Xenopixelle

Par Xenopixelle Blog créé le 13/01/12 Mis à jour le 10/10/12 à 13h05

Le vrac d'un pixel étranger en perdition.

Ajouter aux favoris
Xenopixelle
Signaler
Jeux vidéos


Sortit en 1992 par Nintendo. Pour ceux ou celles qui ne connaissent pas (et je vous blâme car ne pas connaitre F-Zero c'est.... Impardonnable !), il s'agit d'un jeu de course futuriste. 

En gros pour l'histoire, c'est une bande de gros riches en 2560 qui se faisaient chier et qui se disaient "Hey mec, et si on dépensait tout notre fric pour faire des courses de vaisseaux qui flottent, histoire de s'éclater ?" - Rigolez pas, c'est vraiment ça l'histoire.

Il faut savoir que F-0 dispose d'une bande sonore énormissime (oui oui, j'ose le dire) qui ne s'oublie pas facilement. Je pense notamment à "Mute-City" qui vous plongera dans l'univers futuriste de ce jeu de course. 

Les graphismes sont corrects mais assez inégaux. En effet, on a le droit à une modélisation des vaisseaux plus que propre (j'aime beaucoup le Fire Stingray qui se pilote facilement malgré sa vitesse peu élevée) mais à des décors... Vides et plats (mode 7 oblige. Mais je vous avoue qu'à l'époque, on s'en foutait que ce soit "vide et plat", on en garde quand même de très bons souvenirs). C'est bien dommage sur ce point là mais à vrai dire... Nous n'avons pas vraiment besoin de super décors pour ce genre de jeux, on leur pardonnera donc cette paresse qu'ils ont eus (ou peut-être une contrainte technique)


Donc, qui dit jeu de courses, dit... Bolides. Ici, les bolides sont donc des vaisseaux (pas de roues, juste des gros réacteurs) et c'est là que ça pêche un peu. En effet, nous n'avons le droit qu'à quatre vaisseaux : Blue Falcon, Golden Fox, Wild Goose et Fire Stingray. Chacun possède donc sa particularité (rapidité, accélération, "adhérance", etc) qui lui donnera bonus et malus selon le vaisseaux que vous choisissez et le terrain sur lequel vous évoluez... 

Ces terrains ne sont d'ailleurs pas très nombreux (vous avez vu cette transition merveilleuse ?) quand on considère que Nintendo s'est pas foulé les doigts en s'grattant le cul pour faire les décors. Il y en a donc 15 (notez l'originalité : Mute City I, Mute City II, Mute City III, White Land I, White Land II, ... Ok j'arrêtes) et chacun à ses particularités... Des plateformes qui vous font sauter/planner (attention à ne pas tomber dans le décors lors des vols planés dans quoi votre vaisseau explosera... Logique !), des virages en angle droit (il faudra appuyer sur R et L pour faire braquer le vaisseau et les prendre correctement) et même... Des ennemis  passifs-inutiles. Qu'est-ce que j'entends pas là ? Tout simplement des vaisseaux (jaunes) qui sont dans la course mais qui ne servent STRICTEMENT à rien sauf à vous casser les couilles. Il ne prennent pas de places dans le classement, tout ce qu'ils font, c'est se coincer devant vous, ou vous péter à la gueule quand vous les toucher (lorsque ces vaisseaux factices clignotent)

Ah ! J'ai faillis oublier de mentionner la chose la plus chiante de ce jeu... L'effet FLIPPER. Je m'explique, sur les rebords du terrain, pour être sur que vous ne les touchiez pas, Nintendo s'est amusé à mettre de petits cercles qui bouffent vos points de vie (parce que oui, vous avez une jauge de vie. A chaque dégât reçu, vous en perdez et arrivé à 0 votre vaisseau explose et la partie se termine. Vous avez cependant l'occasion de régénérer votre énergie en survolant des zones clignotantes strillées) mais également qui vous font rebondir lorsque vous les percutez violemment... Le problème pour l'effet flipper ? Vous avez tendance à vous déplacer dans des "couloirs" de circuits exigus, courbés et j'en passe... Alors vous rebondissez sur un mur, puis un autre, puis un autre, puis un autre, puis... Vous finissez par appuyer sur "reset" parce que ça vous emmerde (sauf si vous êtes un pro de F-Zero SNES comme moi et que vous arrivez à récupérer le coup)


Que dire donc de plus sur ce jeu... Ah oui ! Lorsque vous arrivez sur l'écran titre, vous avez deux choix... ou jouer au Grand Prix ou faire l'entrainement. Il n'y a pas d'autres modes de jeux. Les choix sont donc limités dans un peu tout, que ce soit le mode de jeu (2), les vaisseaux disponibles (4), les coupes disponibles (3), les niveaux de difficulté (4) et le nombre de terrains (15). Mais pour un jeu SNES on va dire que c'est raisonnable. 

Donc pour finir, ce jeu est très honorable malgré ses quelques failles. On ne se lassera pas d'y jouer mais on regrettera tout de même de ne pas pouvoir y jouer à deux.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Archives