Signaler
Jeux vidéo (Jeu vidéo)


Castlevania: Lords of Shadow 2 - Une explication (possible) à la médiocrité du jeu

J'ai fini Lords of Shadow 2 hier soir, et j'ai écrit mon avis dans la foulée. Un avis qui est, comme vous pourrez le lire cet après midi, très très négatif. Pourtant, LoS premier du nom a été l'un de mes jeux préférés de cette génération. Comment expliquer cette déception, et surtout la médiocrité du jeu, alors que le premier était très bon? Et bien, je ne vais pas dire que c'est officiel, mais un début d'explication semble pointer le bout de son nez. En effet, un développeur de Mercury Steam se serait laché et aurait expliqué les nombreux problèmes internes au studio ayant eu un impact négatif sur le jeu. Le principal responsable semble être le directeur du jeu, Enric Alvarez, qui aurait rendu le développement très difficile.
Puisque cela me semble crédible, surtout à la vue du résultat final, j'ai décidé de vous traduire le témoignage de ce développeur anonyme. Mais gardez à l'esprit que ce n'est pas officiel et que ce n'est donc pas forcément la pure vérité, ou même la vérité tout court.

 

J'aimerais vous en dire plus sur le développement de ce jeu... Travailler avec Mercury Steam -et j'aimerais vous dire ça de manière anonyme- est une source de frustration chaque jour. J'écris ceci pour tous les gars qui ont connu l'enfer qu'a été le développement de ce jeu, mais aussi pour ceux qui ont fait de Lords of Shadow 2 le bordel que c'est:

- Kojima a très peu, voir pas du tout, été impliqué dans le développement du premier jeu. Il est venu, il a visité les studios, a signé différentes choses et c'est tout. Il a encore moins été impliqué sur MoF et LoS2.

- La grande majorité de cette équipe est consciente que le jeu que nous avons fait est une vraie merde qui n'a rien à voir avec la qualité et les valeurs de production du premier... Personne n'est surpris par les mauvaises notes que le jeu reçoit.

- S'il y a quelqu'un à blamer ici, c'est Enric Alvarez. Il est la personne qui a dirigé un mauvais développement, basé sur ses critères personnels, négligeant complètement les programmeurs, les designers et les artistes. Malgré son capital sympathie auprès de la presse, souvent considéré comme un créateur "visionnaire" à l'image de David Cage ou Peter Molyneux, ce type a de sérieux problèmes. C'est un mec méchant et vilain, et depuis le succès du premier Lords of Shadow, son égo a grandit au point qu'on n'ose même plus lui dire "bonjour" quand on le croise dans les couloirs.

- Son manque de confiance envers ses propres employés est énorme. La plupart des membres de l'équipe de développement ont appris l'existence de certaines features via la presse, plutôt que par les dirigeants du studio. C'est incroyable. Et il n'y a pas de culture d'entreprise du tout ici... il n'y a que des personnes qui travaillent à l'aveugle et sont à la disposition d'un prétendu visionnaire.

- La structure interne du studio est archaique, toujours basée sur les vieux partenaires de l'époque de Scrapland (un jeu développé par MS et sorti en 2004). Je vais vous donner un exemple pour que vous puissiez vous faire une idée: le moteur maison du studio (qui a de nombreux défauts) a été codé par seulement deux gars, dont l'un est un fondateur de Mercury Steam et le confident d'Enric. L'accès au code source ou la possibilité de modifier le moteur est refusé aux nouveaux programmeurs, donc les choses sont faites avec des méthodes qui datent d'il y a dix ans.

- Beaucoup parmi les fondateurs du studio sont des gens qui n'ont pas les compétences nécessaires pour diriger un studio. Souvent ici, des développeurs débutants savent plus de choses que leurs chefs. Cette structure ne peut mener qu'à un processus de développement lent, bordélique et absurde, avec pour résultat final Lords of Shadow 2 qui est le parfait exemple de ce qui arrive à cause de ça.

