>
>
TEST du Casque Gaming Plantronics RIG 500 Pro HC : Léger et performant

TEST du Casque Gaming Plantronics RIG 500 Pro HC : Léger et performant

Par Vincent Elmer-Haerrig - publié le

A côté des marques classiques du secteur gaming (Logitech, nacon, Turtle Beach...), certaines sortent régulièrement du lot. C'est le cas de Plantronics qui jouit d'un passé prestigieux et d'une réputation qui vient carrément des étoiles. Voyons s'ils ont également les pieds sur terre avec ce RIG 500 Pro.


À lire aussi : TEST du Casque Gaming PRO Logitech G : Le G433 version "Pro"


Jusqu'ici, nous n'avions pu essayer qu'un seul casque gaming de chez Plantronics. Il s'agissait du RIG Surround qui nous avait laissé une belle impression sur tous les plans. La société californienne semble visiblement nous refaire le coup, utilisant tout son savoir-faire professionnel pour proposer un produit de qualité. Car Plantronics, fabrique tout de même aussi des casques pour l'aéronautique et a même couvert le programme spatial américain dans ses grandes années.

Le design est tout entier tourné vers ce style "exosquelette"

Un exosquelette sur la tête

Le design du RIG 500 Pro ne laisse pas de place au doute quant à la destination du produit. On est sur un design moderne et plutôt original au regard de la concurrence. L'armature principale du casque est constitué d'un canevas de nombreuses ouvertures. C'est sur un véritable squelette de plastique que vont reposer les oreillettes ovoïdes du casque.

Cette configuration a trois avantages :

  • Un look agressif et original, qui colle très bien au public joueur
  • Une grande solidité, les contraintes étant portées sur les lignes fortes du squelette
  • Un poids plume avec 260g sur la balance

Sur la tête, le RIG 500 se fait totalement oublier. Pas de réglage de longueur, mais un dispositif original avec une bande de tissu pour répartir son poids sur le crâne. Celle-ci coulisse sur un rappel en plastique fixé de part et d'autre de l'arceau principal. Si toutefois le réglage de base ne convenait pas, ce sont les oreillettes elles-mêmes qu'il est possible de clipser à la hauteur voulue sur l'arceau. Le système est simple, élégant et efficace.

Les coussinets mixent également les avantages de deux matériaux. Le tissu d'une part pour la surface qui sera en contact avec la peau. Le simili cuir d'autre part pour son support et un soutien homogène. L'ensemble est donc à la fois confortable, léger et ne tient pas trop chaud aux oreilles. L'isolation est également de bonne facture par rapport à une solution qui aurait opté pour le tout tissu. Pas d'ouvertures sur l'arrière en tout cas pour parfaire l'isolation de la chambre acoustique et éviter toute perte sonore. Seul bémol, les coussinets ne sont pas interchangeables, c'est l'oreille complète qu'il faudra remplacer à l'usure.

Le micro est également interchangeable et il est désactivé automatiquement lorsqu'il est placé en position haute. Une manoeuvre tout à fait logique et transparente d'ailleurs. Ce dernier remplit son office correctement pour les fonctions de discussion qui lui sont allouées (non, ne prévoyez pas d'enregistrer des podcasts avec).

Le RIG 500 Pro existe également en version Esports Edition qui comporte des matériaux plus "nobles" avec un arceau et un exosquelette en métal.

Simili cuir pour les côtés, tissu pour les parties en appui, le bon choix.

Le Dolby ATMOS mis en avant

Au fil des années, les différents systèmes d'encodage et de réduction de bruits se sont succédés. Dolby a toujours été un acteur important dans ce domaine et le RIG 500 se targue d'être compatible Dolby ATMOS. A l'aide d'un code de téléchargement vous pouvez en profiter facilement sur Xbox One. Ce système propose une spatialisation du son ainsi qu'une réduction de bruit tout en promettant une qualité sonore optimale.

Cette spatialisation est censée reproduire au plus près et seulement avec les deux canaux de votre casque une immersion en 3D pour que vous puissiez à la fois localiser l'origine s'un son et en apprécier l'importance à l'oreille.

