Intrigue

Intrigue

Par Snake_in_a_box Blog créé le 14/12/10 Mis à jour le 18/10/16 à 17h43

Look up at The Sky...
There must be a fantasy.

Ajouter aux favoris
Signaler
Gothic Lolitas

Test. 1-2. 1-2. Faites pas gaffe, j'essaye un truc...

Utilisant mon téléphone portable comme relais Wi-Fi, je teste ici même la possibilité de poster sur mon blog depuis ma tablette. Pour le moment l'essai semble concluant.

Par contre, la mise en page risque de souffrir un peu, ne m'en tenez pas rigueur...

Il est un peu tard pour afficher mes cadeaux de Noël, aussi parlons jeux vidéos. J'ai eu une idée d'article qui nécessiterait pleins de développements érudits mais la flemme de (re)faire plein de jeux m'en empêche. Posons alors, pour introduire les images, le problème du poids et de l'encombrement de l'inventaire dans le jeux vidéo. Je suis en train de refaire sur cette même tablette qui me sert de PC de secours, Les Chevaliers de Baphomet, point'n click fameux de la PlayStation. Le héros de ce jeu, Georges Stobbart, possède non seulement un accent américain absolument charmant mais aussi la veste la plus improbable du jeu vidéo. Cette dernière semble en effet ignorer les limites physiques de contenance rappelant les divers sacs multiplanaires que le PJ de JDR finissait invariablement par acquérir. 

Un outil pour retirer un plaque d'égout ? Aucun souci, ça rentre. Un théodolite ? Bah! Il rentrera sans problème dans un short une fois plié...

Au collège, avec mes joueurs, la veste de Georges Stobbart était devenue une convention de jeu de rôle. Quand je faisais remarquer que cette énième arbalète était de trop et risquait de compromettre l'équilibre du personnage, je me prenais invariablement un: "T'as gueule, j'ai la veste de Georges Stobbart" équivalent au "T'as gueule, c'est magique" du maître de jeu.

Dans toute fiction ludique, la gestion du poids et de l'encombrement est un vrai problème car le réalisme conduit obligatoirement à limiter l'amusement car il limite les possibilités laissés au joueur. Si la schématisation des vieux jeux pardonne l'accumulation hallucinante d'un Zelda, le réalisme actuel lui, rend le joueur moins crédule à ces errements... Tout est bon pour faire passer la pilule: coffre magique de Résident Evil, limite de poids indépendante du volume dans Skyrim, inventaire à cases dans Deux Ex... Il faut trouver une assise logique qui devient par la même un enjeu de gameplay. Bien courageux sera le jeu qui imposera un inventaire réaliste limité à deux poches de jeans...

 

Je l'a trouve bien stylée, cette dernière. GG à l'artiste.

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Commentaires

Waldotarie
Signaler
Waldotarie
Thanks ! ;)
Snake_in_a_box
Signaler
Snake_in_a_box
:lol:
Alors pour celle juste avant, l’auteur s'appelle Mel Kishida, et c'est un travail original tiré d'aucun anime en particulier...
Waldotarie
Signaler
Waldotarie
Dediou tu viens de me filer l'envie de me relier tous les "Love Hina" ! :wacko:

Celle juste avant est très belle aussi au passage. Tu sais de qui c'est ?
Sharn
Signaler
Sharn
Alone in the Dark sur PS3 avait pas un système assez réaliste et bien pensé. Sinon joli article comme d'hab quoi.
Sirtank
Signaler
Sirtank
Sympa la dernière image en effet.
Sinon cette convention sur la gestion de l'encombrement je ne l'ai jamais respecter mais faut reconnaitre que l'inventaire de RE4 reste la preuve qu'on peut parvenir a une forme ludique de contrainte, le nombre de fois ou j'ai du composer ce bouzin :P
Snake_in_a_box
Signaler
Snake_in_a_box
Je ne compte pas les poches arrières, les remplir limite les mouvements et augmente les risques de pertes :P
Celimbrimbor
Signaler
Celimbrimbor
Snake, si tu savais ce qu'on peut mettre dans les quatre poches d'un jean.
Car oui, il y en a quatre.

Celim.

Édito

L'actualité trépidante du jeu vidéo oblige à la plus grande prudence.
Le but de ce blog est donc de proposer à tous les joueurs en quête de la vérité des news de qualité, vérifiées et objectives.
Mais la rigueur de ces articles n'empêche pas néanmoins d'exposer des avis affutés et des critiques constructives qui ne manqueront pas d'élargir l'esprit des gameblogueurs ouverts aux thèses le splus audacieuses.

Si ce blog reste un oasis d'où jailli une source intarrissable de savoir, il n'en reste pas moins un havre accueillant où les sens seront nourris d'illustrations de qualité, bien que portés plutôt sur un look en particulier.

Quand l'actualité (toujours trépidante, rappelons-le) me laissera quelque latitude, je parlerai aussi d'animation et de sujets autrement plus graves comme... Euh... Le jeu vidéo, tiens. Ou les mechas.... (c'est important les mechas, vu les  films de merde qui sortent en ce moment...)

Sur ce...

Il faut pardonner à ses ennemis mais pas avant de les avoir vu pendus. (Heinrich Heine)

Archives

Favoris