There Is ...

Par julien.v Blog créé le 28/07/11 Mis à jour le 19/09/13 à 16h05

Ajouter aux favoris

Édito

Et Ducit Mundum Per Luce

Archives

Favoris

Signaler
Cinéma

Prometheus c'est un peu le "LOST", mais en version film ( David Lindelof au scénario), par le mystère qui entoure l'oeuvre de Ridley Scott, ses nombreuses questions qui resteront sans réponses à mon avis, ses incohérences que l'on peut retrouver (même si elles sont minimes). 
Est-ce qu'un film,où on détient toutes les réponses à nos questions, fait de lui un bon film? La réponse est NON. Pour ma part, avoir des questions sans réponses, fait la force d'un film, dont Prometheus, parce qu'une fois le film finit, on se triture les méninges sur le pourquoi du comment, on en parle avec nos amis pour avoir leur vision sur la chose, leur ressentit etc.. Donc pour moi, c'est cette part de mystère entourant la mythologie "Alien", des "Space Jockeys"alias les Ingénieurs, les origines de l'être Humain etc..

Là, ou Ridley Scott frappe un grand coup, c'est sur l'esthétisme du film, que ce soit sur l'architecture du vaisseau du "Space Jockey", crée par H.R Giger, la profusion de détails que l'on peut retrouver dans la tenue des scientifiques, le vaisseau Prometheus où l'intérieur ressemble au "Nostromo" de Alien, mais tous ses éléments sont renforcés par les différents effets de lumières que l'on rencontre durant tout le film (les "Louveteaux", qui scannent l'architecture, les scènes holographiques qui sont justes MAGNIFIQUES, avec un effet 3D qui est plutôt sympathique pour une fois). Sur le plan esthétique, Prometheus est de loin devant toutes les autres films SCI-FI.



Que dire sur le casting du film? Sublime. Dans le casting, on retrouve ce qui a fait la force de la saga Alien, un cyborg programmé pour le bien être de l'équipage joué par Michael Fassbender (Inglorious Basterds,X-Men Le Commencemen),sa prestation est géniale, on croirait presque que c'est un vrai cyborg (imperturbable, aucune émotions sur son visage), ensuite que dire de Elizabeth Shaw interprétée par Noomi Rapace (Millénium, Sherlock Holmes:Jeux D'Ombres), qui est en quelque sorte la nouvelle "Ripley", moins forte (psychologiquement) et plus vulnérable. Charlize Theron et Idris Elba sont à la hauteur de leur rôles.

Là, où on attendait clairement Prometheus au tournant c'était sur le sentiment de peur. Et sur ce point, je suis mitigé, ce qui a fait de Alien une saga culte, ce sont ses scènes (découverte du vaisseau, la scène avec le "Facehugger", un stress omniprésent etc...), tous ses ingrédients sont présents dans le film, mais resteront moins marquants que le "8ème Passager", sauf une scène d'opération, qui est génialissime et quelques scènes stressantes. Toutefois, le sentiment d'oppression est accentué par la musique de Marc Streitenfeld, qui s'accorde avec brio avec les différentes scènes du film, et qui arrive à te scotcher au siège.

Pour conclure, que dire de Prometheus? Selon moi, c'est un film que je conseil à tout le monde,que ce soit les fans de science-fiction, aux fans de la mythologie Aliens ( qui seront déçus à mon avis, mais qui faut le coup d'oeil), vous ne serez pas dessus du voyage que nous propose Ridley Scott. Pour ma part, Prometheus c'est le genre de film à voir plusieurs fois pour l'apprécier à sa juste valeur, et faut le sortir de son contexte (préquelle à Alien), et vous passerez un excellent moment, dans cet univers d'une richesse incommensurable.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires