Le Blog de Parker
Signaler
Cinéma

Au vu de l'ambiance un peu tendu sur les blogs de Gameblog, je vous propose un petit film joyeux et détendu, A Serbian film...

Qu'est ce qu'A Serbian Film ?la première réalisation de Srđan Spasojević, sorti en 2010. Le film est ce que l'on peut appeler un torture porn ou snuff movies. Le principe ? Des films d'une violence absolue, sans concession et souvent sans interêt. La plupart de ces films ne dépassant jamais le simple stade de "violence gratuite". 

Si vous suivez un peu l'actualité ciné, vous devez être au courant du "buzz" autour de ce film. Censuré dans plusieurs pays, interdit dans d'autres, passant difficilement dans certains festivals, le film dispose d'une aura "sulfureuse".

Pourquoi ? Tout simplement parce que le film propose de pousser la notion de violence à son paroxysme, le film n'est pas interdi au moins de 18 ans pour rien...

Le film est donc la toute première réalisation de Srđan Spasojević, honnête dans son boulot, le film se veut donc bien réalisé sans pour autant crier au génie. La musique est quant à elle tout simplement immonde, sorte de mauvaise techno/electro. Le casting est....serbe...peu d'acteur connu ( je peux me tromper ) hormis le héros que l'on a pu voir dans Chat noir Chat Blanc de Kusturica

Ancienne légende du porno, Milos est sur le déclin. Ayant une femme ainsi qu'un enfant, il se doit de trouver du travail assez vite. C'est alors qu'une de ses anicennes amies lui propose de tourner dans un nouveau film pornographique, un nouveau genre payant extremement bien. Poussé par l'appat du gain mais aussi par l'envie de subvenir aux besoin de sa famille, Milos acceptera...

Alors, autant rassurer les sceptiques, ce film est une purge. Mauvais en tout point, violence gratuite en permanence sans grand interêt. Mais le manque d'interêt ne s'accompagne pas toujours d'un manque de propos sur le fond du film. Et je me dois de chroniquer ce film pour l'exorciser aussi. Oui ça fait peur...

La chronique sera sans doute plus courte que d'habitude, je ne vais pas philosopher sur le film...

Ce genre de film souffre d'un seul et même problème. Le manque de sens pour la violence. Là ou Funny Games dénonçait une forme de violence par son unilatéralité et sa victoire permanente ou bien Martyrs jusitifiant sa violence comme but ultime, A Serbian Film rate tout dénonciation ou tout propos. 

Le film se voulant être une critique de la société Serbe. Alors, je veux bien que le réalisateur soit pleins de bonnes intentions mais pour aborder un thème "intelligent", il faut une certaine maturité. 

La première moitié du film est tout à fait regardable. On suit Milos cherchant à se refaire un nom et à gagner de l'argent. Le film tendant plus vers le drame humain dans sa première moitié. Rien ne prépare à la suite du film, tout bascule dans de la violence gratuite jusqu'à un final tout simplement ignoble et malsain dans tous les sens du terme...si si c'est possible.

Le film va alors tenter de dénoncer :

-en premier lieu, la montée en puissance de la violence au sein de notre société, nous poussant ainsi à toujours vouloir voir encore plus de violence. 

-Le pouvoir de l'argent sur l'être humain, celui-ci acceptant n'importe quoi pour être riche.

- Une société passive devant ce qu'elle voit, refusant la plupart du temps d'agir, préférant regarder.

Et c'est à peu prés tout, c'est déjà pas mal me diront certains.

Pourquoi le tout s'avère profondémment raté ? Pour diverses raisons que je vais vous expliquer.

En plongeant son film dans une violence infâme, le réalisateur prend le risque de retirer tout sens à cette dite-violence. Ce qu'elle tente de dénoncer passant au second plan. De plus, chaque scène se doit d'accompagner le propos et non juste nous montrer un truc dégueulasse pour nous montrer un truc dégueulasse. 

Il est trop simple de donner une piste en début de film ou alors nous montrer une situation nous laissant penser que le film cherche à dénoncer ça pour ensuite ne plus du tout en parler. Le film tombant alors dans ce qui se fait de plus gratuit en terme de gore.

Au passage, le film se permet quelques symboliques douteuses tel que l'infériorité de la femme ou la nature pourrie de l'être humain. Le réalisateur ne semblant pas avoir foi en l'humanité...

Je n'aime pas enfoncer littéralement un film, préférant toujours trouver quelque chose pour le sauver ( j'ai trouvé un sens à Assaut Girls par exemple ). Mais là c'est impossible. Le réalisateur tombant dans tous les pièges à éviter lorsque l'on fait ce genre de films. 

Le manque de maturité ou bien la volonté de présenter un film soi-disant "intelligent" alors que ce n'est pas le cas, font de ce film une sombre purge. 

Je ne vais pas m'amuser non plus à vous présenter la violence du film, je ne peux pas et vous trouverez facilement sur le net...

Au final, A Serbian film est un mauvais film. Dérangeant, malsain mais surtout vide de sens, la première réalisation de Srđan Spasojević ne marqueura que par son aspect médiatique et non pour la qualité du film. 

Cela revient un peu sur certaines discussions que j'ai pu avoir sur la violence. Comment supporter la violence ? Elle doit servir un propos ou alors elle ne set à rien. La violence doit toujours servir un message pour avoir une justification, du moins dans les films de ce genre ( horreur etc...). Elle tombe sinon dans de la violence bête et sans interêt. 

Encore une fois, Funny Games réussissait à dénoncer et chaque plan, chaque acte de violence était là pour servir le fond du film. Il n'y avait rien de "gratuit" dans le film. Ce n'est pas du tout le cas et c'est même le contraire pour A Serbian Film.

Un point positif ? Après avoir vu le film, toute votre energie négative aura été absorbée par le film. Le monde vous paraitra d'une beauté à couper le souffle. Même le flood vous semblera agréable...

 

Ajouter à mes favoris Commenter (20)

Commentaires

Parker32
Signaler
Parker32
Merci pour la précision !
Je veux bien te rejoindre la dessus mais dans ce cas la vacuité des propos véhiculés par le film rend le tout mauvais.
Noiraude
Signaler
Noiraude
Un film qui fait parler n'est jamais raté. C'est justement sa vocation première que d'appeler au commentaire. Pour moi, un transformers est en ce sens bien pire et malsain pour le cinéma. On le voit.. Et point final.
Attention, sinon, à ne pas confondre torture porn (un genre cinématographique) et snuff movie. Le snuff est un mythe, puisque prétendument censé mettre à l'écran de réelles scènes de mort et de barbarie.
Parker32
Signaler
Parker32
Sur la manière de filmer, c'est pas aussi dégueulasse qu'un Laid to reste par exemple. Le film a au moins le mérite de bénéficier d'une photo agréable ( dans le sens ou ça ne parait pas comme un vieux film "amateur" ) .

Je te rejoins sur Irreversible. Ce qui me gêne n'est pas le propos mais vraiment la réalisation. Il en est de même pour Enter the Voïd...

N'empêche, j'ai toujours A Serbian film dans la tête, il m'a vraiment dérangé. ARGh !
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
C'est pour ça que je trouve ta critique juste si effectivement en plus d'être explicitement violent et dégueulasse il l'est sans raison. Au moins tu sembles dire qu'il est correctement filmé...c'est toujours ça de pris.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
Si tu veux prouver que le prix des légumes est trop cher t'es pas obligé d'en passer par enfoncer un concombre dans le cul d'une autruche. Je comprends que je puisse paraitre consensuel et l'être d'ailleurs d'une certaine manière mais la violence gratuite sous couvert de "je dénonce" moi ça me fait bien rire. L'extrême n'est pas vraiment une bonne solution pour moi. D'ailleurs je n'aime pas non plus Irreversible mais pour la simple raison qu'au delà de la gratuité (ou pas) de la violence explicite c'est que je trouve la réalisation gerbante et j'ai LITTÉRALEMENT mal au crâne quand je ne regarde ne serait-ce que 5 minutes.
Parker32
Signaler
Parker32
NuméroVI : Non mais c'était plus de la provoc' qu'atre chose ! Je n’adhère pas du tout aux films de Noé c'est juste pour ça.

