Indé, Néo, Rétro...

Indé, Néo, Rétro...

Par Retromag Blog créé le 28/10/11 Mis à jour le 04/07/15 à 10h26

Toute nouvelle publication sur le rétrogaming !

Ajouter aux favoris
Signaler
making of
 
À l'époque où Rareware était encore la propriété de Nintendo, certains jeux de ce talentueux studio britannique ont connu des développements mouvementés. Ce fut le cas de Dinosaur Planet, une nouvelle franchise dont la réalisation marathon a débuté sur Nintendo 64 pour finalement aboutir sur GameCube. Entretemps, ce jeu d'aventure anonyme devenait par impératif marketing que l'on nommera Shigeru Miyamoto, Star Fox Adventures.
 
Les premières images enchanteresses circulant dans la presse papier ne faisaient pas de doute sur la nature du concept aventure en 3d vers lequel s'orientait ce nouveau jeu. À peu de choses près, selon les révélations d'un ex-membre de Rareware, Phil Tossell, dans la dernière livraison du mensuel RetroGamer : "ce devait être un amalgame entre un Diddy Kong Racing et un jeu d'aventure. L'ensemble des stages possédait son circuit, les courses étaient partie intégrante de l'histoire". Le développeur admet que ce changement soudain alors que l'élaboration de Dinosaur Planet était bien avancée, avait déstabilisé l'équipe en charge du projet. Mais la folle envie de travailler sur l'univers de cette célèbre licence l'avait emporté sur les premières craintes exprimées au donneur d'ordre : "Nintendo nous avait offert la chance de travailler sur ce génial avatar issue de cette immense franchise ! J'avais une préférence pour Dinosaur Planet, cependant j'adore le premier volet de Star Fox. Notre première préoccupation avait été de déterminer la façon dont nous allions l'intégrer à notre jeu".
 
Le succès de ce titre au Japon (200 000 exemplaires vendus) et un peu partout dans le monde (800 000 pièces écoulées d'après estimations) masque mal les difficultés qui ont émaillé cette production. C'est en effet le dernier jeu de Rareware à être réalisé sous pavillon Nintendo avant que celui-ci ne soit cédé à Microsoft pour la bagatelle de 375 millions de dollars. Les relations exécrables existantes entre les deux sociétés avaient inévitablement débordé sur l'ambiance de travail.
 
Phil Tossell avait rejoint le studio anglais en 1997 pour être immédiatement enrôlé "dans la phase finale de développement de Diddy Kong Racing", précise-t-il dans les colonnes du site NintendoLife.com. Sans tarder, il enchaîna sur un nouveau projet : "l'équipe de DK Racing avait été scindée en deux groupes [...] l'une s'occupa de Jet Force Gemini tandis que l'autre fut mobilisée pour les besoins de Dinosaur Planet." Tossell garde un souvenir confus sur l'inspiration du jeu, conséquence "des changements ininterrompus du concept à l'aune de son ébauche." L'idée de conter une histoire parallèle entre deux personnages (Sabre et Krystal) qui s'entrecroise par moments fut finalement arrêtée.
 
 
Lorsque le prototype fut soumis à Nintendo pour approbation, Shigeru Miyamoto opposa son véto, arguant que le design des personnages ressemblait fortement à l'écosystème de Star Fox. Sous la menace de l'abandon pur et simple du projet, l'équipe de Rareware changea contre son gré le concept du jeu (histoire et personnages) pour l'habiller du couvre-chef Star Fox, à la grande satisfaction de Miyamoto. Dans le même temps, la décision avait été prise de transférer ce qui désormais était un nouvel épisode de la licence Star Fox, de la vieillissante Nintendo 64 au Project Dolphin. L'état-major japonais convoqua l'équipe à son siège pour un briefing "d'une semaine pendant laquelle nous avions discuté des changements nécessaires [...] être attablé avec Myiamoto pour discuter du gameplay du jeu fut sans conteste l'un des points culminants de ma carrière" fait observer Phil Tossell, visiblement encore tout ému de cette rencontre : "j'ai toujours sa carte de visite précieusement gardée sur moi". Le développeur croisa également la route de Takaya Imamura, auteur injustement ignoré du public : "c'est l'esprit créatif derrière Star Fox. Pendant un mois, il a supervisé la production du jeu dans nos locaux en Angleterre en tandem avec Lee Schuneman".
 
