CARIBOU: Scholarship Edition

CARIBOU: Scholarship Edition

Par seblecaribou Blog créé le 05/02/10 Mis à jour le 22/11/13 à 06h02

Le quotidien d'un gamer, nanardeur, cinéphile, blondophile...

Ajouter aux favoris
Signaler
Silence, Moteur, Action!

Ça y est c'est fait. Après un rendez-vous catastrophique hier soir, j'ai rappelé mon ex pour qu'on remette ça ce matin. Alors pour info, mon ex c'est Christopher Nolan et je me le tape tous les deux ans environ. C'est pas moi qui ne suis pas fidèle, c'est lui qui n'est pas là quotidiennement pour moi. Heureusement j'ai beaucoup de vidéos qu'il a fait avec soin et qui m'accompagne entre deux ruptures, en espérant le prochain rencard des deux ans. Parce que pour ceux qui débarqueraient sur mon blog pour la première fois, déjà bienvenue dans mon humble demeure, mais surtout il me faut bien remettre les choses en perspectives avant de donner mon avis sur The Dark Knight Rises, la dernière sortie de mon amoureux.

Nolan c'est un réalisateur très en vogue. Je ne peux pas me targuer d'avoir été là, à soutenir ses films dès le début, puisque très longtemps j'ignorais le lien entre Memento, Insomnia et Batman Begins. A la sortie de The Dark Knight, j'ai tout de même décidé qu'il fallait faire une sérieuse lecture de sa filmographie et il en ressorti un film, The Prestige qui est à l'heure actuelle mon film préféré et à mes yeux le meilleur film de sa carrière, pour les siècles des siècles, amen. Le temps que je regarde l'intégralité de ce que cet homme avait bien pu faire en terme de long métrage, Inception sortait, en 2010, me donnant ce qui reste encore une fois ma plus grosse baffe au cinéma, pour les siècles des siècles, amen. Pourtant je n'étais pas serein à l'approche de The Dark Knight Rises.

J'aime un peu trop Nolan pour lui faire confiance à 100%...

Le problème, c'est d'abord que Inception était tellement énorme (de mon point de vue bien entendu) que je ne concevais pas qu'il puisse faire un film de cette envergure. Car oui, je préfère Inception à The Dark Knight. Ensuite, il s'agissait d'un épisode de clôture (dans le sens de ''fin'' et pas de ''haie'') avec quelques éléments qui faisaient tout de même un peu peur, si fan de The Dark Knight que je puisse être. Entre Anne Hathaway qui devait se glisser dans le costume de Catwoman, le retour d'une bonne part du casting de Inception (Joseph Gordon-Levitt, Tom Hardy et Marion Cotillard) qui me faisait penser que Nolan avait été un peu pantouflard sur sa sélection d'acteurs, je n'étais pas extrêmement chaud au premier abord, même j'étais sûr que le film serait au moins bon. Pourtant, ça y est, j'ai mon MotY 2012. Après 2h45 à en coller plein la tronche, je vais vous dire pourquoi je pense (à chaud) préférer The Dark Knight Rises à son prédécesseur.

The Dark Knight Rises, c'est d'abord un film de Nolan pur jus. Ça vaut pour les adorateurs comme les moins convaincus. Les plans larges pris en hélicoptère, les courses poursuites dansantes, les dialogues et citations illustrées par d'autres images que simplement ceux qui parlent. On est à la maison clairement et comme d'habitude The Dark Knight Rises est un film bavard. Ceci dit, là où The Dark Knight jouait essentiellement sur la performance magistrale de Heath Ledger, laissant un peu de côté l'excellent Aaron Eckhart et reléguant presque Batman au rang de faire-valoir du Joker, The Dark Knight Rises prend le partie d'avoir encore plus de personnages mais chacun utilisé de manière géniale et surtout, sans jamais délaisser le vrai héros du film.

Car oui, enfin, j'ai l'impression de voir un film sur Batman, sur son ascension, sur son héroïsme. Certes, les plus fanatiques du comics regretteront qu'il soit plus dans les jambes que dans la tête, le film s'attardant assez peu sur le détective. Mais bon sang, c'est un pied fabuleux de voir Christian Bale enfin en Bruce Wayne charismatique, enfin en Batman légendaire. Face à lui, Bane avec sa voix lunaire trouve finalement une histoire à sa juste valeur, alors que souvent des jeux vidéo aux films (de Schumacher) il est vu comme une masse de muscles sans relief (ce qu'il n'est pas forcément dans le comic). Il est ici un vrai méchant, au même titre que le Joker, intelligent, puissant et surtout avec un plan machiavélique mais pas idiot pour un sou, ce qui donne au film un côté plus palpitant, certes moins dans la nuance que le second volet, mais diablement excitant.

