1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    TEST de la Aukey GM-F5 Elite Knight : Une bonne petite souris abordable et sans-fil

TEST de la Aukey GM-F5 Elite Knight : Une bonne petite souris abordable et sans-fil

Par Nerces - publié le
Image

Toujours soucieux de proposer des produits au tarifs les plus bas possible, Aukey distribue une nouvelle souris gaming qui tranche avec les modèles de la concurrence. Malgré les surcoûts imposés par la technologie sans-fil, la GM-F5 Elite Knight est effectivement commercialisée à moins de 35 euros. Difficile de trouver moins cher.

Design sobre et efficace

Comme son nom l'indique, cette GM-F5 Elite Knight est une évolution de la GM-F4 Knight que nous testions il y a peu. On retrouve logiquement un design très proche qui conserve cet aspect conventionnel, plutôt passe-partout. La souris prend donc la forme d'un objet oblong, aux dimensions classiques. Ni trop longue (125 millimètres), ni trop large (64 mm), elle conviendra à toutes les mains qui pourront, au choix, adopter une prise avec la paume (palm grip) ou en griffe (claw grip). Notez que la prise du bout des doigts (fingertip grip) ne sera possible que pour les plus grandes mains.

Nous l'avons dit, l'une des principales caractéristiques de cette souris est bien sûr la technologie sans-fil qu'elle embarque. Une technologie qui implique un peu d'électronique en plus, mais surtout l'intégration d'une batterie venant, logiquement, alourdir la bête. Pourtant, Aukey s'en sort ici avec les honneurs puisque la GM-F5 Elite Knight n'est que dix grammes plus lourde que la GM-F4 Knight à 110 grammes contre 100. Il ne s'agit donc pas d'un modèle ultraléger comme il peut en exister aujourd'hui, mais son poids ne nuira pas au confort d'utilisation.

Une technologie qui implique un peu d'électronique en plus, mais surtout l'intégration d'une batterie venant, logiquement, alourdir la bête.

Prix plancher oblige, la simplicité est de mise pour le reste des éléments de cette souris qui surprend déjà en proposant du sans-fil à moins de 35 euros. Il n'est donc pas question de proposer quelque chose de très original dans la préhension de la bête - aucune excroissance pour reposer le pouce ou l'auriculaire - ou dans les commandes intégrées. Ainsi, la molette est un modèle « tout simple » qui ne propose ni clics latéraux ni possibilité de la débrayer pour un défilement plus libre et plus rapide comme peut le faire Logitech sur certains de ses modèles.

Aukey a tout de même opté pour l'intégration d'un troisième bouton au niveau du pouce : il ne s'agit pas d'un bouton de sniper comme chez certains concurrents, mais il ajoute malgré tout une troisième fonction bien pratique d'autant que les trois boutons restent accessibles. Sous la bête en revanche, rien que de très classique : la glisse est ainsi assurée par deux larges patins en polytétrafluoroéthylène (PTFE) : il s'agit de la matière la plus communément employée et compte tenu du prix, il n'était pas question de retrouver de la céramique par exemple.

Un capteur de qualité, une autonomie remarquable

À l'intérieur de la souris non plus, il n'était pas question de verser dans l'originalité débridée. On soulignera tout de même qu'Aukey a pu monter un peu en gamme côté capteur. S'il fait toujours confiance à PixArt, le fabricant a opté pour un modèle un peu plus performant par rapport à ce qu'il proposait sur la GM-F4 Knight. On passe effectivement au PWM3335, un capteur optique capable de monter jusqu'à 16 000 points par pouce en sensibilité. À l'usage, les 6 000 ppp supplémentaires ne seront pas forcément utiles, mais certains joueurs apprécieront.

