The Brainwasher

The Brainwasher

Par in_amber_clad Blog créé le 15/11/11 Mis à jour le 15/03/13 à 14h18

Marine UNSC :"Ennemi à douze heure ! Non une ! Quelqu'un a une montre ?"

Shepard : "Ils ne sont pas nés de la dernière pluie, c'est sûr. Mais les Turiens non plus et on leur a mis une déculottée"
Alenko : "Cette fois-ci, j'imagine pas la taille du slibard, commandant"

Ajouter aux favoris
Signaler
Souvenirs retro

Aujourd'hui marque la naissance d'une nouvelle rubrique sur mon blog intitulée "Ma déclaration à ..." qui a pour but de vous livrer mes coups de coeurs personnels, qu'ils soient nostalgiques ou d'actualité.

J'ai toujours senti et aspiré à "vivre" au sein de cette communauté en pensant que l'échange entre Gameblogueurs est primordial. Qu'il ne se résume pas à un concours de blogs d'informations ou de fanboy. La raison pour laquelle je suis sur Gameblog, outre l'aspect rédactionnelle du site en lui-même, vient de sa communauté et les concours, rencontres IRL (bien que je n'en ai faites aucune), amitiés qui se créent, ne font que renforcer cette impression de partage et d'amicalité qui règnent ici. 

Ainsi, voici ma façon à moi de communautariser mon blog, et pour ça je vous livre une partie de moi à travers cette rubrique.

 

Voilà, l'introduction pompeuse étant faîte, on peut passer au sujet principal :)

 

 

 

Parlons maintenant d'un véritable ovni vidéoludique : Salut Les Musclés. Je suis sûr que certains d'entre vous se demandent pourquoi j'ai choisi ce sujet pour commencer cette nouvelle rubrique mais il y a plusieurs raisons à cela.

Tout d'abord, je suis un fan inconditionnel des années Club Dorothée. Elles m'ont tellement apporté en étant enfant. Du bonheur à l'état pur et je regrette que mes futurs enfants ne pourront pas vivre cela. Le Club Dorothée c'était la jeunesse, l'insouciance et la découverte de mangas qui n'étaient pas encore un phénomène de mode, donc moins aseptisés à mon goût. On se retrouvait dans une sorte de bulle où rien ne pouvait nous atteindre, on était rivés devant notre écran à regarder des émissions plus ou moins bonnes, tellement irréelles qu'elles nous donnaient l'impression d'appartenir à un autre monde.

Salut Les Musclés c'est exactement la même chose sans l'aspect manga. Mais je vais y revenir en détail.

 

 

 

 

Salut Les Musclés : kézako ?

Pour ceux du fond qui n'ont rien suivi étant petit, pour ceux qui ont eu une jeunesse de m***e à regarder Antenne 2, pour ceux qui sont nés bien trop tard pour être heureux, voici un bref aperçu du synopsis de cette Sitcom.

"Eric, Framboisier, Minet, Rémy et René forment un groupe de musique appelé Les Musclés. Ils habitent sous le même toit et hébergent une belle extraterrestre, Hilguegue. Eternels célibataires, les Musclés vivent des aventures farfelues avec des personnages hauts en couleur qui bousculent leur quotidien : quiproquos, malentendus, jalousie, romances... Les Musclés voient leur existence bousculée par des personnages récurrents comme Justine, la nièce de Framboisier, ou Hilguegue, l'extraterrestre venant de la planète Vega, P'tit Gus, enfant extraterrestre turbulent, sans oublier Valériane de la Motte-Piquet, la petite amie hystérique et jalouse de Minet, qu'elle martyrise à grands coups de claques."

Ouais en fait avec du recul c'est vraiment un PITCH DE MERDE ! Mais pourtant qu'est-ce que ce fut bon.

 

 

Avant de vous narrer pourquoi j'ai beaucoup aimé cette sitcom (et pourquoi je la regarde encore sur AB1 ...), il est important de rappeller que Les Musclés ne sont pas arrivés là par hasard et surtout pas directement avec cette série.

"Les Musclés étaient avant tout des musiciens avant de fonder le groupe. Framboisier a entre autres travaillé avec Fleetwood Mac et était en 1998 le producteur de Matmatah ; Éric a été guitariste pour Johnny Hallyday et Michel Sardou ; René en a été saxophoniste de Michel Sardou ; Rémy a étudié le violon au Conservatoire avant qu'un accident ne l'oblige à se tourner vers la basse. Il a accompagné Sheila, Gilbert Montagné, Alain Chamfort et Jacques Higelin. Bernard Minet a reçu en 1974 le premier prix de percussions au Conservatoire national, il a accompagné Charles Aznavour."

Déjà là, ça impose le respect sur le CV des bonhommes ... Pourtant leurs chansons n'entreront sûrement pas au Conservatoire.

