Le Blog rétro de Tompouce

Par Tompouce75 Blog créé le 16/01/19 Mis à jour le 14/04/19 à 11h34

TOP 5 de jeux rétros selon mes envies. N'hésitez pas à demander un TOP 5 qui vous ferait envie personnellement!

Ajouter aux favoris
Signaler
Bonjour Rétrogaming (Jeu vidéo)

 

Après la PS1 qui a eu les honneurs de ce blog à travers un Top de ses plus grands RPG, fort logiquement il est temps de considérer une autre reine du genre, l'incontournable Super Nintendo, avec son offre de grande qualité en la matière. Vu la quantité de titres sortis sur le support, surtout au Japon, et pour conserver un minimum de cohérence sur ce présent classement, il sera ici question de RPG au tour par tour, exit donc les Tactical RPG type Front Mission ou Bahamut Lagoon, et les Action RPG type Secret of Mana voir même Zelda: A Link to the Past. Par ailleurs ne seront mentionnés ici que le titres qui ont connu une sortie officielle au minimum aux Etats-Unis, ou évidemment en Europe. Des RPG exceptionnels tels que Dragon Quest V seront donc également passés sous silence. Fort de toutes ces limitations, nous pourrons constater malgré tout la sélection de haute volée qui compose ce Top. La preuve s'il en est que la 16bits de Nintendo propose un choix en la matière absolument légendaire. Nombre de laissés pour compte aujourd'hui feront sans aucun doute l'objet d'un paragraphe enflammé de ma part sur un autre Top, si ce n'est pour certains pas déjà fait (voir le TOP 5 des RPG édites pas Squaresoft et restés au Japon par exemple, déjà posté sur ce même blog).

Sans plus tarder, lançons nous dans le vif du sujet et voyons de plus près quels titres ont marqués l'histoire de la console et procurés forcément des souvenirs inoubliables aux amateurs d'un genre alors en plein âge d'or, et aux idées foisonnantes de mise en scène et de gameplay souvent révolutionnaires pour la période.

 
Numéro 5: Earthbound sur Super Nes

Résolument atypique, voila en deux mots ce qui peut caractériser ce RPG sorti en 1995 par Nintendo lui-même, et plus précisemment issu des cerveaux de la talentueuse équipe de HAL Laboratory. Loin des habituels thèmes médiévaux fantastiques voir futuristes mis en avant dans nombre de titres du genre, Earthnound déploie son scénario loufoque et ses charmants personnages dans une Amérique de banlieue typique des années 1990. Ou pour être plus préçis, à une représentation que peut se faire la société Japonaise de la banlieue Etat-Unienne. L'ambiance absolument unique ainsi proposée consitue une véritable force de ce RPG aux bases par ailleurs très solides. Les graphismes aux tons pastels et très joliment colorés vous mettent tout de suite à l'aise. A cela s'ajoute un système de combat, simple, sobre et efficace permettant un apprentissage des règles sans encombre, mais n'oublie pas de proposer quelques twists très intéressants. Ne se contentant pas d'être loufoque, le scénario est un gros point fort du jeu et verra votre héros, Ness (anagrame de Snes pour les plus malins) partir sur le traces du terrible Gygas et parcourir par la même occasion cette Amérique imaginaire poncutée de villes aux rues bien rectilignes, de paysages naturels parfois grandioses et remplie d'éléments typiquement américains tels que les fameux bus de transport longue distance ou les club de jazz typiques du sud du pays. La variété des lieux visités est importante et apporte au soft une vraie sensation d'exploration et de voyage très rafraichissante. Malgré un parti pris extrêmement spécial, force est de constater que la sauce prend quasi immédiatement et vous ne lâcherez pas Earthbound avant de l'avoir terminé, c'est une garantie! De part son côté si unique et ses indéniables qualités, le titre a acquis avec le temps un status très particulier pour les fans. Porté qui plus est par sa faible diffusion aux Etats-Unis, thème délicat oblige, et de fait de sa rareté (et du tarif prohibitif qui va avec!), le statut de jeu légendaire n'a rarement été aussi justifié, pour de très bonnes comme pour de mauvaises raisons, qu'avec ce bijou made in Nintendo. Forcément un tel soft a fait des émules, et si une suite à vu le jour sur GBA malheureusement restée cantonée au Japon, un autre jeu, sorte de suite spirituelle, a lui connu un succès foudroyant. Il s'agit bien entendu d'Undertale qui prolonge encore un peu plus l'héritage de ce RPG décidemment hors normes. Earthbound est à essayer d'urgence, si vous arrivez par miracle à vous le procurer sans avoir à vendre un rein en échange.

