OUTATIME

Par ManoloWest Blog créé le 22/02/10 Mis à jour le 05/06/12 à 22h54

Mes aventures dans un rectangle lumineux.

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeux Vidéo

1994, Le PC  vient tout juste d'arriver à la maison, mon amiga 500+ et ma megadrive commencent à prendre la poussière, je suis comme beaucoup captivé par la nouvelle révolution numérique qui se profile et le CD-rom ouvre des possibilités jusque là inédites de nouvelles expérience vidéoludiques : le son cd, les voix, des cinématiques (même si on critiquera beaucoup cet aspect plus tard) et la 3D naissante sur tout les nouveaux supports de l'époque font que j'oublie pour quelques années mes anciennes machines.

Vous auriez envie de repasser à la VHS aujourd'hui ? Et bien c'est exactement la même perception que j'avais à l'époque dans ce changement, toute la création artistique était en effervescence autour du multimédia et de ces possibilités, certains chanteurs comme Peter Gabriel avaient même conçu des cd-roms à l'univers original, c'était grisant.

1998, j'utilise toujours le même pc qui est définitivement à la ramasse sur les derniers titres sortis, il m'aura offert pas mal de moments vidéoludiques inoubliables mais je songe  à prendre la N64 car Zelda Ocarina of time arrive pour Noël, en attendant d'avoir assez d'argent pour la prendre un pote me montre quelques logiciels étranges que l'on nomme émulateurs glanés au gré de ses surfs nocturnes, je vois tout surpris tourner super mario world ou encore street of rage sur un écran PC.

L'émulation en est alors à ses débuts, les jeux bugguent encore pas mal mais des programmeurs passionnés livrent les mise à jour très régulièrement et rapidement cela devient tout à fait jouable, enfin sur le pc familial c'est pas trop ça, le pauvre petit pentium a déjà du mal à lire des mp3 et faire du excel en même temps. L'émulateur Megadrive/Genesis tournait presque correctement et celui de la super nes très lentement, j'ai donc laissé tomber pour ce PC. J'ai pris ma N64 avec Mario puis Zelda et ça m'a suffit pour quelques mois avec quelques autres jeux prêtés par mon pote qui était aussi fan de console ET de PC comme moi.

Mais en 1999 arriva une bombe dans le milieu de plus en plus actif de l'émulation, Ultra HLE, l'émulateur N64 qui faisait tourner les jeux moyennant une carte accélératrice 3DFX voodoo (le must pour tout joueur PC de l'époque), c'était du jamais vu car la résolution montait bien plus haut que la version originale, mais je préfèrai encore ma N64 pour le confort de jeu.

Au printemps de cette même année un nouveau PC tout neuf arriva à la maison, bien plus performant que l'ancien forcément et enfin les émulateurs tournèrent correctement. J'installa une Voodoo 2 et encore une fois j'abandonna le jeu console et la N64 qui faisait un peu peine sur le rendu à coté (C'était l'âge d'or du jeu PC). Mais à l'époque une autre console me donnait envie, la dreamcast et son rendu aussi bon que mon PC, en plus on pouvait la brancher sur le même écran via un adaptateur, c'était parti pour une autre aventure.

Pendant ce temps là je découvris aussi l'émulation Neo-Geo et Arcade, consultant les sites spécialisés là encore avec mon partenaire vidéoludique nous étions comme des gamins devant l'avalanche de roms et de programmes qui faisaient tourner à peu près tout ce qui était sorti à l'ère 2D,  c'était pas encore tout à fait au point mais quand j'ai amené le CD gravé blindé de jeux Neo-Geo au lycée pour montrer ça aux potes c'était magique.

Nous avions même finis par installé des émulateurs super nes dans la classe de cours de bureautique, la disposition des écrans faisait que la prof ne voyait pas l'affichage de son bureau et je ne parle pas des command&conquer installés sur les bécanes des BTS voisins, les débuts de la popularisation du jeu en réseau mais c'est une autre histoire.

