Beyond : Two Souls sur PlayStation 3, le test de EL Puma

Publiez votre test
Signaler
EL Puma
EL Puma PS3

bref, j'ai adoré Beyond Two Souls

Je m’étais promis de ne pas acheter de jeux en Octobre afin de me préparer à l’arrivée de la PS4 fin Novembre. Avec GTAV et une flopée de jeux achetés et non joués sur l’étagère, je me sentais tout à fait apte à réussir ce challenge.  C’était sans compter sur David Cage, dont le  Beyond Two Souls allait couler mes plans.

Si je m’étais fié aux notes dans la presse j’aurai été dans la misère : un coup c’est génial, un coup c’est à chier : que choisir ?

Et puis je me suis souvenu de mon vieux maitre qui m’avait dit un jour :

 

« Les notes c’est comme les limitations de vitesse, c’est quand tu n’y fais plus gaffe que tu commences à t’amuser ! »

 

J’ai donc pris ce conseil à la lettre et me suis rendu chez mon revendeur préféré afin d’y acheter sans état d’âme aucun la version collector de Beyond Two Souls… Et Dragon’s Crown aussi par la même occasion…

Une oeuvre complète...

 

 Ouais la musique est bien, Jodie/Ellen page rend bien à l’écran et putain que les graphismes sont léchés : rien à dire l’intro force le respect… Mais c’est lorsque l’on prend en main Aiden pour la première fois que l’on se rend compte de la jouissance à venir… Même si effrayer cette pauvre Kathleen n’est pas des plus réjouissant je vous le concède, lorsque vous en viendrez à venger/protéger Jodie, vous comprendrez combien c’est agréable !

  Je ne vais pas spoiler l’histoire encore une fois (ce serait criminel presque), donc je vais parler de mon ressentis.

 Alors histoire de vous placer dans ma peau, j’ai 31 ans, marié, j'ai un petit garçon de 19 mois et un autre petit garçon en gestation. J’ai un boulot de cadre (donc pas le plus intello qui soit) et j’aime avant tout les jeux qui me font vivre un truc (quel qu’il soit).

 Jodie c’est un personnage que l’on va suivre tout au long du jeu dans différentes phases de sa vie, et ceux qui vous diront que l’on n’arrive pas à s’y attacher n’ont à priori rien à faire avec ce type de jeux en main.

 Egalement ceux qui vous diront que les choix n’influencent en rien le jeu n’ont pas suivi l’histoire car pour mon second run je prends des décisions aux antipodes et je vis des scènes bien différentes !

 La musique est magnifique, ceux qui veulent se faire une idée peuvent écouter " Jodie's Suite " et "Dawkin's suite" sur youtube.

Les chapitres sont de natures et de durées complètement différentes. Il y a des chapitres très court avec peu d’interaction et au contraires des chapitres assez long avec énormément de choses à faire.

Les phases de vie tant décriées (et démolies dans la presse) servent avant tout à vous faire comprendre que Jodie est une fille/demoiselle/jeune femme qui veut être comme les autres mais ne l’est pas.

Alors ouais couper des légumes n’est pas l’action la plus bandante du titre mais résumer le jeu à cette séquence (ou à d’autres équivalentes) reviendrait à résumer StarWars à la rencontre avec Jar Jar (ouais carrément).

 Une oeuvre sensible

Mon cœur de jeune papa n’a pas su résister à ce que peut endurer Jodie (enfant ou adulte), j’avais parfois l’impression d’être confronté à des choix me concernant directement ! La justesse de certains moments, de certains petits détails (les plus insignifiants justement) m’ont même rappelé (toute proportion gardée) certains films de Miyazaki.

Oui  c’est ce qui nous rapproche le plus des personnages qui selon moi crée un attachement. Que ça soit Ellie qui apprend à siffler ou qui raconte des blagues pour détendre l’atmosphère dans TLOU ou Jodie qui a besoin de son nounours pour s’endormir (et ça quand tu es papa tu sais à quel point c’est important) ou qui doit préparer un diner pour recevoir un mec qui lui plait.

 Non là ou l’on pourra lire que David Cage a fait un mauvais film, il faut en fait lire qu’il a créé un lien émotionnel intense entre le joueur et le personnage principal.

  Aiden d’ailleurs en plus d’être une âme, vu qu’il ne parle pas, sera un peu votre incarnation dans le jeu, votre bras armé/compatissant et protecteur : et ça c’est fort croyez moi ! 

 

...Mais pas pour tout le monde

Beyond Two Souls ne s’adresse pas à tous les joueurs, tout comme certains films ou certaines musiques. Comme le disait la rédaction de GameBlog dans un de ses derniers podcasts : vous amènerez beaucoup à l’aventure par votre sensibilité.

 C’est pour cela que j’ai raconté ma vie au début, pas pour vous emmerder non mais juste pour vous dire que le fait d’être marié, d’avoir des enfants peut changer radicalement votre perception. Un jeune ado féru de jeu d’actions et de dynamisme sera sans doute moins client que le papa poule que je suis devenu au fil des ans.

  Alors fort de ce constat, impossible de mettre une note, c’est comme pour les choux de Bruxelles, y’a des gens qui aiment et d’autres qui recrachent.

 En bref, Moi j'ai adoré.

 

PS : les limitations de vitesses sont à respecter bien entendu, on n’a qu’une vie même si elle est ennuyeuse ! ;)

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Vos tests de Beyond : Two Souls

tous les tests