Le Blog Pixel de Tihmoty

Par Tihmoty Blog créé le 27/05/15 Mis à jour le 30/11/16 à 18h44

Je suis une gentille anomalie en forme de pixel et défenseur acharné de la V.F.

Ajouter aux favoris
  
Signaler
Enquêtes et opinions (Jeu vidéo)

F1 2016 a reçu les éloges de la presse et des joueurs/joueuses. Une réconciliation après un épisode 2015 loin, très loin des attentes. La qualité du titre est indéniable et l'immersion dans le monde de la Formule 1 est complète. Il y a cependant un revers à cette médaille du réalisme et de l'immersion : la question des femmes. Pourquoi leur place dans le jeu pose-t-elle problème ? Cela ne se limite pas au choix du sexe en mode carrière, qui est restreint au masculin, car il n'y a pas non plus de femmes dans les stands en dehors des grid girls. Ce qui amène à la problématique de l'identification chez les joueurs/joueuses. Mais en plus, Codemasters se paie le luxe de « virer » de leur jeu deux femmes qui auraient pourtant dues légitimement s'y trouver.

 

Comme un garçon...

Sans être sexiste car j’adorerais voir une femme en Formule 1 et j’estime que cela serait génial pour le sport et en règle générale pour la F1, mais y a-t-il des femmes qui jouent contre Federer ou contre Nadal ? Non. Et on ne va pas mettre des femmes dans une équipe de foot masculine

Jean Eric Vergne ancien pilote Toro Rosso et actuel pilote d’essai pour Ferrari

 

Dès qu’il a été annoncé par Codemasters que l'immersion au sein du mode carrière de F1 2016 allait être décuplée avec le choix d'un avatar associé à nos noms, prénoms, nationalité et numéro, nul besoin d'un grand pouvoir de divination pour savoir qu’il ne pourrait pas être féminin. Il a fallu tout de même attendre d’avoir le jeu entre les mains pour en être sûr puisque les testeurs n’y ont même pas prêté attention (désolé Olive, mais il était bien quand même ton test). Pourquoi n’y a-t-il pas d’avatars féminins et pourquoi les tests ne s’en sont pas aperçus ?

 

Je me suis toujours senti mal à l’aise à évoquer ce sujet car je ne sais pas si une femme est physiquement capable de piloter une monoplace de Formule 1 suffisamment rapidement. Et même si elles en étaient capables, elles ne seront de toute façon jamais prises au sérieux. C’est le n½ud du problème. Et cela ne va pas.

Bernie Ecclestone grand argentier de la Formule 1 (qui pour les déclarations stupides n'est pas ici à son coup d'essai)

 

La première réponse à laquelle on s'attend pour justifier cette absence est qu'il n'y a pas de femmes en Formule 1. C'est simple et impossible à contredire puisque c'est belle et bien le cas et cela depuis à peu près la création de ce sport en 1950. C'est d'ailleurs l'argumentation des développeurs que j'ai retrouvé dans un article anglais que je cite ici. Le seul ou la seule journaliste qui se soit interrogé(e) à ce sujet demande, avant la sortie du jeu, pourquoi on ne peut pas être une femme pilote en mode carrière. La réponse : ils (les développeurs) considèrent qu'étant donné que le jeu se concentre sur le réalisme « certains peuvent penser que c'est une question étrange que celle des avatars féminins » (sic). Et en plus ils n'avaient pas le temps donc bon...

 

Mais alors c'est parce qu'il n'y a pas de femmes ou parce qu'ils n'ont pas eu le temps ? C'est l'un ou c'est l'autre ? C'est du lard ou du cochon ?

Je devais souvent changer la décoration de ma voiture. Comme ça, les autres gars ne pouvaient pas m'identifier d'une course à l'autre. Pour eux, c'était inconcevable d'être battus par une femme. Ils préféraient souvent provoquer un accident que de me voir les dépasser.

