O.S.T

Par romrom Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 28/01/16 à 18h31

O.S.T. (pour Original SoundTrack) est un podcast mensuel dont le thème est la musique de jeu vidéo. Pendant un peu moins d'une heure on écoute et on analyse la musique d'un jeu vidéo.
Cette émission est diffusée sur Radio Dijon Campus

Ajouter aux favoris
Signaler

 

 

 

 

 

Alors ça y est hier soir je suis aller voir le dernier Tim Burton en date. Alors avant j'avais juste vu la bande-annonce et je n'arrivais pas à savoir si j'attendais réellement ce film. Encore Depp? encore Elfman? Après Alice aux pays des merveilles qui m'a réellement déçu je n'étais pas serein face à ce Dark shadows et finalement...

Dès les premières minutes pas de doute on est en plein Burton, décors sombres peu de couleurs, visages pales des personnages. C'est au générique que le décalage entre l'univers du réalisateur et l'année 1972 se fait et c'est là l'ingredient qui va introduire un peu de nouveauté dans Dark shadows.

L'histoire est simple, une famille qui débarque en Amérique et qui incarne la réussite à l'américaine. Les Collins construisent une ville entière et sont respectés de tous. Le fils Collins,  Barnabas est lui un être volage qui profite des charmes de sa servante. Et là patatras la servante est en fait une sorcière et quant elle voit son amour refuser par Barnabas ni une ni deux  elle le transforme en vampire et l'enferme dans un cercueil. 200 ans après Barnbas revient légerement énervé.

Bon je ne vais pas tourner autour du pot, je n'ai pas été déçu et plutôt agréablement surpris par Dark shadows. 

Dans les point forts il faut d'abord cité le casting qui est vraiment excellent, tous s'en sortent très bien, Johnny Depp n'en fait pas des tonnes et arrête de  bouger ses mains pour n'importe quelle raison. Mention spéciale à Michelle Pfeiffer parfaite en femme chef de famillle et à Eva Green qui est excellente en sorcière dominatrice.

Ensuite on peut noter l'apparition de scènes sexy et blagues grivoises ce qui à ma connaissance n'était pas dans le repertoire de Burton. Pour la musique Elfman a ajouté de nouveaux instruments pour ses compositions, on reste proche de ce qu'il fait d'habitude avec une pointe de fraicheur tout de même. Mais côté musique c'est évidemment les chansons des 70's qu'on retiendra, de Barry White à cette scène avec Alice Cooper tout le monde y passe (même les hippies).

Dans les moins biens, le scénario n'est forcément toujours de haute volée, et la rencontre des deux univers fait un peu fourre-tout (surtout vers la fin). On n'est pas forcément plié non plus devant toutes les blagues et tous les personnages ne sont pas marquants (je pense surtout à l'ado clichée Carolyn)    

En conclusion on sort de la salle de cinéma content de ne pas s'être retrouvé devant un Burton sans surprise ressassant les mêmes références et ayant passé un bon moment. Malgré cela Dark Shadows n'est pas le plus marquant de la filmographie du réalisateur mais il s'en sort avec les honneurs, en trois mots: il est honnête.

Evidemment si jamais vous avez le choix prenez la VO ^^

 

 

 

  

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

De la musique, du jeu vidéo...tout ça tout ça 

Archives

Favoris