Blog à part

Par Spooky Blog créé le 05/06/11 Mis à jour le 22/07/12 à 14h24

Un essai de blog, sur les pérégrinations et tribulations d'un retro et hardcore gamer qui aime à penser que le jeu est un art... en plus, le costume d'Académicien irait super bien à Michel Ancel!

Ajouter aux favoris
Signaler
Retro-collectionneur

 

Pourquoi le retro?

 

Cela fait maintenant plus de 10 ans que je fait partie de cette catégorie étrange de joueurs, communément appelés "retro gamer". Il faut dire que ça m'est tombé dessus un peu par hasard. J'ai commencé ma "carrière vidéoludique" avec l'Atari 2600, rapidement revendu pour une NES, revendue elle aussi quelques années plus tard pour faire place à sa grande soeur la Super NES, et de même pour la PS1 (sauf que là, c'est plus la même famille!).

Et puis un beau jour en 1997, j'ai gagné une Super Nintendo... et là, une vague de nostalgie m'a submergé et continue de me porter depuis. L'avantage c'est qu'à cette époque, les jeux Super Nintendo se trouvaient facilement dans les magasins de jeux vidéo, type Game (qui s'appelait encore Score Games à l'époque...) et pour pas cher. J'ai donc racheté les jeux que je possédais et j'en ai aussi profité pour acheter les jeux qui m'avaient échappés à l'époque. Et tant qu'à faire machine arrière, j'ai fini par racheter une NES aussi.

 

Une question se pose donc: pourquoi le retro?

 

Avant d'essayer d'apporter une réponse à cette vaste question, petite précision: être retrogamer n'est en aucun cas incompatible avec la pratique des jeux vidéo actuels, au contraire. Et d'ailleurs, je ne connais pas de retrogamer "exclusif", c'est à dire ne jouant qu'aux jeux anciens et rien d'autre. D'ailleurs, le premier point à évoquer est de définir ce qu'est un jeu rétro...

Certains pose un jalon au passage symbolique à la 3D, et les jeux rétro ne peuvent donc pas dépasser la génération 16 bits. D'autres considèrent qu'à partir du moment où une console et ses jeux ne sont plus produits, ceux-ci deviennent rétro. On peut donc considérer la Dreamcast, la Gamecube et la Xbox comme rétro. Enfin, certains considèrent qu'il faut compter au moins 1 génération d'écart entre les consoles actuelles et celles rétro. Il existerait de ce fait une lignée de consoles entre deux âges, trop anciennes pour être considérées comme actuelles, mais trop récentes pour être classées dans la catégorie "rétro".

 

Personnellement, je penche plutôt pour la 3e solution... mais cela reste contestable, puisque techniquement le fait de m'être remis à jouer à la Super Nintendo à l'époque de la PS1 ne faisait pas de moi un retrogamer! Donc disons que je me situe quelque part parmi les 3 solutions... (cf: schema)

 

Schema

La première raison qui m'a poussé à embrasser la "retro attitude", c'est la nostalgie... eh oui, à 13 ans on peut être nostalgique de son enfance, des heures passées à trouver des niveaux secrets, à recommencer un jeu pour enfin pouvoir le finir (à cette époque, la sauvegarde était un luxe que peu de jeux se permettaient), à essayer un cheat code foireux qu'un copain prétendait avoir fait par erreur et surtout, à se remémorer les souvenirs associés à tous ces jeux. Le retrogaming, c'est une madeleine de Proust...

 

La deuxième raison, c'est qu'un jeu, quelque soit son âge, reste fun. L'augmentation du nombre de polygone à l'écran n'a jamais été synonyme d'augmentation du plaisir de jeu. Certes, de jolis graphismes, ça ne fait pas de mal... mais un concept accrocheur peut bien souvent se suffir à lui-même. Un exemple: Tetris n'a jamais été aussi parfait que dans sa version monochrome sur Game Boy. Aucune couleur, aucune mise à jour, aucune suite, n'a amélioré cette version.

 

On aura beau améliorer les graphismes,  Breakout l'original reste toujours le plus fun.

 

La troisième raison constitue une sorte d'hommage. En effet, on ne peut apprécier pleinement les jeux actuels sont avoir conscience de leurs ancêtres, des jeux qui ont été de véritables révolutions à leur époque, et qui ont pu amener les jeux vidéo là où ils sont aujourd'hui. On ne peut apprécier à sa juste valeur un Black Ops ou Halo sans penser à Catacombs ou Wolfenstein 3D. De même, un titre comme New Super Mario Bros est un hommage évident à l'épisode original sur NES qui montre le chemin parcouru (enfin, si vous me demandez mon avis, les épisodes New Super Mario Bros n'apportent en réalité absolument rien et ne sont que des mises à jour...).

 

Enfin, l'ultime et dernière raison est beaucoup plus subjective: j'ai tendance à considérer le jeu vidéo comme un art, et même s'il est possible d'avoir une très bonne culture artistique d'après les encyclopédies ou en allant au musée, rien ne vaut la fierté de posséder chez soi l'oeuvre "originale" d'un artiste. Donc posséder tous ces titres dans leur forme originelle (et non pas dématérialisée, beurk!), c'est un peu comme un amateur de peinture qui posséderait un Picasso chez lui... L'avantage, c'est que ça coûte moins cher... à moins que le syndrome d'eBay prenne encore plus d'ampleur! (cf. Article précédent)

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

P.V. Red
Signaler
P.V. Red
Bonne article, comme toujours quoi.

Pour le CPC, me semble bien que c
Spooky
Signaler
Spooky
Je me focalise uniquement sur les consoles, mais je me souviens avoir eu un CPC à une époque... c'est bien celui qui marchait avec des cassettes et qui mettait des heures à charger un jeu?
zepelin
Signaler
zepelin
Excellent article. Moi aussi je suis un joueur passionné qui a la nostalgie de l'ère épique des 8 bits. Pour preuve, mes deux derniers achats de "consoles" sont une PS3 et... un Amstrad CPC 464 ! ^^
J'ai grandi avec ce micro-ordinateur, et c'est avec beaucoup d'émotion que je l'ai redécouvert récemment (après avoir perdu ma machine originale)...
Spooky
Signaler
Spooky
Merci! De même! C'est quoi ta console de prédilection?
Mikadotwix
Signaler
Mikadotwix
Très bon article. Ca fait toujours plaisir de voir des fans de retro gaming :)

Édito

La tradition exige que je commence par me présenter... C'est bien beau de vouloir donner son avis sur tout et n'importe quoi, il faut quand même répondre à la fatidique question: pour qui il se prend lui???
Eh bien "lui" a 27 ans, gamer depuis l'âge de 5 ans avec l'Atari 2600, puis la NES, Super NES, PS1, PS2 et actuellement Xbox 360. Mais entre temps et par hasard, au fil de cette progression technologique dans les consoles (à l'étape PS1 plus précisément), je me suis mis à être un peu nostalgique de mes anciennes consoles, revendues pour pouvoir m'offrir la dernière machine qui en avait plus sous le capot.
Donc en bref, je suis devenu en plus d'être un hardcore gamer, un retro gamer passioné. On accélère des quelques années, et me voilà aujourd'hui: professeur d'anglais en collège, toujours aussi passionné de jeux et une collection ayant accumulé au fil des années plus de 1200 jeux et une trentaine de consoles...

 

Archives

Favoris