 

Pour autant, les Musclés n'ont donc pas commencé sur TF1 avec leur sitcom mais véritablement en tant que musiciens sous le nom de Les Musclés lors des émissions du Club Dorothée. De petites interventions poncutelles au début, ils deviendront ensuite des "piliers" de l'émission en assurant le show entre deux dessins animés avec une côte de popularité grandissante. Jean-Luc Azoulay, grand maître d'AB Productions de l'époque, décida de leur donner plus de visibilité en leur offrant une sitcom au nom très recherché de Salut Les Musclés.

C'est ainsi que tout a commencé ...

 

 

 

Les personnages

Salut Les Musclés est donc une sitcom française composée de 263 épisodes de 26 minutes, diffusée entre le 22 décembre 1989 et 1994 sur TF1, dans le cadre du Club Dorothée. A titre de comparaison, Premiers Baisers offrait 318 épisodes, Le Miel et les Abeilles avait 200 épisodes et le très connu Hélène et les Garçons eut 280 épisodes à proposer aux jeunes filles en fleur.

 

263 épisodes donc, et 5 ans d'antenne qui montrent bien que Salut Les Musclés était arrivé à s'imposer dans le paysage vidéoludique français. 

Les Musclés ce sont avant tout 5 garçons. 5 garçons qui n'ont pas de vrais problèmes dans la vie si ce n'est savoir comment se répartir les filles qu'ils croisent et dont ils tombent tous amoureux en deux temps trois mouvements. Parmi ces 5 protagonistes principaux, on retrouve : 

 

 

Framboisier (de son vrai nom Claude Chamboisier)

Il est le chanteur du groupe et joue du clavier. Dans la sitcom, il a un peu ce rôle du leader du groupe. C'est également le grand dragueur de la bande bien que tous soient de la même trampe au final. Framboisier c'est surtout un nom venu de nul part et à ne surtout pas donner à ses enfants. Framboisier c'est également un jeu d'acteur digne des premiers épisodes de Plus Belle La Vie, à savoir le néant total mais qui joue beaucoup dans l'atmosphère de la sitcom.

 

 

Rémy (Rémy Sarrazin)

C'est le bassiste du groupe. L'autre grand dragueur de la bande mais qui a du mal à éclore devant la mise en avant de Framboisier. L'acteur déclara avoir de plus en plus de mal devant cette situation en fin de série et quelques tensions apparurent.

 

 

Éric (Éric Bouad)

C'est le guitariste du groupe et surtout leur cuisinier. Qui ne souvient pas de cette phrase culte ? "Je vous ai fait un petit cassoulet maison, vous m'en direz des nouvelles". Toulousain de coeur, il avait également un style bien à lui grâce à son interpétation du "lalalaïtou" . On le retrouve 50 fois dans La Merguez partie, 33 fois dans Le Rap des Musclés, voire jusque dans le titre d'une chanson On va faire lalalaïtou ce soir.

 

 

René (René Morizur)

Probablement le musicien le plus doué du groupe, il est l'accordéoniste et le saxophoniste du groupe.Il avait toujours des chemises horriblement kitsch et portait toujours ses grandes lunettes. Malgré un style non avenant, il n'emballait pas moins de filles que ses compères. René est décédé en 2009 et avait suscité une émotion particulière chez les anciens fans et membres du Club Dorothée.

 

 

Minet (Bernard Minet)

Sûrement le membre le plus connu du groupe. Non pas pour ses talents à la batterie mais pour ses interprétations de génériques de dessins animés que TOUT LE MONDE connaît : Bioman, le Collège Fou Fou Fou, Goldorak, Dragon Ball, l'Ecole des Champions ... Le rôle de Minet se distingue particulièrement comme étant le souffre-douleur de Valériane de La Motte Piquet, sa fiancée hystérique à la gifle facile. Ce rôle du « faible », du « sentimental », du « petit » lui est alors toujours associé, que ce soit dans les albums du groupe ou leurs prestations avec Dorothée.

 

Parmi les autres personnages, on citera également Hilguegue l'extra-terrestre (WTF !!!), Valériane, Mademoiselle Catherine la gérante du bar à côté de chez les Musclés qui était plus que nunuche, et des personnages de passage incarnés par de futures "stars (Ingrid Chauvin, Ophélie Winter ...).

 

 

 

 

 

Pourquoi j'ai aimé et pourquoi j'aime encore regarder 

Alors voilà pour ceux qui ne connaissaient pas Salut Les Musclés, vous devez sûrement vous dire qu'il faut être un gros naze pour regarder ça, l'aimer et surtout oser le dire. A y regarder de plus près, les choses sont un peu différentes.

