Indé, Néo, Rétro...

Indé, Néo, Rétro...

Par Retromag Blog créé le 28/10/11 Mis à jour le 04/07/15 à 10h26

Toute nouvelle publication sur le rétrogaming !

Ajouter aux favoris
Signaler
jeu video rétro (Jeu vidéo)
 
Le verbe (si) haut de Peter Molyneux donne une idée de la suffisance du créatif, toujours prompt à s’imaginer personnifier un genre qui l’a rendu populaire, le God Game. Si bien que lorsqu’il se lance dans la réalisation d’un jeu, c’est la perfection qu’il vise. Excusez du peu : “En tant que concepteur, j’ai ce bijou parfait à l’esprit avant de commencer à travailler”. Mais une loi implacable qu’il nomme “détérioration empirique” entache chaque étape de production l’empêchant de créer le chef-d’oeuvre attendu de ses voeux.
 
S’il s’accorde beaucoup de mérite dans ses discours aux médias, il concède dans de rares moments de lucidité avoir manqué à son rôle de créatif zélé. À une nuance près. La franchise Fable, véritable reflet de sa personnalité (Project Ego) et par extension celle du joueur “Était cet admirable, incroyable, amusant, drôle, artistique, merveilleux petit bijou accessible à tous”. N’en jetez plus ! “Ce joyau habitait mes pensées, mais ne s’est jamais concrétisé. Fable 1 n’était pas mauvais. Il était extrêmement imparfait à bien des égards, des questions d’ordre technique comme l’animation ne fonctionnaient pas.” Peter considère l’épisode deux comme “Un pas dans la bonne direction”, néanmoins son jugement est plus sévère sur Fable 3 :  “Ce fut un accident industriel. Sa structure était surdimensionnée” résume-t-il sèchement.
 
Une mauvaise expérience qui précipita son départ de Microsoft en 2012. Il garde une certaine animosité à l’adresse de son ancien employeur : “quand je travaillais pour eux, j’étais encadré par une patrouille de communicants essayant de tempérer mon enthousiasme débordant”. Désormais débarrassé de la tutelle du géant américain, il promet la main sur le coeur de ne plus parler sans filtre : “Je dois tout simplement tenir ma langue devant la presse”. Avant d’ajouter sur le ton de la plaisanterie : “Ceci dit, Godus (sa dernière création) dépasse le joyau”.
 
Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Commentaires

Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Embêtant ? Non, logique. Ce qui me plaît ne te plaira pas forcément, et vice-versa. Je te dirais qu'un Call of, c'est nul à chier, mais seulement parce-que je n'apprécie pas le genre (et que la série devient un gros foutage de gueule multi-joueurs en plus). Après, il est possible que des gamers s'entendent sur plusieurs jeux, c'est sûr...mais l'important n'est pas ce qui nous rassemble, mais bien ce qui nous divise... C'est de cette manière qu'on avance...
johan26
Signaler
johan26

Ça va être embêtant si la perfection change selon les individus  :unsure:

Masahiko666
Signaler
Masahiko666
@johan26 : le jeu parfait existe, mais il dépendra surtout des goûts de chacun. Certains diront qu'il s'agit d'un MGS, d'autre de FF6...pour moi, c'est incontestablement Suikoden 2 dans le domaine du RPG, ou Skyrim...Dans un domaine similaire...mais bon, chacun saura définir ce qu'il aime.
johan26
Signaler
johan26
Excellent article , j'en redemande !
Et un jeu parfait selon vous ça existe ? Et ça ressemble à quoi
Retromag
Signaler
Retromag
:lol:

Tu as résumé le type, un talentueux nombriliste ! ;)
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Détérioration empirique, ou comment nommer autrement son imperfection...car Fable est loin d'être parfait, malgré qu'il soit un excellent jeu. Et puis il se croit le créateur des God Game ? Et Actraiser sur Snes alors...

Édito

L'exercice est tellement délicat lorsqu'il s'agit d'écrire son premier édito ! Comme le nom l'indique, Retromag est une nouvelle publication sur le rétrogaming dont je suis le responsable. Je vous présenterai ici, le magazine en cours de création. J'espère de tout coeur vous savoir nombreux à me suivre et à partager vos (vieux) souvenirs !

 

Archives

Favoris