Game Design : Saltadrow's Diary

Par PAC Blog créé le 31/12/09 Mis à jour le 09/08/13 à 09h45

Journal de bord de ma nouvelle aventure de Game Designer amateur!

Ajouter aux favoris
Signaler
Critiques d'ouvrages

Bien que sortie (et achetée par mes soins) depuis un petit moment, je n'avais pas encore lu la biographie du grand Takahashi Meijin paru aux formidables, incroyables, géniales et grandioses éditions Pix'n Love (oui, je passe de la pommade, mais ils le méritent). Et finalement je m'y suis mis tranquillement en début de semaine dernière pour le finir il y a deux jours.

Alors, évidemment, le personnage est très peu connu en France sauf pour les puristes d'Adventure Island (baptisé du coup « Takahashi Meijin no Bôkenjima » au Japon) qui savent très bien que c'est lui qui a inspiré le héro du jeu. Si bien que l'on pourrait a priori se poser la question de l'intérêt d'une telle biographie chez nous. En effet au contraire de celle de Gunpei Yokoi ou, plus proche encore, de Michel Ancel, le bien sympathique Takahashi ne nous rappelle pas des masses de souvenirs de notre enfance. Néanmoins, à force de lecture, on se met vraiment  à la place d'un petit enfant Japonais qui aurait connu cette formidable époque de la Famicom et des tournois Caravan organisés par Hudson, avec cette petite pointe d'amertume qui nous rappelle tout de même que l'on a grandi en France, loin de tout ça.

Cet ouvrage est en faite une auto-biographie du Meijin qui nous présente un peu sa vie, de l'abandon de ses études à son ascension de super star du jeu vidéo. Ainsi, la première partie de l'ouvrage suit chronologiquement sa carrière, et permet de mieux nous représenter son parcours atypique. La deuxième partie quand à elle, est plus décousue et s'attache à certains aspects de sa carrière (son détour par la chanson, le tournage de son film...) mais aussi à des anecdotes d'une plus ou moins grande pertinence, mais qui renforcent un peu plus la sympathie que l'on peut avoir pour cet illustre inconnu chez nous. Au fond, on regrette presque de ne pas l'avoir connu pendant notre enfance, ou de ne pas avoir eu un équivalent ici. En effet, le concept des tournois Caravan qui sillonnent le pays pour organiser des concours de shoot'em up sur Famicom est plutôt alléchant. Qui sait, il y a peut-être un créneau à prendre ?

Takahashidessin

Enfin, il faut saluer l'impeccable travail de Florent Gorges et de l'équipe de Pix'n Love qui nous présentent là un ouvrage d'une qualité exceptionnelle (comme pour tous leurs ouvrages d'ailleurs). Le papier est très agréable, la mise en page sublime et la traduction impeccable. Je n'ai relevé qu'une coquille sur tout l'ouvrage qui est plutôt bien rempli ! Un exemple que beaucoup d'autres devraient suivre...

L'intérêt de ce livre se mesure donc à l'intérêt que peut porter un gamer à l'histoire du jeu vidéo. Certes fort dispensable pour s'adonner à la simple pratique du média, les ouvrages Pix'n Love représentés ici par la biographie de Takahashi Meijin, ouvrent notre esprit sur une plus grande compréhension du monde du jeu vidéo et sur les individus qui le font. J'attaque en ce moment même l'ouvrage sur Gunpei Yokoi, dont je vous parlerais probablement une fois fini !

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

ni4vU4g
Signaler
ni4vU4g
Moi aussi j'ai bien cette biographie... Bien qu'elle manque un poil de pagination plus aérée, comme par exemple celle sur Michel Ancel... Mais ça reste un régal ! :)
snkforever
Signaler
snkforever
je l'ai lu à sa sortie et effectivement c'était un véritable plaisir à parcourir, un très très bon ouvrage !

Édito

 

Archives

Favoris