Le capteur est à l'aise sur la majorité des surfaces et même si nous conseillons bien sûr l'utilisation d'un tapis de souris dédié, ce sont surtout les surfaces réfléchissantes qu'il faut éviter. Notons au passage que la sensibilité peut être ajustée de 100 à 16 000 ppp grâce au logiciel Aukey. Étrangement, ce dernier n'est pas si facile à trouver et il faut se tourner vers les réponses clients sur le site d'Amazon - par exemple - pour trouver un lien de téléchargement. Étrange. Une fois installé, le soft fait le job : il est bien organisé et plutôt clair, mais son interface est intégralement en anglais.

S'il fait toujours confiance à PixArt, le fabricant a opté pour un modèle un peu plus performant par rapport à ce qu'il proposait sur la GM-F4 Knight.

On peut modifier toutes les commandes et changer notamment la fonction de chacun des huit boutons présents. Nous ne connaissons ni la marque ni la longévité estimée des contacteurs qui équipent ces boutons, mais lors de nos tests, ils n'ont posé aucun problème. Aucun problème non plus du côté de la stabilité du sans-fil, il faut dire qu'Aukey a opté pour du 2,4 Ghz plutôt que pour le Bluetooth. La latence est ainsi préservée, mais il faut utiliser un petit dongle USB quelle que soit la machine sur laquelle vous envisagez d'utiliser la souris.

Le sans-fil 2,4 GHz est plus gourmand que le Bluetooth, mais Aukey est malgré tout parvenu à assurer une excellente autonomie à sa souris. Sur nos quelques essais, la GM-F5 Elite Knight est restée fonctionnelle durant plus de 40 heures, flirtant même avec les 45 heures. Bien sûr, le rétroéclairage limité est un atout dans ce cas de figure : seulement trois zones (molette, base et logo sur le dos) profitent d'illuminations RVB que l'on ne peut pas paramétrer indépendamment les unes des autres. Un bien faible sacrifice pour profiter d'une souris aussi pratique à si petit prix.

x x x x x
    EN RÉSUMÉ    
   

LE SANS-FIL SANS SE RUINER

Le crédo d'Aukey c'est indiscutablement le prix. Encore et toujours le prix. Alors forcément, il ne faut pas s'attendre avec cette GM-F5 Elite Knight à une souris capable de rivaliser avec les modèles plus ambitieux de constructeurs comme Logitech ou SteelSeries. Il n'est par exemple pas question de disposer d'une molette « moderne » avec mode débrayable ou clics latéraux. On peut également regretter que les patins de glisse ne soient pas en céramique, mais ce serait intenter un mauvais procès à Aukey car à moins de 35 euros la souris sans-fil, 2,4 GHz de surcroît, le bilan est assez remarquable. La souris est ergonomique, confortable et dotée d'une bonne fiabilité de connexion avec, de plus, une autonomie de premier plan. Le capteur PMW3325 vient avantageusement remplacer le PMW3325 de la GM-F4 Knight pour une sensibilité plus en phase avec les standards actuels (16K PPP). Un très bon modèle que nous conseillons donc vivement.

   
x x x xxxx x x x
     ON A AIMÉ :    ON N'A PAS AIMÉ :    
   
  • Forme basique, mais confortable
  • Autonomie sans-fil d'environ 45 heures
  • Trois boutons très accessibles au niveau du pouce
  • Capteur Pixart PMW3335 très précis
  • Molette bien crantée, plutôt robuste
  • Indicateur LED du profil DPI retenu
 
  • Logiciel absent du site officiel ?!
  • Molette non débrayable, pas de clics latéraux
  • Exclusivement pour droitiers
   
x x x x x
    FICHE TECHNIQUE :    
   
  • Prix : 35 euros environ
  • Poids : 110 g
  • Dimensions : 125 x 64 x 40 mm
  • Connexion : Sans-fil (2,4 GHz) ou filaire (USB, 1,8 m)
  • Commandes : 8 boutons, 1 molette non-débrayable
  • Capteur : Optique, Pixart PWM3335
  • Sensibilité : 100 - 16 000 PPP
  • Où acheter ? : Amazon
   
         

Galerie photo - 4 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande