>
>
League of Legends : G2 remporte le MSI, l'Europe envoie un message

League of Legends : G2 remporte le MSI, l'Europe envoie un message

Par Alix Dulac - publié le
Image

League of Legends a connu un tournant historique le week-end dernier, à Taipei (Taiwan), avec une finale 100 % inédite entre une équipe européenne et une équipe d'Amérique du Nord lors du MSI. Et cette cuvée 2019 entrera d'autant dans la légende qu'après avoir dominé SKT Telecom, G2 eSports a offert un titre majeur au Vieux Continent pour la première fois depuis 8 ans. Somptueux.


À voir aussi : League of Legends : Les European Masters pour Misfits


Carlos "Ocelote" Rodriguez est un homme de parole. Et un sacré visionnaire. Dans une interview accordée à Gameblog quelques jours à peine avant les demi-finales du MSI 2019, le fondateur et PDG de G2 eSports affirmait que son équipe n'avait pas peur de SKT Telecom et que sa star "Faker", considéré comme le meilleur joueur du monde de League of Legends, allait descendre de son piédestal, par l'intermédiaire du midlaner des G2, "Caps". "Il va lui mettre une claque", avait d'ailleurs annoncé sans sourciller "Ocelote". La vérité ?  C'est toute l'équipe de SKT Telecom qui en a pris une, évincé de la finale de ce MSI 2019, délocalisé à Taipei (Taiwan), au terme d'une finale riche en rebondissements face aux G2 (3-2).

 

Il aura fallu attendre en effet la cinquième manche du BO5 disputé entre les deux formations, pour voir le champion d'Europe en titre forcer son destin et arracher sa place en finale. Comme Team Liquid avait largement dominé la veille (vendredi) les Chinois d'Invictus Gaming (3-0), c'est donc une finale inédite entre l'Europe et l'Amérique du Nord qui s'est déroulée dimanche lors du MSI 2019. L'affiche n'avait rien d'anodin tant les équipes asiatiques nous ont habituées à tout rafler ces dernières années. Elles vont devoir apprendre à partager, visiblement.

 

Et le monde va devoir se faire à l'idée que l'Europe est plus forte que l'Amérique du Nord - élément de débat également pour les fins connaisseurs de la scène LoL - à l'issue de la finale en sens unique que les G2 ont maîtrisé de bout en bout. Outre le score (3-0), les "Samouraïs" ont largement profité des erreurs de Team Liquid pour s'offrir le scalp de ces derniers. Dix-huit minutes environ pour la dernière game, un tout petit peu plus d'une heure et le tour était joué pour G2. L'histoire écrite. Et les rendez-vous déjà pris, au terme de cette finale expédiée, vous l'aurez compris, dans un temps record.

 

Fort de ce premier titre à l'échelle mondiale, (tournoi de mi-saison engageant les meilleures équipes de chaque continent) G2 va pouvoir ouvrir son appétit. Déjà avec la défense de son titre européen, lors du segment d'été à venir. Puis lors des Worlds, qui se dérouleront, rappelons-le encore, en France, à Paris, en octobre prochain.

Et comme "Ocelote" et ses protégés ne sont pas à une page d'histoire près, les Mondiaux leur permettraient d'entretenir encore plus leur lutte à distance avec Fnatic. En cas de succès, ils feraient mieux que ces derniers, finalistes en 2018.

La rédaction vous recommande