Rareware aimait les défis techniques. Star Fox Adventures fut en effet l'un des premiers titres de l'industrie à utiliser le chargement l'univers du jeu dans la mémoire vidéo de la Gamecube en flux continu "en dépit de la faiblesse de la mémoire de la console" fait remarquer Tossell. L'élément de loin le plus complexe à gérer "était d'assurer la transition entre le support cartouche et le disque laser, c'était notre première expérience sur format optique." L'espace mémoire disponible avait été démultiplié, ce qui n'a pas été sans conséquence dans le game design des niveaux. La construction du jeu s'est déroulée par tâtonnement. L'équipe testait une idée avant acceptation ou non : "Star Fox Adventures a changé tellement de fois au cours de son élaboration qu'il nous est impossible d'inventorier ce qui a été enlevé", relève Tossell. Il regrette de ne pas avoir ajouté davantage de phases de jeu en Arwing : "elles avaient été intégrées tardivement dans le jeu [...] nous nous sommes trop appuyés sur la collecte des items, une particularité de beaucoup de jeux Rareware. Je n'en étais pas intimement fan".
 
 
Pour ne rien arranger, le contexte était très tendu entre les fondateurs du studio anglais et Nintendo. Le géant japonais voulait se débarrasser d'un studio devenu encombrant par ses exigences et sa faible productivité : "en plein milieu du processus de production, des discussions informelles entre Microsoft et les frères Stamepers commençaient [...] cela nous a incités à finir dans les temps SFA". La critique avait accueilli froidement le jeu, ce qui n'étonna pas Tossell : "je savais qu'il avait des défauts, qu'il était trop proche de Zelda [...] je suis néanmoins fier du travail accompli compte tenu du temps alloué et des ressources dont nous disposions."
 
C'est en 2010 que le développeur prend congé de Rare, devenue propriété de Microsoft. Et ses mots ne sont pas tendres : "à bien des égards, Rare n'existe plus pour moi. Le Rare que je connaissais, pour lequel je me levais chaque matin comme un gamin va à l'école, n'est plus."
 
Ajouter à mes favoris Commenter (28)

Commentaires

rhed308
Signaler
rhed308
De mémoire les critiques françaises furent plutôt très bonnes pour StarFox Adventures.
Moi je n'ai pas accroché. Jamais emballé par l'aventure, les enjeux et les persos. J'ai lâché lors de la scène où il faut contrôler sa jauge de peur, difficile et insupportable.
Les phases en Arwing étaient complètement raté. Leur incorporation tardive explique leur piètre qualité mais plutôt que de vouloir en mettre plus, il aurait fallu bichonner les phases déjà présentes.
flyingfox
Signaler
flyingfox
Merci pour cet article. Ça m'a aidé à me rappeler combien je considère ce jeu comme mythique, tout simplement parce qu'il s'agit de la toute fin du chant du cygne de Rare (je partage évidemment l'opinion dans la citation finale de l'article !).

Starfox Adventures était vraiment plaisant à jouer, en ce qui me concerne. Pas révolutionnaire, pas renversant, mais propre et net. Un jeu Rare de l'époque, même "rushé", restait au-dessus de la masse.

Il y avait aussi quelques petites touches de la magie typique du studio, par-ci, par-là. Comme certaines musiques, certaines idées originales (malheureusement pas assez fouillées)... Sûrement des reliques de Dinosaur Planet, auquel j'aurais évidemment aimé jouer sur N64.

Bref, je ne sais pas si c'est parce qu'il est le dernier de son espèce, ou parce qu'il représente le terme de la relation Nintendo-Rare, mais c'est toujours comme ça : Starfox Adventures me rend hyper-nostalgique de toute une époque !
Olff
Signaler
Olff

Je profite de l'allusion discrete pour lancer un bon big up à Jet Force Gemini, un grand jeu de la n64.