- Absolument chaque idée de design doit être vue, enlevée et mutilée par Enric Alvarez. Plusieurs game designers ont été fatigué par cela et ont quitté le studio.

- La direction artistique pour ce projet a été erratique et décapitée. Après qu'Enric ai rejeté chaque idée et décision importante de notre directeur artistique principal sur les précédents projets, ce dernier a décidé de de s'en aller. C'était une bataille d'égos lancée par Enric (quelque chose qui avait commencé depuis qu'il était chez Rebel Act). Notre désormais ancien directeur artistique travaille toujours à Madrid, chez Tequila, les gars qui font RIME.

- Beaucoup d'autres ont juste refusé les offres du studio, fatigués de la situation ici. Presque chaque mois on assiste au départ de développeurs qui s'en vont d'ici à la recherche d'un nouveau travail. C'est incroyable de voir que le plus gros développeur AAA d'Espagne ne souhaite même pas faire d'offre pour retenir ses employés. Cette entreprise n'a pas une haute estime de ses talentueux employés et de leur bon travail. Il n'y a jamais eu de bonus salarial ou quelque chose qui y ressemblerait. Même pas un "bon travail l'équipe!" adressé aux employés.

- Le management de la production pour ce projet a été terrible. De nombreuses fois, les dirigeants de chaque département refusaient les dates butoires de production et imposaient leurs propres critères. Le résultat, c'est que le développement a duré six mois de plus, et cet investissement supplémentaire est venu uniquement des poches de Mercury Steam.

- Cette situation est comparable avec ce qui est arrivé dans une entreprise où un bon nombre d'entre nous avons travaillé: Pyro Studios (l'équipe derrière les jeux Commando). Le département Quality Assurance est traité comme du bétail, avec des salaires honteux et des moqueries presque tous les jours.

- Notre futur s'annonce plutôt mal... avec un éditeur comme Konami réellement énervé après le jeu médiocre que nous avons fait.

- Après avoir fini LoS2 Mercury Steam a licencié 35 employés, et c'est embarassant de voir qu'aucun site ni journaliste n'en a parlé. De nombreux licenciements sont à venir dans les prochains jours.

- Et enfin, parce que tout n'est pas mauvais ici, je voulais dire que la vraie équipe derrière cette entreprise est un incroyable groupe de personnes. Si tous ces gens, qui ne sont pas promus à cause de nos dirigeants qui sont restés à l'ère du Jurassic, avaient la chance de s'occuper de la direction du studio, notre futur serait si brillant. Il y a tellement de passion et de talent ici, plus que je n'en ai jamais vu ailleurs, mais c'est complètement bridé. J'epère vraiment que ce qui lisent ça comprendront ce que nous avons vécu ici. Quelqu'un devait le dire pour que ce ne soit pas complètement perdu dans le temps après le lancement du jeu.

Merci de m'avoir lu.

 

Ca fait peur non? S'il est difficile de confirmer ce qui est vrai et ne l'est pas, le site espagnol Vadejuegos a, semble t il, pu confirmer et clarifier ces informations:

- Le développement de Castlevania a été très problématique à cause de problèmes de direction et de communication.
- Les problèmes sont principalement ce qui a été décrit par le développeur anonyme.
- Au final, le dirigeant a été la personne qui a été la plus présente et qui a le plus ri aux blagues d'Alvarez.
- Etre créatif ici est compliqué. Les idées des gens sont rejetées. José Luis Vaello, directeur artistique a été fatigué par ça et a fini à Tequila. Il avait les mains liés.
- Ce Castlevania a fini par être un peu bizarre à cause des luttes internes pour le pouvoir. Chaque département était presque autonome et il y avait très peu de communication interne entre eux.
- Ils traitent mal leurs employés, ne leur font pas confiance. C'est une ambiance très étrange, peu propice à la créativité.
- A propos des séquences d'infiltration: Certains d'entre nous on dit "Mais qu'est ce que c'est que ça? On va vraiment faire ça? Pourquoi des rats? Vraiment?". Ces choses étaient mauvaises et on en parlait entre nous. Ca a été comme ça durant deux ans, pas avant.
- Il n'y avait pas beaucoup de réunions, on découvrait les choses plus tard, via la presse.
- A propos du message du développeur anonyme: ce n'est pas vrai que Konami est mécontant du jeu. On ne peut pas le savoir pour le moment.

