Édito

Yop yop.

Des fois, j'ai envie de partager des trucs. Et bah je le ferai là. 
Moi c'est Mingo, musicien, sportif, geek et j'espère que vous apprécierez la plongée dans mon p'tit coin de GB. 

Enjoy !

Archives

Favoris

Mingo's Square

Par Mingo-May Blog créé le 09/07/13 Mis à jour le 14/02/15 à 12h21

Ajouter aux favoris
Signaler

C'était les soldes Steam, et avant que Sig m'en parle (à la fin des soldes, MERCI !) j'étais complètement passé à côté de cette petite bombe.
Etant à fond sur les trucs de l'espace depuis maintenant un certain temps avec Starmade, jeu excellent mais qui se révèle vide à l'heure actuelle même sur serveur, Kerbal a la prétention de nous emmener dans un système solaire inconnu, sur la planète Kerbin afin de diriger un véritable programme spatial. Un kiffe tu dis ?

kerbal

 

Plus que ça. Mais tellement plus bordel. En tant que garçon - comme tout mes congénères - je suis passé par la phase "je veux être un astronaute". Les fusées, les réacteurs, les gros trucs qui volent, les combinaisons et tout...Ca me faisait voyager dans ma tête de ti n'enfant. Mais rien de tout ça n'a changé, même avec les galères de Bruce Willis dans Armageddon, même avec la dèche incroyable de Tom Hanks dans Apollo XIII, même avec les histoires vues sur RMC Découverte avec les explosions de fusées en vrai. Rien n'a changé.

dessin enfant espace

Sauf que maintenant je suis bien trop vieux pour prétendre faire parti d'un programme pour m'envoyer dans l'espace, je n'ai pas les capacités physiques, ni les connaissances requises. Alors quand une petite boîte de jeu tente de me vendre du rêve en me laissant construire mes fusées et mes navettes, pour mettre des satellites en orbite ou même coloniser des planètes lointaines je prends ! Non parce que faut pas déconner, si on attends les russes ou la NASA, on y est pas sur Mars !!!

kerbal1

Alors j'achète cette licence qui me fait déjà rêver. Et là c'est encore plus le kiffe quand je m'aperçois que le jeu, bien qu'étant dispo en tant que "Greenlight" sur Steam, est complètement fonctionnel, pas codé avec les pieds et franchement cohérent ! Mais va falloir que je détaille un peu le gameplay parce que ça doit vous sembler flou à l'heure actuelle.

2013-08-01_00009

1. Les tutos :

Toute simulation qui se respecte se doit de prendre le joueur par la main afin de ne pas le lâcher dans le grand bain. Et même si KSP ressemble à petit jeu rigolo, il est extrêmement puissant et profond, si bien qu'essayer de jouer sans avoir fait les tutoriaux est pratiquement impossible. Du moins pas si vous voulez faire des choses avec un minimum d'ambition.

Il faut comprendre que le jeu est en développement encore pour un petit bout de temps. Les quatre missions tutos vous permettront de comprendre comment fonctionne la construction de fusées basiques (si si ouais ouais c'est trop bon !!!), les contrôles mais aussi comment mettre un truc en orbite ou intercepter la trajectoire d'un objet céleste pour l'étudier ou se poser dessus. Parce que oui, on peux faire beaucoup de choses dans ce jeu, comme construire une station spatiale. Et déjà qu'avec les tutos c'est difficile de comprendre tout les rouages, sans j'imagine même pas. Il m'aura fallu les refaire tous au moins deux fois pour bien comprendre le système de navigation et de changement d'axe sur les différentes orbites. Cependant, ils sont clairs (bien que le jeu soit exclusivement en anglais) et très efficace.

2. Les scénarii :

Un mode de jeu un peu particulier, qui ressemble aux missions dans Flight Simulator. En gros on vous place dans une situation (extrême ou pas), et vous devez remplir les objectifs. Rien de bien surprenant, mais très intéressant pour approfondir les tutos. La première mission par exemple, se déroule en orbite de Kerbin (a.k.a. la Terre en fait) où votre petit bonhomme vert est tout seul, dans sa combi, à 40 mètres de son vaisseau. A vous de le reloger dedans ! Et bah bon courage, parce que si dans l'espace personne ne vous entendra crier ce n'est pas le cas devant votre clavier. Chaque mouvement n'étant pas freiner par la résistance de l'air, il faudra TOUT compenser. Mais TOUT ! Serrez les fesses (histoire de pas lancer de gaz en plus), et faites les choses correctement car vous avez même un carburant spécial pour les petits réacteurs ! Bon pour être franc, je n'ai fait qu'essayer de remplir cette mission, je n'ai même pas pris le temps de découvrir les autres. Ca ne m'a pas empêcher de réussir mon premier amunissage (la Lune d'ici s'appelant Mün), mais je pense que ça doit être sympa ! Maintenant il y a toujours que quatre missions, pour le moment du moins.

