>
>
MSI 2019 : "Faker ? Caps va lui mettre une claque !", notre interview de Carlos "Ocelote" Rodriguez (G2 eSports)

MSI 2019 : "Faker ? Caps va lui mettre une claque !", notre interview de Carlos "Ocelote" Rodriguez (G2 eSports)

Par Alix Dulac - publié le
Image

C'est LE choc de ce MSI 2019. La finale avant l'heure, entre l'ogre européen G2 eSports et le retour au premier plan de SK Telecom T1, l'équipe du légendaire "Faker", lors de cet Invitational de mid-season, réunissant les meilleures équipes du globe de League of Legends, programmé pour ce samedi (9h, heure française). Rencontré lors de la présentation de la dernière souris sans fil de son sponsor, Logitech G, Carlos "Ocelote" Rodriguez, le manager de G2 eSports, s'est confié à nous. Sur le retour au premier plan de son équipe CS:GO (Counter-Strike : Global Offensive) mais aussi sur le choc à venir avec SK Telecom T1 et celui, très attendu entre les deux superstars des deux équipes, "Caps" pour G2 et "Faker" et SKT .

Carlos, beaucoup d'observateurs font de votre structure la grande favorite de cette édition 2019 du MSI. Vous pensez vous aussi que votre équipe peut remporter cet Invitational ?

La création de cette équipe a créé beaucoup d'attente, celle des observateurs, de moi-même aussi. Bien sûr que l'on veut gagner le MSI, on veut gagner les Worlds, on veut tout gagner. Mais nous devons garder à l'esprit qu'à chaque fois, nous affrontons les meilleures équipes du monde, venant toutes d'horizons différents. Ce sera un très, très gros challenge mais toutes les équipes participantes peuvent le faire, donc nous aussi.

Vendredi, au programme, ce sont les demi-finales. Et c'est le grand choc face à SK Telecom T1, samedi (9h, heure française), probablement pour certains la finale avant l'heure. Comment abordez-vous cette affiche ?

Les joueurs sont préparés à jouer et affronter n'importe quelle autre équipe dans ce tournoi. Maintenant, vous savez, c'est que la vérité, tout le monde veut battre SKT. Tous les midlaners veulent battre Faker et Caps était chez Fnatic l'année dernière. Ils ont perdu en finale contre IG. Nous avons perdu en demi-finale contre IG. Alors aujourd'hui, SKT et IG sont deux équipes que nous voulons vraiment, vraiment battre.

Mais concrètement, qu'attendez-vous de vos joueurs sur ce choc ?

Mes attentes face à SKT ? Que les joueurs-clés de mon équipe se débrouillent vraiment bien, parce qu'ils n'ont peur de personne et ils sont vraiment confiants. Les entraînements se passent vraiment bien, ils apprennent beaucoup de choses. Qu'on les batte ou non, ce que j'attends d'eux, c'est que nos joueurs-clés s'en sortent vraiment très bien contre Faker et compagnie.

On ne peut pas occulter le fait qu'il y aura un match dans le match entre Caps et Faker. Qui est le plus fort selon vous aujourd'hui ?

Honnêtement, Faker, je l'adore... mais Caps est juste supérieur à lui. Sa façon de communiquer dans le jeu, ses mécaniques aujourd'hui... c'est le sang neuf. Faker est un joueur incroyable, probablement le meilleur de la planète. C'est une légende, probablement la plus grande légende qui ait jamais existé dans l'eSport et ce, tous jeux confondus et... ça a encore l'air d'être le cas. Mais aujourd'hui... (il réfléchit et sourit) Caps met une claque à Faker.

« Notre équipe CS :GO ? Qu'elle soit dans le Top 6 ou mieux d'ici la fin de l'année »

Un mot pour finir sur votre équipe Counter-Strike, qualifié pour les finales de l'ESL Pro League, qui auront lieu à Montpellier, lors de l'Occitanie eSports, en juin prochain (21-23 juin).

Notre équipe Counter-Strike ? Il faut le dire et le reconnaître : en ce moment, elle se débrouille  vraiment mieux que la saison dernière. Malheureusement, elle est toujours la moins bonne équipe de G2, car chaque équipe que nous avons est championne d'Europe, championne du monde ou championne d'Amérique du Nord. C'est un peu fou en le disant et forcément, quand on le dit, la barre est très, très haut. Mais je pense que désormais notre équipe Counter Strike est dans une position pour pouvoir gagner à nouveau.

Ce sera l'objectif principal à Montpellier ? Gagner et seulement ça ?

Cette équipe n'avait plus de trop de crédits, elle recommence à en avoir, des gens s'intéressent à elle et croient de nouveau en elle. Mes attentes, c'est que d'ici à la fin de l'année, elle soit dans le Top 6 ou mieux. Ce qui implique qu'elle aille au tournoi de Montpellier et qu'elle le gagne. Et on va le gagner. Avec un peu de chance, on y arrivera.

Le MSI 2019 (Mid-Season Invitational) de League of Legends s'achève ce dimanche 19 mai, à Taipei (Taiwan). Il regroupe les 13 champions des ligues majeures du MOBA de Riot. A l'issue d'une phase de play-in (barrages), trois équipes rejoignent la phase de groupes, pour laquelle les champions d'Europe, de Chine et de Corée du Sud sont d'ores et déjà qualifiés. Suite à cette phase de poules, les quatre meilleures équipes s'affrontent ensuite en playoffs pour déterminer le vainqueur du MSI. Le cashprize est de 250 000 dollars, donc 40 % de la somme pour le grand gagnant. Pour rappel, les phases finales du MSI  2018 s'étaient disputées en France, à Paris.

Le programme complet

Vendredi

  • Demi-finale 1 : Invictus Gaming (Chine) - Team Liquid (Amérique du Nord) : 1-3

Samedi

  • Demi-finale 2 : G2 eSports (Europe) - SKT (Corée) (9 heures, heure française)


Dimanche

  • Finale : Team Liquid vs Vainqueur demi-finale 2 (9 heures, heure française)

La rédaction vous recommande