Après le Joker de Heath Ledger, le Bane de Tom Hardy est un vrai adversaire...mais qui brille aussi parce qu'il affronte un vrai Batman.

Les autres rôles sont, je l'ai déjà dit, tous très bien écrits et fantastiquement campés. Michael Caine confirme (pour la millième fois) que c'est l'un des acteurs les plus talentueux et classes qu'on puisse trouver ; toutes ses répliques dans la peau d'Alfred sont lourdes de sens. Gary Oldman et Morgan Freeman sont aussi égaux à eux-même avec un Jim Gordon et Lucius Fox impeccables. En fait la vraie bonne nouveauté vient pour moi de Jason Gordon-Levitt, l'excellent officier Blake un simple flic dans la lignée de Gordon mais qui réserve son lot de surprises ; je n'avais aucun doute sur son talent déjà observé dans d'autres films dont l'excellent Mysterious Skin ou Inception bien sûr, mais pour le coup il est assorti d'un nouveau super rôle. Pour finir, un mot sur le casting féminin. Si je reste mitigé sur Marion Cotillard (d'autant que je connaissais le nom de son personnage...) qui pour moi n'a pas assez de temps pour se révéler importante pour l'histoire, j'ai trouvé Catwoman réussie. C'était mon plus gros doute et j'ai en partie été démenti. Elle est plutôt belle et gère très bien l'ambiguïté qui anime son personnage...reste que ce n'est pas le charisme et l'élégance infinie de Michelle Pfeiffer, mais ça reste très honnête.

Le casting qui pue la classe!

Au global donc, j'ai trouvé la partie narrative presque sans faille, fin comprise, celle-ci clôturant joliment la trilogie, en laissant tout de même une petite ouverture pour un quelque chose (le clin d'oeil à Robin...OWI!). Ce qui m'a cependant rendu The Dark Knight Rises encore plus jouissif que The Dark Knight, c'est l'abondance de scènes d'action dingues où la CGI est soit absente, soit invisible (Inception like). Finalement, The Dark Knight n'était pas si explosif que cela (surtout si on le compare au n'importe quoi absolu de The Avengers). Sa suite parvient à concilier beaucoup de dialogues et beaucoup d'action. Surtout, c'est filmé à la perfection. Finis les combats pris de trop près, complètement dans le noir de Batman Begins, finis les changements de plans qui partent en sucettes comme dans la scène en ville sous la pluie de Inception. Cette fois ci, les combats sont carrés, superbement chorégraphiés, brutaux et bien filmés. Les séquences de poursuites envoient vraiment du bois et conservent cette caméra légère qui flotte devant ou derrière les véhicules, comme la séquence de poursuite dans le tunnel de The Dark Knight. Les explosions sont là, mais avec ce côté sourd à la Michael Mann, plus en débris qu'en flammes. Un bien bel apocalypse sur Gotham...

Pour finir, la partition de Hans Zimmer est sans fausse note. Il maintient son style et on retrouve les thèmes du premier et du second réorchestrés, avec quelques variations bienvenues pour caractériser quelques personnages, Bane le premier. Un boulot nickel chrome, mais qui, il faut bien l'avouer, tient avant tout à la qualité initiale de la musique des précédents épisodes.

 

Au final, non je ne serais pas des détracteurs de The Dark Knight Rises, oui je suis avec tous les moutons qui suivraient Nolan n'importe où. Affinant son style depuis The Prestige, cherchant son univers dans le lore de Batman, ce réalisateur de génie nous a encore pondu une perle du film à gros budget qui ne prend pas son public pour un jambon. Le film est bien écrit, met enfin Batman sur un piédestal, lui propose un nouveau challenger tout ce qu'il y a de charismatique, et lui offre quantité d'alliés et d'ennemis tous remarquablement interprétés. Le film n'est pas sans défaut notamment la construction du fat come-back de Batman est déjà vue, mais elle est faite avec une telle rage et avec une telle force d'interprétation et de mise en scène qu'on ne peut que jouir à chaque apparition du caped crusader.