 

Numéro 4: Super Mario RPG sur Super Nes

Quand le plus grand éditeur de la planète se décide à céder l'utilisation de sa famause mascotte au maitre incontesté du RPG nippon d'alors, le studio Squaresoft, le résultat ne peut être qu'exceptionnel. Et Super Mario RPG ne déçoit pas, proposant un mix parfaitement équilibré entre l'univers du fameux plombier italien et les codes du RPG traditionnel japonais, pour notre plus grand bonheur de rôliste. L'histoire contée ici démarre de manière résolument classique, et voit notre chère Princesse Peach capturée une nouvelle fois par le vil Bowser. Mais les prémices de ce scénario constituent une belle occasion pour l'équipe de développement de proposer un twist enfin original dans un soft mettant en scène Mario et sa troupe, et ce dès le départ de l'aventure. Un Bowser contrarié se verra alors contraint d'adapter sa stratégie diabolique afin de récupérer sa très précieuse forteresse et par la même nous mener au travers ce scénario original à parcourir le royaume champignon comme nous ne l'avions jamais connu auparavant. Porté par une réalisation absolument sublime, poussant la machine dans ses derniers retranchements, les graphismes tout en 3D isométrique sont magnifiques, surtout si l'on considère que ce style vieilli généralement très mal à travers le temps. Les combats sont extrêments dynamiques et proposent un curieux mélange entre RPG au tour par tour et jeu de plate forme vraiment novateur et réussi. Les musiques ne sont pas en reste, et la fameuse Yoko Shimomura livre, comme à son habitude une composition d'une très grande qualité digne des plus grands softs du genre, et qui renforce avec brio le lien avec les thèmes iconiques de la série du célèbre plombier. Vous l'aurez compris il ne manque absolument rien à Super Mario RPG pour en faire un excellent titre que tout adepte quelque peu intéressé par le genre va parcourir avec un grand plaisir. Le soft est qui plus est ponctué d'un humour très à propos et de mini jeux et autres tranches de gameplay qui durent souvent quelques minutes, telles que les courses de Yoshis, l'exploration en mode 7 d'une mine à l'aide d'un chariot ou encore la descente à la nage d'une cascade géante, et qui renforcent fortement l'intérêt du titre. Fort logiquement Super Mario RPG est une référence du genre sur la console, et par la même un incontournable absolu de ce classement et qui a connu fort logiquement de nombreuses suites proposées sur les consoles Nintendo des générations suivants, dont certains constituent également de grande réussites.

 

Numéro 3: Lufia 2: Rise of the Sinistrals sur Super Nes

Voici le seul RPG de notre liste à avoir eu les honneurs d'une sortie en Europe sur notre présente liste. Et quel jeu! Souvent ignoré même des amateurs, la faute sans doute à une réalisation portée par un studio à la renommée bien moindre que les Squaresoft et Nintendo cités précédemment, et à une campagne marketing inexistante, le bébé du petit développeur Neverland fait partie de ces titres réalisés avec un soin digne d'un travail d'orfèvres dans les mains d'une petite équipe d'artisans de grand talent. Il n'en faudrait pas moins pour figurer à la 3ème place de ce classement, qui vaudrait presque pour une première place sur n'importe quelle autre plate-forme, vu les deux mastodontes qui vont suivre. Lufia 2: Rise of the Sinistrals est une suite sous forme de préquelle directe au premier soft portant le doux nom de, Lufia and the Fortress of Doom, titre déjà largement recommandable et qui raconte dans son introduction l'histoire de ce futur Lufia 2. Mais pourquoi parler du premier épisode lorsque sa suite propose la même recette largement améliorée en tous points? Le soft vous place dans la peau du jeune Maxim, redoutable bretteur qui va connaitre une grande destinée, l'amenant à sauver, avec un groupe de héros de légende le monde du joug des Sinistrals, un groupe de demi-dieux maléfiques abattants le feu la terreur et le sang sur le monde. Doté d'une réalisation digne d'un titre de fin de vie de la 16bits de Nintendo, sans être exceptionnelle, mais qui demeure très honnête avec des graphismes colorés et très mignons aussi bien en vue de dessus pendant les phases d'exploration qu'en vue de dos en combat. Les vrais points forts du jeu sont ailleurs et à chercher dans la mise en place de ses méchaniques de gameplay qui proposent un savoureux mélange entre RPG traditionnel, surtout caractérisé par une carte du monde qui à tout des canons du genre, et des puzzles à résoudre dès que l'on aborde les donjons, ou les ennemis sont visibles à l'écran et se déplacent en fonction de vos propres mouvements. Un parti pris très intéressant qui renouvelle sans cesse l'intérêt du titre et lui apporte une grande touche d'originalité. La gallerie de personnages est par ailleurs attachante et l'immersion offerte par les musiques sont à la hauteur des grands RPG de l'époque. Certaines étant vraiment mémorables telles que les musiques lors des affrontements avec les Sinistrals. Pour résumer, n'importe quel amateur de RPG aura sans aucun doute déjà essoré dans tous les sens les quatre autres titres proposés dans ce classement, il lui reste alors à découvrir le monde merveilleux de Lufia 2: Rise of the Sinistrals afin de compléter sa liste de RPG majeurs à expérimenter sur Super Nintendo!

 

 

Numéro 2: Final Fantasy 6 sur Super Nes

Nous abordons à présent le haut du panier sur la 16bits de Nintendo, et par la même occasion ce qui constitue à mes yeux les deux plus grands RPG issus du pays du soleil levant. Il faut comprendre ici qu'il m'est extrêmement difficile d'attribuer un ordre aux deux titres qui vont suivre tellement ceux-ci sont pétris de qualités. Mais abordons sans plus tarder le cas de Final Fantasy 6, sorti sous le nom de Final Fantasy 3 aux Etats-Unis: Véritable chef d'oeuvre et merveille vidéoludique, cet épisode constitue sans conteste le point d'orgue de la célébrissime série du géant du JRPG, Squaresoft. La paire de réalisateurs aux manettes de la série, Hironobu Sakaguchi et Yoshinori Kitase, vont avec leurs équipes se surpasser et donner vie à un RPG qui a fait date dans l'histoire du genre et qui est à juste titre encore aujourd'hui considéré comme une réussite absolue. Doté d'un scénario d'une profondeur et d'une complexité rare, le ton adopté résolument plus sombre que celui de ses ainés voit débarquer une gallerie de personnage absolument formidable. Entre les nombreux héros, au nombre de 14 tout de même, que vous aurez le plaisir de contrôler et dont les histoires personnelles sont admirablement bien construites, telles celles poignantes de Terra, Celes ou Locke, ou encore les antagonistes tels que le Général Léo, l'Empereur Gesthal et surtout le Général Kefka aux allures de clown machiavéliques, le scénario développé ici dépasse l'entendement pour notre plus grand bonheur. Les scènes d'antologie se multiplient et nous laissent ébahis devant une telle maitrise de la narration. Que dire par ailleurs des graphismes du jeu si ce n'est qu'ils sont au niveau du reste du jeu et certaines aires explorées sont une splendeur pour les yeux. Tout est vraiment parfait pour accompagner le joueur et le captiver au plus haut point, y compris le travail du compositeur Nobuo Uematsu plus en forme que jamais sur cet épisode et qui offre au monde quelques morceaux mémorables , dont certaines pistes dépassent le quart d'heure et qui resterons dans l'histoire de la musique du jeu vidéo à l'image du titre ponctuant la bataille finale, Dancing Mad en forme d'apothéose aux accents quasi bibliques. Que rajouter à ce tableau si ce n'est une durée de vie conséquente, un système de magie démentiel, de l'humour, des larmes, bref...tout pour faire de Final Fantasy 6 à sa sortie en 1994 le RPG nippon au tour par tour parfait en tous points. Oui le niveau atteint par ce soft est vertigineux...et pourtant, dire qu'à peine une année plus tard, Squaresoft va une nouvelle fois se surpasser et faire...encore mieux!

