La chambre de fouman

Par Lutcho Blog créé le 18/12/09 Mis à jour le 30/03/10 à 03h41

Ajouter aux favoris
Signaler

Il est presque 3h du mat je devrais aller me coucher, mais je zone sur les blogs du site et je me dis tiens ca fait longtemps que j'ai rien posté et j'avais décidé y'a longtemps de parler ici d'un jeu qui me tient à coeur.

 

Rule of Rose

 

Alors certains se souviendront de la polémique lors de sa sortie, sur une soit disante scène ou on violait une fille ou tout un tas de conneries. Je reviendrais pas là dessus car ca ne sert pas à grand chose, non ici je vais parler de la beauté de ce jeu, au dela d'un gameplay rigide et frustrant, d'une technique moyenne (même pour un jeu PS2), on a droit à une vraie perle vidéoludique pour toute personne qui sait mettre de côté certains problèmes pour savoir apprécier le génie de certains détails ou la beauté du tout.

Pour ma part je préviligie souvent l'ambiance d'un jeu à son gameplay et autant dire que ce jeu a une des meilleur ambiance auquelle j'ai eu à faire dans un jeu vidéo, absolument unique, si vous connaissez un jeu qui s'en approche dites le moi vite car j'en connais pas.

 

Bon posons le contexte, c'est un survival horror avec un gameplay rigide un peu à la "silent hill", mais ce n'est pas un jeu qui fait peur, non c'est un jeu avec une ambiance malsaine, traitant de la cruauté que les enfants peuvent avoir entre eux, sur la différence, sur les psychoses, sur l'amour, sur les peurs, l'imagination, les cauchemars...ect.

On joue une jeune fille qui est amené dans un nouveau pensionnaire, dans la campagne, anglaise si je me trompe pas, et qui très vite se rend compte que quelque chose cloche. Elle rencontre un chien qui la suivra durant tout le jeu, l'aidant avec son odorat a dénicher des objets ou des ennemies...ect. La suite de l'histoire vous la découvrirez si vous jouer au jeu, et autant dire que l'histoire et beaucoup plus compliqué qu'on pourrait le penser au début, j'avoue ne pas avoir tout compris (j'ai fait les 2 fins, la "fausse" et la vraie), certains détails de l'histoire sont cachés dans le décor du jeu, et quels décors!!! Ils fourmillent de détail non anodin. On a droit au pensionnaire avec tout ce qui est de dessins d'enfants perturbés, la beauté du batiment, l'intérieur d'un zephir, un côté très rétro car oui le jeu se passe dans les années 30...ect.

 

Ce qui marque dès le début du jeu ce sont ses cinématiques, et autant dire qu'elles sont parmis les meilleurs qui m'ait été permi de voir, elles contribuent grandement à l'immersion dans l'univers. D'ailleurs voici l'intro du jeu, enfin la vidéo qu'on voit avant le menu et non lorsqu'on commence une nouvelle partie (certaines parties ne seront jamais présentes durant le jeu).

 

 

Je supportes de moins en moins qu'on me coupe le gameplay pour des cinématiques, souvent inutiles, mais là sans elles ce ne seraient pas le même jeu, car autant le dire tout de suite les graphismes sont techniquement naze et pouvoir voir ce a quoi représente vraiment les personnages dans une cinématique aide beaucoup, tout comme les lieux qu'on visite, en jouant on revoit comment elles sont représentés dans les cinématiques. Et elles sont très bien mise en scène, avec une ambiance forte, magnifique.

Une autre chose qui frappe dans ce jeu ce sont les menus, je n'ai pas trouvé de screenshots des menus c'est con, mais que ce soit les menus ou l'inventaire on a droit à un dessin enfantin, à des trucs fait à la craie ect... Très important pour l'immersion dans l'ambiance.

D'ailleurs les musiques des menus ou du jeu en géneral sont magistrals, très rétro dans le style vu le contexte (musique classique) mais très belles, les moments de tension sont très bien ponctué aussi.

D'ailleurs voici un myspace créé avec certaines musiques du jeu, enjoy.

 

C'est difficile de bien parler du jeu, autant dire que je suis tombé amoureux de ce jeu dès la première cinématique jusqu'à la fin. C'est un sujet que je trouve passionnant et jamais traité dans les jeux vidéo, d'une manière subtile et très intelligente en plus. Pratiquement tous les personnages sont des enfants et autant dire qu'ils ne sont pas très aimables avec notre personnage, qui semble tout le temps vulnérable et qui ne comprend pas ce qui lui arrive, mais tout marche sous principe de défis et de jeu, d'une manière enfantine, mais des jeux d'enfants cruels comme ils en existent dans la vie, et qui peuvent parfois amener à des tragédies non voulus.

On parle beaucoup depuis quelques années, mois, de la maturité des jeux vidéo mais Rule of Rose est un des jeux les plus matures que j'ai pu jouer, l'un des plus intelligent. Et il a faillit être interdit dans certains pays (l'a peut être été d'ailleurs) à cause du fait qu'ils traitent de l'enfance et va loin dans son concept, il ne s'est pas vendu (d'ailleurs le studio est mort je crois bien), a été supporté par personne parcequ'il avait des graphismes dépassés à sa sortie et un gameplay rigide dans ses déplacements et combat. Mais c'est ca la maturité? Il faut qu'un jeu ait des graphismes au top et un gameplay super huilé pour être même seulement considéré comme un bon jeu, et seulement après on s'intéresse à son sujet et à la manière qu'il le traite?

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

DRmiaou
Signaler
DRmiaou
J'avais déjà bien envie de le faire, mais là, tu m'as définitivement convaincu ! ^^

Édito

Bon ici il y aura de tout et du n'importe quoi mais surtout du n'importe quoi. Vous allez entrer dans l'esprit de fouman.

Archives

Favoris