Medal of Honor sur PC, le test de Skywilly

Publiez votre test
Signaler
Skywilly
4
Skywilly PC

Le pétard prend méchamment l'eau...

Bon sang, mais quelle mouche a piquée Electronic Arts pour être le géniteur d'une telle déception ? Après avoir créé qu'un seul bon Medal of Honor sur PC (Debarquement Allié) et deux sympathiques FPS originaux sur PsOne, la série s'était complètement ridiculisé d'épisodes creux en épisodes ringards pour ne paraitres que propagande pro-US et réécriture "Michael Bay" de l'histoire. L'épisode Soleil Levant étant pour moi le pire de tous. J'ai donc été ravi d'apprendre qu'un nouveau Medal of Honor débarquerait pour redorer le blason de la franchise et j'espérais sincèrement être ravi de découvrir les originalités de ce titre. À la place, je n'y ai trouvé qu'une grosse arnaque.

Cet article parle du solo, car c'est selon moi le plus important ici. D'accord, le multijoueur c'est sympa, mais ça reste que du simple amusement. D'autant plus que celui de ce Medal of Honor hésite entre copier Modern Warfare 3 et reprendre les idées de Bad Company 2 pour au final n'avoir absolument aucune identité propre. Et puis le solo, c'est une histoire, une aventure et c'est qui m'intéresse avant tout. Dans Medal of Honor, j'aurais mieux fait de ne pas m'attendre à grand-chose.

Parlons tout d'abord du contexte. La guerre en Afghanistan, une guerre actuelle donc, est au centre de tout le jeu. On joue les forces de Tier 1, les meilleurs (en tous les cas les plus productifs) soldats des nombreuses troupes envoyées sur place. À l'heure ou la majorité de la population ne comprend absolument rien sur cette guerre, EA joue la carte de l'explication facile et réduit le tout à des choses simples : des méchants, des gentils, des mecs qui font le sale boulot et des salauds de politiques qui n'en ont rien à faire. Cliché-land, nous voilà ! Et même si tout cela n'est pas faux, ce traitement original des informations que l'on nous donne sur la guerre aurait gagné en profondeur s'il avait été autrement proposé qu'avec des cinématiques absolument immondes ou un commandant de troupes s'engueule la plupart du temps avec son supérieur tranquillement assis dans son bureau. On se fiche éperdument de ce qui se passe et je veux bien savoir si quelqu'un dans l'assistance s'est ne serait-ce qu'une minute intéressé à ce coté pompeux et démagogique de l'histoire de Medal of Honor ? Personnellement, ça m'a énormément gonflé.

Je m'attendais alors à voir davantage de passion dans l'écriture une fois la souris en main : encore raté. Le jeu se résume, sans spoiler, à suivre ses potes, à tirer sur des mecs et à survivre aux assauts en flots constants de Talibans. L'esprit de camaraderie est bien présent, mais n'est jamais utilisé à bon escient. Aussi, on est en face à des hommes surpuissants à qui il arrive toutes les plus grands ennuis du monde sans qu'aucun ne soit réellement blessé... sauf à la fin, bien sur, parce qu'il fallait bien finir ces cinq heures de jeu sur quelque chose d'interessant. Quelle déception ! À la décharge du jeu dans sa version originale il faut bien avouer que les voix françaises gâchent tout le plaisir de jeu : surtout cette horreur de doubleur qui s'occupe aussi du "marrant" dans Battlefield : Bad Company. Il parle comme un demeuré et gâche tout du début à la fin. Plutôt frustrant. Pendant les cinématiques, la synchronisation des lèvres est complètement à la ramasse et enfin, aucun des acteurs ne s'y met vraiment si bien qu'on perd totalement en émotion et en charisme.

Même les scripts sont sans intérêts et pourtant, il y en a un paquet. Mais alors que depuis désormais une demi-dizaine d'années on joue aux FPS en pouvant interagir pendant les cinématiques (regarder où l'on veut par exemple) Medal of Honor bloque complètement la manette comme bon lui semble. La majorité des cinématiques en temps réel ne sont pas du tout jouables et perdent énormément en réalisme. Aussi, tout au long des missions, on vous bloque certaines actions pour vous empêcher d'aller trop vite. Ainsi, courir et sauter sont deux fonctions très souvent annulées entre deux scènes d'action. Il faudra par exemple attendre que chacun de vos potes sautent un rondin pour que vous puissiez le faire. Du grand n'importe quoi archaïque, inutile et qui casse totalement le rythme.

Il vous suffit d'aller à peine plus vite que vos alliés pour assister à une flopée de bugs. Personnages qui disparaissent et réapparaissent, ennemis qui surgissent de nulle part, physique grotesque, scripts qui ne s'activent pas, etc. La liste est longue, beaucoup trop longue pour être acceptable. Malheureusement, malgré tout ça, j'ai l'impression de ne pas avoir joué au même jeu que mes camarades puisqu’un paquet de monde trouve ce jeu sympathique sur Internet. À 60€ la régression du FPS sans saveur, trop courte et déjà vue, je me vois mal être gentil avec ce titre. Cela tombe bien, je ne le suis pas. Au-delà du côté volontairement "colérique" de ce texte, je vous assure  surtout que je suis littéralement déçu de ce jeu et que l'enfant de 15 ans qui jouait à Medal of Honor sur son 64 Mo pleure à chaudes larmes devant le dépérissement total de ce qu'il attendait comme une grande licence. Pendant ce temps, comme prévu, Call of Duty casse la baraque à défaut d'être intelligent. Medal of Honor s'est faussement vendu comme moins con que son concurrent et fatalement, il aurait du tenir ses promesses pour s'en sortir avec les honneurs.

Vu sur l'Adipose Blog

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Medal of Honor

tous les tests