 

Numéro 1: Chrono Trigger sur Super Nes

Car oui, ici on parle bien du plus grand RPG de la création, et peut-être même du plus grand jeu vidéo de l'Histoire. En tous cas Chrono Trigger, sorti en 1995 peut prétendre à ce titre! Comment Squaresoft est parvenu à se dépasser ainsi? La réponse tient sans aucun doute à l'équipe de développement qu'a réussi à réunir l'éditeur autour du berceau de ce RPG béni dès sa conception. Jugez plutôt: Yoshinori Kitase tout juste sorti de l'écriture de Final Fantasy 6 s'attaque avec son bras droit Masato Kato et son équipe au script de Chrono Trigger, provenant d'une idée originale de Yuji Horii, qui n'est rien de moins que le père de la série Dragon Quest, série de légende du JRPG. Hironobu Sakaguchi le père des Final Fantasy alors au sommet de son art reprend lui un rôle de supervision des éléments esthétiques du soft. Les personnages et monstres étant créés pour l'occasion par Akira Toriyama mangaka que l'on ne présente plus, qui plus est habitué à cet exercice sur la série Dragon Quest. La partition musicale est elle assurée par un jeune compositeur qui ne tardera pas à faire son entrée par la grande porte grâce à cette OST, Yasunori Mitsuda, auquel Nobuo Uematsu va donner un coup de pouce et lui permettre ainsi de terminer son oeuvre dantesque. Le résultat du travail de cette Dream Team est au-delà des attentes, et les qualités de chacun sont ici utilisées à parfait escient. Le scénario de ce Chrono Trigger, même s'il aborde un thème terriblement difficile à mettre en scène dans un jeu vidéo, à savoir le voyage temporel, est extraordnaire, captivant et diaboliquement bien rythmé. On ne s'ennuie jamais, et l'histoire se découvre et se redécouvre avec un plaisir incommensurable. La réalisation est exemplaire et fait du titre l'un des plus superbes de la console, une vraie merveille tout en 2D qui dévoile une variété de personnages et de décors tous plus magnifiques les uns que les autres. Les personnages sont d'une classe folle, leur histoire personnelle parfaitement développée participant à l'attachement qu'on leur porte. Comment ne pas être conquis par la quête désespérée de Magus de sauver ses proches et sa planète à travers le temps, et qui constitue peut-être l'arc narratif le plus poignant jamais créé pour un RPG 16bits associé à un personnage doté d'une aura fabuleuse. Que dire des musiques par ailleurs? A mes oreilles elles sont tout simplement les plus belles jamais conçues pour un jeu vidéo. Malgré les limitations sonores de la Super Nes, la partition est parfois épique, parfois émouvante, et surtout sonne toujours juste et prolonge l'expérience de jeu à merveille. Certains thèmes de personnages son de vrai chefs d'oeuvre, le thème de Magus, encore lui, étant représentatif du degré de perfection atteint quand se mélangent éléments scénaristiques, graphiques et sonores permettant de combler le joueur lors des phases clés de l'histoire de Chrono Trigger. Je pourrais m'attarder sans fin sur la multitude de détails qui ponctuent ce RPG et me réjouissent profondément, me poussant à y jouer et y rejouer encore et encore, mais cela serait sortir du cadre de ce classement...Tous ceux qui s'y sont frottés rêvent d'y rejouer, forcément, et ceux qui par hasard n'ont jamais essayé le jeu par manque d'enthousiasme pour les RPG ou se considèrent comme des joueurs trop occasionnels pour se lancer dans une telle aventure n'ont absolument aucune excuse, tellement le titre transcende le genre et le média. Il faut vivre l'expérience Chrono Trigger. A mon sens, ce jeu devrait faire partie du programme scolaire !

 

Une sélection d'exception compose focément ce TOP 5 des plus grands RPG au tour par tour de la Super Nes, passage obligatoire de ce blog. Impossible de passer sous silence plus longtemps les qualités de titres tels que Final Fantasy 6 ou Chrono Trigger, élevés à juste titre au rang de chefs d'oeuvre par les amateurs de RPG nippons. Mais faire un tel classement c'est également oublier nombre de jeux d'excellente facture mais qui n'ont pas leur place sur une liste si réduite. On pourra citer parmi eux des titres tels que Breath of Fire 2 ou Final Fantasy IV qui auront eu les honneurs d'une adaptation en Occident. Nous l'avons également mentionné en introduction, le classement passe sous silence les RPG restés au cantonnés au Japon: Ces jeux feront sans nul doutes l'objet d'un classement dédié à l'avenir sur ce même blog.

