Signaler
Rien à voir (Jeu vidéo)

J'écris ce billet pour partager avec vous mon défi du moment, à savoir obtenir le fameux trophée "les ombres me poursuivaient" du jeu Max Payne 3 sur PS3 :

La minute new-yorkaise "fou furieux" est une variante de la minute new-yorkaise "normale".

La minute new-yorkaise est un mode de Max Payne 3 qui propose de terminer chaque chapitre sans mourir et avec un chrono de une minute à ne pas dépasser. Bien sûr une minute ne suffit pas à terminer un chapitre, c'est pour cela que l'on gagne des secondes supplémentaires en tuant les ennemis.

Une exécution au corps à corps rapportera plus de secondes qu'un tir tête, qui lui même en rapportera plus qu'un tir dans le ventre. Les meurtres par explosion rapportent aussi un paquet de secondes en plus. Ainsi, terminer le niveau avec le plus de secondes possible au compteur constitue le défi scoring de la minute new-yorkaise.

Ceci dit le mode en lui-même n'est pas aisé à terminer. Certains chapitres sont particulièrement chauds à finir sans mourir, tandis que d'autres nécessitent une grande maîtrise du chrono pour ne pas voir s'égréner le compteur avant la fin du chapitre. Donc avant de penser score et les médailles de chaque niveau, il faut déjà terminer comme on peut les quatorze chapitres du jeu dans ces conditions. Ce qui nous octroie un trophée, que j'ai obtenu pas plus tard qu'hier :

Ce faisant j'ai donc débloqué la minute new-yorkaise fou furieux. Cette variante consiste tout simplement à s'enquiller l'ensemble des chapitres en une seule vie et en commençant avec un chrono de une minute.

Le bon côté c'est que si on gère bien les premiers chapitres, on n'a plus à se soucier du chrono qui heureusement ne redémarre pas à chaque chapitre mais conserve bien les précieuses secondes supplémentaires cumulées depuis le début. Concrètement dès le chapitre trois on est peinard en terme de temps, ce qui laisse le luxe de la lenteur dans les chapitres les plus chauds à venir.

Non le vrai défi ici c'est de terminer le jeu sans mourir. C'est LA grosse difficulté. Pas tant pour les fusillades "classiques" qui se révèlent étonnament "justes" (au sens "fair") à partir du moment où l'on maîtrise le ralenti et le cover, mais pour les multiples instances où le jeu menace de nous tuer en traître si l'on échoue un petit défi pas toujours clair.

Par exemple, dans le chapitre 5, lors de la poursuite en bateau, Max se retrouve à un moment suspendu au-dessus du bateau des ravisseurs de Fabiana au ralenti. A cet instant, en un temps très limité, sans que le jeu te le dise, tu dois tuer cinq types parmi ceux qui entourent Fabiana. Si par mégarde tu plombes Fabiana (qui ne se détache pas bien visuellement des méchants) ou si tu échoues à descendre cinq types avec le compte-à-rebours invisible, tu as perdu, game over.

Je fais maintenant le récit bref de mes différentes tentatives de terminer la minute new-yorkaise "fou furieux". Notes :

  • j'ai récupéré sur mon smartphone une liste écrite de l'emplacement de tous les painkillers (PK) du jeu, que je consulte régulièrement en jouant
  • avant chaque chapitre je m'entraîne sur ce chapitre sur mon PC, sur la version Steam du jeu, dans le mode score attack

 

PREMIERE TENTATIVE : échec

Je suis mort au cours du chapitre 2, en hélicoptère, en devant protéger Giovanna. C'est quand Giovanna se retrouve tout au bout de la passerelle et qu'un type surgit devant elle. Giovanna est d'abord devant le type, ce qui m'a fait différer le tir. Le temps que j'ajuste ensuite, il était sur elle et lui mettait une balle dans le bide. Game over.

Note de rage : 1/10, c'était une tentative "de chauffe", pour du beurre.

 

DEUXIEME TENTATIVE : échec

Je suis mort au chapitre 8, au moment où Max doit tirer sur les ennemis qui prennent pour cible Passos qui vient de tuer l'un des leurs d'une balle dans la tête. J'ai tardé à les tuer, ils ont tué Passos.

