Okami sur Wii, le test de Vicporc

Publiez votre test
Signaler
Vicporc
10
Vicporc Wii

L'hommage ultime a la culture japonaise

 

Ce test était a l'origine un test d'Okami HD, mais le jeu sur PS3 etant identique a la version Wii, a part la réhausse graphique. Il est donc valable pour la version PS2, Wii et PS3.

Okami était mon jeu culte jusqu'à il y a peu de temps (Et oui, un certain journey est passé par là). Son ambiance unique, son gameplay accrocheur, sa musique extraordinaire et son destin commercial tristement immérité m'ont énormément marqués. Je l'avais découvert sur PS2. Je l'ai racheté sur Wii. Et je l'ai racheté sur PS3, fanboyisme oblige.

Voici donc mon test d'Okami.

 

On va commencer par l'histoire. Shiranui, un loup blanc légendaire, et Nagi, un fameux guerrier avaient enfermé Orochi, le démon dragon a huit têtes, dans la cave de la lune afin de proteger le village Kamiki.

100 ans plus tard (c'est a dire le présent du jeu), un inconnu libère malencontreusement (ou pas) Orochi. Le monde des ombres s'étend alors sur le Nippon. Afin de sauver le village de Kamiki, et le reste du Nippon par la meme occasion, Sakuya, la déesse de la forêt, réveille Amaterasu, enfermé dans une statue de pierre. La déesse du soleil, que vous allez alors contrôler durant toute l'aventure, sera épaulée par Issun, une espèce de puce a la voix insupportable et a l'esprit mal placé.

S'en suis alors une histoire épique, avec de nombreux rebondissement, des personnages hauts en couleurs, autant attachants qu'insupportables ou mystérieux.

 

Vous l'aurez deviné, Okami est un véritable hommage a la culture japonaise. Les personnages de la mythologie se retrouvent dans toute l'histoire. On retrouve également de nombreux personnages célèbres japonais, des références a des légendes, des symboles typiques du pays, des lieux caractéristiques (Le lac Harami devrait vous rappeler quelque chose)...

Et puis ces graphismes. Mon dieu ces graphismes!!! Si après avoir vu Okami on me dit pas que les créateurs de jeu vidéo sont des artistes, c'est qu'il y a un problème!!!

Entièrement en cel shading, le jeu rend un aspect estampe assez impressionnant, digne des peintures d'Hokusai. Sur PS2, on avait beaucoup de flou, et des couleurs assez fades. Sur Wii, le flou a un peu disparu et les couleurs se sont réchauffées. Et sur PS3, c'est juste le bonheur.

Okami fait partie de ces rares jeu dans lesquels l'émotion esthétique nous prend, et ou l'on pose la manette pour admirer contempler le panorama.

 

Niveau gameplay, on peut dire que c'est du Zelda like. On a un monde semi ouvert, des pseudos énigmes a résoudre pour arriver a des boss très charismatiques. Amaterasu saute, double saute, cours, charge. Pour les combats, il peut porter trois types d'armes. L'épée, pour des attaques puissantes au corps a corps, le rosaire, pour des attaques lointaines mais permettant d'enchainer les combos et le miroir, efficace dans les deux.

Pendant les combats, vous vous retrouvez dans une zone fermée, et a vous d'exterminer toutes les bestioles. Bien entendu, le bestiaire est très fourni, avec des ennemis diversifiés, et des approches a adapter en fonction de la créature que l'on a en face de soi.

Enfin, la faculté la plus importante d'amaterasu reste l'utilisation du pinceau céleste. Cet outil vous demandera de jouer les calligraphes, et d'effectuer différentes actions. Vous les obtiendrez au fil de l'aventure, ce qui débloquera petit a petit les puzzles. Le pinceau céleste permet de trancher, créer des bombes, de lianes, transférer des liquides, faire circuler l'électricité, etc...

 

Niveau durée de vie, on est dans du très lourd. Environ 50h de jeu pour finir l'aventure principale la première fois, si vous trainez un peu en chemin. En allant a fond, et en connaissait le jeu par coeur, je l'ai bouclé en 35h. Et en essayant de finir toutes les quêtes annexes, j'en ai eu pour une centaine d'heures. Parce que des quetes annexes, il y en a.

Entre l'encyclopédie des animaux a nourrir, celle des poissons a pêcher, et 100 perles a récupérer afin d'accéder a l'immortalité, il y a du boulot!

 

Enfin, je terminerai ce test par un petit mot sur la musique.

C'est simple, la BO d'Okami est une des meilleures de l'histoire du jeu vidéo. Tenant sur 4 CD, et composé par Akari Groves, Rei Kondoh, Hiroshi Yamaguchi et Masami Ueda, la musique marque l'aventure et l'ambiance d'Okami de manière remarquable.

Rendant hommage a la musique traditionnelle japonaise, le travail des compositeurs est monumental. En voici quelques extraits.

 

Une piano collection est également sorti, tout aussi magnifique.

 

Le jeu a tout de même des petits défauts, comme une caméra pas toujours optimale, un challenge pas assez corsé et des voix yaourts qui peuvent être insupportables. Mais on passe outre, car le reste est sublime.

 

Voilà, c'était mon bilan d'Okami.

Un jeu sublime, qui laisse des images pleins la tête.

Le jeu qui m'a donné envie de découvrir le japon.

Le jeu qui m'a amené dans le monde du jeu vidéo.

Le jeu qui m'a fait comprendre que le jeu vidéo pouvait être un art.

Le jeu qui m'a convaincu qu'il fallait que je bosse dans ce milieu.

Le jeu qui m'a amené ici.

Foncez et achetez le. Ce n'est pas un hasard si c'est un jeu culte pour beaucoup.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Vos tests de Okami

tous les tests