Mais abrégeons dès à présent ce billet forcément très long. Quel est pour vous le meilleur RPG de la console, et avec lequel avez vous vécu votre plus belle aventure? Quel scénario, quel bande sonore, quel personnage vous à laissé vos plus beaux souvenirs de joueur?

N'hésitez pas à apporter vos commentaires et partager votre expérience...

Et à très vite pour un prochain Top!

Ajouter à mes favoris Commenter (17)

Commentaires

Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour air-dex,
Une manière inconsciente de se persuader que l’aventure pourrait continuer tellement elle est appréciable peut être, et de fait le refus de finir ces jeux :D
air-dex
Signaler
air-dex
"Bonjour air-dex,
Je vois que les avis sont très partagés entre CT et FF6 en effet! Ils méritent tous les 2 la 1ere place sans doutes :)
Non mais si vous voulez un vrai tour par tour au sens strict du terme, vous pouvez désactiver l'ATB aussi :P
Idem pour Zelda Ocarina of Time, qui me tombe des mains arrivé au 2è donjon à chaque fois :D"

Attention je n'ai jamais dit que je trouvais Chrono Trigger nul. Faut pas déconner non plus ce RPG est mythique. Mais je commence toujours à faire une overdose de Chrono Trigger pile après la fin de Zeal (et la mort d'un certain personnage). Du coup je lâche avant la fin du jeu parce que j'en ai juste marre, et aussi parce qu'à ce moment là je finis de me gaver dans la complétion pré-boss final au lieu d'en finir une bonne fois pour toutes. Trop de kif tue le kif, en quelque sorte. :D J'ai également ce problème avec FF VI où je lâche souvent l'affaire par ras le bol à 2 mètres du bol de sangria, après avoir récupéré absolument tout le monde et avant la tour de K.
Linnoa
Signaler
Linnoa
@Tompouce75: Oui je m'en rends bien compte ^^ (pourtant j'adore l'histoire mais pas le gameplay^^)
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour forzakoera,
Ahah c'est clair, je n'ai pas lâché le jeu avant d'avoir grâce au new game +; ** à toutes les stats possibles pour tous les persos :P

Bonjour air-dex,
Je vois que les avis sont très partagés entre CT et FF6 en effet! Ils méritent tous les 2 la 1ere place sans doutes :)
Non mais si vous voulez un vrai tour par tour au sens strict du terme, vous pouvez désactiver l'ATB aussi :P
Idem pour Zelda Ocarina of Time, qui me tombe des mains arrivé au 2è donjon à chaque fois :D

Bonjour guill666,
Breath of Fire, Fire emblem, Terranigma, Wozz, Illusion of time, Front mission, Energy breaker, Tengai Makyou Z, Super Robot taisen, Tales of, Star ocean,Romancing Saga, Secret of evermore, Treasure hunter G, Ys 5...
T'as raison je vais me lancer dans un top 50 pour un billet spécial sur ce blog un jour, ahah :P
guill666
Signaler
guill666
Bahamut Lagoon, Rudora no Hihou, Live a Live, les Dragon Quest, les FF, Seken Densetsu 2+3,... faut vraiment faire un top 20 (ou 50) des pures SNES JRPG :)
air-dex
Signaler
air-dex
Comme certains ici j'aurais mis FF VI devant. Chrono Trigger est bien, mais perso je finis toujours par m'en lasser dans la seconde partie, avant d'aller buter Lavos.

@Datan oui on a vu plus tour par tour que Chrono Trigger. Même pour FF VI à la limite. L'ATB n'est pas du tour par tour stricto sensu.