 

Voila tout ce qu'il y a à savoir sur le développement, apparemment catastrophique, de Lords of Shadow 2. Rien ne prouve, encore une fois, qu'il s'agit de la vérité. Mais après avoir fini le jeu, je trouve ça vraiment crédible... Je me demande ce qui a pu se passer entre LoS et LoS2 pour que ça tourne au cauchemar en interne et qu'on en arrive à ce résultat.

 

Source: Neogaf 

Ajouter à mes favoris Commenter (48)

Commentaires

Melkaba
Signaler
Melkaba
C'est un jeu jouable et qui en terme de gameplay est pas horrible, cependant la direction artistique est une trahison. On passer perpétuellement de l'époque dite "Moderne" à l'époque passée. Et c'est la que c'est insupportable. La force du premier était de nous emmener au fur et à mesure du jeu dans les profondeurs d'un moyen âge ésotérique gothique et totalement en proie au chaos.
L'usure morale du personnage de Gabriel au fil de l'aventure se faire ressentir. Le personnage se construit dans la douleur et la difficulté du jeu y répond pour le joueur qui de ce fait ressent cette évolution.
Dans Los 2 on commence par d'énormes fautes de goût qui directement nous coupe et détruit toute la magie du 1. Les premiers pas dans la ville moderne sont absolument ridicules. Un clochard Un dealeur. Zobek avec une cravate violette qui fume clope sur clope et qui demande au roi des vampires d'aller enquêter dans une fabrique chimique tenue par une compagnie qui sont en fait des démons en blouses médicales. (On dirait un pitch de Nanar) Les phases d'infiltrations sont ridicules comme l'est ce monde ou les démons portent des blouses mais ou les gardes ont des armures en plaques avec des canons ... Fin bref, rien n'est cohérent. C'est un peu comme regarder le Dracula de Coppola et imaginer sa suite réalisée par Robert Rodriguez.
Chaque retour dans le passé est un cadeau fait à tout fan de Castlevania. Car ses passages sont bons et enivrant. Mais à chaque fois la descente n'est que pire. Et c'est cette usure morale insupportable qui m'a écoeuré du jeu.
Los 2 est la plus grosse faute de goût que j'ai vu pour une saga de jeu vidéo depuis le triste épisode 2 de final fantasy X . J'espère que Mercury ne retouchera jamais à cette licence et que Konami saura rebondir.
Ecikk
Signaler
Ecikk
intéressant ce dossie et vu le résultat ça a l'air plausible.Si personne s'entend et communique pas assez,c'est la catastrophe assuré
Ama
Signaler
Ama
merci j'y regarderai ^^
KAiWAi
Signaler
KAiWAi
"Kaminarile 02/03/2014 à 21:54
62% sur Metacritic, qui est le site de référence auprès des actionnaires et des compteurs de sous."

@Kaminarile:
Je suis bien conscient de cet argument incontestable SAUF que:
1) 62% sur PS3 mais 70% sur X360
2) tu peux franchement retirer le 4/10 de Edge. Je ne sais pas pourquoi ils ont voulu se faire remarquer comme ça sur le coup, cette note n'a absolument aucun sens et fait surtout méchamment descendre la note générale.

C'est donc fort relatif et parler du jeu comme si c'était une daube n'est vraiment pas très réaliste.
AlbanF
Signaler
AlbanF
Pour ma part, je suis en train de le faire et je le trouve pas mal. en fait, je me dis que tout mon ressenti va être conditionné par la fin.

