Premium
Parallaxe : Humeurs et réflexions

Parallaxe : Humeurs et réflexions

Par Dopamine Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 04/12/16 à 10h04

Ajouter aux favoris
Signaler
Réflexions... ou pas


Blog Game Over

Voici la retranscription sur Parallaxe d'un billet paru récement sur le Blog Game Over que j'ai le plaisir et la chance d'animer sur Rue89. Il fait echo à un billet que j'avais déjà sorti ici "J'ai honte de la communauté des joueurs" et que j'avais envie de développer un peu. Les réactions ont été nombreuses et certains commentaires sont très intéressants. Aussi, je vous invite à consulter le billet dans son contexte original.

Dire que les jeux vidéo mènent au meurtre et transforment nos têtes blondes en monstres est un raccourci grossier. La ficelle est énorme, et certains ne se sont pas privés de critiquer la communauté des joueurs.

La violence fait partie des griefs récurrents adressés aux jeux vidéo. On peut y ajouter la sédentarité, l'addiction, l'isolement social et puis, pourquoi pas, pendant qu'on y est, les mauvaises odeurs. Je me suis souvent demandé pourquoi de telles opinions péremptoires et généralement dépourvues de démonstration ressortaient régulièrement.

J'ai au moins trouvé une des raisons qui peuvent pousser les gens à penser cela. En l'occurrence, il s'agit d'une vidéo compilation du site spécialisé Eurogamer : une compilation... d'insultes.

Insultes et vociférations pendant le championnat d'Europe (Capture d'écran vidéo Eurogamer)
 

Visages tendus et haineux

Il s'agit de la rencontre entre deux équipes pendant un championnat d'e-Sport (du sport électronique). Deux enjeux majeurs attiraient les participants à Cologne pour cet événement : tout d'abord, le simple fait que le vainqueur serait champion d'Europe, ensuite, et surtout, le fait que la sélection pour le championnat du monde à Los Angeles se décidait également.

On y retrouve donc tout le « gratin » des équipes du jeu "Call of Duty Black Ops II", qui vont s'affronter dans différents modes de jeux et en plusieurs manches. Généralement, ces équipes s'entraînent sur Internet et ne sont pas directement en face de leurs adversaires.

C'est ce qui fait toute la différence ici. Car le visionnage de cette séquence est édifiant : les deux équipes s'insultent s'invectivent et hurlent en fonction de leurs coups d'éclats. Les visages sont tendus, haineux et les attitudes corporelles menaçantes.

Une compilation d'insultes pendant le match entre les Millénium et les Fariko.Dragons

Comment expliquer cela ? Il y a bien entendu la nature même du jeu. "CoD Black Ops" est un jeu de guerre, on utilise des armes pour éliminer l'adversaire. Le caractère belliqueux ne fait donc aucun doute. L'âge des participants peut également expliquer ces comportements ; jeunesse ne rime pas toujours avec sagesse...

Malgré la grande popularité des ces manifestations (un gros succès sur YouTube), l'encadrement médiatique reste « artisanal ». Pourtant, il s'agit d'un milieu professionnel.

Et puis il y a l'enjeu. Le gain potentiel pour le grand vainqueur de la compétition est de 400 000 dollars (un million sera distribué), une somme déjà énorme pour n'importe quel individu. Imaginez l'impact sur des adolescents qui n'ont qu'une faible expérience du monde du travail...

Le problème, c'est que ces équipes sont censées représenter l'élite de la catégorie. Toutes proportions gardées, c'est un peu comme voir l'équipe de France de football se mettre « en grève » alors que leurs joueurs engrangent des millions. Un bel exemple à suivre et une image déplorable auprès de ceux qui ne sauront pas faire la part des choses.

 

Marre du "trashtalk"

"Call of Duty", certes, fait partie des titres les plus achetés et joués ; ce n'est pas un hasard s'il revient souvent sur la scène médiatique. Mais le jeu vidéo est devenu aujourd'hui un sujet tellement vaste et éclectique que nous sommes très loin du geek qui joue dans son coin et incarne pourtant l'archétype de l'amateur de jeu vidéo.

Joueurs en compétition (Capture d'écran vidéo Eurogamer)

Aujourd'hui, l'offre est très large et il y a autant de types de joueurs que de façons de jouer. "Call of Duty" a beau être un jeu de guerre, il n'en est pas moins intéressant par ses options stratégiques et l'intelligence de jeu qui est nécessaire pour jouer correctement en équipe.

Il faut être coordonné, parfaitement connaître les caractéristiques des cartes, utiliser les armes intelligemment, être habile et avoir aussi parfois un peu de chance. On peut tout à fait y trouver son compte sans beugler toutes les deux minutes.

D'ailleurs, même les joueurs habitués de "Call of Duty" sont allés sur le site de l'équipe Millenium pour exprimer leur mécontentement. Le « trashtalk » serait une pratique sensée influencer l'équipe adverse en l'impressionnant... Ce n'est heureusement pas du goût d'autres joueurs, qui ne veulent pas être assimilés à ces pratiques. Aux Etats-Unis, ces pratiques sont sanctionnées ; on se demande bien pourquoi cela reste toléré en Allemagne.

Même sur les forums de l'équipe, les commentaires épinglent leurs insultes (Capture d'écran)
 

Des critiques sorties de leur contexte

Poétique avec des titres comme « Flower », voire presque mystique avec des voyages comme « Journey », le jeu vidéo se déguste aussi en snack sur smartphones et tablettes. On trouve encore ici une analogie facile avec le cinéma. Des longs métrages, des films d'auteur, des courts métrages et des essais ésotériques...

Le problème avec les détracteurs, c'est que lorsque critique il y a, elle est totalement sortie de son contexte. C'est le jeu vidéo dans son ensemble qui devient néfaste. Non, tout n'est effectivement pas bon à prendre dans ce média (on s'en serait douté), mais il ne faut pas non plus jeter l'enfant avec l'eau du bain.

Le jeu vidéo ce n'est pas un échange d'insultes et d'invectives entre joueurs déchaînés. Faisons le savoir à ceux qui ne respectent pas leurs adversaires.

Voir aussi

Jeux : 
Call of Duty : Black Ops II
Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Commentaires

Sharn
Signaler
Sharn
Tiens c'est interdit aux États-Unis? Pourtant ils ont une certaine culture de la chose là-bas comme quoi. ^^
Strife
Signaler
Strife
Le fair-play et le respect c'est essentiel dans le sport, d'autant plus à ce niveau. Quand tu joues en compétition tu représente ton équipe, ton sport, ta nation. Quand tu joues pro avec des disctinctions et des grosses primes financières à la clé la moindre des choses est d'arrèter de faire le gamin. L'eSport ne sera jamais pris au sérieux avec ce genre d'écarts de conduite, c'est simple comme bonjour.
Dopamine
Signaler
Dopamine
Je peux te dire qu'après m'être fait insulter comme ça, je ne risque pas de serrer la main de mon adversaire.
Soit on considère que c'est une marque de respect et dans ce cas les insultes n'ont pas lieu d'être.
Soit on considère que les insultes font partie du jeu et dans ce cas, c'est vraiment ridicule.
RaiDeN
Signaler
RaiDeN
N'empêche qu'après leurs matches les joueurs se saluent se prennent dans les bras pour certains donc voilà ils se gueulent dessus juste pour prendre le dessus sur l'adversaire, l'intimidé, même si c'est vrai ça peux faire peur quand on ne connais pas...
canard-sucrey
Signaler
canard-sucrey
C'est pas sur Starcraft 2, LoL ou même Battlefield 3 que tu verras ce genre de comportement...
Dopamine
Signaler
Dopamine
D'où le sont "censées" ;)
AdrienXL
Signaler
AdrienXL
Je me souviens d'une LAN Halo il y à 3-4ans ou le TT était la norme. J'ai jamais été aussi content de perdre et de rentrer chez moi... Plus tard j'ai appris qu'ils avaient fini par en venir aux mains. Un peu poussé comme technique d'intimidation...

Sinon pour chipoter :
"Le problème, c'est que ces équipes sont censées représenter l'élite de la catégorie."
Pas tout à fait malheureusement. La plus part du temps c'est encore aux joueurs de se débrouiller pour venir, se nourrir et s’héberger les jours de compétition. Et c'est pas toujours évident financièrement.
J'ai souvent vu des équipes marcher très très fort online mais ne jamais venir en LAN ou avec des joueurs ne faisant pas parti de l'équipe type habituellement.
Dopamine
Signaler
Dopamine
La nature du jeu y est évidement pour quelque chose. Mais j'ai passé de très bons moments sur Call of sans entendre d'insultes ou de vociférations. Ensuite, mon Call of, je l'avais payé 30€ et je n'ai jamais pris de DLC.

Le billet est en quelque sorte un peu préventif. En dénonçant ces comportements au sein des joueurs (au sens large du terme), cela permet de mettre en avant le fait que tous les joueurs ne sont pas comme cela.
noryac
Signaler
noryac
Parler des gentils joueurs qui jouent en réseaux ça ne fait pas vraiment vendre.
Dans les compétitions de starcraft, j'ai pas vraiment le souvenir de tels comportements.
Globalement les joueurs sont quand même responsables (quand ils ont plus de 14 ans...)
Je joues pas mal du Dota 2 et globalement la communauté est plutot calme même si on arrivera toujours à partir de 50 parties à faire une compilation de 30sc avec seulement des insultes....

Édito

La parallaxe est l'’incidence du changement de position de l'’observateur sur l’'observation d'’un objet. En d'autres termes, la parallaxe est l'impact (ou l'effet) de changement de position de l'observateur sur un objet observé. 

 

Quoi de plus approprié pour vous parler de jeux vidéo que de titrer ce Blog Parallaxe ?

 

Pour ceux qui commencent à être des vieux clous du jeu vidéo (je ne suis pas aussi décrépi qu'AHL tout de même), la parallaxe c'était aussi le fait d'afficher plusieurs scrollings à des vitesses différentes dans le décor de fond d'un jeu. Cela donnait une impression de mouvement, de vitesse et surtout de profondeur. On s'extasiait devant le nombre de scrollings parallaxes qu'il pouvait y avoir (vive Thunderforce et autres shootings mythiques).

 

En ce moment


Silence Episode 1
Silence Episode 2
Silence Episode 3

Le Test de la GEM Box



 

  

Mes vidéos sur Dailymotion

 

Mes vidéos sur Youtube

 Sur Twitter

Archives

Favoris