Kiki Jones

Par kikijones Blog créé le 19/12/09 Mis à jour le 11/07/15 à 18h17

Qui?

Ajouter aux favoris
Signaler

Je viens de re-finir Mass Effect qui est pour moi l'un des meilleurs jeux auquels il m'a été donné de jouer, et de loin de loin le meilleur de Science Fiction. Je viens de voir aussi Avatar qui était annoncé comme la révolution du genre...L'homme est ce qu'il est mais la voute nocturne l'a toujours intrigué et passionné. Les mêmes questions lui reviennent sans cesse : Sommes-nous seuls dans l'univers? Notre existence est-elle dûe à un enchainement d'évènements chaotiques? Qu'y a-t-il au delà des étoiles?

De ce point, de nombreux livres, films, jeux vidéo sont nés, résultantes évidentes de ce mystère, et de toutes ces questions sans réponses.Je ne suis pas un gros lecteur de livres de science fiction donc je ne me lancerai pas sur cette branche. Mais par contre sur les deux autres, je peux me permettre de donner un avis...

"L'imagination de l'homme est-elle si stérile?"

 

LA CONSTANTE MANICHEENNE

 

Je pense que la Religion est la cause de cette constante. A toujours vouloir identifier ce qui est bon et ce qui est mauvais, ce qui est bien et ce qui est mal. Ce qui nous amène donc à prendre partie, ou à être entrainé selon le point de vue de l'histoire. On se retrouve donc souvent à être le Bien et à combattre le Mal.

Une interrogation m'est venue après avoir vu Avatar, pourquoi tout doit être tout blanc ou tout noir? Pourquoi une vie extraterrestre doit être forcément Bonne ou Mauvaise? N'est-ce pas Humain cette vision du monde? Pourquoi forcément la reporter sur l'Alien? J'ai rarement vu (voire jamais) au cinéma ou dans les jeux vidéo, une rencontre extraterrestre qui ne tourne à une guerre où à un combat cherchant à annihiler une des deux races. L'inconnu est-il le mal? Notre Histoire nous prouve que oui. Dans notre inconscient collectif, ce qui est différent est dangereux.

Mass Effect s'essaie dans cette voie, en nous impliquant dans la vie d'une société multiraciale, nous faisant évoluer et se prendre d'amitié (et d'amour) avec des être différents de nous... Quoi que pas si différents.

 

LE MODELE HUMAIN ET LE MODELE TERRIEN

 

Je comprends que l'homme ne peut concevoir ce qu'il ne peut imaginer. Et cela se voit dans ses créations. Dans chaque histoire que j'ai pû lire ou parcourir, le modèle humain est redondant. Une seule espèce domine toutes les autres sur sa planète natale. Les avancées technologiques, l'intelligence supérieure, la civilisation, n'appartiennent qu'à une seule espèce. Pourquoi ne pas concevoir et accepter que plusieurs espèces d'une même planète ont pû évoluer côte à côte, s'entraidant mutuellement. Et on remarque aussi que systématiquement, l'espèce la plus évoluée cherche à coloniser l'espace, une fois sa planète dévastée ou surpeuplée. Très humain encore une fois. Et  pour en rajouter une couche, les êtres supérieurs se retrouvent souvent être bipèdes. Est-ce que l'Humain n'accorderait-il aucune crédibilité ou aucune intelligence à une espèce qui rampe, ou qui vole ou qui nage oui se déplace sur plus de deux pattes, comme il le fait sur sa propre planète?

Et pourquoi ne pas essayer d'imaginer un cycle alimentaire différent aussi? Le cycle redondant est souvent le plus gros mange le plus petit. Oubien la plus intelligente, élève du bétail, cultive. Une autre vie ne peut-elle pas exister différemment et subsiter différemment?

 

AU FINAL

 

J'aime tous ces mystères et j'aime aussi que tous ces gens nous fassent rêver, car nous en avons besoin. L'espace est mon rêve les yeux ouverts. Mais je m'ennuie à toujours rêver de la même chose, nuit après nuit. Je ne suis pas là pour révolutionner le genre, je suis juste un consommateur de rêves qui rêve d'autre chose.

 

 

PS

 

Vivement Mass Effect 2.

Et jolie démo technique qu'est Avatar.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Alastorgz
Signaler
Alastorgz
J'ai bien aimé l'idée de ce billet. C'est vrai qu'en général les rencontres aliens/humein sont assez "guéroyantes".
Il faut bien dire aussi, comme le remarque certains historiens de renom, (j'en citerai deux : François Delpla et Michel Serres) qui considèrent grosso modo, pour l'un que l'histoire de l'humanité est une histoire de meurtres et pour l'autre, plus nuancé, que si la guerre est partout et en tout temps, on ne sait pas toujours le bien quj peut naitre du mal, c'est à dire que pour tout régression, il y a une progression parrallèle (cf son travail sur Hergé).

J'ignore si tu as déjà jeté un oeil à la série strak treck d'origine. Avec un oeil scientifique, ou ethnologue, c'est à dire qui cherche à répertorier, tu pourrais y trouver des rencontres un peu différente, parfois (faut bien chercher dans les épisodes ^^ parce qu'il y a du combat aussi, donc bon, c'est relatif). En tout cas il me semble que Star Treck propose une réflexion interessante sur le sujet.
Il y a star wars aussi, mais c'est déjà plus évident, et je connais peu les univers "étendus".
Je propose aussi Cosmos 1999 : c'est loin, j'ai un peu oublié,mais il pourrait y avoir quelques "rencontres" intéressantes.
Je me demande même si des dessins animés comme ulysse 31 ou alobator n'aborde pas le sujet à leur manière.

Mais sinon, effectivement nous projetons notre propre représentation du monde sur le réel. C'ets bien pour ça que nous ne voyons pas tous le monde de la même façon. Et c'est ça aussi l'intérêt. ^^ Interessant en tout cas, ça lance pas mal de sujet de réflexions l'air de rien. Merci à toi ^^

Archives

Catégories