Seblecaribou : C'est pour ça que je ne voulais pas parler des scènes du film. Hors contexte c'est toujours différent. Bon après pour cette scène, contexte ou pas c'est juste ignoble.

Je reconnais tout de même que le réal' à cherché à faire passer quelque chose mais il le fait mal.
numeroVI
Signaler
numeroVI
Bonne critique et intéressante analyse (je n'ai pas vu le film)!

En revanche, j'ai sursauté en lisant dans les commentaires qu'Irréversible était de la violence gratuite! Je n'ai pas le temps de m'étendre ici et je renvoies à mon blog, mais s'il y a bien un film qui n'est pas gratuit, c'est Irréversible (après, je comprends très bien qu'on ne veuille pas le voir, ce qui fut longtemps mon cas, ou qu'on n'aime, mais c'est un autre problème).
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
Je suis complètement aux antipodes de ce genre de cinéma. J'aime bien réfléchir sur certains films, mais faut qu'il y ait quelque chose qui me plait. Si c'est juste pour voir un nouveau né ce faire enculé non merci.
Parodius
Signaler
Parodius
"Un point positif ? Après avoir vu le film, toute votre energie négative aura été absorbée par le film. Le monde vous paraitra d'une beauté à couper le souffle. Même le flood vous semblera agréable..."

Ça je confirme, j'ai jamais vu un truc pareil !!!! Très sérieusement, même si la démarche de base du réalisateur est de pointé du doigts des dérives... Un truc pareil ne devrais même pas existé... Horrible ! Une scène en particulier...

Franchement, le cinéma d'auteur c'est bien, mais ça ne leur donne pas tout les droits ! La juste horrible, j'en ai la nausée :( ....
Parker32
Signaler
Parker32
L'aspect visuel est proche de ce qui est réalisé à l'heure actuelle. Propre quand il le faut et crade dès que ça devient gore. On est pas dans du génie visuel, on est pas prit ( à mon sens ) aux tripes avec l'aspect visuel. C'est pas la scène de métro de Jacob's Ladder et l'impression de suffoquer avec le héros si tu vois ce que je veux dire.
Cyrilou
Signaler
Cyrilou
Nan mais oui, gore ça j'étais au courant, moi je parlais de l'aspect visuel ! : D
Celimbrimbor
Signaler
Celimbrimbor
Hum.
Je vais me trouver ce film si je peux, mais cela risque de prendre du temps.
Parker32
Signaler
Parker32
ça me fait plaisir d'avoir plusieurs point de vues sur le film, ça me permet aussi de voir ce que je ne pouvais voir avec "ma" perception. Je veux plus d'avis !! Il m'en faut plus !!
Parker32
Signaler
Parker32
Cyrilou : Tu veux du gore ? Sodomisation d'un nouveau né, sodomisation d'une jeune femme décapitée...Oui le film est gore et très très malsain.

Celimbrimbor : Ton article sur Castlevania m'a l'air super intéressant, laisse moi le temps de le lire tranquillement et je te redis ça.

De la violence gratuite ? I spit on your grave, Irreversible etc.. tout ce qui n'est au final là que pour de la violence. Je veux dire, dès que la violence se prétend porteuse d'un message, elle doit toujours faire écho à ce message, elle ne doit jamais l'oublier.


C'est trop facile, dans ce cas chaque film violent devient le moyen de montrer la banalisation de la violence. Après c'est peut être possible et dans ce cas je suis passé complètement à côté du message. Mais encore une fois le message est trop dilué dans le film. Partons de ton idée, le réalisateur du film ( celui dans le film pas celui de A Serbian film ) cherche à créer un nouveau style de porno/violent pour satisfaire un public en manque de violence. Mais dans ce cas cela n'a pas marché sur moi, je suis encore sous le choc du film et pourtant j'ai vu des films bien gore. On ne peut dénoncer une banalisation en tentant juste de faire le truc le plus violent au monde.