 

En réalité, comme toutes les sitcoms d'AB Productions, Salut Les Musclés avait le mérite d'être une série ultra légère mais qui arrivait à faire passer des messages aux enfants que nous étions. Il fallait que la série soit abordable pour des gamins mais avec une pensée au fond. Pour Salut Les Musclés, les thèmes récurrents étaient l'entraide entre colocataires, la gestion amoureuse et l'acceptation d'une extra-terrestre à la maison. Souvent, Les Musclés dénigraient Hilguegue sans le savoir (bien qu'ils l'appréciaient énormément) et, étant vexée, celle-ci cherchait toujours à leur faire comprendre leurs mauvais comportements en leur montant un scénario qui les faisait tourner en bourrique.

Evidemment, on peut pas mettre cet argument comme son principal atout mais je suis quasiment sûr qu'il a joué dans notre inconscient.

 

Non le vrai atout majeur de cette série est sa légèreté et sa relative faculté à vous isoler dans un autre monde. En regardant Salut Les Musclés, on pose le cerveau et on ne pense à rien d'autre. C'est comme regarder un bon vieux Judge Dredd ou un bon vieux Chuck Norris, c'est kitchissime mais on regarde bien souvent parce qu'on se dit "putain mais c'est trop nul" !! Pourtant votre cerveau est bien sagement assis à côté de vous, et vous laisse le temps d'un instant la joie de ne pas penser au quotidien, à des choses déplaisantes, à des problèmes ...

 

Oui je regarde certaines rediffusions sur AB1, j'en enregistre même. La fibre nostalgique joue sûrement à plein dans cela car nous sommes tous d'éternels grands enfants au fond. Comme quand notre père ou notre mère vous montre avec des yeux brillants la peluche avec laquelle ils dormaient étant petits. Ici c'est pareil et c'est encore plus marqué chez nous car lorsque nous étions enfants le Club Dorothée était un véritable phénomène générationnelle.

 

 

 

 

 

 

Morceaux choisis

 

Le générique culte de la sitcom





La Fête au Village






Merguez Partie






Episode 72 - Machine Arrière






 

 

 

A savoir

Le générique est la musique de la chanson Salut Les Musclés du premier album des Musclés, qui a été chantée au Zénith de Paris en 1988 lors des concerts de Dorothée.

Salut Les Musclés a donné lieu à plusieurs séries dérivées : Les Musclés reprendront leurs rôles de célibataires endurcis dans La Croisière foll'amour, dont l'action se déroule sur un bateau de croisière, tandis que le personnage de Justine sera l'héroïne de Premiers Baisers (où réapparaît également le personnage de Jérôme, son petit ami). A son tour, Premiers Baisers donnera naissance à plusieurs séries dérivées, dont la plus célèbre est Hélène et les Garçons. Les Musclés apparaîtront tout naturellement dans Famille fou rire, un téléfilm diffusé sur TF1 le 1er janvier 1993, réunissant les personnages de plusieurs séries d'AB Productions et les animateurs du Club Dorothée.

Salut Les Musclés se déroulait quasi exclusivement dans le même décor : le salon et la cuisine de l'appartement des Musclés, mais aussi dans la cafétéria de mademoiselle Catherine. Quatre épisodes ont été tournés en extérieur (juste à côté des plateaux AB), ce sont les épisodes 21 (Changement de décor), 33 (L'Auto-stoppeuse), 46 et 47 (Le Fils du cheik 1 et 2).

Richard Lornac, musicien ayant travaillé avec les Musclés, apparaît dans quelques épisodes de la série, dans le rôle de Bob Lornac. Mathilde Seigner et Véronika Loubry ont fait une apparition dans la série, la première dans l'épisode 162 intitulé Julien, la seconde dans l'épisode 197 intitulé Les Rollers maids. Ingrid Chauvin a fait deux apparitions dans la série : dans l'épisode 250 intitulé Quand les filles s'en mêlent et dans l'épisode 257 intitulé Gilda. Dorothée, Isabelle Bouysse, Ophélie Winter, Alexandra Vandernoot, Laurence Badie et Danièle Evenou ont également joué des rôles éclairs dans la série.

