Screenopathe
Signaler
Jeux vidéo

 

                                         

I]
Halo sur Xbox :

C'est en novembre 2001 que sort le premier épisode de la série
Halo, le jour du lancement de la Xbox aux Etats-Unis. La console de Microsoft, tout nouvel acteur du marché du jeu vidéo, n'arrivant sur les rivages européens qu'en mars 2002, Halo en fera de même. La Xbox a besoin d'un jeu vendeur, qui légitimera son entrée sur le marché déjà ultra concurrentiel des consoles de jeu, un marché dominé par la Playstation 2 de Sony, sortie fin 2000 en Europe et aux Etats-Unis, qui avait déjà fait couler la Dreamcast de Sega, pourtant non dépourvue d'arguments... Ce jeu qui vendra la Xbox, c'est Halo Combat Evolved.


                            

1)
Halo Combat Evolved (2001)


Quelques mois après la sortie de sa Xbox, Microsoft annonce que plus de 90% des Xbox ont été achetées avec
Halo. Rien que ça... Mis en avant dans le line-up de départ de la console, Halo devient ainsi le porte-étendard de la Xbox.

En 2552, l'Humanité, à l'étroit sur la planète Terre, s'est peu à peu étendue dans l'espace, érigeant des colonies çà et là dans la galaxie. L'
UNSC (littéralement, le Commandement Spatial des Nations Unies) sorte de gouvernement unifié de la Terre, régit la colonisation de l'espace et se heurte à des extra-terrestres pas forcément d'accord. Le Covenant (littéralement, convention, alliance), coalition extra-terrestre, voit l'expansion humaine d'un mauvais oeil, pensant les Humains impurs. Ils décident donc d'attaquer les colonies humaines, à commencer par Harvest en 2520, vite écrasée, puis Reach, planète technologique cruciale pour l'UNSC, qui est mise à genoux en un mois. Seul un vaisseau spatial en réchappe : le Pillar of Autumn.

A bord du Pillar of Autumn se trouve le seul Spartan encore en vie. Le programme Spartan II visait à créer des super soldats génétiquement (et mécaniquement) modifiés. Ces soldats nouvelle génération ont fait preuve d'une capacité extraordinaire face aux Covenants, d'où leur utilisation dans la défense de la planète Reach. A l'issue de la bataille, seul le Spartan 117 a survécu, a priori. C'est précisément le Spartan 117 que le joueur incarne au cours de Halo Combat Evolved. Il est d'ailleurs plus connu sous le nom de Master Chief (traduit par « Adjudant » dans la version française).

                          
                                            Le Master Chief dans un de ses moments de pause (pose?).

Le
Pillar of Autumn se dirige vers un objet non identifié en forme d'anneau sur lequel il semble y avoir une atmosphère proche de celle de la Terre. Poursuivi par des vaisseaux Covenants, le Pillar of Autumn est prêt à se saborder (selon le protocole Preston Cole qui dicte que si un vaisseau est près d'être capturé il doit s'auto-détruire pour ne pas révéler l'emplacement exact de la Terre aux Covenants). Les navettes de survie sont larguées vers l'anneau et, sur place, ce sera au Master Chief d'organiser les survivants et combattre les Covenants qui semblent vénérer cet anneau qu'ils appellent Halo.

Le Master Chief découvrira vite que Halo est en fait une arme de destruction massive que les Covenants aimeraient bien utiliser contre les Humains. Ce sera donc à lui de les en empêcher tout au long de
Halo Combat Evolved.

Halo Combat Evolved se présente sous la forme d'un first-person shooter (un jeu de tir à la première personne) dans lequel le joueur incarne le Master Chief, un soldat surhumain sur qui tous les espoirs de l'Humanité se reposent. Le joueur devra tenter de mettre un terme à l'invasion des Covenants et détruire Halo afin que les Covenants ne puissent pas s'en servir pour raser la Terre de la carte galactique.

                


                                 Rien de tel qu'un trailer pour se rendre compte de ce que donne le jeu.

Halo, à l'époque, c'était déjà une ambiance tout à fait particulière. Le joueur évoluait entre intérieurs de vaisseaux (ou de structures futuristes) en extérieurs gigantesques dans des combats mémorables. Le soin apporté aux cinématiques était remarquable pour l'époque et il était difficile de ne pas accrocher à l'univers de Halo et à sa lutte désespérée pour la survie de l'Humanité. Mais à côté du désespoir, le Master Chief présentait des qualités assez incroyables pour dézinguer les Covenants, là où les pauvres Marines de l'UNSC ne faisaient qu'essayer, le Master Chief, lui, s'en chargeait d'une rafale de fusil d'assaut suivi d'un coup de crosse bien senti. Le Master Chief était surpuissant et donnait au joueur toutes les raisons d'y croire encore.

Halo, grâce à un soutien de la critique et du public, s'est très vite posé en référence du genre, ce qui a largement contribué à la diffusion de la Xbox. Et une chose était déjà certaine, à l'époque, Bungie ne pouvait pas s'arrêter en si bon chemin!


                     


2)
Halo 2 (2004)

Avec un seul épisode, Bungie avait réussi à frapper un grand coup avec son Halo Combat Evolved, le plaçant au rang des tout meilleurs FPS console. A tel point qu'à l'annonce d'un deuxième épisode, l'attente des joueurs en était devenue fiévreuse. Le Master Chief était attendu au tournant. Au sortir de Halo 2, Microsoft en avait d'ailleurs profité pour sortir une Xbox version amincie avec des manettes plus petites qui, une fois n'est pas coutume, tenait dans la main!