Kyalie : Je ne peux par exemple pas regarder des émissions comme le journal de la santé, ça me choque. Dès que je sais que ce que je vois est vrai, je ne peux pas. La frontière "cinéma" permettant beaucoup de choses...
GiganUraMaki
Signaler
GiganUraMaki
Je ne suis pas tout à fait d'accord. Pour moi ce qui rend ce film aussi malsain, en plus de la cruauté gratuite de ses scènes, est justement la gratuité de celles-ci.

Trouver un sens à l'horreur est légitime et peut-être une façon détournée de se rassurer, de se conforter dans l'idée que tout a un but. A serbian film empêche le spectateur de se raccrocher à cette branche, en lui montrant quelque chose qui est comme tu dis, vide de sens. Or, c'est dans ce vide qu'il va chercher son intérêt, dans la gratuité de ses scènes, qui deviennent alors de l'horreur complètement barbare et injustifiée.

J'ai détesté ce film ceci dit, mais je suis une petite nature ! x3
Kyalie
Signaler
Kyalie
Je n'ai pas vu le film, mais c'est l'idée que je m'en faisais ; j'ai pas du tout été convaincue par l'idée de prendre la forme d'une snuff movie pour dénoncer les snuff movies.
Parce que parfois ça devient compliqué de savoir ce que les amateurs de film d'horreur/gore aiment dans ce genre, et si leur attitude serait si différente s'ils regardaient de vraies images...
Celimbrimbor
Signaler
Celimbrimbor
Non, une autre critique, très approchante mais plus cynique, m'en a découragé.
En gros : "Ouais, c'était marrant et violent. Sinon, ben rien.".

Sinon, es-tu sûr que la violence puisse être gratuite ? Même dans Transformers 3, elle montre que les méchants sont des méchants. Ou dans Akira, où elle permet de montrer le mal-être/malaise des jeunes.
Autre question : si la violence dans ce film ne possède vraiment aucun sens, n'est-ce pas pour montrer l'évolution morbide d'une partie de notre société ? (Brigade de la Mort à Sao Paulo, le jeu Wii qui faisait des massacres un spectacle en noir et blanc, les skill shots dans ce jeu PS3 dont j'ai oublié le nom...) N'est-ce pas, simplement, la banalisation poussé au plus haut point ?
Cyrilou
Signaler
Cyrilou
J'étais bien chaud pour le voir à sa sortie et puis avec le temps je l'avais complètement mis de côté, le pauvre...
Ca n'avait pourtant pas l'air trop dégueu visuellement, ds mon souvenir, nan ?!
Parker32
Signaler
Parker32
Merci. Tu as vu le film ?
Celimbrimbor
Signaler
Celimbrimbor
Sympathique.
Je vais lire ton analyse sur Silent Hill, tiens, pour la peine.

Le Blog de Parker

Par Parker32 Blog créé le 21/07/11 Mis à jour le 07/04/14 à 08h51

Un blog pour réfléchir sur le cinéma, les livres et les jeux vidéos

Ajouter aux favoris

Édito

 

Voila un petit moment déjà que je voulais commencer un blog. Ayant pour ambition le journalisme, je me suis dit :

Quoi de mieux qu'un blog pour s'entrainer à écrire des articles ?

Alors que va être ce blog ? Normalement un Blog sur notre culture Geek, je m'explique: je vais tenter de faire des critiques, analyses , sur le ciné, les bouquins ou encore les jeux vidéos. 

Bon, je suis conscient que ma visibilité ne sera peut être pas énorme mais tant que quelques personnes me lisent et soit donnent un avis sur l'article ou sur le style d'écriture, bah ça me va ! 

 

Voila ! Bonne (prochaine) lecture ! 

 

Archives

Favoris