 

Giovanna Amati pilote de Formule 3 en Italie à la fin des années 1980

 

 

 

Et qu'est-ce que ça peux bien faire au mode carrière qu'il n'y ait pas de femme en Formule 1 ? Je ne vois pas le rapport. Est-ce que cela signifie qu'aucune femme ne veut accéder à la vraie F1 ? Non. Est-ce que ça signifie qu'aucune femme ne veut jouer au mode carrière de F1 2016 ? Encore non. Et est-ce que ça signifie également qu'aucun homme ne voudrait y incarner une femme ? Toujours non. Et pourtant.

 

 

Il n’y a pas de femmes pilote de Formule 1 en effet…

 

 

…Et un pilote nord-coréen, dans une écurie américaine de surcroît ? C'est faisable dans le mode carrière de F1 2016. Pour le réalisme on repassera.

 

 

Nous ne sommes pas prêts de voir une femme courir en Formule 1. Il y a des sports qui sont très difficiles d’un point de vue physique pour les femmes, et la F1 est l’un d’entre eux.

 

  Ron Dennis président directeur générale du groupe McLaren

 

 

La présence des femmes en formule 1, au poste de titulaire à l’égal d’un homme, est un sujet que je qualifierais de cyclique. Pour paraphraser, ça s'en va et ça revient. Résultat, on ne progresse jamais et on est en 2016 au même point qu’en 1950 (d'ailleurs on entends en définitif toujours les mêmes mauvaises excuses) . En 2015, on ne désirait toujours pas voir une femme sur la piste mais on y voyait un garçon titulaire de 17 ans...

 

 

Nous avons des femmes fortes et robustes, mais je crois qu’une femme aurait du mal à gérer le stress mental. Je ne pense pas qu’elles ont la capacité de gagner une course de F1

 

Stirling Moss pilote de Formule 1 de 1951 à 1962

 

Oui c’est grave. Car si le joueur peut choisir un avatar qui se rapproche de lui physiquement et lui attribuer son nom et sa nationalité c’est pour le placer au centre de l’expérience, qu’il s’identifie et soit immergé comme un pilote dans l’univers de la F1 (il n'y a pas que moi qui le dit, les tests aussi). Force est de constater que les joueuses n’auront pas ce privilège. Parce que je m'appelle Julien et mon ami Pierre on nous offre une expérience complète, la porte nous est grande ouverte. Et parce qu'elle s'appelle Floriane ou Chloé ce sera une demi expérience. Il leur faudra créer leur équivalent masculin, mais ça ne devrait pas leur poser de problèmes. Si c’était si gênant on se serait plaint de l’absence de carrière personnalisée dans F1 2015 non ? Le public féminin n'aura qu'à s'adapter, après tout ce n'est pas la mort ! Certes, mais je remarque que c'est toujours aux mêmes de le faire.

 

On ne s’en rend peut-être pas compte, mais la Formule 1 est un sport très physique. On encaisse énormément. Je vois donc mal, pour l’instant tout du moins, une femme arriver en F1. J’aimerais que ça arrive mais je ne vois pas trop le moment quand cela arrivera pour être franc. Pour moi, il s’agit plus d’un coup marketing qu’autre chose.Ne vous méprenez pas, je connais des filles qui peuvent aller très vite au volant d’une voiture. Mais pour gagner en F1, il ne suffit pas juste d’être rapide, il y a tout le travail qu’il y a derrière. On met vraiment sa vie de côté et on se consacre entièrement à ce métier. Mais bien sûr que ce serait sympa de voir une femme sur les grilles de départ, je n’ai rien contre, au contraire ! Je ne vois tout simplement pas quand le moment arrivera…

Jean Eric Vergne (encore lui)

 

Chez Codemasters on a remarqué qu'il n'y a pas de femme en F1 et en plus on n'a pas le temps et en plus on s'en fiche un peu.

Le sexe d'un pilote ne devrait pas entrer en ligne de compte. Sur un plan purement physiologique, il n'y a aucune raison pour laquelle une femme serait moins compétitive qu'un homme. La réalité est que beaucoup moins de jeunes filles ont l'opportunité de débuter en course que des garçons.

Susie Wolff pilote retraitée de F1, pilote d'essai chez Williams F1 en 2015

 

 

Qu’est-ce que ça aurait coûté de proposer quelques avatars féminins pour le mode carrière ? Rien du tout. D’autant que des avatars féminins il y en a dans F1 2016, mais Codemasters a préféré les conserver pour un autre usage.