Après j'ai refait le niveau en mode score attack et j'ai compris un truc sur ce passage que je n'avais jamais capté : en fait il ne s'agit pas de tuer tous les ennemis pour sauver Passos, mais simplement de s'approcher suffisamment d'eux pour qu'ils lâchent Passos et prennent Max pour cible. Normalement en faisant ainsi je n'aurai plus de surprises à cet endroit.

Note de rage : 4/10, j'étais tellement tendu que ça m'a quelque part "soulagé" de perdre. Je pense que je n'étais pas encore suffisamment prêt. Mais quand même, j'étais arrivé à la moitié du jeu quoi.

 

TROISIEME TENTATIVE : échec

Je suis mort au chapitre 1, vers la fin, dans une fusillade standard du parking sous-terrain, je n'avais plus de PK. Je n'étais pas en forme.

Note de rage : 1/10

 

QUATRIEME TENTATIVE : échec

Je suis mort au chapitre 3, à la fin, là où on monte un escalier avec un sniper qui nous vise. D'habitude le sniper ne me touche jamais, là il m'a touché, pourquoi ? Après enquête dans le mode histoire, c'est en fonction du temps d'exposition à son laser : on peut le garder minimal si on longe le mur de gauche durant la première partie de la montée. Je le retiens pour mes tentatives suivantes.

Note de rage : 2/10, je n'y croyais pas trop là, fatigué et mal aux yeux je m'arrête pour aujourd'hui.

 

CINQUIEME TENTATIVE : échec

I was doing great, until I killed Fabiana at the end of chapter 5 ! J'étais sûr que je me planterais un jour à ce passage car dans le mode histoire ça m'est arrivé plusieurs fois de la confondre avec les bandits autour d'elle. Fait chier !

Note de rage : 5/10

 

SIXIEME TENTATIVE : échec

Mort au chapitre 7 à cause d'un BUG. Quand on arrive face à une porte fermée par un cadenas à shooter, on avance sur la porte et une cinématique doit démarrer. La cinématique n'a pas démarré, à la place je suis entré, tourné à droite vers la seule voie possible et tombé dans un puits sans fond, hors du niveau... Après quelques secondes, miracle, la cinématique s'est déclenché, mais dès sa fin j'ai eu droit à un cinglant game over aussi improbable qu'impitoyable.

Note de rage : 6/10

 

SEPTIEME TENTATIVE : échec

Mort au chapitre 7 encore, à cause d'un BUG encore. Le type qui surgit sur un toit et tire une fusée vers le ciel ? J'ai été très rapide et je l'ai buté avant qu'il tire sa fusée. La suite du niveau était vide d'ennemis et de scripts, jusqu'à une porte ne s'ouvrant elle-même qu'avec un script... Obligé de contempler impuissant le chrono descendre jusqu'à zéro pour avoir trop bien joué.

Note de rage : 6/10

 

HUITIEME TENTATIVE : échec

Mort au chapitre 7 encore, one-shot par un cocktail molotov dans la première arène où on en reçoit vers la fin du niveau. J'ai refait ensuite le niveau en mode histoire et j'ai compris que la bonne démarche est de rester planqué derrière le bout du mur initial et de descendre le plus vite possible le mec sur le toit le plus haut qui est le seul à lancer des cocktails.

Je suis resté zen néanmois. C'est un challenge zen de toute façon. Il faut être en paix avec l'idée de recommencer plusieurs fois depuis le début.

Note de rage : 4/10

 

NEUVIEME TENTATIVE : échec

Mort au chapitre 14 ! Le dernier du jeu ! Dans la toute première salle. J'ai très mal géré, usé mes deux PK initiaux, me suis retrouvé avec plus qu'une balle et deux types au-dessus de moi et ma santé dans le rouge jusqu'à la tête. J'étais perdu...

A part ça le passage qui m'a donné des sueurs froides c'est la fin du chapitre 10, quand on est dans le bus et qu'on doit tuer tous les types qui nous assiègent pour protéger la fuite de Giovanna. Tous mes PK y sont passés et certains types se trouvaient tellement à gauche de l'écran que je ne pouvais pas les viser ! Juste les atteindre en tir à l'aveugle et encore, quand il voulait bien se déclencher.