The Dark Knight Rises and Shines

Ajouter à mes favoris Commenter (85)

Commentaires

seblecaribou
Signaler
seblecaribou
Pareil que KingTeddy: j'ai aimé les deux...énormément :D
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY
Bon bah moi aussi j'ai vu le dernier Batman.

Dans l'ensemble je suis assez content. Il est juste un peu moins bien que The Dark Knight, mais il reste largement au dessus de Begins. (que j'aime bien aussi de toute façon)

Je reprends point par point sous spoiler ce que j'ai aimé et ce que j'ai trouvé dommage :

Spoiler




En tout cas belle conclusion. Je pense que personne ne va oser faire un Batman avant un moment.

(On verra ce que Snyder va faire pour Superman)


Par contre je ne cracherais pas sur un film Batman Beyond... Image IPB






Tout ça pour dire : bon article. Image IPB



Ceux qui détestent le film, laissez moi deviner, vous avez adorer Prometheus ?


Bah moi j'ai adoré ce Batman ET Prometheus. Image IPB
Resh
Signaler
Resh
Les 2 grosses déceptions de l'année...
Sasuke
Signaler
Sasuke
Ceux qui détestent le film, laissez moi deviner, vous avez adorer Prometheus ?
julos31
Signaler
julos31
Michelle Pfeiffer, c'est la meilleur Catwoman.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
@Resh: c'est pas moi qui ait fait le film...je me suis contenté de l'aimer ;)
Kiriel
Signaler
Kiriel
Personnellement, j'ai été complètement déçu par ce film. Certaines scènes atteignent un tels niveaux de ridicules que je n'ai jamais pu rentrer dans l'oeuvre à mon grand regret.

Je voudrais que tous les mecs qui écrivent ce genre de critiques se cotisent pour me rembourser ma place (et ils sont tellement nombreux que ca leur coutera pas cher)
Autant j'aimais beaucoup les 2 précédents mais ce film est une bouse avec 4 incohérences par séquences, ils ont tous des pouvoirs de divinations incroyable quand il s'agit d'être là où ils n'ont aucune raison d'être, et des pouvoirs d'abstraction encore plus incroyables quand il s'agit de ne pas être là où ils devraient. Genre sur les lieux des enquêtes.
Sans déconner y'a des swat des commissaires des millionnaires et des traders qui se font flinguer par des terroristes pendant tous le film, et il n'y a jamais de conséquences, pas même batman pense une seule seconde à aller enquêter un peu.
Au lieu de ca y'a toujours un homme ou une femme-chat providentielle qui débarque pour lui filer tout cuit des infos capitales sortie de leur chapeau. C'est simplement écrit avec les pieds.

Et puis surtout la lutte entre Bane et Batman est super décevante, les bastons n'ont aucun intérêt, et la lutte psychologique, encore moins, pour marquer leur rivalité et leur différence on nous gave pendant une heure avec des phrases de jedi aux concepts interchangeables comme la peur, la mort, la rage, tout ca pour au final tout balayer avec un des nombreux twists relous. Finalement la quête initiatique de Batman consiste à se faire prendre pour un con par un vieux barbu pendant des mois et à faire des pompes pour mieux aller péter la gueule au méchant. On est vraiment très très loin du niveau des 2 autres.


Je suis totalament d'accord avec toi, c'est exactement ce que j'ai ressentis après être sortis du cinéma Le film est bourré d'incohérences...
Resh
Signaler
Resh
Je voudrais que tous les mecs qui écrivent ce genre de critiques se cotisent pour me rembourser ma place (et ils sont tellement nombreux que ca leur coutera pas cher)
Autant j'aimais beaucoup les 2 précédents mais ce film est une bouse avec 4 incohérences par séquences, ils ont tous des pouvoirs de divinations incroyable quand il s'agit d'être là où ils n'ont aucune raison d'être, et des pouvoirs d'abstraction encore plus incroyables quand il s'agit de ne pas être là où ils devraient. Genre sur les lieux des enquêtes.
Sans déconner y'a des swat des commissaires des millionnaires et des traders qui se font flinguer par des terroristes pendant tous le film, et il n'y a jamais de conséquences, pas même batman pense une seule seconde à aller enquêter un peu.
Au lieu de ca y'a toujours un homme ou une femme-chat providentielle qui débarque pour lui filer tout cuit des infos capitales sortie de leur chapeau. C'est simplement écrit avec les pieds.