 

 

Où sont les femmes ?

 

Ce serait injuste de ne pas citer l’agent/secrétaire (profession que l’on attribue toujours aux femmes histoire de rester dans les clichés) au service du joueur/pilote. Rendons lui hommage car en dehors d’elle et de deux autres dont je parlerais tout à l'heure, les femmes dans F1 2016 c’est ceci :

 

Je pense qu’ils ne devraient rien changer, c’est mieux quand il n’y a que de jolies filles sur la grille, c’est plus marrant

Max Verstappen pilote chez Red Bull

 

 

Les grid girls, tradition sexy(ste) et quasi-intouchable de la course automobile. Et ces femmes-là ont eu droit à toutes les attentions de la part de Codemasters. J’ai compté six avatars différents pour six tenues et des teintes variant en fonction du pays hôte (soit vingt et une). Pas mal non pour une équipe de développeur qui n'a pas assez de temps ? Les femmes ne méritent peut-être pas d’être derrière le volant mais elles méritent en revanche d’être correctement vêtues pour être agréable à regarder.

 

 

Avoir des grid boys sur la grille de départ est une très mauvaise idée. C’est d’autant plus regrettable que nous sommes au Brésil, un pays où les femmes sont magnifiques. Je pense que Vettel et moi sommes enfin d’accord sur un point.

 

Niki Lauda ancien pilote, triple champion du monde et actuel président non-exécutif de l'équipe Mercedes

 

 

En cherchant dans le dictionnaire au mot Formule 1, il n’est fait aucune mention de ces filles qu’on place devant les voitures et dans les couloirs menant au podium pour faire jolie et « marrant ». S'il y a quatre roues, une seule personne à bord pour conduire et tourner en rond sur un circuit pendant une heure et demie c’est de la Formule 1, le reste c’est du remplissage. Comme si la culture de la course automobile ne pouvait exister qu’en étant sexiste.

 

 

Pour moi, les grid girls sont une chose du passé. Les conditions des femmes sont quelque peu différentes aujourd’hui. J’en parle souvent avec ma femme, et nous sommes tous deux d’accord qu’avoir encore des grid girls sur les grilles de départ est un retour en arrière. Le concept des grid girls est démodé. Le monde a évolué. Et le sport automobile devrait suivre de très près ce que le reste du monde fait à cet égard. Je pense que c’est positif, c’est une touche de modernité de la part du WEC d’en finir avec les grid girls. C’était un concept un peu sexiste.

 

Gérard Neveu patron du WEC (Championnat de course d'endurance)

 

 

Ma profonde opposition au grid girls (notamment dans un jeu PEGI 3) et aux babes dans les salons au passage, vient de ma conviction qu’en reléguant des femmes au rôle d‘objet décoratif, entre autres choses, on est conduit inconsciemment, et cessons de le nier et de nous croire au-dessus de la masse, à des propos et des comportements sexistes enracinés dont on ne prend souvent conscience qu’en y étant sensibilisés.

 

La Formule 1 n’est plus un sport d’homme. Il faut juste montrer que les femmes peuvent elles aussi courir en F1.

Susie Wolff

 Il n’y pas de place non plus, évidemment pour des avatars féminins au sein des mécaniciens, ingénieurs ou journalistes que l'on voit un peu partout au cours du jeu. Cette fois dans la réalité, n'en déplaise aux développeurs, il y a des femmes à ces postes. Elles y sont très très très minoritaires mais on en trouve. Alors le soucis du réalisme, qui empêche d'intégrer les femmes dans le mode carrière, est-ce à la carte ?

 

 Mais alors pourquoi y a-t-il aussi peu de femmes dans l'univers de la Formule 1 ? Qui oserait dire que les femmes ne sont génétiquement pas prédestinées à aimer la Course auto autant que les hommes. Il faudrait être texan pour oser sortir un truc pareil. Alors c’est autre chose qui explique ce manque de vocation. Est-ce qu'on voudrait faire comprendre en permanence aux femmes qu'on ne veut pas d'elles dans cet univers (Et dans pas mal d'autre aussi) ?

 

C'est une problématique dont on parle en permanence dans le jeu-vidéo, le cinéma, la littérature etc. : l’identification qui s'opère sans même que nous le voulions. Et en ce qui concerne les femmes, impossible de ne pas penser à l'essor des joueuses dans Tomb Raider avec son personnage féminin ou dans les Sims plus neutre et égalitaire sur la représentation des deux sexes. Dois-je rappeler que parmi les joueurs il y a environ 46% de joueuses et que d'après une étude 70% d'entre elles ont déjà due se faire passer pour des hommes en jouant pour ne pas subir d'avanies. De là à penser qu'il y a un public féminin, dans le jeu-vidéo comme dans la course automobile, mais qu'il n'est pas visible il n'y a qu'un pas, que je franchis.

 

S’il y a des petites filles dans les tribunes vendredi, qu’elles me voient piloter une F1 et qu’elles réalisent qu’elles pourraient aussi le faire, alors ce sera vraiment positif

Susie Wolff

Qu’est-ce que ça aurait coûté, encore une fois, de placer des personnages féminins de temps à autre dans les stands ou autour de la voiture ? Rien du tout. Je sais, je radote. A moins que ce soit encore un problème de temps ? Pour beaucoup de petits détails immersifs Codemasters a tout de même su le trouvé (Feu d'artifice, confettis, panneaux etc.)

 

 

Et puis n'est-ce pas l'occasion de faire respecter virtuellement une parité qui devrait être mais qui n'est pas. Pourquoi copier la réalité avec tous ses défauts qui ne nous rende pas honneur ? Gommons-les et Équilibrons le nombre d'hommes et de femmes. C'est un rêve tout mignon mais je pense que malheureusement Codemasters n'osera jamais. S'ils le faisait je prends le pari qu'il créerait chez leur joueurs une vive polémique. Pourquoi ? Parce que personne ne se dit opposé à l'égalité homme femme mais qu'à chaque tentative concrète on assiste à une levée de bouclier massive, radicale et parfois même extrêmement virulente. On connaît les précédents. Un étrange paradoxe qui justifie peut-être la disparition dans F1 2016 de deux femmes importantes qui auraient dues s'y trouver.

 

 

Il y a des petites filles qui veulent devenir pilotes de F1 “comme Susie Wolff’’, les mentalités changent sur la présence des femmes en Formule 1. Plus il y aura de jeunes filles qui se lanceront en compétition, plus il y aura d’opportunités pour elles d’atteindre le sommet du sport automobile.

Susie Wolff

 

Le mystère Sauber Williams

 

Puisque la théorie n’est rien sans l’observation je vais vous faire part du fait le plus troublant de F1 2016. Une chose qui donne une autre perspective à tout ce que je viens de dire précédemment. Vous n’êtes pas arrivé(e)s au bout ! Oh non.

 

Pour participer encore plus à l’immersion, grande nouveauté de 2016, Codemasters a modélisé les directeurs (ou team manager) des onze écuries engagées dans la compétition . Dans F1 2016 on les croise dans le motorhome du mode carrière ou, en cas de victoire d’un grand prix, sur la plate-forme de commandement dans une petite cinématique. Et parmi ces onze directeurs, figurez-vous que deux sont des femmes… Commencez-vous à voir où je veux en venir ?

 

 

 

En effet chez l’écurie suisse Sauber la directrice se nomme Monisha Kaltenborn et elle a été la première femme à ce poste en 2011, autant dire hier. Et chez Williams, Claire Williams a pris la place de son père Franck. Ces affirmations sont corroborées par F1 2016, lui-même, qui pour chaque écurie précise qui en est le directeur, ou directrice en l’occurrence. En dehors d’avoir une femme comme directrice et d’être indépendante (au même titre que Force India ou Manor) ces deux écuries n’ont rien en commun. Rien du tout et c’est important de le retenir pour la suite.

 

Et si nous allions jeter un petit coup d’½il du côté de ces modèles 3D de team manager dans le mode course rapide avec chacune des écuries. De gauche à droite : La carte d'identité de l'écurie tel qu'elle est affichée dans le jeu, le véritable directeur d'écurie et enfin sa modélisation dans le jeu.

 

MercedesPas de doute c’est bien Toto Wolff

 

 FerrariMaurizio Arrivabene arrivé chez Ferrari en 2015 est bien reconnaissable

 

Red BullChristian Horner directeur autrichien de l'équipe

 

 

Force India

 Vijay Malya qui est un parfait inconnu pour beaucoup de monde mais dont l'écurie fait des merveilles cette année

 

Haas

 On reconnaît bien Guenther Steiner

ManorLes chances de voir Manor remporter un grand prix sont inexistantes, mais c’est bien Dave Ryan le bon directeur d’écurie

 

 Mc Laren Honda

Oui c’est le français Eric Boullier

 

 Renault

Frederic Vasseur, l’autre français directeur d’écurie. Renault n’a même aucune chance de podium pour 2016 mais Vasseur est quand même là

 

 

Toro Rosso

Franz Tost ancien patron de Max Verstappen est bien représenté également

 

Pour les neuf écuries dirigées par des hommes le compte est bon. Ne reste plus que Williams et Sauber.

 

 

Chez Williams on nous annonce Claire Williams comme directrice d’écurie. Alors que se passe-t-il en cas de victoire de Williams ???

 

 

Williams

 

Mais c’est qui ça ???

 

 Vous ne rêvez pas, ce n’est pas Claire Williams que l’on voit dans la cinématique de victoire. Mieux encore, savez-vous qui est cette personne qui l’a remplacée ? C’est un avatar quelconque utilisé à tour de rôle comme mécanicien, ingénieur, journaliste, cadreur ou commissaire de piste.

 

 

Nous poursuivons avec Sauber où c’est bien Monisha Kaltenborn qui est présentée comme directrice conformément à la réalité. Et donc si je gagne avec une Sauber ?

 

 

Sauber

 

Monisha Kaltenborn saute ! Et elle est, elle aussi, remplacée au pied levé par un avatar pioché dans le catalogue. Tantôt mécanicien, tantôt commissaire, tantôt ingénieur, tantôt cameraman, et tantôt aussi directeur chez Williams !

 

 

Car en effet la farce ne s’arrête pas là. Vous pourrez, comme je l’ai fait, vous y reprendre une vingtaine de fois, vous verrez toujours les bons directeurs pour les neuf écuries que j’ai cité en premier mais aussi les deux mêmes avatars, qui ne représentent donc personne de réel, pour les deux dernières. Mais si vous passez la console en anglais, vous ne verrez toujours pas Monisha Kaltenborn et Claire Williams mais un autre homme (toujours pioché chez les figurants) chez Sauber et celui de chez Sauber passe chez Williams. Juste hallucinant.

 

 

 

 Et ce n’est pas fini, devinez ce qui se passe en cas de victoire dans le mode carrière cette fois ? Je vous le donne dans le mille : un nouveau remplaçant sorti de nulle part !

 

Le même pour les deux écuries cette fois. J’ai tout testé, ça n’arrive pas avec Mercedes, Ferrari, Red Bull, Toro Rosso, Renault, Manor, Force India, Haas et Mc Laren. J'ignore dans quoi on est tombé mais ça me laisse sans voix.

 

 

Je ne conclue pas tout de suite parce que ce n’est pas fini. J’ai cru dans un premier temps, peut-être comme vous en ce moment, que l’équipe de Codemasters n’avait pas modélisé ces deux femmes, ce qui en soi est déjà scandaleux. Mais pour en être sûr restons dans le mode carrière et son motorhome vivant que l’on voit à travers les yeux du pilote. Avec les écuries dirigées par des hommes il n'y avait aucun problème, on y croise souvent leurs directeurs respectifs. Mais avec Sauber et Williams que va-t-on y découvrir ?

 

Williams

 

Sauber

Incroyable !

Elles sont là devant nos yeux ! Il existe donc bien des modèles 3D de ces deux directrices d’écuries. Ce n'est donc pas parce qu'elles n'étaient pas modélisées que Monisha Kaltenborn et Claire Williams ne sont pas dans les cinématiques. Mais alors pourquoi ?!?

 

 

Je m’explique pourquoi les développeurs n’ont pas mis de femme pilote en mode carrière, je m’explique pourquoi ils ont postés des grid girls, je m’explique qu’il n’est pas mis de mécaniciennes. Mais je ne m’explique pas pourquoi ils ont évincés les deux femmes directrices de la cinématique. Pour quels motifs ? Après avoir écrit cet article je me le demande encore. Je vous l’ai dit Les deux écuries n’ont rien en commun qu'elles ne partagent avec d'autres. Alors quelle excuse ? Le sexisme ça me parait évident oui, mais pourquoi ? Pour ne pas faire de vagues comme je le suggérais plus avant. Peut-être mais ce n'est pas certain. Et si c'est le cas quelle affreuse perspective.

 

 

Je ne veux rien enlever à la qualité de F1 2016, d'ailleurs aussitôt cet article en ligne j'y retournerais avec une joie non dissimulée, pour enfin en profiter pleinement et entamer ma carrière chez Renault #cocorico. J'ai simplement été déçu de ne pas pouvoir incarner une femme dans un mode carrière particulièrement immersif et j'ai vu la dedans une barrière posée contre le public féminin. Quand, en sus, les deux directrices d'écuries sont évincées de leur plate-forme de commandement, on peut penser que cette barrière a été posée sciemment. Le résultat de bien mauvaises habitudes.

 

 

A bientôt

Voir aussi

Jeux : 
F1 2015, F1 2016
Sociétés : 
Codemasters
Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Commentaires

GazetteSDF
Signaler
GazetteSDF
Bravo ! Effectivement, je m'attendais pas à une telle présence, pensant aussi le milieux + macho et un rapport à la femme uniquement pour les bimbos.
Effectivement, ne pas reproduire la réalité est une faute, ne pas mettre les femmes au pilotage n'est qu'une continuité de l'existant, en revanche, transformer des femmes en homme, moyen.
Reste qu'il serait bien que ça fasse plus de bruit pour les mettre en valeur et montrait leur existence connu certainement que par une poignée de passionnés, créer des vocations et libérer des préjugées et relancer les débats de la place de la femme dans le JV
The SniperWolf legacy
Signaler
The SniperWolf legacy
Excellent article. Logique et implacable. Ce qu'a fait codemasters à ce niveau est une faute. Même si le titre en lui même est très bon.
Pimousse_Fraise
Signaler
Pimousse_Fraise
Merci pour cet article très intéressant... et complet !
Chateau
Signaler
Chateau
Motorsport Manager est une simulation de management d'écurie et il est bourré de personnages féminins en plus d'être un excellent jeu.
Trazom
Signaler
Trazom
Superbe article, chapeau (de roue) !
air-dex
Signaler
air-dex
Pour être pilote de F1 le talent ne suffit pas. Il faut aussi et surtout avoir un bon chèque plein de millions issus des sponsors qui ira remplir les caisses de ta future écurie. Il vaut mieux être mauvais mais avec des sponsors (Pedro Diniz avec l'argent de Petrobras) que non mais avec peu de sponsors (Kamui Kobayashi). C'est d'ailleurs pour ça qu'il n'y a plus eu de pilotes français à un moment, la loi Evin ayant interdit le sponsoring par les cigarettiers.

Si une femme pilote se pointe avec un gros chèque alors certaines écuries auront moins de scrupules à l'engager. Après on ne peut que lui souhaiter une trajectoire à la Sergio Perez, un pilote-payeur qui a finalement révélé qu'il était bien plus qu'un gros chèque.

Grid girls = cosplays dans les salons geeks. On appelle ça le folklore.

Quant au jeu, c'est idiot d'avoir modélisé les manageuses par des hommes. Dans Football Manager les femmes sont des femmes et le sexe du personnage est précisé (cf. Corrine Diacre ou encore Margarita Louis-Dreyfus).
oliveroidubocal
Signaler
oliveroidubocal
J'avoue que je ne me suis même pas posé la question ! Autant j'avais relevé une présence féminine dans WRC, autant là je n'ai pas noté leur absence. Bel article. Merci. ;)
Le Blog Pixel de Tihmoty

Édito

Archives

Favoris