 

 

 

Nombre de visiteurs pour cet article

compteur gratuit

Ajouter à mes favoris Commenter (17)

Commentaires

in_amber_clad
Signaler
in_amber_clad
Azoulay = Marc Dorcel refoulé ? ;)
@ Yao : de rien :)
Karas
Signaler
Karas
Le sous-texte sadomasochiste de la relation Minet/Valériane était assez osé pour l'époque :whip: Valériane dans le rôle de la bourgeoise dominatrice et Minet le soumis maso qui redemande des claques et implore le pardon de sa Maîtresse...Azoulay coquinou :lol:
ProfesseurOz
Signaler
ProfesseurOz
un article pareil sur SLM :blink: On a beau souvent conchié sur ces séries, mais on est aussi très nombreux à avoir des mercredi après-midi devant. ça volait pas bien haut, mais c'était sympa.
Yao
Signaler
Yao
Et UN GRAND MERCI pour ce trip nostalgique… * 3 *
Yao
Signaler
Yao
Je n'ai pas encore lu mais d’emblée je mets un J'AIME car pareil, c'est toute mon enfance, j'ai grandis devant ! Et comme 90% des addicts du show, je regardais les prods AB (enfin une partie) pour patienter avant que les DA japs passent !
Je me fais des petites sessions en regardant la chaîne AB; Par contre je ne cautionne pas les prods récentes genre les vacances de l'amour je ne sais quoi qui SONT À CHIER !!!

Merci, je vais aller lire cet article !!! * 3 *
Comme tu dis, nos progénitures ne vont pas découvrir ça… J'aurais du faire des VHS ! ^^ Je commence à faire ma collec avec les box dvd des animes des années 90 pour éduquer mon fiston !!! ^^
in_amber_clad
Signaler
in_amber_clad
Les filles d'A Côté avec Marc le voisin boulet aussi ;)
Ce qui unifie aussi toutes ces séries c'est leurs looks cultes affreux :)
Onizukaz
Signaler
Onizukaz
Salut les Musclés! Toute une époque^^ et la seule que j'ai regardé car peu intéressé par "Hélène et les garçons","le Mielet les abeilles","Premier baiser" ect...
Ah si une qui encore me fait rire par certaines situations(oui quand ma fille de 5 mois se réveille à 4h du mat :lol: ) Les filles d'à coté sur TMC et NT1 franchement rien que pour Gerard et ses mimiques çà vaut le détours! :lol:

Mais je te rejoins,moi aussi j'ai aimé les années club do ;)
Chrisleroux
Signaler
Chrisleroux
Je suis toujours autant traumatisé par ce générique :lol:
in_amber_clad
Signaler
in_amber_clad
Et ça te lavait tout autant le cerveau :D
Locutus
Signaler
Locutus
Spades : :lol:
Spades
Signaler
Spades
Ah! Salut les musclés... Une de mes séries AB préféré avec Pas de Pitié Pour Les Croissants...
Sérieusement, Pourquoi la drogue? PDPPLC et SLM c'était gratuit et ça te faisait tout autant halluciner :lol:
Critobulle
Signaler
Critobulle
@in_amber_clad ah c'est fort probable ! Tout ça c'est vieux pour moi. :)
in_amber_clad
Signaler
in_amber_clad
@ Critobulle : si je ne m'amuse, Estrella est arrivée dans La Croisière Fol'Amour non ?
@ Slaanesh : heureusement il y a AB1 ;)
Slaanesh
Signaler
Slaanesh
Un beau petit résumé. De manière générale, les séries AB étaient complètement perchées. Tu mettais toujours ton cerveau en pause. Dommage qu'il n'y ait plus de séries de ce calibre pour se changer les idées.
Critobulle
Signaler
Critobulle
Chez les extra terrestres, il y avait Hilguegue certes, mais n'oublions pas Estrella :wub:

Image IPB
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Belle déclaration.
Et qu'est-ce que j'ai pu en bouffer, du "Les Musclés", en mon (plus) jeune temps. En attendant l'heure d'un DA jap' ou un autre.
Par contre, autant rétrospectivement, les chansons m'éclatent, autant je n'arrive toujours pas à accrocher à la série. Déjà à l'époque, c'était un supplice. Mais bon, j'avais 17 ans, donc forcément, dès le générique, la légèreté devenait insoutenable, comme dans le roman de Kundera. ;)
Matthewx
Signaler
Matthewx
Toute mon enfance.. C'était tellement bien :-D
J'ai beaucoup de nostalgie quand je retombe dessus!

Édito

 

Tombé dans le chaudron du jeu vidéo étant petit, j'ai commencé à découvrir mes premières émotions de gamer avec une NES sur le jeu Nintendo World Cup. Puis, les Mario Bros, Zelda, Secret Of Evermore et les jeux Atari ont pris le relai sur la fantastique Super NES.

 

Aujourd'hui, toujours un brin retro nostalgique, je m'évade dans des univers plus riches. Mass Effect, Halo, Darksiders sont désormais mes références sur cette génération mais il ne faut pas oublier que l'essentiel est de jouer.

 

Sur ce blog, vous ne trouverez rien de sérieux. Ou quasiment pas. Car pour moi, jeu vidéo rime avec plaisir, sans prise de tête. Ici rien de sérieux. Que de la bonne humeur.

 

Bienvenue chez The Brainwasher !

 

 

 

 

 

Les principales rubriques en un clic

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

              

 

 

 

    

 

 

Archives

Favoris