Blue Stinger sur Dreamcast, le test de Dehorvie

Publiez votre test
Signaler
Dehorvie
10
Dehorvie DC

Blue Stinger : Un survival horror

Chuuut !! l'histoire va commencer

Blue Stinger est un survival horror sortie en 1999 sur la Dreamcast, produit par Climax et édité par Activision. Il est sortie en Amérique neuf jours avant la sortie de la Dreamcast, plutôt bizarre, pour un jeu aussi magnifique, c'est tout à fait normal, il faut bien le le préparer au combat  non ? Amateurs de Resident Evil et autres, réjouissez vous ! Il n’y a pas que Capcom (Resident Evil) et Konami (Silent Hill) dans la vie, il y a Climax aussi !

 

 


Une histoire surprenante


Il y'a très très longtemps, nos amis les dinosaures régnaient en maîtres sur notre bonne vieille planète. Jusqu’au jour où une météorite percuta la Terre pour donner le résultat que nous connaissons aujourd’hui.



Des centaines de milliers d'année plus tard, cette météorite et de retour risquant de décimé la race humaine, celle ci provoque un naufrage sur le rivage d'une ile étrange abritant un grand complex de recherche biotechnologique. l'ile nommé "Dinosaur Island, nous donne rendez vous en 2018, et vous propose de jouez avec Eliot Ballade, un membre d'élite des forces ESER, qui est en vacances près de Dinosaur Island lorsque quelque chose de terrible tombe du ciel et laisse l'île scellée sous un dôme d'énergie mystérieuse. Une mystérieuse spectre appelés Nephilim apparaît prêt de Eliot Ballade, et l'aide à résoudre les vagues d'énigme de Dinosaur Island.

Ce qu'il ne s'aura pas, c'est que tout les habitants de l’île sont devenus cinglés et subissent des métamorphose physiques plutôt extravagantes (Imaginez un mix entre un Pieuvre et un homme ivre ?). Vous partirez donc à l’aventure pour exploser ... euh.. explorer le centre en quête d’une solution de sauvetage.

 

 



Les personnages du jeu : très originaux

G. Eliot Ballade: Le protagoniste du jeu, un membre de l'ESER part en vacances avec son ami Tim en hélicopter se retrouvent piégés dans le dôme de l'énergie autour de l'île. Résultat : Leurs hélico crash, Tim est mort et Eliot, un chanceux.


Dog Bowser: Le coéquipier d'Eliot, le capitaine de la Sienna HMS. Un résident de longue date de Dinosaur Island « Le personnage à étais inspiré de Barry Burton, l'homme au magnum de dieu, dans Resident Evil 1. 


Janine King: Un membre de l'équipe de sécurité KIMRA; et à la fois une génie de l'informatique et du sniper. Certaines choses restent un mystère sur d'elle, mais curieusement, elle semble en savoir beaucoup sur Dog. 


"Nephilim": une créature extraterrestre qui observe souvent Eliot et de Dog. Bien que magnifique sous sa forme de déesse de fiction, Nephilm cache son jeu

 

 

 

Le Gameplay 


Niveau gameplay, Blue Stinger offre quelques caractéristiques uniques en son genre. Les environnements sont entièrement 3D, Quelque chose qui, à l'époque, était une véritable rareté, plus rare que de voir l'équipe de france au sommet.....


Vous avez la possibilité de changer à tout moment de personnage : Eliot ou Dogs. Chacun a ses compétences spécifiques : Eliot sait nager, alors que Dog est le seul à pouvoir porter/tirer des armes/objets imposants, sais pas nager par contre. 

Lorsque vous tuée des ennemies vous gagner des pièces d'or, vous pourez ainsi vous soigner en temps réel à l'aide de nourriture et boissons achetés dans les distributeurs automatiques, vous pourrez aussi acheter des armes et de munitions de la même manière et  la technologie de chaque arme est très élevé, vous pourrez acquérir une épée laser , un lance-roquettes, lance-Napalm et des fusils à canon triple ect.. vous pouvez effectuer des attaques de mêlée très efficace contre les petit ennemies ou utiliser votre arsenal dans l'inventaire du joueur en pressant sur la gâchette gauche et certains armes son uniquement disponible pour telle ou telle personnage , Eliot commence avec un pistolet alors que Dogs  commence avec une arbalète.



Mes impressions


Ce que j'ai particulièrement aimé chez Blue Stinger sont les décor et lieu qui sont très familier, vous débuté dans la ville avec sa multitude de magasins abritant de monstre en tout genres, vous traverserais quelques buildings abritant les pontes de l’île, pour finir par vous emmener dans le centre de recherche. Ces diffèrent visités sont vraiment très sympas.

Le jeu se passe je pense vers les période de Noël, ou celle ci est vraiment  morbide est assez original, des musique de noel bien sympas lorsque vous entrez dans quelques magasin, concernant ambiance les 30 min, vous aurez pas un poil qui frissonne, celle ci peut radicalement changée et la frayeur pourra rapidement, comme par exemple des coin de mur que vous voyez pas, les monstres surgis et sa fou quelques fois une peur bleu.


Pour finir, ce jeu n'est pas du tout un Resident Evil, il est même très diffèrent , c'est un peu comme un GTA mixer à un Resident Evil, On se sent à la fois prisonnier et libre ! Les ennemis rencontrés sont vraiment originaux et superbes. Y'a l'un d'eux qui m'a marquer dans un cinéma, vraiment très bien réalisé.

 

 

 

La conclusion final

Pour conclure en beauté, si vous êtes fan de jeu d'action et de survival horror avec une touche d'humour, Blue Stinger est fait pour vous, vous le trouverais au alentour de 10€ sur le net, moi je l'ai depuis sa sortie encore neuve.

 

 


Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Blue Stinger

tous les tests