Après la destruction de Halo, dans le premier épisode, le Master Chief (qui change de nom en version française, passant de l'Adjudant au Major) rentre sur la station orbitale de la Terre, où il reçoit les honneurs pour son mérite au combat. Mais, peu de temps après, des vaisseaux Covenants sont découverts en orbite de la Terre. S'engage alors un combat spatial qui voit les défenses orbitales annihilées et les Covenants se diriger droit sur la Terre pour une invasion en bonne et due forme.

                             
                         Le Master Chief a subi un redesign salvateur, comme beaucoup des protagonistes du jeu.

L'Humanité s'en remet une fois de plus dans les mains du Master Chief qui tentera de repousser l'invasion des Covenants au Caire. Poursuivant un destroyer Covenant en fuite, le Master Chief découvre l'existence d'un autre Halo! Les Covenants lui vouent un véritable culte et souhaitent l'activer pour prendre par au « Grand Voyage », sans vraiment savoir ce qui les attend. En réalité, ce « Grand Voyage » consiste en l'annihilation de toute vie dans l'Univers. Et, devinez qui doit empêcher ça? Ouais, vous!

En parallèle,
Halo 2 proposait de suivre les tribulations d'un Elite déchu de son rang de commandant car il n'a pas réussi à faire face au Master Chief. Cet Elite est poursuivi en justice et accusé d'hérésie. On doit tout d'abord l'exécuter mais le Conseil Covenant décide de l'utiliser pour ses plus basses besognes. On apprend qu'une rébellion divise les Covenants et que des « hérétiques » ont fait scission du Covenant, ce sera à notre Elite, désormais connu sous le nom d'Arbiter (titre honorifique pour un guerrier qui doit s'engager dans une mission suicide pour redorer sa réputation), de faire le ménage.

                              
                                    La plus grosse nouveauté de Halo 2 c'était son mode multijoueur en ligne!

On sait que le syndrome de la suite est toujours dévastateur dans les jeux vidéo. Pour éviter d'être pris dans ce piège, Bungie propose aux joueurs une suite qui propose, évidemment, beaucoup plus que son aîné. Deux personnages jouables pour deux intrigues pas si séparées que cela. Les personnages ont subi un lifting avantageux. De nouveaux ennemis font leur apparition, les Brutes, notoirement (voir l'article sur le bestiaire, publié mercredi). De nouvelles armes, évidemment, mais aussi la possibilité de porter deux armes en même temps, pour plus de puissance de feu! Plus de véhicules pilotables. Et, enfin, un mode multijoueur en ligne fait son apparition dans la série
Halo. Véritable promoteur du Xbox Live, Halo 2 rassemblera une communauté importante autour de son système de matchmaking, communauté qui continuera à jouer même après la sortie de Halo 3!

Même si
Halo 2 ne pouvait plus être aussi original que Halo Combat Evolved en son temps, il réussit à faire rebondir la série vers une qualité encore plus grande. Jouissant d'une aventure plus épique que le premier épisode, de nouveautés à gogo et d'un mode multijoueur impressionnant pour l'époque, Halo 2 est lui aussi un monument du jeu Xbox.

En 2005, Microsoft sort sa Xbox 360, une console dite « de nouvelle génération », proposant des graphismes en haute définition. Les joueurs ne peuvent que regretter l'absence de jeu Halo dans le line-up de départ, d'autant plus que la puissance de la machine laisse entrevoir un futur brillant pour la saga. Ce n'est que deux ans plus tard que les joueurs retrouveront Halo...


La suite demain avec la deuxième partie de cet article consacré aux jeux de la série
Halo sortis sur Xbox 360. A demain chez Screenopathe!

Mordraen
.

Voir aussi

Jeux : 
Halo 2, Halo : Combat Evolved
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Mordraen
Signaler
Mordraen
Merci de m'avoir lu, ça fait chaud au coeur. Au contraire de l'avis général (voir sondage de Gameblog) c'est Halo 2 qui m'a le plus marqué dans ma vie de joueur. Des moments m'ont beaucoup marqué, comme toi.
Et j'essaierai de parler de la Bande Originale des jeux parce qu'en effet, elle est tout bonnement sublime.
A bientôt sur mon blog, je l'espère!
Chipster
Signaler
Chipster
Bon article que j'ai lu d'une traite ^^
Je crois que Halo 2 a été le jeu que j'ai attendu le plus dans ma vie. Et encore plus lorsque j'ai découvert dans les mags de l'époque les screens de la séquence diffusée à l'E3 dans la ville et qui à mon grand désespoir ne fut pas intégrée dans l'histoire. Néanmoins, le début sur Terre reste à jamais graver dans ma mémoire.. le reste de l'aventure un peu moins x)
D'ailleurs, j'espère que tu parleras de la BO dans un de tes prochains articles, Martin O'Donnell y est pour beaucoup dans la renommée de la série avec ses compositions sublimes, tantot lyriques tantot bien rock'n'roll :D
Sirocco
Signaler
Sirocco
Bien, bien. J'attends la suite pour demain ^^

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris