Entrez dans l'antre d'un gamer partageur

Entrez dans l'antre d'un gamer partageur

Par Matthieu Meignan Blog créé le 22/02/10 Mis à jour le 12/01/14 à 20h00

Joueurs de tous poils, entrez si vous l'osez...

Ajouter aux favoris
Signaler
Humeurs

 

Bonjour à tous,

 

Depuis plus de 15 ans, le monde vidéoludique se retrouve à l'E3 (Electronic Entertainment Expo) au mois de juin pour montrer à la presse spécialisée et au grand public le futur de l'industrie. Ce salon international se déroule à Los Angeles au Covention Center, il est souvent considéré comme la plus importante manifestation autour du vidéoludisme bien qu'en termes de fréquentation, la palme revient à la Gamescom qui se déroule à Köln, (Allemagne) au mois d'août. Les trois constructeurs de consoles (Microsoft, Sony et Nintendo) ainsi que les principaux éditeurs de jeux (bien que cette année a vu certains gros éditeurs absents, Sega et THQ notamment) sont là pour faire rêver tout le monde sur les sorties de jeux à venir. Ce salon est fait pour susciter l'enthousiasme des joueurs et de la presse spécialisée. Si on remonte dans le temps, à la fin des années 1990 par exemple, certains jeux étaient présentés plusieurs années avant leur sortie, ce qui créait pour certains d'entre eux un phénomène d'attente considérable. Ces dernières années, ce phénomène d'attente à disparu. Le jeu vidéo est passé du stade de loisir marginal pour une poignée de passionnés à une industrie de masse, par conséquent, il est devenu plus perméable aux intérêt économiques, proportionnels au chiffre d'affaires que le domaine dégage (le jeu vidéo représente à lui seul le poids du chiffre d'affaires du cinéma en salles et l'exploitation des films en DVD et Blu-Ray). Ce constat posé, intéressons-nous aux conférences destinées à la presse spécialisée et aux professionnels de l'industrie tels que les développeurs de jeux et tous ceux qui oeuvrent pour donner vie à un jeu vidéo.

 

 

Conférence Microsoft : la guerre est fédératrice mon commandant !

 

Le constructeur américain a été le premier à ouvrir le feu des conférences, qui s'enchaîneront en rafale. L'utilisation d'un vocabulaire guerrier est intentionnel puisque Microsoft est connu pour proposer aux joueurs des expériences vidéoludiques parfois difficiles à appréhender pour les néophytes. La guerre est au centre de la présentation des jeux de la présentation de Microsoft, puisque la conférence s'est ouverte sur Halo 4 et la conférence a tiré sa révérence avec Call of Duty Black Ops II. Au milieu de tout cela on retrouve Gears of War : Judgement ou encore Splinter Cell : Blacklist dans le même genre, très guerrier. Resident Evil 6 a fait une apparition éclair avec une démo jouable pilotée par les développeurs du jeu. Kinect s'est fait plus discret que l'année dernière avec quelques annonces pour rassurer les possesseurs de la caméra qui fait de l'humain la manette de jeu. On peut citer Dance Central 3 et Nike + Kinect Training. Je passerai sous silence le jeu South Park qui me paraît sans intérêt. Microsoft multiplie aussi les annonces de variation de contenu avec Xbox Music qui propose de télécharger de la musique sur la console américaine (un Itunes-like en somme) et Smart Glass qui permet d'utiliser votre smartphone ou votre tablette numérique pour contrôler le contenu de la Xbox 360. Pour terminer citons le nouveau Tomb Raider, très attendu par les joueurs passionnés. En dehors de l'aspect guerrier, Microsoft tente de varier les plaisirs pour fédérer toutes les tranches de leur public. C'est une conférence solide tout simplement.

 

Conférence Electronic Arts : Des traces de pneus et de la violence avec un zeste de sport, coach !

 

10 jeux, 10 licences connues . Voilà comment on peut résumer la conférence de l'ancien numéro 1 des éditeurs tiers de jeux. Dead Space 3, le survival-horror qui se déroule dans l'espace, Battlefield Premium pour satisfaire les fans de FPS pour tenter de concurrencer dans la durée un Call of Duty presque hégémonique avec des ventes stratosphériques. A part le nouveau Sim City qui permettra aux joueurs de se prendre pour le plus grand bâtisseur de ville de tous les temps. Medal of Honor : Warfighter, Crysis 3 sont là pour parachever la violence exacerbée des images qui ont circulé pendant la conférence. Le sport est à l'honneur rapidement avec EA Sports et le traditionnel Madden 13 (ne vous inquiétez pas, FIFA, NHL et NBA ont leur itération de l'année eux aussi). Les pneus ont hurlé de douleur avec Need for Speed : Most Wanted qui est un remake du jeu éponyme sorti en 2005 mais sans que la ville de Rockport, théâtre du jeu original ne soit reprise. Autrement dit, on s'appuie commercialement sur une licence et on s'en sert pour gagner de l'argent. EA a insisté sur le coté social de ses jeux en annonçant plusieurs passerelles entre les jeux classiques et Facebook (Sim Ciity Social et tous les jeux de sport présentés ont leur plate-forme socale). EA livre une conférence sans saveur avec absolument aucune prise de risque. 

