Le Blog de Rasrey

Le Blog de Rasrey

Par Rasrey Blog créé le 19/06/12 Mis à jour le 28/09/14 à 16h11

Ce blog n'a pas encore de but bien précis ! J'écrirai ce qui me passe par la tête, et lorsqu'enfin j'aurai une ligne directrice, ce petit texte de présentation aura une utilité.

Ajouter aux favoris
Signaler
Expériences vidéoludiques (Jeu vidéo)

Qu'il est loin le temps où, pour savoir si un jeu nous plaisait ou pas, il fallait y jouer...

En effet, avec Internet et le déluge de sites spécialisés dans le jeu vidéo, nous avons accès à pléthore d'analyses, reviews, tests, walkthroughs, et autres joyeusetés de cet acabit, pour une myriade de jeux. Et en particulier les derniers, bien évidemment.

Seulement voilà, si vous voulez mon avis, on a trop souvent tendance à oublier que les tests sont écrits par une personne. Une seule. Qui, même si elle s'efforce de rester objective dans sa vision des choses, peaufine malgré tout ses critiques d'aperçus subjectifs sur le jeu qu'elle vient (je l'espère) de terminer. On a beau essayer de prendre le plus de recul possible et écrire fait avéré sur fait avéré, chaque jeu va nous donner un ressenti particulier. Et si nous sommes amenés à écrire un test sur ce jeu, ce ressenti va forcément transparaître, parfois de façon insoupçonnée (choix des mots, tournures de phrases...).

Bref, c'est facile de dire ça, mais avec le prix des jeux, on voudrait bien pouvoir se fier entièrement aux tests. Parce que payer un jeu au prix fort en espérant qu'il nous plaise, c'est définitivement passé de mode. Pas plus mal. Du coup, pour essayer d'anticiper le ressenti que l'on aura sur un jeu, on jette un oeil à ce qu'en ont pensé d'autres personnes... Tout en sachant qu'il y aura toujours "la" majorité de personnes avec un avis particulier, et les petits groupuscules qui ont leur opinion bien à eux. Si vous connaissez un jeu qui a divisé les joueurs en deux parties égales, ceux qui aiment et ceux qui n'aiment pas, il faut me dire son nom. J'ai toujours l'impression que l'une ou l'autre partie possède un effectif écrasant vis-à-vis de l'autre. M'enfin. Tout naturellement, quand nous nous informons sur un jeu, nous prenons surtout en compte l'avis de la majorité. Tout simplement parce que statistiquement, on a pas mal de chances de se retrouver parmi ces gugus. Sauf que c'est loin d'être garanti à chaque fois. En effet, il y a des jeux pour lesquels il ne fait AUCUN doute qu'on ne prendra pas notre pied. Mais pour d'autres, avouez que c'est quand même plus mesuré. Qui n'a pas hésité avant de prendre un jeu parce qu'il n'était pas sûr qu'il lui plairait véritablement ? Personne. Qui n'a alors pas préféré se fier à l'avis de la majorité pour se faire une fausse bonne idée du jeu ? Presque personne !

Admettons que la majorité des personnes qui ont joué au jeu qui vous intéresse n'ont PAS aimé le jeu. Et admettons que, consciemment ou non, vous décidez de vous fier à l'opinion qu'ils ont du jeu (vous la gardez en tête, tout du moins). Il peut alors se passer quelque chose d'assez horrible... Quoi donc, me demandez-vous ? Eh bien, ceci : Vous n'allez pas aimer le jeu.

Le truc, c'est que ça ne veut pas forcément dire que vous aviez raison de vous fier à l'avis de la majorité. Parfois, c'est justement parce que vous connaissiez l'avis de la majorité que vous n'appréciez pas pleinement un jeu. Quand on a passé 2 jours à lire critique négative sur critique négative, c'est dur de les oublier une fois devant le jeu en question. On est curieux de savoir si tout ça est avéré. Curieux de savoir si le jeu va nous plaire malgré tout. Mais je suis intimement persuadé que nous trouvons alors négative une facette du jeu que nous n'aurions absolument pas trouvé gênante si nous n'avions lu aucune critique auparavant.