Sinon le chapitre 11 au Panama ça allait, le 12 dans l'hôtel délabré ça allait aussi, le 13 dans le commissariat je me suis suffisamment entraîné pour que ça passe plutôt bien assez facilement. Mais le début du 14... J'aurais pas pensé pouvoir mourir là. Alors qu'en fait, c'est peut-être le passage le plus chaud du chapitre 14 puisqu'on commence sur un tapis roulant sans cover, avec juste un flingue avec peu de munitions et deux PK. Tout le reste du chapitre finalement on peut le prendre à son rythme, et même le boss final j'y arrive quasiment à chaque tentative. Mais cette première pièce... C'est la merde.

Je n'ai jamais été aussi proche de réussir la minute new-yorkaise fou furieux. En soit j'étais vert et livide quand j'ai vu l'écran de game over ; mais d'un autre côté, force est de reconnaître que j'ai été capable aujourd'hui 3 février d'arriver jusque là sans trop de soucis.

Je pense refaire pour m'entraîner l'assaut dans le bus du chapitre 10 ainsi que la première salle du chapitre 14. Ca ne servirait à rien de commencer une nouvelle tentative si ma survie lors de ces deux passages est aléatoire.

Je trouve toujours ce challenge délicieux. C'est un défi pour les nerfs, le self control. Mais c'est aussi un défi qui demande de maîtriser le jeu presque à 100%. De n'être surpris ou pris à défaut par rien du tout. Ca demande d'arriver à un état de maîtrise où concrètement tu as plus de chances en jouant n'importe quel niveau de le finir sans mourir que de te faire tuer une seule fois. C'est très intéressant. Peu de jeux que j'ai fait m'ont demandé cela. On doit à la fois dominer toutes les mécaniques/règles, être très bon à la manette et aussi savoir déjouer par coeur tous les pièges "mort instantanée" que compte le jeu.

Je pense que j'y arriverai, si je ne perds pas la motivation et que je soigne mes conditions de jeu (faire des pauses notamment).

Note de rage : 6/10

 

DIXIEME TENTATIVE : victoire !

Mon Dieu, j'ai éclaté d'un rire de dément une minute après l'avoir eu. Et ce pendant bien une minute. Le trophée le plus épique que j'aie jamais eu.

Vendredi soir j'ai fait les onze premiers chapitres puis mis le jeu sur pause pour dormir. Samedi je n'ai pas pu continuer mais je me suis un peu entraîné (sur PC) sur le début et la fin du chapitre 14, séquences pour lesquelles j'ai développé une stratégie à peu près sûre et gagnante.

Et donc ce matin j'ai repris la manette PS3, sorti fébrilement du menu pause et poursuivi mon chemin dans l'hôtel sordide du chapitre 12, le commissariat du chapitre 13 (sans problème) et finalement l'aéroport du chapitre 14... J'ai suivi mes stratégies et, sans réussir à les appliquer parfaitement (raté un ou deux types, mis plus de temps que prévu), je suis arrivé à battre Becker, le boss final. Après il restait la formalité de la piste d'atterrissage mais c'était très improbable que je me plante là donc je sentais la victoire proche. Et comme prévu, je ne me suis pas loupé et j'ai démoli l'avion de cette ordure de Victor, pour voir s'afficher le magnifique écran ci-dessous.

Le trophée a bien été enregistré sur les serveurs du PSN :

Je suis encore nerveux, limite tremblant. Je suis refait d'avoir remporté ce trophée. Ce défi a été mon plus grand défi de jeu vidéo jusqu'à ce jour, en tout cas celui qui m'a le plus fait plaisir de réussir. Beaucoup de trophées s'obtiennent de façon laborieuse, pas marrante. Les ombres me poursuivaient n'est pas de cette nature ; c'est un challenge zen, de compétences et de connaissances, ultra gratifiant.

On réalise de plus que finir le jeu en enlevant une partie des cinématiques (ce que propose ce mode) ne prend pas tant de temps que cela et surtout que le système de jeu est incroyablement juste, qu'il n'exige ni chance ni réflexes surhumains pour être complété sans mourir. A mon sens c'est réellement remarquable. J'ai plus d'estime pour ce jeu après avoir fini ce mode.

Note : j'ai désactivé les vibrations sur mes dernières tentatives. Autant j'adore cette fonctionnalité, autant pour la performance pure je trouve qu'elle "déconcentre".

Voir aussi

Jeux : 
Max Payne 3 (PS3)
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Le Blog de Pedrof

Par Pedrof Blog créé le 20/12/10 Mis à jour le 27/01/19 à 13h12

Ajouter aux favoris

Archives

Favoris