 

Conférence Ubisoft : Un peu d'air frais, enfin ! 

 

Après les deux premières conférences monotones et sans réel intérêt pour un E3, Ubisoft est attendue comme le messie pour réveiller les professionnels et les joueurs qui suivent l'événement. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'éditeur français n'a pas déçu ! Just Dance 4 ouvre la conférence pour mettre tout le monde dans l'ambiance, Far Cry 3 sera le sseul FPS de la conférence (si on excepte Shootmania qui propose un concept légèrement différent) Splinter Cell Blacklist revient puisque c'est un produit de l'éditeur breton. L'exploitation de licence cinématographique n'est pas oubliée puisque Avengers : Battle for Earth se sert du film de super-héros éponyme. Après tout ça, Ubisoft est fidèle à sa réputation qui est la suivante : Toujours être les premiers à proposer des jeux intéressants au lancement d'une machine, la Wii U de Nintendo dans le cas présent. Le premier de ces jeux à entrer en scène, c'est la suite de l'excellent Rayman Origins qui répond au doux nom de Rayman Legends. Comme son grand frère, le jeu est rafraîchissant et drôle et les joueurs auront toute lattitude pour s'amuser et rire. Vient ensuite Zombi U qui exploite à merveille les fonctionnalités de la future console de Nintendo. Ubisoft se sert ensuite une licence sûre et fédératrice : Assassin's Creed III, avec une vidéo de gameplay qui donne enfin réellement vie à Connor le nouveau personnage qui sera contrôlé par le joueur. A ce moment de la conférence, tout le monde se dit qu'Ubisoft a tiré sa plus belle cartouche. Il n'en est rien. A travers une vidéo très énigmatique, Watch Dogs sort de l'ombre et scotche tout le monde. Pendant la présentation de cette vidéo les réseaux sociaux se sont tus. Ce qui est exceptionnel. On se dit de prime abord que la vidéo présentée est une simple cinématique. Puis la caméra recule... et on s'aperçoit que c'est une vidéo de gameplay qui prend tout le monde de court. L'éditeur français a livré une conférence parfaite pour l'E3 avec une surprise pour emballer le public et les joueurs.

 

Conférence Sony : Le bateau coule, mon capitaine ! 

 

Pour démarrer Sony fait monter sur scène David Cage, créateur français de Quantic Dream qui nous montre Beyond ; Two Souls, que beaucoup de spécialistes considèrent comme l'après Heavy Rain (que je vous conseille si vous cherchez à vivre des émotions uniques). Ensuite Sony sort de son chapeau Playstation All-Stars : Battle Royale qui n'est en fait qu'un clone de Super Smash Bros. Brawl sorti en... 2008 ! J'appelle ça un magnifique retard à l'allumage. Sony annonce ensuite quelques jeux sur PS Vita. Notons que certains jeux comme le précédent seront jouables sur PS3 et PS Vita avec un transfert de sauvegarde possible. En d'autres termes vous commencez votre parte de Playstation All-Stars : Battle Royale sur votre PS3 à la maison et vous pouvez la continuer dans le métro avec votre PS Vita. La console portable de Sony possédera ses propres jeux avec Call of Duty : Black Ops Declassified ainsi que Assassin's Creed III : Liberation où vous incarnerez une femme assassin à la Nouvelle Orléans. Assassin's Creed III (l'épisode classique avec Connor) revient avec une séquence de bataille navale et de toute beauté et Far Cry 3 revient lui aussi avec l'annonce d'un mode en coopération en plus de l'histoire en solo. La longueur de la conférence, à ce stade, commence à se faire sentir. Sony nous présente alors le Wonderbook, un accessoire où on utilise le PS Move (un clone de la manette de la Wii) qui permettra aux jeunes joueurs de lire une histoire présentée sous la forme d'un livre virtuel. L'un des livres présentés, Books of Spell a été écrit par J.K. Rowling en personne, ce qui est censé donner du crédit au concept. A voir. Sony tire son avant-dernière cartouche avec God of War : Ascension où Kratos, l'enragé envers les dieux va encore devoir se battre contre des créatures géantes. The Last of Us clôt cette conférence en beauté, avec une vidéo de gameplay très appréciée. Ce jeu demandera au joueur de survivre dans un monde dévasté et rien ne sera facile. Naughty Dog, les créateurs de la série Uncharted livre ici une nouvelle preuve de l'excellence de leur travail. Le constructeur japonais a laissé une sensation mitigée aux yeux des spécialistes. On est loin des années PlayStation et PlayStation 2 où Sony écrasait tout le monde sur son passage et où chaque conférence de l'entreprise japonaise était un événement majeur. Fragilisés par la gestion difficile de la commercialisation de la PS3 et une PS Vita qui ne se vend pas, je vous exprime clairement ma pensée : cette conférence m'est apparue comme celle du déclin. Si Sony ne réagit pas très vite, ils disparaîtront du paysage vidéoludique à terme. 

