sans commune mesure avec ceux dont ont disposé la PS3 et la PS4 lors de leur fenêtre de lancement respective. Pour lui, c'est une conséquence directe de la politique de Sony Interactive Entertainment en matière de gestion des studios.

Pour rappel, la PS5 standard et la PS5 Digital Edition sortiront officiellement en France le 19 novembre prochain.

Que pensez-vous de ces nouvelles déclarations de Jim Ryan ? Partagez-vous son opinion ? Estimez-vous justifié ce tacle de Microsoft à peine dissimulé ? Donnez-nous votre opinion dans les commentaires ci-dessous.

La rédaction vous recommande

55 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (55)