Il y a bien un jeu auquel vous avez jouer sans vous intéresser au préalable à l'avis de la populace, n'est-ce pas ? Pensez-y. Que vous l'ayez aimé ou non n'a pas d'importance pour le moment. Ensuite, longtemps après ou non, il se peut que vous ayiez enfin regardé ce que racontent les gens sur ce même jeu. "Gestion de caméra désastreuse !", "Graphismes très datés !", "Gameplay rébarbatif et ennuyeux à souhait !", "Scénario banal et très convenu !". Ben oui, parfois, on se rend compte que l'avis de la majorité ne correspond paaaaaaaaas du tout au notre. Tous ces abrutis trouvent horrible un côté du jeu que nous trouvons très bien, voir génial. Très souvent, il s'agit du scénario. Parce que la notion de clichés n'est pas la même pour tout le monde, certaines choses qui sont clichés pour nous ne le sont peut-être pas encore pour d'autres, tout dépend de l'âge et/ou de l'expérience dans le domaine du divertissement. Du coup, pour un même jeu, la plupart vont trouver que c'est une histoire chiante à souhait, tandis que pour d'autre, elle sera rythmée, haletante, accrocheuse et tout ce qui s'en suit. Et si ça ne dépend pas des clichés, ça dépend d'autres choses.

Je connais pas mal de personnes qui ont haï Final Fantasy XIII avant même d'y avoir joué. Pourquoi ? Ben parce que les gens le haïssaient sur le net, quelle question... Le plus étrange c'est que ces mêmes personnes ont quand même joué à Final Fantasy XIII, comme pour confirmer qu'effectivement, ils trouvent que c'est de la daube. C'est bien beau, mais, appelez-moi naïf si vous le voulez, je suis sûr que le constat n'aurait pas été le même si ces personnes n'avaient rien vu/lu sur Final Fantasy XIII avant d'y jouer. Quand une telle haine médiatique se déverse sur un jeu à peine sorti, ça contamine des gens. Des gens qui trouvent amusant de s'y fier, des gens trop influençables, mais bien trop peu de gens qui n'ont réellement pas aimé le jeu. Parce que, même si je l'ai aimé, je sais qu'on peut ne pas l'aimer. J'accepte aussi qu'il y ait davantage de gens qui n'aient pas aimé. Je m'en moque, en fait. Mais voir que tant de gens détestent ce jeu par convenance, pour suivre le plus gros groupe, ça me sidère. Bien souvent, pour justifier leur opinion pré-fabriquée sur le jeu, ils lui inventent même des défauts. C'est comme ça qu'on se retrouve avec une section "avis de la communauté" vacillante et très peu fiable. Y'a également des gens qui décident de ne pas aimer un jeu parce que la plupart des tests des sites spécialisés l'incendient (si la plupart le font, c'est qu'ils doivent certainement avoir raison... Ben non). D'autres décident de ne pas aimer un jeu pour la raison inverse : pratiquement tous les tests le glorifient. Et là, parce que c'est amusant de nager à contre-courant, les gars décident de dire que non, en fait, c'est un jeu moisi. Et que tous les testeurs ont été soudoyés par les développeurs, parce que de toute façon y'a des complots partout. Parce que de toute façon, les développeurs couchent avec les testeurs pour avoir des meilleurs notes. Donc voilà. Bon, ils font ce qu'ils veulent, mais c'est quand même dingue de se permettre de descendre un jeu auquel on a pas joué. Même un jeu qui, au vu de ses vidéos, met tout le monde d'accord sur le fait qu'il est mal foutu, ne devrait pas recevoir de critiques de la part de gens qui n'y ont pas joué. Lire des tests et regarder des vidéos, ce n'est pas comme jouer. Le ressenti est différent. Ça n'a aucune valeur et ça ne permet pas d'avoir un avis concret sur le jeu, qui, comme son nom l'indique, nécessite d'être joué.