 

 

Conférence Nintendo : Des jeux des jeux et encore des jeux !

 

La firme de Kyoto est la dernière à passer sur la scène du Convention Center et le constructeur japonais a souvent su jouer de cette position pour gagner le public à sa cause. Nintendo avait présenté en avance la manette de la Wii U avec une intervention de Satoru Iwata quelques jours avant la conférence. Le Gamepad Wii U (c'est son nom) est un hybride entre la manette classique avec ses boutons et ses gâchettes et une tablette tactile où l'écran pourra fourmiller de fonctionnalités. Ceci posé revenons à la conférence proprement dite. Pikmin 3 se montre enfin, Shigeru Miyamoto est là en ambassadeur de cette licence. Mario est là en 2D avec New Super Mario Bros. U qui reprend le principe de New Super Mario Bros. Batman Arkham City possédera des fonctionnalités spécifiques à la Wii U. Des portages de jeux déjà sortis reviendront aussi sur la console de salon de Nintendo (Batman Arkham City en est un exemple) : Mass Effect 3, Tekken Tag Tournament 2, Ninja Gaiden et j'en passe. Les joueurs vont pouvoir à nouveau essayer de perdre du poids avec Wii Fit U (qui réutilise la Wii Balance Board de la Wii), Zombi U revient et Nintendo Présente Sing, un karaoké qui utilise l'écran du Gamepad Wii U. Lego City Undercover permettra aux fans de Lego de jouer avec des personnages petits et carrés dans un monde ouvert (le joueur peut aller partout dans le jeu quand il le veut). Du coté de la 3DS, même si Nintendo a voulu faire une conférence à part pour présenter les jeux de la console portable. Citons en rafale Castlevania : Mirror of Fate, Luigi Mansion : Dark Moon, attendue par beaucoup de monde après le succès d'estime de Luigi Mansion sur Gamecube, New Super Mario Bros. 2, jeu ambassadeur pour le plombier moustachu sur 3DS, Paper Mario : Sticker Star. Pour conclure, notons qu'en fin de conférence sur la Wii U, Nintendo nous parle de NintendoLand, qui sera probablement venu avec la machine pour familiariser le joueur avec les fonctionnalités de la Wii U, dont on ne connaît ni la date de sorte, ni le prix de vente.  Nintendo aurait pu, une fois de plus, voler la vedette à tous ses concurrents mais n'y parvient pas en livrant une conférence maussade, sans relief et empreinte de prudence. Malgré tout la firme de Kyoto jouit d'une grande popularité dans le monde vidéoludique, ce qui fait qu'on lui pardonne plus facilement cette conférence fade par rapport aux conférences monotones de Microsoft et Sony.

 

L'E3 2012, c'était comment finalement ? 

 

Après avoir tenté de résumer succinctement les conférences de cet E3 2012 à froid (j'ai volontairement laissé passer quelques jours avant de rédiger ce texte) je n'ai pas pu aborder tous les jeux du salon malheureusement. N'oublions pas les jeux indépendants qui sont pris en compte par les constructeurs cette année et il était temps. Cet E3 m'a laissé un sentiment amer. Oui, il y a eu des jeux présentés et il y en avait pour tous les goûts mais on sent que les éditeurs et les constructeurs sont sur la défensive à part peut-être Ubisoft qui tente des choses nouvelles dans ce monde où les réalités économiiques sont à prendre en compte. Pour moi, c'est l'éditeur français aui a soulevé l'enthousiasme et ça fait plaisir. La Wii U sortant en fin d'année, il est probable que Nintendo espère vendre sa nouvelle machine à Noël, en capitalisant sur la marque Wii. C'est un pari osé, mais Nintendo peut se permettre de le tenter après le succès phénoménal de la Wii et de la DS, ainsi que la mise en orbite réussie de la 3DS. Microsoft est sûr de sa force et Sony est dans l'expectative. Notre média est à la croisée des chemins et chaque constructeur ne se privera pas de jouer sa carte dans les années qui viennent.

 

 Utori

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Papi Culo <3
Signaler
Papi Culo <3
Toute façon la grande messe du JV c'est le TGS et pi c'est tout :P

Édito

Oyez, oyez, braves gens, vous êtes ici de plein gré pour la plupart. Détendez vous, vous êtes ici pour la découverte, des jeux, de la musique, des humeurs de son hôte aussi. L'important dans la vie, c'est de sourire et de profiter de certains petits bonheurs. Le jeu vidéo, ça peut aussi être cela.

Archives

Favoris