Et puis surtout la lutte entre Bane et Batman est super décevante, les bastons n'ont aucun intérêt, et la lutte psychologique, encore moins, pour marquer leur rivalité et leur différence on nous gave pendant une heure avec des phrases de jedi aux concepts interchangeables comme la peur, la mort, la rage, tout ca pour au final tout balayer avec un des nombreux twists relous. Finalement la quête initiatique de Batman consiste à se faire prendre pour un con par un vieux barbu pendant des mois et à faire des pompes pour mieux aller péter la gueule au méchant. On est vraiment très très loin du niveau des 2 autres.
Leon9000
Signaler
Leon9000
Trop similaire dans sa construction à The Dark Knight, le précédent film avait fait une telle peinture du chaos identitaire de l'Amérique ne distinguant plus le bien du mal face à la menace imprévisible du terrorisme que ce troisième volet ne fait que s'aligner sur son modèle. Les personnages demeurent bien écrits et exploités, la première partie avec Bruce Wayne dépressif façon Dark Knight Returns est excellente mais l'ensemble ne surprend plus d'autant que la fin est indigeste.
-Platine-
Signaler
-Platine-
donniedarko > "Marion Cotillard... son role et son jeux d'actrice.
scandaleux.
La manière dont Bane est vaincu est juste pitoyable voir scandaleuse.
Le twist final et d'une paresse monumentale.

Bref ce film m'a vraiment déçu."

Enfin quelqu'un de normal je comprend pas comment les gens ont pu aimer ce film serieusement...
Thorongil
Signaler
Thorongil
Cyril Drevet : Les comics signé Alan Moore ne sont pas a oublié...genre The Killing Joke.

Après je n'aurais pas mieux dit concernant Marion Cotillard...Je n'ai rien contre elle, mais je trouve le hype autour d'elle surfait et la trouve surestimé. C'est pas parcqu'on à une française qui cartonne à Hollywood (probablement justement parcqu'elle est Française, j'ai vécu un an aux USA et je peux assurer qu'être français là-bas suffit à être dans les petit papier de tout le monde (pour qui sais en jouer)).

SPOILER


(au cas ou)
La derniere scene de Talia est ratée dnas le sens ou sa mort ne fait pas naturelle...Fin merde quoi, un jour faudra montrer la mort en direct aux acteurs...histoire de. Parcque ça ressemble à tout sauf à ça.
Mortipoil
Signaler
Mortipoil
Cyril, Marion était un prérequis pour Nolan.
Il a même arrangé les dates de tournage pour que ça concorde mieux avec sa grossesse.
Il ne voulait personne d'autre pour jouer Talia.
Avait-il besoin d'un Oscar dans son casting? Mystère.

Mais je fais également partie des (gros) sceptiques, notamment au vu de la toute dernière scène de Talia...
C'est assez incompréhensible de laisser passer ça.
Cyril Drevet
Signaler
Cyril Drevet
Ce film est fabuleux, à une exception prêt : Marion Cotillard. Erreur de casting monstrueuse... Comme sur la pluspart de ses films (hormi la Môme où elle en fait des caisses) elle est aussi expressive qu'un poulpe, sa scène de fin étant le summum du ridicule, elle l'a joue aussi bien que des gamins dans un spectacle de leur école.
Pour le reste rien à dire, c'est une fresque sur Batman, on y retrouve les questionnements, la noirceur, et les blessures des Batman des comics de Franck Miller, les meilleurs.
A ne rater sous aucun pretexte.
Thorongil
Signaler
Thorongil
Fauvent : En même tmeps pour Ras...Regle numéro 1 du scénario de franchise : Pas de cadavre net et précis, alors retour possible du personnage.
Or Ras meurt dans une explosion. De même, la mort par chute d'une falaise, par plongeon dans la mer, ou tout autre endroit susceptible d'empecher la récupération du cadavre et la constatation effective de la mort entraine un retour de possible a très probable selon les cas du personnage concerné.
Enfin, même en cas de cadavre identifier, toujours tirer une balle dans la tête, c'est dans 98% des cas le moyen le plu sur de s'assurer la mort de l'adversaire.
furorentsu666
Signaler
furorentsu666
Pour moi la fin c'est un rêve d'Alfred, c'est comme ça qu'il a voulu que ça se finisse
Fauvent
Signaler
Fauvent
Je préciserai juste que je connais très bien la série Batman, et j'y ai été avec quelqu'un qui n'y connait rien et qui adorait les 2 premiers films - alors que pour ma part j'étais très mitigé sur les deux premiers (que j'avais trouvé pas mal bien qu'irrespectueux de la série). Au final on a tous les deux trouvé le film complètement nul.
Fauvent
Signaler
Fauvent
J'ai trouvé ça complètement nul pour ma part... Un irrespect total vis-à-vis des personnages, de la même façon que Ras'Al Ghul est tué alors qu'il est censé être immortel, ils tuent Talia. -.- Bane devient une espèce de brute sans cervelle et leur plan machiavélique pour attaquer Gotham n'est jamais expliqué "on fait ça parce qu'on est méchant". Bref le scénario était au ras des paquettes, et c'était chiant à mourir. A mons avis depuis le premier film j'ai joué aux deux jeux Batman et je me suis rendu compte qu'on pouvait faire quelque chose de bien en respectant les personnages de la série plutôt que de faire un film d'action avec un scénario pourri.
Tendertiger
Signaler
Tendertiger
Mk2 Bibliothèque, on y est une à deux fois par semaine, j'adore ce ciné et tout ce qu'il y a autour.