En amont de tout cela, parlons d'une chose un peu amusante. Vous est-il déjà arrivé de jouer à un jeu, de l'adorer, et de vous rendre compte après coup que tous les sites spécialisés l'ont détesté, haï et jeté aux enfers ? Avez-vous un "jeu lamentable préféré" ? (Je dis "après coup", ça peut très bien être avant, mais disons que c'est moins fréquent, comme l'avis de la masse influence très souvent la tolérance qu'on aura vis-à-vis du jeu)

Moi oui. Phantasy Star Universe sur PS2. J'étais môme, je cherchais un bon p'tit JRPG comme à mes habitudes. La jaquette de Phantasy Star Universe m'interpelle, clamant haut et fort son appartenance au genre JRPG. Le prix est raisonnable. Et hop, le plus naturellement du monde, le CD termine dans mon mange-disque le soir même (parce que j'ai pour coutume de toujours commencer un nouveau en soirée, c'est une question d'ambiance).

Et là, j'adore ce que je vis. Je découvre un JRPG original au gameplay très fun et à l'histoire très intéressante, avec des personnages auxquels je m'attache immédiatement. Des graphismes qui ma foi sont plus qu'acceptables car ne gênent pas le moins du monde mon immersion dans ce monde. Je termine le jeu, tout content.

Quelques mois plus tard, je décide par curiosité de voir ce que les gens en pensent. Et là, j'avoue que c'était un petit choc. 8/20, 5/10, 64/100... Phantasy Star Universe est, au mieux, qualifié de JRPG très moyen. Je lis toutes ces critiques négatives, un peu hébété. "Graphismes très en déça des autres jeux du moment", "histoire insipide"... Je me surprends même à penser "Ouais... Peut-être bien. Mais bon...", preuve que je commence malgré moi à être influencé par l'amas de fustigations que je lis sur ce jeu. Phantasy Star Universe est loin d'être l'exemple le plus parlant. Même s'il est toujours étrange de tomber amoureux d'un jeu et de découvrir qu'il n'a pas mérité mieux qu'un 11/20 ou un 2,5/5 auprès de nos confrères spécialistes, il y a des jeux littéralement mauvais qu'on peut avoir adoré, car on y a joué "à blanc" et qu'il nous ont parfaitement convenu sur le moment. Ces jeux sont malheureusement de plus en plus rares, car de nos jours on entend énormément parler d'un jeu avant même sa sortie. 

Et vous, quels sont vos jeux lamentables préférés ?

Note : Pour ceux qui ne l'auraient pas encore saisi, jeu lamentable préféré fait référence à ces jeux très mal notés par la presse mais que vous avez pourtant aimé.

Dans la même optique, on peut également parler de "jeu glorifié détesté", ces jeux adulés que nous n'avons pas du tout aimé. Par exemple, je n'ai pas vraiment apprécié Red Dead Redemption (ne me tuez pas !). Je n'ai pas du tout aimé The Witcher 2. Ben oui, c'est possible. Troublant, je sais. Même pour moi. Comme quoi l'avis de la majorité n'a de valeur pour personne sauf pour ceux qu'elle concerne : ladite majorité.

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Commentaires

Spooky54
Signaler
Spooky54
Might and Magic 8. Mon petit plaisir coupable de quand j'étais gosse !
facaw
Signaler
facaw
Dans la catégorie jeux que j'ai adoré mais que la presse a detesté (malgré les bonnes notes), je mettrais facilement Final Fantasy X-2 et le XIII mais pas spécialement par rapport aux notes qu'il a eu mais les retours qu'il y a eu en off, genre les podcast dédiés à la série ou autres bilans de l'année (dans chaque site de JV) où FF XIII n'a plus aucun défenseur digne de ce nom.

Il a de bonnes notes dans les tests de la presse mais c'est toujours hallucinant de voir les retournements de veste, l'autre côté de la face des testeurs quand on écoute et lit leurs impressions autre part que dans les reviews. Là, il a sacrément morflé. Le plus bel exemple reste Assassin's Creed 3 dans ce domaine pour moi.