A l'usage en jeu, cette spatialisation est de bonne facture sans être une révolution (encore faut-il que le jeu ait été spécifiquement prévu pour, et compter avec les variations individuelles de perception). En revanche sur Netflix ou en séance Blu-Ray la différence est notable. Les basses et les aigus sont à la fois équilibrés et dynamiques. Force est de constater que l'on perçoit beaucoup plus de nuances sur la Xbox One que sur la PS4 avec ce casque. A tel point que je me suis parfois demandé si certains sons ne venaient pas de mon appartement... Car si son jack 3,5mm le rend compatible avec tous les appareil équipés d'une prise femelle du même type, le traitement sonore diffère.

La PS4 est capable de produire un rendu Dolby ATMOS, mais en passant par un décodeur et non directement avec le casque (et en la configurant correctement). Il faut donc une Xbox One ou un PC afin que vous puissiez exploiter le plein potentiel des transducteurs de 50mm. Attention, cela ne rend pas le casque moins performant, le rendu est toujours excellent, mais la spatialisation absente "aplatit" un peu tout cela.

Le niveau sonore est d'ailleurs réglé de façon assez originale sur le RIG. La molette se trouve sur la partie distale du câble, ne pesant ainsi pas du tout sur le casque. Elle est branchée directement à la manette et deux adaptateurs sont fournis pour épouser aussi bien un pad PS4 que Xbox. Malheureusement dans l'exemplaire d'essai qui nous a été fourni (pourtant sous emballage neuf), il n'y avait que celui de la Xbox monté d'office. Si vous en envisagez l'achat, vérifiez bien ce détail à l'ouverture de la boîte, il doit y avoir un sachet avec l'adaptateur PS4. Ceci dit, l'adaptateur est amovible et bien que moins esthétique, le montage est ainsi d'efficacité égale. Pour la version PC, la configuration est plus classique avec une télécommande déportée sur le câble.

Quelle que soit la version proposée (PC, PRO HC ou PRO Esports Edition), ce RIG 500 Pro est un casque très séduisant. On s'interroge cependant sur le prix de la version eSport qui double presque le tarif de la version la moins onéreuse qui, pour une fois est celle des consoles. L'eSport est en effet à 150€ alors que la version Pro HC testée ici est proposée à 80€. Le métal à lui seul justifie-t-il cet important écart ?

 

EN RÉSUMÉ :

Le RIG 500 est tout simplement un des meilleurs casques sur le marché. Léger, confortable, performant et en plus à un prix très attractif pour sa version console, on lui voit peu de concurrence dans cette fourchette de tarifs. De plus, son look exosquelette qui s'inscrit dans le renouveau de la gamme RIG lui donne une personnalité tout à fait singulière pour le détacher de la concurrence.

 

FICHE TECHNIQUE :

  • Taille à l'oreille : 5,5x3,7cm
  • Compatibilité : Windows (Dolby ATMOS), Xbox One (Dolby ATMOS), PS4, iOS, Android
  • Rendu Sonore : stéréo ou Dolby ATMOS
  • Transducteurs : 2x50mm
  • Réponse en Fréquence : 20Hz - 20Khz
  • Impédance : 32 Ohms
  • Sensibilité : 111dB
  • Atténuation Micro : Oui
  • Poids : 260g
  • Connectique : Mini jack 4 points (3,5mm-1,3m)
  • Prix constatés :RIG 500 PRO HC, pour PS4 et Xbox One: 79,99 €, RIG 500 PRO pour PC : 99,99 € RIG 500 PRO Esports Edition 149,99 €
 

 

Page du constructeur : RIG 500 PRO HC
Logiciel indispensable : Dolby ATMOS sur Xbox One ou PC

Galerie photo - 43 images (cliquez pour zoomer)

Le design est tout entier tourné vers ce style "exosquelette" Simili cuir pour les côtés, tissu pour les parties en appui, le bon choix.

La rédaction vous recommande

4 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (4)