Je m'explique : le scénario est important pour moi, dans le sens où on nous a vendu cet opus comme l'aboutissement d'une trilogie. LoS 1 était grandiose, MoF apportait des choses intéressantes (surtout pour l'introduction des nouveaux, Simon, Alucard, etc...) qui redonnaient de la profondeur aux personnages là où les DLC les avait pas mal abimés ( la transformation en Dracula étant plus que passable).

Et dans ce LoS2, je trouve le scénario un peu WTF. Sans spoil c'est un peu dur à évoquer, mais je me dis que soit la fin apporte toutes les réponses et justifie tout celant et dans ce cas ce jeu est génial pour moi, soit on reste dans le WTF et dans ce cas le jeu me décevra.

La suite et le verdict bientôt pour la part !
-Platine-
Signaler
-Platine-
J'ai le jeu mais je ne me suis pas encore lancer dans l'aventure j'ai adoré LOS1 et Mirror of Fate mais celui la j'ai pas le même ressenti. Je sais pas si je suis le seul mais pour l'instant ce qui me déçoit le plus avec the LOS 2 c'est l'absence de cameras fixe comme dans le premier épisode.
Kainstuff
Signaler
Kainstuff
Ben j'ai un peu la même impression, je comprends pas pourquoi ce jeu se fait autant bâcher, que ce soit dans la presse ou chez les joueurs. Je suis à une douzaine d'heures de jeu et je m'éclate franchement, alors ouai les phases d’infiltration sont pas ouf certes, mais bon c'est quoi, 10% du jeu? A part ça le jeu est très beau (PC), bien rythmé, difficulté bien dosée, bonne narration (en tout cas on a envie de connaître la suite). Et surtout quand je le compare avec d'autres productions qui ont pris les mêmes notes j'ai du mal à comprendre, IGN lui a mis 6,5, autant que le dernier Earth Defense Force!
Kokoro
Signaler
Kokoro
Ne suis pas les indications sur la carte. Quand tu arrives dans la zone de la Cathédrale, juste en dessous de là où on descend (en dessous des panneaux publicitaires) il y a un passage.
Ama
Signaler
Ama
tiens comme tu as finit le jeu tu peux me dire comment rentrer dans la cathedrale ? jsuis bloquer a ce niveau
playmoo
Signaler
playmoo
Tout ceux qui "aiment" et moi le premier sont des gros nostalgiques de la magie qui se dégageait du 1er. Et pour le moment je le retrouve absolument pas. Ca reste un très bon jeu, mais un petit gachis quand même. C'est un peu comme une expo remplie de chef d'oeuvre mais qui souffre d'un mauvaise scénographie...
artax
Signaler
artax
ben perso, peu importe, moi je trouve que le jeu est vraiment très bon, autant que le premier, donc je doute de ce témoignage dont a vrai dire je m'en fous cela ne remet pas en cause tant que ca le jeu qui ne s'est pas vraiment pris une branlée de bois vert en termes de notes sur la plupart des sites connus comparé à "Thief' qui lui a nettemen plus ramassé que castle 2" donc qu'on préfère le premier, ok mais cette suite est loin d'etre raté !!
TheAirRaidSiren
Signaler
TheAirRaidSiren
Take Shelter > Peut importe les propos, perso je suis en train de faire LoS 2 et j'aime beaucoup. Donc au final ce qui compte c'est pas ce que les gens disent, mais avant tout notre propre avis !

