Premium
Le Blog de M0um0u vous respecte

Le Blog de M0um0u vous respecte

Par Moussif Blog créé le 11/12/09 Mis à jour le 18/12/13 à 08h57

Une pure sensation de fraîcheur, avec 0 sucre ajouté.

Ajouter aux favoris
Signaler
La Vérité

Le Babiroussa

Le babiroussa est un genre de suidé. Son nom provient du malais, babi (« porc ») et rusa (« cerf »).

Il dispose de deux paires de défenses situées sur le museau. Chez le mâles, la paire supérieure est plus développée (jusqu'à 30 cm) et recourbée vers l'arrière jusqu'à pénétrer dans la peau, pouvant provoquer des infections, alors que chez la femelle elle est atrophiée voire inexistante.

Les mâles sont assez solitaires tandis que les femelles vivent en petits troupeaux. Il est surtout actif en matinée et reste à proximité des points d'eau. Très bon nageur, il peut voyager d'île en île.
Il niche dans un terrier composé de boue et de paille.
Ses repas se composent de fruits, de feuilles, de champignons et de larves d'insectes.

Les mâles luttent pour s'octroyer les faveurs d'une femelle.
Après une gestation de 153 jours naissent un ou deux petits qui seront sevrés à l'âge de 6 à 8 mois et pourront se reproduire à un an.
Il pourront vivre 24 ans en captivité.

Maintenant que les bases scientifiques sont posées, permettez moi de comparer son auto-destruction latente à l'ensemble des comportements humains. Car chaque exemple dans la nature est un bon moyen de nous faire fermer notre bouche.

La fuite dans les paradis artificiels (légaux ou non), le besoin d'appartenance à un groupe, quitte à brider totalement la personnalité, la recherche du conflit (sous le prétexte fallacieux de la progression, du débat et de l'amélioration alors que tout le monde sait que la fierté est systématiquement biaisée par l'orgueil), et le train fou de la consommation...

Autant de comportements visant inconsciemment à détruire le "Moi". Cette destruction, ce malheur, nous le portons en nous, et pour beaucoup c'est un moyen autenthique de se sentir vivant.

Car dans quels moments sommes-nous enfin les seuls propriétaires de notre corps ? À quels phénomènes doit-on l'oubli total de l'influence de l' " Autre" ? La douleur et la mort.

Le babiroussa est un animal vrai, un exemple et une dénonciation troublante de nos travers, de nos plus grandes faiblesses. Sa rareté et sa présence infinitésimale dans les médias rajoute encore un peu de poids à mon propos.

Ajouter à mes favoris Commenter (11)

Commentaires

Moussif
Signaler
Moussif
Le besoin de trouver une autre réalité, avec moins de codes, moins d'obligations et de frustrations.
MaXoO
Signaler
MaXoO
"La fuite dans les paradis artificiels (légaux ou non)"

C'est dans les champignon qu'ils consomment ça ? xD

Qu'entend tu part leurs fuites dans ces paradis ?
The-reaper
Signaler
The-reaper

Je ne suis pas sûr que l'on puisse dire de l'homme qu'il va inconsciemment vers la destruction du "Moi".

Car l'homme est certes égoïste par nature, mais s'il y a bien un domaine où il ne l'est pas, c'est dans la destruction.

Et dans son entreprise d'autodestruction, l'homme emportera probablement le monde avec lui.

Bon ça n'a pas de rapport direct avec vos propos fort judicieux mais j'avais envie de dire que l'homme, beh c'est rien qu'un méchant qui casse tout ce qu'il touche. :(


A Haïti, ce n'était pas l'Homme. C'était Dieu qui avait perdu sa télécommande et qui a tout déviré pour la retrouver :(
Moussif
Signaler
Moussif
Mon cher Jeje tu as tout à fait raison. L'humanité est une grande conne.
JeJe Locke
Signaler
JeJe Locke
Je ne suis pas sûr que l'on puisse dire de l'homme qu'il va inconsciemment vers la destruction du "Moi".

Car l'homme est certes égoïste par nature, mais s'il y a bien un domaine où il ne l'est pas, c'est dans la destruction.

Et dans son entreprise d'autodestruction, l'homme emportera probablement le monde avec lui.

Bon ça n'a pas de rapport direct avec vos propos fort judicieux mais j'avais envie de dire que l'homme, beh c'est rien qu'un méchant qui casse tout ce qu'il touche. :(
Yilduz
Signaler
Yilduz
Ya un truc qui m'intrigue quand même : c'est que je ne suis pas sûr que nos comportements barbiroussaïques visent la destruction du Moi, même inconsciemment. Je serais tenté de penser qu'en fait, ce sont plutôt des tentatives inconsciente de "reprendre le contrôle" et de restaurer le Moi.

"Regardez mes défenses comme elles sont belles". Alors même qu'elles s'enfoncent et me font mal.

Mais il faudrait que je révise mon historica romae. Moussif, vois ma peine, s'il te plait, et apprends-moi. :)
numeroVI
Signaler
numeroVI
Je suis déçu. Je croyais que l'article intitulé "Edifiant ! Une parabole osée sur la destinée humaine" parlerait au moins des programmes de la télé satellite.
Foxman
Signaler
Foxman
Ta prose est le LSD du Ciel.
Moussif
Signaler
Moussif
MàJ
Foxman
Signaler
Foxman
Babiroussa !!!!!!!
Yilduz
Signaler
Yilduz
Cette anatomie est louche. Prions Sa Majesté des Mouches.

Édito

Car il voulait simplement revoir le rire des hommes.

Car il voulait sentir les phalanges contre son crâne encore maléable.

Salut les kid'z bienvenue à vous tous HAHAHAHAHAHAHAHAHAHA

Fun²

Archives

Favoris