@Thomas Pillon Je te comprends parfaitement. On a tous ce quelque chose qu'absolument TOUT le monde adore... sauf toi. Moi ça me fait la même chose pour "le Père Noël est une ordure" (dans un autre registre).
forzakorea
Signaler
forzakorea
Chrono trigger le jeu que j ai du finir 25 fois tellement envoûtant avec c est musiques les personnages si attachants est un scénario béton
Indétrônable merci squaresoft
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour Arukado,
Un peu, oui! C'est important l'éducation :D

Bonjour Olff,
Je voulais limiter aux RPG "traditionnels" et ne pas inclure de TRPG, ARPG ect... Sinon le Top aurait eu une autre tête!
Olff
Signaler
Olff
T'aurais pu couper le titre à 'Top 5 des plus grands rpg", ça marchait aussi ;)
Arukado
Signaler
Arukado
Rien de très original, mais toujours bon à rappeler au nom de l'éducation ^^
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour Thomas Pillon,
Merci :D! Oui très difficile de départager les 2, encore une fois pour moi ça se joue sur des micro détails de rythme surtout...mais bon, les 2 sont des chefs d’œuvre absolus.
Ah tiens...c'est assez rare de lire ça. Le je est qd même techniquement superbe, bourré de bonnes idées (à l'époque assez novatrices...depuis on en a mangé du Mario RPG...) de l'humour des minis jeux sympa etc...
Peut-être le scénario pas épique pour un sou (mais fidèle à l'univers Mario qd même) t'as rebuté?
Thomas Pillon
Signaler
Thomas Pillon
Fabuleux Top 3, j'ai personnellement toujours du mal à arbitrer entre FFVI et Chrono Trigger aussi ! Par contre, plus le temps passe, et plus je me sens seul envers Super Mario RPG : j'ai acheté la cartouche devant les nombreuses critiques dithyrambiques, et je n'ai vraiment vraiment pas accroché...
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonjour Datan,
Baaah...si quand même, le active Time battle donbe un peu d’interactivité à l’ensemble mais on reste très proche d’un tour par tour quand même (tout comme dans FF6 d’ailleurs :))
Arcana ca fait longtemps que je n’y ai pas touché tiens, bonne idée :))

Bonjour Linnoa,
Oui je confirme tu es un ET ! Surtout pour Chrono que je fais essayer à des non joueurs, notamment sur DS, et tous quasiment le terminent et adorent :)
Linnoa
Signaler
Linnoa
Tain, je dois être un extra-terrestre mais je n'ai accroché ni Chrono Trigger, ni à Secret of mana :/
Datan
Signaler
Datan
Chrono Trigger n'est pas en tour par tour ou j'ai louper un truc lol.
Arcana un dungeon crawler est un très bon jeux tour par tour pas très connu chez nous.
Tompouce75
Signaler
Tompouce75
Bonsoir Le Gamer aux Mains Carrées,
Oui je t'entends, 2 chef d'oeuvres de toutes façons :P
Je trouve Chrono plus facile d'accès et un eu mieux rythmé en comparaison par contre d’où ma (très) légère préférence, mais bon...il fallait en mettre un devant, c'est le principe ici :P

Rudra est excellent sans doute au niveau d'un Mario RPG à peu près (pas de FF6 et CT clairement) au et il aurait sa place, mais j'ai limité comme je l'indiquais en intro aux jeux sortis en occident (Eur ou US), sinon j'adore en Jap également Tengai Makyou Zero, ou Wozz, mais j'en ferais certainement un Top à part (top RPG restés au japon).
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Haaaaaa... j'aurais quand même mis FF VI devant Chrono Trigger. Techniquement, Chrono est meilleur, c'est certain, mais les systèmes de combats se valent, pour moi, chacun dans leur genre, et je trouve FF VI quand même au-dessus en termes de scénario.

Mais je suis sûr que tu attendais un commentaire de ce genre, n'est-ce pas ? ;)

Après, je serais tenté de rajouter Rudora no Hihou dans ce top juste parce que je vénère son scénariste, mais ne l'ayant pas fait, j'ignore s'il est vraiment aussi bon qu'on le dit ou pas...

Édito

Joueur invétéré depuis 30 ans, ce blog a pour objectif de partager avec vous sur la base d'un classement limité à 5 titres, parfois absurdes, ou plus sérieux, une ou plusieurs anectdotes sur mes jeux préférés.

Et ce avec l'espoir de toucher votre corde notalgique, ou soyons fou, de vous faire découvrir ou redécouvrir un jeu méconnu! En toute subjectivité bien sur.

Bref un bon prétexte pour parler de jeux rétros, et communiquer sur cette passion.

Bonne lecture et bonne décourverte de TOP 5! Et n'hésitez pas à réclamer un TOP 5 en particuler!

Archives

Catégories