Mais si je devais aller dans le sens des mauvaises notes, donc en suivant la vraie définition du terme, mon vrai jeu lamentable préféré c'est Deadly Premonition. Des notes plutôt basses (hormis deux ou trois sites dont Gameblog) mais c'est clairement un de mes jeux préférés de de 7ème gen.
Kyalie
Signaler
Kyalie
FF13 a été très bien noté par la presse, hein. C'est surtout une grosse masse de joueurs qui n'a pas aimé, donc je ne sais pas si parler "d'emballement médiatique" est juste.
D'ailleurs je n'aime pas ce jeu pour des raisons bien opposées à bien des joueurs (j'aime la DA et les combats par exemple, Vanille est presque celle qui m'agace le moins de la team).
De même j'aimerais qu'on fasse la distinction entre descendu par les joueurs ET descendu par la presse. comme FF13, les jeux Quantic Dream sont souvent encensés par la presse mais globalement peu appréciés des joueurs (je dis globalement car le nombre de joueurs qui n'ont pas aimé ces jeux me paraît bien supérieur à ceux qui l'ont aimé).
Nier n'a été descendu par personne, considéré comme moyen par la presse et pas mal de joueurs.

Personnellement j'aurais dit Drakengard, mais en regardant les notes de la presse ou sur Metacritic, elles tournent autour de 6-8/10, donc c'est loin d'être de mauvaises notes.
_XYX_
Signaler
_XYX_
Monster Hunter 1 sur PS2, resident evil outbreak 2, shadow heart, Nier, sengoku basara, white knight chronicle.

certains de ces jeux n'ont même pas été testés par les "professionnelles" dans des sites ou des magazines : Monster hunter un jeu online où choisi un job comme healer, tank, etc (lu dans un magasine).
REB1RTH
Signaler
REB1RTH
kickle cubicle sur nes on me l a offert je l ai fini mais je ne connaissait pas du tout le jeu
Kelun
Signaler
Kelun
Dernièrement, je dirais Remember Me.

Après, perso, je trouve que baser son achat sur des test, c'est faire preuve de peu de personnalité et ne pas vraiment connaitre ses goûts. C'est un manque d'assurance.
Parce qu'au final, dans la majorité des cas vous vous basez sur le test écrit ou filmé d'un mec lambda qui dit que le jeu est bien ou nul. Et c'est là, que vous décidez d'acheter ou non le jeu.

Surtout qu'aujourd'hui, on a pas besoin d'avoir le test d'un jeu pour savoir si ce dernier va nous intéressés. Parce qu'avant que le test arrive, on a déjà vu deux/trois trailers, on a eu minimum une news par site pour nous expliquer le synopsis du jeu, un peu le gameplay, bref les grandes lignes, des images prises in game ou des artworks du jeu qui nous montrent la DA et l'ambiance, sans parler d'une ou plusieurs vidéos de gameplay.

Avec tout ça, on a pas besoin qu'un mec random vienne écrire un test (bien écrit certes) pour nous dire que le jeu est célesto cool ou célesto merdique.
superskrull974
Signaler
superskrull974
Moi ça m'arrive régulièrement. Dans les jeux récents, je citerai The Wonderful 101, mon GOTY 2013 plutôt maltraité par la presse.

Édito

Ce blog n'a d'autre prétention  que de vous faire passer un agréable moment au sein d'articles écrits par un passioné de jeux vidéos. Le partage d'expériences vidéoludiques, la mise en forme textuelle des rêves que m'ont procuré ces amas de pixels, ou encore l'échange d'idées à propos d'un sujet qui me tient à coeur : voici mes motivations. Entre témoignages aux thèmes divers et glorification de ces chers jeux de rôles japonais qui m'ont tant apporté, j'espère sincèrement que mes mots sauront réveiller votre intérêt !

Archives

Favoris