Après ça d'autres systèmes ont été émulés au fur et à mesure des années, j'ai joué à Final Fantasy IX sur un émulateur playstation de manière très confortable (et les originaux étaient lisibles sur pc vu que c'était le même standard cd-rom), j'avais l'adaptateur pour la manette play original.

Et la XBOX, qu'est que c'était bien une xbox modifiée, quand je vois les consoles actuelles avec leur PSN/LIVE/console virtuelle  j'ai un petit sourire en coin car l'émulation était géniale sur cette machine, enfin l'on retrouvait les sensations de l'original sur une télévision, d'ailleurs c'était aussi possible de le faire avec la dreamcast mais le disque dur apportait tout de même un plus et c'était plus facile à porter sur Xbox grâce à son architecture en tout point similaire au PC.

Pour conclure je me dis que sans l'émulation le retro-gaming ne serait pas ce qu'il est devenu car combien comme moi téléchargeait les anciens jeux sur les sites de roms ? Des milliers et des milliers de personnes et qu'est ce qui a relancé cet engouement pour les vieux titres et les vieilles machines ? D'ailleurs le consensus de l'époque n'était pas de dire que c'était illégal, les éditeurs et fabricants laissaient faire à part pour les jeux de  machines encore commercialisés bien sûr.

Il y a bien Nintendo qui n'était pas très chaud parce qu'ils misent beaucoup sur l'exploitation de leur fond historique mais la tendance était à la tolérance sur le sujet. Que les éditeurs rééditent les anciens jeux, grand bien leur fasse mais les oeuvres de l'esprit n'ont pas pour but de rester des marchandises, comme dans d'autres domaines (littérature, musique etc...) celles-ci doivent faire partie du patrimoine commun de l'humanité.

En 2004 est sorti l'émulateur Dreamcast, là encore les première versions étaient très peu avancées mais ça lançait quelques titres, puis sont arrivés les logiciels pour Gamecube, PS2 et des tas d'autres systèmes même micros (mais après tout une console est un micro ordinateur dans l'absolu)  etc... mais à vrai dire je suis ça de loin aujourd'hui et ne suis plus au courant de la dernière release ou romset disponible.

Le retro-gaming doit beaucoup à l'émulation, même institutionalisé et marchandisé elle lui permet d'exister. Derrière chaque jeu retro console virtuelle, psn, live arcade ou encore steam et GOG il y a un émulateur et ses programmeurs.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

OUTATIME

Édito

A toute chose un commencement !

Une vieille atari vcs 2600 chez des amis, des parties de Space Invaders, de Pac Man, de Donkey Kong, tout môme je tâtais déjà de la manette, j'ai peu de souvenirs de parties, juste quelques représentations.

 

 

 

C'était une occupation comme une autre au milieu d'autres comme celle de jouer au ballon ou aux petites voitures, un simple amusement, d'ailleurs c'était très léger puisque c'était seulement certains week end chez des amis. Par rapport à d'autres je n'ai eu que très tard un micro ou une console, pas avant mes dix ans pour l'Amiga et onze pour la megadrive achetée en commun avec mon frère.

   

Une autre machine que j'ai un peu touché chez d'autres amis, un PC 286, un brontosaure informatique sur lequel un de mes copains d'enfance était un vrai crack à Prince of Persia. l'original avec les sons du buzzer en guise d'ambiance (les grilles qui s'abaissent et les dalles "boutons", reconnaissables de suite), le stress du temps, une heure pour libérer la princesse, lui y arrivait, je n'ai jamais eu le temps et il rentrait un cheat code illimité pour me faciliter la tâche. En fait je préferai lancer le programme d'échecs, un peu trop fort le bougre mais moins énervant.

Sans doute n'était-il pas loin de l'égaler.

 

 

Chez un autre copain, une Nes avec super Mario, branchée à une télévision dans un coin de la cuisine, une partie après le repas, les adultes discutent, nous faisons des parties endiablées dans la bonne humeur.

Premiers moments de découvertes vidéoludiques, premiers pas vers une passion toujours présente.

Archives

Favoris