Je plussoie

Jamais compris pourquoi ce jeu avait été tant décrié. Je soupçonnais une haine intérieure de voir Rare sortir du giron de Nintendo après ce jeu. Parce qu'il était vraiment bon ce Star Fox.

Moi je sais que plusieurs point m'ont fait fortement décrier ce jeu. 1- Pas la folie smup des deux précédents opus. 2- Trop de copie du coté de Link64. 3- Les joueurs focusaient sur les poils de Fox, bref sur la partie technique.

Il fait partie de mes 3 licences "mouais" du GC avec Wave Race 2 et 1080 Avalanche...
Il était bon, mais à coté de mes attentes pour la licence, surtout quand à coté Star Wars GC était au top.
akira94
Signaler
akira94
La game cube avec le code pendant l intro de démerage de la console tu entendais des sourie de bébé.Mes jeux préférés game cube zelda star fox et eternal darkness.
Odayakana
Signaler
Odayakana
Sans doute un de mes jeux préférés sur Gamecube.
blackshade33
Signaler
blackshade33
Mon premier star fox que de souvenir,il est né sur super nintendo la cartouche avais une puce supplémentaire appelé super FX!!!
http://www.gamekult.com/blog/lastboss/110789/revival-test-starwing-fx-super-nes.html
GuerrierDuSilence
Signaler
GuerrierDuSilence
Pareil pour Mizar... rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
Yao
Signaler
Yao
Jet Force Gemini quel jeu !! :wub: :wub: J'avais moyennement accroché au début de l'aventure puis avec l'update des armures, ça y est, j'étais tout fou !! :bave: C'est p'tet le fait de voir ces fourmis se transformer en bouillis qui m'a rebuté ! Je trouvais ça écœurant ! Je suis dégoûté car je suis resté coincé au boss final pour cause de manque de munitions, jamais pu réussir à le battre ce Mizar de mes :censored2: :censored2: !!
Un jeu je trouve qui n'est pas assez médiatisé !! Injustement boudé j'ai l'impression !!
Rare auront fait un quasi sans faute avec Big N (je suis plus contrasté sur DK 64…). Ralalala, pourtant c'était pas gagné car j'ai débuté avec Rare par Wizards & Warriors sur Nes, je hais ce jeu ! :lol:
SebLink
Signaler
SebLink
Un de mes plus beau souvenir sur GameCube.
Gloinn
Signaler
Gloinn
Jamais compris pourquoi ce jeu avait été tant décrié. Je soupçonnais une haine intérieure de voir Rare sortir du giron de Nintendo après ce jeu. Parce qu'il était vraiment bon ce Star Fox.
cyrax1986
Signaler
cyrax1986
Rolala ce jeu :D
J'avais vraiment adoré, un zelda like pas dégueulasse du tout, le jeu était sortit un mois environs après la console, et le monsieur a la fin a raison.
Miles.
Signaler
Miles.
Je profite de l'allusion discrete pour lancer un bon big up à Jet Force Gemini, un grand jeu de la n64.

Bien entendu aussi pour ce star fox adventure que j'ai attendu comme un petit fou à la sortie de GC
megamanx75
Signaler
megamanx75
magnifique jeu a sont époque et même aujourd’hui.
Olff
Signaler
Olff
Pour ma pomme ce jeu fut une grosse déception. Si objectivement c'est un bon jeu d'aventure, c'est pour moi un mauvais StarFox. Faut dire que passer derrière Starfox 64, Lylat War chez nous, c'était pas facile. Bref ça manquait grave de shoot pour ma pomme -encore.

Quand j'ai joué à Vanquish, déjà un peu à PN03, j'ai pu m'empecher de penser que SFA aurait du être un tps mixé à du smup spatial. J'espère voir ça sur Wii U (ou au moins 3DS, mais Wii U quand même).
Revan42000
Signaler
Revan42000

Il me tente beaucoup, il faut que je fasse des recherches pour trouver l'anecdote original sur ce monument du fps sur console !

