>
>
PES League 2018 : L'Italien Ettorito double champion du monde, la France passe à côté des finales

PES League 2018 : L'Italien Ettorito double champion du monde, la France passe à côté des finales

Par Alix Dulac - publié le - mis à jour le
Image

La finale mondiale de la PES League a livré son verdict ce samedi, à Barcelone. La conclusion d'une saison esportive disputée en Asie, en Amérique du Sud et en Europe, s'est faite sur le Vieux Continent avec le double sacre d'un joueur européen, l'Italien "Ettorito97", en individuel et en co'op. La France et ses quatre représentants ont échoué en demi-finales.

L'année dernière, il avait eu la tête basse. Le visage quasi larmoyant. Un regard de vaincu, de perdant magnifique, même, lui qui venait de voir, pour la troisième fois de sa carrière esportive sur la licence PES (2010, 2014 et 2017 donc), le titre mondial lui passer sous le nez.

Mais cette fois, le destin a enfin souri à Ettore "Ettorito97" Giannuzzi. L'Italien de 21 ans est devenu ce samedi le successeur de son bourreau la saison passée, le Brésilien "Guifera" et le nouveau champion du monde de PES 2018. Enfin, le double champion du monde.

 

 

Car cette finale mondiale, tenue à Barcelone, pas loin du Camp Nou, le fief du Barça, n'a pas seulement consacré le meilleur joueur de la planète. Elle a aussi et pour la première fois, placé sur le toit du monde le meilleur trio du globe, avec l'inclusion cette année dans le circuit de la catégorie co'op, disputée sur le mode 3 vs 3. 

Un trophée qu'"Ettorito", flanqué de son compatriote Luca "ildistruttore-44" Tubelli et son ami espagnol Alejandro "Alex Alguacil" Alguacil Segura  sous les couleurs de l'équipe Broken Silence, briguait aussi et qu'il a remporté, aux dépens des Néerlandais de Total Football (2-0 en finale).

Les Français stoppés en demies

C'est donc une journée marathon qu'a connu l'Italien. Une journée d'abord teintée d'un sacre collectif, avant un titre individuel obtenu au terme d'une finale de rêve pour lui, face à son coéquipier  - et local de cette finale en tant qu'Espagnol of course - "Alex Alguacil" (3-0), vainqueur de l'Euro virtuel 2016, et enfin, lui aussi, détenteur d'un trophée majeur sur la licence PES.

Longtemps dominatrice sur la saison, avec des succès en Asie (1 vs 1), Buenos Aires (1 vs 1 et 3 vs 3) et aux régionales de Barcelone et Milan, la France avait à coeur d'effacer son échec de l'Europe Round, qui ne lui avait permis de placer que 4 représentants à cette finale mondiale. Favori au regard de son statut de numéro un mondial sur l'exercice, Jérémy "Tiomit_PW" Bruniaux (PW_eSports), leader de la poule A, a été renversé par "Alguacil" en demies après avoir mené au score (2-1).

 

Un peu plus tôt, les représentants de la Neo eSports, Kamel "Neo_TerribleTank" El Morabet, Jérémy "Neo_Kampfer" Jaeger et Lotfi "Neo_Lotfi" Derradji, se cassaient les dents en demi-finales du tableau 3 vs 3 sur le plan archi-défensif des Néerlandais de Total Football (ça ne vous rappelle pas une certaine sélection nationale ça ?), autant par l'ingéniosité et la réussite adverse que leur manque de risques sur l'ensemble du Bo3 (2-0).

La structure numéro un française sur le jeu de Konami devra patienter avant de regoûter aux joies d'un sacre mondial, que Walid "UsmaKabyle" Rachid Tebane lui avait apporté coup sur coup en individuel (2015-2016).

Il était écrit qu'après neuf ans de présence et trois finales perdues, celui qu'on considère comme le meilleur joueur de PES de la décennie,  "Ettorito", avait enfin droit à son heure de gloire.

La rédaction vous recommande