Mega Man sur NES, le test de -Setsu-

Publiez votre test
Signaler
-Setsu-
10
-Setsu- NES

Mega Man pour un mega jeu !

Il y a des jeux comme ça qui marquent tout une génération de joueurs, parfois en mal, parfois en bien. Mega Man premier du nom fait partie de la seconde catégorie, car beaucoup de gamin ayant eu une NES ont eu le plaisir d'y jouer à l'époque.

Le jeu avait cependant une saveur bien différente lorsque l'on s'y essayait, nos petits doigts frêles, prêts à braver bien des épreuves et surtout armé de courage. C'était le minimum. Car ce jeu est old school, et dans tous les sens du terme, mais s'il y a bien un truc digne de la vieille école, c'est cette difficulté. Celle qui te dit "Si tu ne connais pas mon niveau par cœur tu va galérer gamin !". En dépit de cela le jeu était magistral, et en bien des points.

Au niveau du scénario, revenir dessus n'est pas très important, vous être un pauvre gars bleu, une espèce d'androïde faisant du cosplay de Samus Aran, ou de Robocop, le choix est vaste. Tout ce qu'on sait, c'est que le petit Rockman aime le bleu.  Il y a un grand père qui vous demande de l'aide parce qu'il est trop vieux et surtout pas assez fou pour aller botter les fesses du vieux et vil Wily, forcément envoyé un gamin c'est tout de suite plus intelligent. Bref, Megaboy part mettre une déculotté au vieux sénile, mais entre temps il va croiser une ribambelle d'autres cosplayeurs. Tous fièrement vêtu de leur combinaison flamboyante. Ces cosplayeurs sous acides seront vos plus puissants adversaires, il ne faut pas sous-estimer le pouvoir des smarties.

Le jeu vous permet dès le départ de choisir par quel niveau commencer, et donc quel Boss vous aller affronter en premier. Le choix peut sembler ridicule vu comme ça puisque dans tous les cas il faudra tous les faire tomber. Mais non, Capcom était malin à l’époque puisqu’il y avait en fait un ordre à respecter si vous ne vouliez pas trop galérer avec ces boss élémentaires. C’est donc 6 ennemis qui vous attendent, sans compter le boss final qui est Wily. Il faudra venir à bout de Bomberman, Iceman, Elecman, Fireman, Cutman, Gutsman (si vous avez un Q.I assez élevé, dépassant celui d’un personnage de GTA au moins, vous remarquerez que ces cosplayeurs ont tous un nom en rapport avec un élément, dingue n’est-ce pas ?).

Une fois le personnage que vous voulez affronter est sélectionné, vous devrait finir un niveau, de la plate-forme pure tradition s’offre alors à vous. Sauter, tirer, deux choix, ça devrait pas être trop dur à comprendre. Il faudra alors venir à bout d’un bon nombre de créatures au design soigné. S’il n’y avait que les mobs qui étaient dur ça serait facile, parce que certain passage le sont tout autant (certaines phases de jeu sont très dur voire impossible à passer sans perdre de vie). La difficulté est bien présente, prenez garde mécréant ! Il faudra donc alterner en des passages de tir nerveux et répétés et des phases un peu plus lentes ou il faudra millimétré vos sauts. Une fois le niveau terminé, il vous reste à entrer dans l’antre de votre adversaire, ce cher boss. Le combat sera soit facile selon votre équipement, soit bien hardos.

Car oui j’ai oublié de préciser, battre un des boss vous fait gagner une nouvelle arme, arme limitée puisque chaque utilisation enlève de l’énergie à cette dernière. L’illimité c’est pour les rigolos !

Il faudra répéter l’enchainement niveau/boss six fois en tout pour en arriver enfin à Wily qui s’occupera de vous dans un niveau encore une fois bien hardos, il faut finir en beauté tout de même. Tant qu’a avoir du mal sur le jeu, autant en avoir tout le long.

Le jeu brillait et brillera toujours par son OST, Capcom ayant fait un travail monstrueux nous offrants des pistes délicieusement speed, qui vous marqueront à vis. N’importe qui ayant joué au jeu devrait pouvour vous chantonner la piste de Cutman ou de Fireman, les deux plus réussies à mon avis.

Le gameplay du jeu est tout aussi brillant, c’est facile à prendre en main (forcément avec deux boutons), nerveux.

Pour conclure, nous dirons que Mega Man est l’un  des plus beaux titres de la NES, et l’un des plus agréables à jouer. Jeu qui aura le droit à de nombreuse suite et donnera naissance à l’un des franchises les plus juteuses de Capcom (on ne compte plus les différents volets, toutes les générations de consoles ont un Mega Man).  Si vous n’avez pas eu Mega Man lorsque vous étiez jeune et que vous n’y avez toujours pas jouez, foncez mes amis, ça en vaut la peine, c’est sans danger.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Vos tests de Mega Man

tous les tests