Tu ne voulais pas parler de Perfect Dark sur N64, car Perfecr Dark Zero sur 360 n'avais rien d'un monument, enfin selon moi.
Sinon super article très intéréssant et agréable à lire. Merci
GuerrierDuSilence
Signaler
GuerrierDuSilence
Pour moi le dernier bon jeu RARE est Kameo... J'ai plutot de bons souvenir de Starfox Adventure mais ça ne vas pas chercher plus loin. Par contre l'équipe qui se scinde à l'époque pour développer Jet Force Gemini, c'était vraiment une tuerie ce jeu!!!!
Retromag
Signaler
Retromag

PERFECT DARK ZERO...à quand un article retromag?


Il me tente beaucoup, il faut que je fasse des recherches pour trouver l'anecdote original sur ce monument du fps sur console !
DemaH
Signaler
DemaH
C'est quand même dommage de voir que certains studios perdent leurs talents dès qu'ils ne bossent pas avec... le meilleur!

Auprès de Nintendo, Rare à fait des jeux incroyables et en les quittant, ils n'ont pas été aussi brillants! Idem pour Silicon Knight (Eternal Darkness) et dans une moindre mesure pour Square Soft.

Aussi, on peut voir qu'aujourd'hui, Monolith à crée un très bon rpg (xenoblade) et ils ont reconnus que nintendo à donné beaucoup d'idées pour le rendre agréable (et il l'est!), et qu'avec retro studio, ils ont crées de très bons jeux!

Faudrait que nintendo investisse plus dans des studios pareils, mais qu'ils trouvent le moyen de les garder!
Retromag
Signaler
Retromag
Merci Shadow, et merci à tous de votre participation :)
S H A D O W
Signaler
S H A D O W
Très bon article de retromag c'est excellent ces petites anecdotes. On sent la tension larvée entre rare et Nintendo...dommage pour la nouvelle licence DINOSAUR PLANET...

Pas d'accord comme d'habitude sur le rareware mort. C'est juste quelques personnes clés qui je pense ont manqué par exemple lors de l'archaïsme de PERFECT DARK ZERO...à quand un article retromag?

Le dernier BANJO est excellent dans sa réalisation, son concept novateur et ses musiques. Juste mal compris. ..
johan26
Signaler
johan26
Ce jeu >>>>>>> Il en faut un autre !!
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Contre toute attente, j'ai accroché très rapidement à ce Starfox. D'une grande beauté (le héros est d'ailleurs très bien modélisé, avec ses poils plus vrais que nature), je me suis laissé entraîné dans ses péripéties, moi qui ne suis pas du tout Nintendo. Maintenant, je dois dire que je me languis de la grande époque Rare...
Mangouste
Signaler
Mangouste
Rare n'existe plus depuis qu'ils ont quitté Nintendo.

La seule chose acceptable qu'ils aient fait depuis sont les Viva Piñata. Mais la licence n'a jamais percé. :/

Dommage, la N64 leur doit de nombreux hits et surtout le meilleur FPS auquel j'ai jamais joué: Perfect Dark. -_-
Polochon
Signaler
Polochon
Eh ben moi, je l'avais adoré ce Star Fox. On sent que beaucoup de choses ont été tentées sans forcément être menées à bout, le développement a beaucoup été basé sur l'essai-erreur quoi, mais le jeu reste TRES agréable à jouer. Et les critiques c'est que des gros nazes qui veulent du pseudo réaliste un brin peu ragoûtant (histoire de créer "du débat") épicétou!

Vive Star Fox Adventures, même si on ne saura jamais à quel point Dinosaur Planet aurait, peut-être, pu être encore meilleur!
MrFurieux
Signaler
MrFurieux
Qu'est ce que j'avais kiffé ce jeu.

Édito

L'exercice est tellement délicat lorsqu'il s'agit d'écrire son premier édito ! Comme le nom l'indique, Retromag est une nouvelle publication sur le rétrogaming dont je suis le responsable. Je vous présenterai ici, le magazine en cours de création. J'espère de tout coeur vous savoir nombreux à me suivre et à partager vos (vieux) souvenirs !

 

Archives

Favoris