Rêves électriques

Rêves électriques

Par Noiraude Blog créé le 17/09/10 Mis à jour le 21/11/16 à 14h44

30 ans de passion pour les jeux vidéo, le Japon et le cinéma, ça laisse forcément des traces. Vous voulez en savoir plus?

Ajouter aux favoris
Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)

Sans doute séduit par les sirènes de ce retrogaming qui a le vent en poupe depuis quelques années dans les rangs des joueurs, Nintendo a finalement voulu à son tour puiser dans son considérable patrimoine ludique pour redonner pleinement vie, le temps d'une console, aux hits 8 bits qui ont fait sa légende. Joli succès à la clé: certes pas exempte de reproches, la Nintendo Classic Mini est un hommage fidèle et HD à ce que beaucoup considèrent comme le véritable âge d'or du gameplay.


La démarche peut interloquer: pourquoi donc Nintendo voudrait-il remettre sur le marché une console dédiée à des titres vieux de près de 25 ans, renvoyant aux premiers temps de la 2D et à cette ère 8 bits qui voyait leur NES s'affronter à la Master System de Sega et à la PC Engine de NEC, bien modestes armes à la clé ? Les jeunes joueurs qui se retrouveront devant l'écran pour découvrir la Nintendo Mini Classic risquent fort d'en rester un peu sidérés : des trente jeux ressuscités à la faveur de ce drôle de hardware, pas un ne correspond, bien évidemment, aux standards techniques d'aujourd'hui. Pire, ces dinosaures ludiques s'en viennent douloureusement rappeler que c'est à coups de pixels grossiers et de palettes de couleurs limitées que l'on produisait les pépites des loisirs numériques en cette époque reculée. Parents nostalgiques en mal de transmission, prenez garde : les moqueries et commentaires assassins risquent de fuser.

Il faudra sans doute faire oeuvre de pédagogie pour expliquer à ces chères têtes blondes combien est précieux, en réalité, le cadeau fait par Nintendo à ses adeptes de toujours. Expliquer, d'abord, que ces titres, aussi vieux soient-ils, n'ont jamais vraiment disparu du paysage, sans cesse  réinvoqués à l'écran par les émulateurs qui pullulent sur tablettes et PC. Car les années qui passent ont ceci d'étrange qu'elles laissent dans leur sillage pas mal de madeleines et de regrets, et la belle histoire du jeu vidéo n'y a pas échappé. Aujourd'hui, les joueurs aux temps grisonnantes ne détestent pas, ainsi, retrouver les vieux classiques pour regoûter un peu à leur saveur unique et ressusciter, quelques instants durant, quelque chose qui tient de leur âme d'enfant.

Il faudra rappeler ensuite que d'autres, parfois plus jeunes, se sont lancés dans des collections, mûs par la conviction que c'est de culture et d'héritage que l'on parle à travers ces productions. Et l'engouement est considérable: c'est à prix d'or que l'on s'arrache parfois ces témoignages d'une autre époque, désormais, à l'heure où les premiers musées dédiés à la thématique commencent même à fleurir à travers à travers le monde, parallèlement à la reconnaissance du média qui progresse enfin à grands pas. L'école de développement de jeux vidéo strasbourgeoise Ludus Académie a prévu d'ouvrir le premier français du genre en Alsace, à Schiltigheim, d'ici la fin de l'année. Autant dire que le jeu retro n'a jamais été autant d'actualité.


Il y a émulation et émulation

D'aucuns objecteront que ces classiques ont déjà retrouvé le chemin des écrans modernes grâce à l'avénement des marchés en ligne qui ont permis leur commercialisation, notamment, sur Wii ou Nintendo (3)DS. Certes, mais ce serait omettre un aspect fondamental de la démarche ici à l'oeuvre: la Mini Classic, si elle repose sur les mêmes bases d'émulation de ces jeux, a été développée en interne par Nintendo, au sein du studio parisien NERD, avec un impératif qui saute immédiatement aux yeux : il s'agissait de restituer l'expérience originale, sans concession, non seulement sur l'aspect visuel, mais aussi en termes de gameplay et d'animation. Autant dire que chacun de ces trente jeux a bénéficié d'un travail de refonte considérable pour permettre un portage HD 720p impeccable et proposer des sensations, pad en main, qui sont rigoureusement les mêmes que celles offertes par une NES classique sur l'un de ces bons vieux tubes cathodiques CRT.

Pas d'effet de rémanence, input lag absent (tous modes d'amélioration vidéo désactivés), fluidité à toute épreuve, couleurs d'origine, texture des sons d'origine... Tout y est. La Nintendo Mini Classic est un trip revival complet, bien plus convaincant que celui proposé il n'y a pas si longtemps par la pourtant méritante Neo Geo X, boudée par les fans de SNK parce qu'elle ne parvenait pas totalement à restituer l'expérience originale à l'écran. Il laisse également dans son rétroviseur les émulateurs classiques smartphones, tablettes et PC: les filtres d'affichage, si bons soient-ils, ne vaudront jamais une remasterisation complète et personnalisée d'un titre en HD. C'est ce souci du détail, rendu possible par une architecture machine plus puissante qu'on pourrait le penser, qui marque avant tout le joueur aux prises pour la première fois avec la machine. Celle-ci bénéficie même au passage d'apports modernes pas négligeables: outre une très appréciable fonctionnalité anti-brûlure d'écran, l'adjonction d'une possibilité de sauvegarde pour chaque jeu y saura enchanter tous ceux qui ont souffert, dans leur jeunesse, de la monstrueuse difficulté de certains d'entre eux.