Même si je jeu n'est pas mauvais, ça n'excuse pas les conditions de développement si elles sont vrai.
C'est comme le travail des enfants. Même si un produit est de qualité, cela n'excuse rien et les produits doivent être retirés du marché. J'ai un minimum de dignité.
obione76
Signaler
obione76
pas encore eu l'ocas d'y jouer, j'ai renvoyer mon collector a amazon , car c'est comment dire, une belle arnaque??
TheAirRaidSiren
Signaler
TheAirRaidSiren
Comment tout cela a pu tourner au cauchemar ?
Ben c'est simple : l'égo ! Et ouais, il existe des connards dans le monde réel.
Kaminari
Signaler
Kaminari
@Kaiwai

"comme si c'était établi et de notoriété publique"

62% sur Metacritic, qui est le site de référence auprès des actionnaires et des compteurs de sous.

Tu peux penser ce que tu veux de Metacritic (je n'en pense personnellement que du mal), il représente la "notoriété publique" par excellence. Et la notoriété publique de ce jeu est tout simplement catastrophique eu égard aux attentes légitimes qui entouraient sa sortie.
linkounai
Signaler
linkounai
Peut importe les propos, perso je suis en train de faire LoS 2 et j'aime beaucoup. Donc au final ce qui compte c'est pas ce que les gens disent, mais avant tout notre propre avis !
Kokoro
Signaler
Kokoro
Si un dev veut "balancer" de manière anonyme, il ne va pas se faire un compte et poster cent messages (ou utiliser son compte qu'il avait créé et qui l'identifierait) avant pour être crédible. De plus il y a quand même un autre site qui a consulté ses sources pour confirmer ce qui était dit, et apparemment ça colle... Après j'ai dit plusieurs fois dans l'article que ça peut tout à fait ne pas être vrai, et jamais que c'était la vérité. Je dis juste que ça me parait possible.
Et je n'ai pas besoin de ce témoignage pour justifier ma déception, j'étais déçu bien avant de l'avoir lu.
Take Shelter
Signaler
Take Shelter
Franchement ce que j'ai lu est d'une tristesse sans nom (et je parle pas de la trad aléatoire). Je suis assez écoeuré de voir que la suite d'un jeu tel que LoS (je n'ai pas encore joué au 2) est bafoué uniquement pour des raisons "humaines". Parce que le reste est là, si c'est comme dans LoS...
Polochon
Signaler
Polochon

Sérieusement?

 

Comme je le disais sur le topic du test de Gameblog, ce texte vient d'un forum en espagnol où c'est le premier (et à ce jour seul) message de l'utilisateur sur ce forum.

 

Moi je veux bien que l'on n'aime pas le jeu, mais il n'est peut-être pas très "sérieux" de retenir ce texte pour justifier sa déception: il est loin d'être objectivement fiable.

velodappart
Signaler
velodappart
@liquidharddesign

Hum t'as lu l'article?

Que ce soit Ds2 ou ce Castlev, ton explication n'a absolument rien à voir avec les véritables prblms quont connu leur développmt
GillesFx
Signaler
GillesFx
Le bon point de cette comédie de cette comédie en 3 actes c'est que Castlevania alias Dracula va enfin retourner là d'où il n'aurait jamais dû partir : le Japon.
johan26
Signaler
johan26

Ouais mais c'est des espagnols , pas sur que leurs finances et leurs compétences administratives soient assez forte pour qu'ils se débrouillent eux même , cependant c'est clair que vu la tronche du jeu on sait qu'ils ont le talent.

Resh
Signaler
Resh
Les mecs qui ont bossé sur LOS2 sont clairement pas des branques en tout cas, c'est juste comme tout ces supers films gâchés parce qu'on a filé le final cut à un guignol
johan26
Signaler
johan26

Espérons que l'équipe soit assez solide pour former un nouveau studio toute seule.

Resh
Signaler
Resh
Logiquement tout ceux qui ont quitté le bateau de grès ou de force vont monter leur propre boite maintenant non ?

Un coeur de joueur

Par Kokoro Blog créé le 13/12/09 Mis à jour le 10/08/14 à 12h45

Ajouter aux favoris

Édito

 ID Playstation Network: Kokoro_Games
Profil Steam: Kokoro_Games
Codes Amis Nintendo: Me contacter par MP

 

Archives

Favoris