Voxel Culture

Édito


 

Bienvenue sur Voxel culture, blog qui parle de cinéma, de jeux, de manga, de comics et de bien d'autres choses. Au programmes : Réflexion vidéoludique, Test de jeux, Présentation de visual novel, propagante anti-pc ou encore critique de cinéma. Moi et mes trois lardins, nous allons vous présenter votre culture. Celle du voxel....

Identifiant :

PSN : Sirmonokuma

Id steam : Evil Minato

Code 3DS : 2406-5859-6021

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Staff Voxel :

Grand Manitou, Rédacteur principal du blog.

Rédacteur secondaire du blog. (Sert à rien, ennuyeux)

Rédacteur secondaire du blog. (On essaie de lui trouver une utilité)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Banniére pour le blog (Site Officiel)

Banniére pour le blog (Version gameblog)

Archives

Favoris

Voxel Culture

Par Minato Blog créé le 26/12/12 Mis à jour le 31/12/16 à 21h14

Blog personnel centrée sur les diverses passions que j'aime : jeux vidéos, manga/animés, Série télé, Cinéma, littérature.

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeux vidéos - Test

Cette année encore, on aura sûrement encore plein de bons jeux comme par exemple Bioshock infinite, Metal gear rising, GTA 5, Sniper ghost warrior 2. Mais en attendant, on doit attendre que janvier passe....parce qu'en général, en janvier bah y a rien qui sort...enfin presque parfois on a droit à un jeu intéressant vers fin janvier. Et ici, c'est un petit jeu indépendant (je dis petit parce que j'aime ce mot mais en réalité, c'est un GROS projet pour un indépendant) que je vais vous présenter : Il s'agit de The cave.



Alors avant de parler de the cave, il est bon de parler de son créateur : Ron gilbert. Monsieur Ron gilbert plus précisement. Qui est ce monsieur ? Mais bon sang, jeune naïf, tu ne connais pas ce vieux pirate (c'est le cas de le dire), papa du point and click sans qui le jeu vidéo ne sera pas ce qu'il est aujourd'hui ? Bon aller je brode un peu... Ron gilbert est en faite un créateur de jeu qui a bossé chez LucasArts dans les années 80-90. C'est grâce à lui que le point and click est plus ou moins grâce aux jeux que vous avez peut être déjà jouer : Maniac Mansion, Day of the tentacles, les monkey island (les deux premiers). Tout ces jeux sont devenus des classiques et sont encore admirés aujourd'hui (Moi-même j'y ai joué y a pas si longtemps). Mais depuis quelques années, le bougre n'avait pas vraiment pas brillé dans le monde du jeu vidéo. Toutefois, en 2010, Ron Gilbert décide de rejoindre son vieil ami Tim Schafer au studio Double fine. C'est alors que le 9 février 2012, Tim Schafer en collaboration avec Ron Gilbert a lancé via le site KICKSTARTER un appel pour rassembler des fonds destinés à financer un nouveau jeu d'aventure point & click qui serait réalisé à l'ancienne. Alors qu'il espérait ainsi obtenir $400,000, c'est finalement un montant de $3,336,371 qui a été rassemblé le 13 mars 2012, au moment de clôturer l'appel aux dons sur Kickstarter. Depuis, les dons continuent d'affluer via Paypal et à la mi-mai 2012, c'est près de $5,000,000 qui auraient été rassemblés. Le succés de cet appel aux dons motivera Gilbert à sortir un projet qu'il a en tête depuis des années. Le projet finalement est dévoilé alors sous le nom de The cave et sort finalement en 5 langues le 23 janvier 2013; c'est a dire, il a environ une semaine.

Mais que raconte ce jeu ? The cave nous compte l'histoire d'une caverne doté de paroles (ou du moins de conscience) qui va nous compter et nous faire vivre l'histoire de plusieurs personnages qui vont devoir explorer la caverne en quêtes de quelque chose qu'ils veulent. La différence avec de nombreuses histoires, c'est qu'ici, on a droit à une galerie de personnages haut en couleur et clairement pas des héros. Les personnages sont en effet tous des gens peu recommandables qui ne vont pas hésiter à toutes les bassesses et les coups fourrés pour arriver à leurs fins. C'est donc avec 3 de ces lascars qu'on va donc explorer la caverne constitués de toute un tas de trucs différents comme un manoir, un temple zen ou encore une île déserte. Autant parler du principal attrait du jeu : L'ambiance et l'univers totalement barré du jeu.



