Assassin's Creed sur PlayStation 3, le test de belgarath

Publiez votre test
Signaler
belgarath
10
belgarath PS3

Le doux sifflement d'une lame...

Assassin's creed fut le porte-étendard du nex-gen, d'unenouvelle génération de graphisme et de gameplay qui allait balayer l'ancienne... Le pari tenté par Ubisoft, par les critiques entendues, ne fut pas totalement réussi, la répétitivité du jeu fut rapprochée, mais pour moi le voyage fut extraordinaire, d'une grâce et d'une élégance rarement atteinte..

Altair est un assassin. Il n'a pas d'avenir, pas de futur, ne sait faire qu'une chose: atteindre sa cible et la tuer, sans compassion mais avec respect des morts, une sacralité que l'on retrouve tout le long du jeu (le thème de la religion est omniprésent). Obéissant de manière aveugle à son maitre, il va assassiner 9 personnes pour pouvoir remonter dans la hiérarchie de sa secte.

Il y a un véritable caractère religieux, cérémonial dans la façon dont sont amener ces meurtres. A chaque fois, le joueur prend l'initiative, cherche le moyen d'atteindre sa cible, en rassemble lui-même les élément. Le nombre de victime étant presque définie dés le début, chacune semble une véritable étape franchis vers la vérité, avec à chaque fois sa partie de révélation... Les meurtres commis ne sont pas gratuit et ne sont pas à la chaine, ils sont le cœur du gameplay et de toute l'histoire.

 

L'élégance, la grâce, la classe...Comment définir Altair? Le voir se faufiler dans la foule, les yeux fixé sur sa cible, avant de s’approcher furtivement dans le dos,y glisser doucement une dague sortant de nulle part, et s'enfuir a toute vitesse à travers la ville...  Se glisser dans la peau de ce personnages est extrêmement jouissif. Mais le véritable personnage que l'on incarne et, ne l'oublions pas, Desmond, bloqué dans son animus et en sortant à chaque fin de chapitre.

J'ai énormément aimé le parallèle et le contraste crée entre les deux personnages. D'un coté Altair, se mouvant dans un espace immense et sachant se battre, de l'autre Desmond, bloqué dans deux pièces et sachant à peine courir. Pourtant chacun cherche une vérité qui les dépasse largement, chacun à leur manière se débat dans dans une conspiration, et en cherche la conclusion. La communication entre les deux personnages est formidable

Le scénario, sans être des plus original, reste très sympathique et entrainant (avec une fin logique...). C'est le choix de l'époque que j'ai trouvé formidable. L'ambiance de guerre totale, de religion et du mysticisme de l'époque des croisades est admirablement bien rendus, aidé par des graphismes à l'époque somptueux, malgré il est vraie des villes manquant parfois d'un peu de vie.

En conclusion, je dirais qu'Assassin's Creed présent une ambiance incroyable, une progression dans l'histoire très prenante et deux personnages dans leurs opposition très intéressante.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Vos tests de Assassin's Creed

tous les tests