Entrez dans l'antre d'un gamer partageur

Entrez dans l'antre d'un gamer partageur

Par Matthieu Meignan Blog créé le 22/02/10 Mis à jour le 12/01/14 à 20h00

Joueurs de tous poils, entrez si vous l'osez...

Ajouter aux favoris
Signaler
Un Jour, Un Jeu

 

Bonjour à tous,

 

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un jeu qui m'a longtemps poursuivi de jour comme de nuit, je vais vous parler de Max Payne 2 : The Fall of Max Payne. Edité par Rockstar Games et développé par Remedy Entertainment, le jeu est sorti en 2003 sur PC, Xbox et PS2. Il faut noter également que le jeu a bénéficié d'une nouvelle sortie sur le Xbox Live Arcade dans le cadre des Xbox Originals. On retrouve ce cher Max Payne plus torturé que jamais (par rapport au premier opus bien évidemment). Max est sorti de l'enfer de New York sous la neige et sa traque du V qui lui a coûté sa famille. Tout du moins il pense en être sorti. Moralement au bord du suicide, il noie sa déprime dans l'alcool en surnageant tant bien que mal. Il a réintégré sans grande conviction la police de New York après son opération en sous-marin avec la DEA (équivalent de la Brigade des Stupéfiants). Si le premier opus de la série ressemblait à une descente aux Enfers, Max Payne 2 : The Fall of Max Payne donne lieu à un enfoncement du personnage dans la démence. Ses liens avec la pègre lui reviennent à la figure comme un boomerang qui le font tomber à terre.

 

Intro de Max Payne 2 

 

Max Payne 2 : The Fall of Max Payne est un jeu de tir à la troisième personne avec des mécaniques éprouvées lors du premier opus de la série avec la reprise du bullet-time avec une certaine classe graphique. Bien évidemment, l'évolution graphique est notable entre les deux jeux de la licence, mais la patte scénaristique de Remedy est bien présente. L'écriture est omniprésente, en particulier en matière de marketing, puisque Rockstar Games a présenté le jeu comme "A film noir love story". Le rapprochement entre le cinéma et le jeu vidéo est évident. Remedy est connu pour le soin apporté à l'écriture, c'est presque une marque de fabrique de leur part. La musique du jeu est extrêmement soignée également, les compositeurs du premier opus étant de retour pour signer une bande-son qui témoigne, dès le thème principal, des tourments de Max. Bien que d'extérieur, ce jeu soit catalogué comme un TPS classique, il se démarque fortement grâce à ces petites choses qui forgent l'identité du jeu. En résumé, Max Payne 2 : The Fall of Max Payne est un jeu à jouer si vous appréciez les jeux qui contiennent une certaine profondeur.

 

Max Payne 2 : The Fall of Max Payne - Main Theme

 

J'ai joué à ce jeu avec un plaisir grandissant. J'ai adoré le premier opus pour la claque technique qu'il m'avait asséné, d'autant plus flagrante avec la version PC que j'utilisais. Max Payne 2 : The Fall of Max Payne a produit un autre effet sur moi, puisque c'est sa narration qui m'a séduit d'emblée. Bien que la narration était exemplaire dans l'opus précédent, avec cet aspect mythologique qui transparaissait au début du jeu, pour le second opus c'est surtout l'évolution psychologique de Max Payne qui m'avait interpellé. On sent bien que ce personnage se débat avec des démons qui le talonnent, mais on se demande tout au long du jeu s'il cherche réellement à s'en sortir, si Max veut vraiment tirer un trait sur ce passé douloureux et trouble qui le consume. Bien évidemment je ne vous dévoilerai pas la réponse qui intervient à la fin du jeu, pour que vous la découvriez par vous même. Je pense que je vais d'ailleurs refaire le jeu avant la sortie de Max Payne 3 prévue pour le 18 mai 2012, histoire de me remettre dans le bain. Pour replonger dans cet abîme sombre qui va si bien à notre flic américain préféré.

 

A demain pour un nouveau jeu.

 

Vidéoludiquement vôtre,

 

 Utori

 

PS : N'oubliez pas que dans les commentaires de cet article, vous pouvez me suggérer des jeux que vous voudriez voir apparaître dans cette rubrique. 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Oyez, oyez, braves gens, vous êtes ici de plein gré pour la plupart. Détendez vous, vous êtes ici pour la découverte, des jeux, de la musique, des humeurs de son hôte aussi. L'important dans la vie, c'est de sourire et de profiter de certains petits bonheurs. Le jeu vidéo, ça peut aussi être cela.

Archives

Favoris