>
>
Les grosses fautes des jeux de tennis

Les grosses fautes des jeux de tennis

Par Yann Bernard - publié le
Image

Anna Kournikova's Smash Court Tennis, gare aux apparences

Très populaire au Japon, la série Family Tennis a encore du mal à se faire un nom sous nos contrées, en l'occurrence Smash Court. Namco s'offre donc le joli minois d'Anna Kournikova pour attirer l'attention, d'autant que les sprites modélisés pour la première fois en 3D ont perdu de leur charme sur PlayStation.

Hélas, sa présence se manifeste essentiellement par une vidéo d'introduction aux allures de spot publicitaire pour ses équipementiers, tandis qu'elle est l'unique véritable championne à figurer parmi la liste des joueuses, et encore, car il ne s'agit que d'un skin portant son patronyme.

Pire, le retour du mode RPG - l'un des principaux atouts de la version nippone - passe à la trappe pour cette mouture occidentale. D'aucuns y verront une analogie à la carrière tennistique de l'étoile filante Russe, dont on se demande encore si elle n'a pas joué un rôle sur le court...

8 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (8)