Comme Gilbert n'oublie pas ces premiers amours : Faire un univers étrange, à la fois drôle mais intéressant. L'humour noir est omniprésent, dans certains plus que d'autres cela dit (celles des jumeaux notamment se veut particulièrement noir) et sincèrement, c'est du bonbon pour les cyniques (mais pas qu'eux). Je me suis d'ailleurs surpris à rigoler pendant plusieurs minutes tant les sarcasmes de la voix off sont remplis de sous-entendus. Du reste, le jeu vers la fin tente également de poser une certaine réflexion quand à la notion du choix, principalement sur le faites que nos actions malhonnêtes finissent toujours à un moment à un autre par nous retomber sur le coin de la gueule. Bref, ce jeu garde le ton décalé et délirant des anciens jeux lucasArt tout en proposant une ambiance plus sombre mais tout simplement énorme. C'est là tout l'interet du jeu d'ailleurs, découvrir et s'attacher à cet univers ou la magie et le n'importe quoi se croisent et ont sauvagement copulé. Sans compter que chaque partie (bon j'exagère... les deux premiers en faites) offrent une expérience différente.

Lors qu'on commence le jeu, on doit choisir entre un chevalier, une aventurière, une voyageuse du temps, un duo de jumeaux, un moine, un fermier et une scientifique. Le jeu nous laisse totalement le choix de prendre les personnages que l'ont souhaite et c'est parti. Chaque personnage possèdent une capacité, toutefois il n'est pas nécessaire de forcément les utiliser, les capacités sont plus des bonus qui permettent de trouver une autre solution à un problème (Par exemple, une grille au lieu d'être contourné peut être traversé grâce au pouvoir de téléportation de la voyageuse). Les seuls vrais moments qu'on aura à les utiliser seront lors des histoires personnelles de chaque "héros". Car oui, selon les personnages choisis, chaque "sections" de la caverne changera... même si en réalité, chaque fois qu'on finit un "chapitre" de la caverne, on a droit au passage d'un des personnages (c'est là que les capacités du héros vont être obligatoires). Du reste, le jeu se veut le plus simple du monde et se veut plus être un genre de petit jeu d'aventure plutôt qu'un point and click (certes le curseur est là mais on peut presque l'ignorer de tout le jeu). Un objet qu'on peut prendre, des actions à effectuer sur un objet, la possibilité de tirer ou pousser des objets ainsi que l'obligation de faire bosser en équipe nos trois persos à la manière d'un trine (le côté combat en moins).... Bref, le gameplay est simple et on voit clairement que ce n'est là dessus que le jeu va se pencher mais bien comme dit plus haut sur son univers.



Du reste (oui je crois que l'essentiel à été dit), graphiquement le jeu s'en sort assez bien avec de très beau effet (de plus le jeu peut tourner sur une config pas très grosse), La musique est très peu présente mais à l'inverse, le doublage anglais est de qualité et la voix du narrateur possède ce ton grinçant et sarcastique parfait pour l'aventure. Pour situer enfin la durée de vie : Comptez environ 6h pour le premier run du jeu (histoire de compter le faites qu'on galère un peu pour les énigmes) et ensuite la moité du temps vu que maintenant, on connaît le jeu et que les "chapitres" principaux ne sont plus un secret pour nous.

Les joueurs ont donné une chance à Gilbert grâce à des dons pour que celui-ci puisse sortir ce projet de long date qui a germer dans le crâne de ce drôle de bougre (faudrait un jour s'y rendre en visite, je suis sûr qu'on serait pas déçu du voyage). Ils ont bien fait ! pour un prix modique, les joueurs peuvent se procurer un jeu intéressant, en marge de ce qui sort aujourd'hui, qui rappellera aux anciens l'époque des premiers point and click et permettra aux autres de découvrir une facette du jeu vidéo qu'ils ne connaissaient peut être pas. The cave est donc tout simplement une expérience vidéoludique amusant et original que je vous conseille d'essayer.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Pyramid Head
Signaler
Pyramid Head
The Cave N'EST PAS le projet Kickstarter. Ce projet n'a pas encore de nom et est pour l'instant nommé Double Fine Adventure, ce sera un point and click classique, on sait qu'on y incarne un petit garçon vivant dans un vaisseau à l'abandon et une petite fille sacrifié à un monstre par sa tribu. J'ai accès aux vidéos de dev (ayant donné de l'argent) et c'est très joli. C'est Nathan Stapley qui se charge de la réalisation des décors. http://nathanstapley.blogspot.fr/
Dens4U
Signaler
Dens4U
@lordy: En lisant l'article:

Tim Schafer en collaboration avec Ron Gilbert a lancé via le site KICKSTARTER un appel pour rassembler des fonds destinés à financer un nouveau jeu d'aventure point & click qui serait réalisé à l'ancienne.
---

J'hésite à me le prendre., par contre j'hésite encore sur la plateforme, j'ai trouvé l'utilisation du pad plutôt agréable sur ce jeu, de plus il reste un poil plus chère sur PC que sur Console (Environs 2€ de plus) 12,99€ sur Nintendo eShop, 1200MS point et 14,99€ sur Steam (une broutille ;D)
lordy
Signaler
lordy
The cave n'est pas le jeu qui est financé par kickstarter oo" ?