Ace Combat 6 : Fires of Liberation sur Xbox 360, le test de zalak

Publiez votre test
Signaler
zalak
8
zalak X360

Allons danser avec les anges

Introduction

On a tous voulut un jour piloter un avion de chasse en regardent "TOP GUN». Cette envie est devenue possible grâce à la série des "Ace Combat". En 1993, sort "Air Combat" sur PlayStation 1 et qui deviendra par la suite "Ace Combat". 14 ans plus tard en 2007, sort exclusivement sur XBOX 360 "Ace Combat 6 : Fires of Liberation". Il s'agit là du premier titre next-gen de la série.

Scénario 

L'histoire se déroule sur le continent d'Anea en 2015. Le continent est divisé en trois pays : la République d'Emmeria (les gentils), la République Fédérale d'Estovakia            (les méchants), et le Royaume de Nordenavik mais qui reste un pays neutre. On incarne un pilote du 28ème escadron de chasseurs d'Emmeria qui répond sous le nom de "Talisman" ou "Garuda 1" ou "Garuda One" (et oui forcement, les voix sont entièrement en Anglais). A coté, son compagnon Marcus Lampert qui répond sous le nom de "Garuda 2". L'histoire reste très simple en soit. Le pays d'Emmeria est soudainement envahit par Estovakia. Après  que ce dernier ait envahit  99% du continent (sauf une petite île) le pays d'Emmeria, le votre en l'occurrence, mènera la contre attaque jusqu'à sa capitale. Le scénario du point de vue de la guerre se résume à sa. En revanche le scenario montre aussi la face cachée des combats. En effet dans les cinématiques uniquement on pourra voir les conséquences de la guerre sur les habitants et les familles des pilotes. Cependant on peut quand même critiquer le manque de profondeur dans les personnages tous très banaux.

 

Graphismes 

C'est le gros point fort du jeu. Ace Combat 6 est la référence en matière de simulation d'avions de chasse graphiquement. La modélisation des avions est somptueuse que se soit a l'extérieur avec une vue 360°avec les moindres détails, ou a l'intérieur avec aussi une vue 360° avec tous les petits détails du cockpit et de tous ses boutons, ses indicateurs, ses petits lumières qui clignote sans arrêt. L'environnement est d'un réalisme quasi photo réaliste. Les environnements sont tous aussi magnifiques en passent par les déserts, la neige, les canyons, la campagne, la ville, le ciel; tout est beau tout est sublimement réalisé et on se sent vraiment pilote dans le ciel d'Anea. Seul petit inconvénient, lorsqu'on on se rapproche du sol on peut constater que les bâtiments ne sont pas en 3D que ce qu'on pourrait le croire lorsqu'on vole en haute altitude à l'exception de certains bâtiments et tours (indestructibles bien sur ...). Les explosions et les trainés de fumées par les missiles sont tout aussi beau et réaliste. Au niveau des cinématiques cela reste de même niveau. Petite déception au niveau des personnages notamment au niveau de la tête mais cela reste dans l'ordre du détail.

 

Gameplay

Tous ceux qui ont déjà joué à Ace Combat sur console n'auront aucun mal à y jouer sur Xbox360. La maniabilité reste la même. Pour ceux qui n'ont pas encore touché à un          F-18 Hornet la prise en main reste facile et rapide .De plus, des exercices d'atterrissage, d'attaques et d'appontage (le fait d'atterrir sur un porte avion s'avère être une tâche très délicate) sont prévu a cet effet. Ace Combat reste une simulation simpliste plutôt qu'un Flight Simulator. On décolle avec la gâchette droite en mettent les gaz et c'est parti ! Cette simplicité décevra les puristes d'aviation mais réjouira les pilotes en quête d'action dans les airs. 

Réaliste ou presque ...

Cependant on trouve des petites incohérences notables mais qui ne gâche rien au plaisir. En effet se retrouver avec 300 missiles "normaux" et 180 missiles "Spéciaux" et une quantité infinie de balles de mitrailleuse et de carburant semble peu osé pour qualifier le jeu de simulation.  Mais ce n'est que du détail.

 

Bande-son

Comme souvent Keiki Kobayashi réalise une excellente musique d'ambiance qui colle parfaitement à chaque mission et qui renforce l'immersion notamment la dernière mission N°15. Les bruits des explosions, le son des missiles qui partent avec la même sonorité que si on était dans le cockpit renforce aussi l'immersion. On aimera aussi la liaison constante et des dialogues vifs entre les pilotes durant le combat.  

Voici une de ses meilleures créations (Ace Combat 5) :http://www.youtube.com/watch?v=3u4YLIacGZo

Et le mode OnLine ?

Si vous aimez vous fritter avec d'autres pilotes le mode OnLine est là pour sa. Les missions Co-Op online sont très fun mais le meilleur reste les grandes joutes aériennes à 16 ou a 1 contre 1. Même si le mode Online n'est pas forcement complet, il reste tout de même très bon pour prolonger l'envie de voler.


Avec un graphisme exemplaire et une bande son de qualité Ace Combat 6 reste un bon jeu mais n'en n'est pas à être excellent. Le scénario manque de profondeur et d'originalité mais reste cohérent. On aimera ou pas un mode online assez bon mais pas assez complet pour donner envie a certains joueurs de continuer.Namco Bandai réussit donc bien a passer le stade next-gen mais si les passionnés d'aviation trouveront le jeu simpliste il en reste tout de moins très très beau et très immersif 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Ace Combat 6 : Fires of Liberation

tous les tests