Bref, c'est une façon de dire que les étoiles sont bel et bien alignées pour permettre à ces standards de briller à nouveau de tous leurs feux. Et leur liste est globalement enthousiasmante, en ce sens que la plupart de ces productions ont conservé un réel intérêt à être parcourues pad en main aujourd'hui encore. Parmi les plus convaincantes figurent la trilogie des Mario Bros, les deux Castlevania, Double Dragon II, Punch-Out, Super C, Pac-Man et les deux Zelda. Mais Balloon Fight, Bubble Bobble, Donkey Kong, Donkey Kong Jr, Dr. Mario, Excitebike, Final Fantasy, Galaga, Ghosts'n Goblins, Gradius, Ice Climber, Kid Icarus, Kirby’s Adventure, Mario Bros, Mega Man 2, Metroid, Ninja Gaiden, StarTropics et Tecmo Bowl ne déméritent jamais.


Ergonomique... ou pas

De petit format, alimentée par un câble usb/mini-usb - dont on pourra regretter qu'il ne soit pas accompagné d'un adaptateur secteur dans le bundle - et branchée à l'écran par une connectique hdmi confirmant la place de la machine dans un salon nouvelle génération,  la Nintendo Mini Classic affiche, une fois lancée, une interface conviviale et résolument simple d'accès. Les jeux y sont présentés sur un menu déroulant horizontal et se lancent d'une simple pression sur le bouton Start de la manette NES livrée avec la console et bénéficiant d'une connectique Wii - ce qui signifie que les manettes Wii classique et classique pro sont compatibles avec le système, permettant de faire le tampon jusqu'à l'acquisition d'un deuxième pad (9.99 euros, pour l'instant en rupture de stock, tout comme semble l'être la console). Les paramètres, eux, se cantonnent à l'essentiel, notamment pour l'affichage. Seules trois options y figurent: le mode définition originale reproduit chaque pixel dans un carré parfait, ce qui s'avère d'un rendu assez sidérant ; le mode définition 4/3 étire légèrement l'image horizontalement pour se rapprocher du rendu d'un écran CRT classique - c'est la visualisation que l'on a privilégiée. Enfin, le mode filtre cathodique méritera que l'on s'y attarde au moins  pour la curiosité, puisqu'il reproduit très exactement le rendu d'une vieille TV, avec ses imperfections, pour davantage d'authenticité. Moins joli, mais plus authentique que jamais.

Le reste n'est que bonheur, ou presque, tant pour le vieux de la vieille qui a connu ces jeux sur cartouche que pour le petit nouveau qui osera faire fi du choc initial de ces graphismes certes un tantinet dépassés. Bel effort pour un prix contenu (moins de 60 euros), la Nintendo Mini Classic ne souffle guère le froid qu'avec son câble manette définitivement trop court (70 cm !) et son environnement fermé qui semble indiquer qu'aucun nouveau jeu ne pourra jamais y tourner. Tant pis pour le cultissime Kung Fu, qui restera sans doute le grand oublié de ce revival de qualité...

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

Noiraude
Signaler
Noiraude
Elle tourne une heure chaque soir. Et j'ai pourtant une NES à côté...
Donald87
Signaler
Donald87
Pour le fun, elle sera sous le sapin ;)
Noiraude
Signaler
Noiraude
Héals non, mais tu peux utiliser les manettes Wii Classic. J'ai testé, elles sont top et elles règlent non seulement le problème de longueur du câble, mais aussi celui du bouton reset pour accéder au menu qui est positionné sur la console : tu peux utiliser la touche home.
UltraPlayer30
Signaler
UltraPlayer30
Bon article, merci pour les infos! Perso c'est son environnement fermé qui m'empêche de sauter le pas, le vrai plaisir serait de pouvoir y faire tourner ses propres cartouches.. Les manettes de l'époque sont-elles compatibles ou pas please?

Édito

Ceci n'est pas un blog.

Ceci n'est pas une pipe.

Ceci est une fenêtre sur un pré où je pais en paix.

Les vidéos de Noirdenoir sur Dailymotion  

Suivez-moi sur Twitter @Noirdenoir67

Ou sur la communauté Facebook Rêves électriques (toute jeune !)
https://www.facebook.com/noiraude67/

 

Le site pour les amis de l'illustre Seb le Caribou: http://seblecaribou.wordpress.com/about/

 

Et si vous avez envie d'une petite partie de Mario Kart 8 avec moi : Noiraude67

 

Archives

Favoris