Je suis allé lire ta critique sur SC. Pourquoi n'autorises-tu pas les commentaires ? Les réactions SC sont globalement plus affutées et pertinentes que celles d'un site de JV. J'ai dû mal à comprendre.
Sensui
Signaler
Sensui
@ Thorongil :

"...Même si j'ai du mal à voir le film comme traitant de la "lutte des classes..."

Pour y faire allusion dans un film on est pas obligé de filmer des ouvriers en train de se battre avec leurs patrons à coups de barre à mine pour une augmentation de salaire.

On peut citer comme exemple les Sept Samurais ou Il était une fois dans l'Ouest.

Mais je vais m’arrêter là au risque de trop m’éloigner du sujet. Je ne partage pas l'avis seblecaribou bien que je sois gros fan et de Nolan et de Christian Bale mais son article à le mérite d'être très intéressant et très bien écrit, ce fut divertissant donc merci.
Thorongil
Signaler
Thorongil
Sensui : Mon message daté de 15:17 est en réponse au tien de 15h18....
Sensui
Signaler
Sensui
@ Thorongil :

J'ai rien a développer tu viens de le faire pour moi.

Par ton petit raisonnement tu montres toi même que ce thème a été au moins abordé...

Même si ca a été fait de manière maladroite ou raté de la part de Nolan comme tu le souligne toi même, il n’empêche qu'il y a bien une dimension sociale dans le film qui mets en opposition un peuple (habitants de Ghotham) et ses élites (les mondains de la ville). Comme personnages qui incarnent ce clivage on a d'un coté Selyna Kyle (qui vit du vol et de la rappine), Bane, Les orphelins (qui une fois majeurs sont obligés de trouver du travail dans les égouts...) et d'une certaine manière tout les habitants de Gotham qui viennent dénicher les "Riches" dans leurs demeures à la fin du film pour les trainés dans la rue. Et de l'autre coté les Traders de wallStreet, Daggett, Tate (avec tout les mondains de son banquet), Bruce Wayne...

Pas besoin d'en dire plus ce thème est clairement abordé dans le film...
Thorongil
Signaler
Thorongil
Sensui : alors sur ce point on est d'accord^^.
Même si j'ai du mal à voir le film comme traitant de la "lutte des classes", ou alors autrement que de manière très simpliste, je ne nie pas qu'il y a cependant une dimension sociale, comme dans la plupart des films de Nolan d'ailleurs.
C'était déjà le cas des deux premiers Batman.
Thorongil
Signaler
Thorongil
Sensui : Bah developpe donc. A aucun moment il n'y a de révolution ni de combat "social".
Il y a un terroriste que se la joue guerillero marxiste (avec totu le coté soviétique et non-communiste que ça inclue, mais il n'y a pas de lutte des classes.
Il y a une population de flic qui se batte pour "la liberté" (au sens "Freedom USA") et des méchants se battant pour réveiller une humanité attentiste et nombriliste. Mais il n'y a pas de lutte des classes, à part peut-être une scène de vindicte populaire ou la population se "rebelle" sur ordre de ses nouveaux maître...Pour être mieux asservit ensuite...
Sensui
Signaler
Sensui
@ Thorongil : " A aucune moment le film ne traite de la lutte des classes..."

On a pas vu le même film...
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
@Ta Grand-Mère: je vais me prendre un sticker "go usa" pour mettre en bannière. Comme ça tu sauras où tu mets les pieds quand tu viens ;)

Édito

Suivez moi sur:

Archives

Favoris