3. Le Jeu :

Deux modes seront disponibles dans la version finale, le mode carrière et le mode bac à sable. Si ce n'est que ce deuxième qui est accessible pour le moment, on imagine tout à fait le premier. En effet, avec certainement un budget alloué dès le début, vous devrez remplir divers objectifs pour gagner en popularité et donc en subventions, pour balancer des trucs plus grand vers des endroits plus haut ! Mais ce n'est qu'une supposition. Je ne me suis pas renseigné sur le futur de ce mode, et j'ai tellement à faire en mode bac à sable que ce n'est pas très grave à l'heure actuelle !

Comme son nom l'indique, le bac à sable est un endroit où on fait ce qu'on veux, on se fixe les objectifs que l'on veux, autant d'argent qu'on veux sans aucune restriction. Et ça, bah c'est bien marrant pour construire des engins pourraves qui n'arriveront même pas à sortir de l'atmosphère, surchauffant voire explosant avant ! Pour ma part, j'ai essayé de rester réaliste, en envoyant d'abord un petit satellite inhabité style spoutnik, puis un deuxième car mon orbite ne me plaisait pas. Bon je vous passe tout les vols inutiles qui se sont soldés par des échecs, des morts et tout ça. C'est toutefois cette période extrêmement fun rappelant un peu Dwarf Fortress (dans le sens où ce qui est fun c'est justement l'échec) qui m'a fait progresser. J'ai pu alors tester le moteur physique très convaincant, en envoyant des fusées de 60 mètres de haut sans aucune structure pour la maintenir, ou encore des engins avec tellement de poussée que la tête se décrochait dès les premiers G emmagasinés. Mais après toutes ces conneries, j'ai fini par recommencer une sauvegarde nommée sobrement "Feisar SP" (en référence à WipeOut pour les petits n00bies).

2013-08-01_00010

Donc après mes deux premiers "spoutniks"-like, j'ai décidé de m'attaquer à Mün, et envoyer mon premier module inhabité sur la planète. Le lanceur était bon, assez de gaz pour aller en dehors de l'atmosphère (qui est à 70000 km BTW), les premières séparations se passent bien, pas de problème pour la mise en orbite. Et là c'est le bug...Plus de moteur électrique car plus de "mono-j'saispasquoi" ! Du coup à la place d'aller sur Mün, je reste en orbite alors qu'il me reste du fuel dans le réservoir et une séparation de module à faire...ARFOUILLE !

2013-08-01_00001

Too bad, mais dans mon échec j'ai appris quelque chose. Du coup j'améliore mon lanceur "Mun 1" en "Mun 1.1". Aucune modification ou presque et je me relance dans l'espace intersidérale ! Me voilà en orbite, haha facile à faire ça maintenant. Modification de l'orbite pour croiser la trajectoire du corps céleste, et BIM en route ! Heureusement que dans le jeu il y a une compression temporelle. Parce que c'est bien sympa de tout prévoir et tout, mais être obligé d'attendre deux heures pour la prochaine manoeuvre c'est un peu long ! Surtout que dans l'espace entre deux corps stellaire, à part prendre des screenshots...voilà quoi. Si, il y a bien un truc à faire en attendant. A partir du moment où votre vaisseau n'a pas d'accélération en cours, vous sauvegardez votre vol, partez dans le "Space Center", et vous pouvez laisser votre vaisseau dériver alors que vous préparez le prochain lanceur et votre prochaine mission. Sympa !

2013-08-01_00002

Bon bref, j'envoie le wrap x100, je patiente cent fois moins du coup, et j'arrive dans la sphère d'attraction de la Mün. Je modifie mes cartes de navigation pour faire en sorte de faire descendre le "periopsis" de mon orbite proche du sol de l'astre, et c'est parti pour la première foulée sur le sol munaire ! Yeay ! Arrivée imminente, activation du parachute...Sans atmosphère...pas de parachute...Plus de fuel pour inverser la poussée et donc ralentir la chute...Une montagne...Ha non c'est pas passé loin c'est bon...Une deuxième monta-....MERDE, je me suis écrasé !

OSEF ! On y retourne, j'améliore Mun 1.1 grâce aux thunes illimitées du mode, et je lance Mun 1.2 illico ! J'améliore même mon orbite initiale sur Kerbin afin qu'il colle directement avec celui de ma destination. Le vol se déroule sans accro et c'est classe ! L'arrivée sur Mün se déroule comme prévu (même si comme un couillon j'ai laissé un parachute...Non mais ça me rassure on ne sait jamais après tout), j'inverse la poussée...Je me pose...Je suis posé, fixe...Putain de merde, c'est classe !!!

2013-08-01_00008

Alors bon voilà quoi c'est pas grand chose. En effet il y a des dizaines de vidéos montrant des stations orbitales, des trucs de malade, des lanceurs de tarés. Visiblement y a même des mecs qui sont allés se poser sur les dernières planètes du système...Chapeau les mecs. Enfin bien que lorsque je voie le principe, il doit se répéter pour les autres astres. Non je pense que le plus fun doit être de créer une station orbitale sur d'autres planètes, mais j'y suis carrément pas. Et puis, j'ai eu l'audace de tomber sur le site web de Kerbal SpacePort, avec des adds on et tout...Enfin c'est pas fini quoi ! Et c'est pour le mieux !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires