Premium
Parallaxe : Humeurs et réflexions

Parallaxe : Humeurs et réflexions

Par Dopamine Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 04/12/16 à 10h04

Ajouter aux favoris
  
Signaler
Forza (Jeu vidéo)

Vous aurez noté mon total sevrage de simulations auto ces derniers mois. Le championnat de France de Forza 4 m'a pas mal épuisé et j'étais fort logiquement en overdose. Mais c'est la rentrée et les affaires reprennent avec Horizon. Voici donc un petit dossier pour être prêt à accueillir ce nouveau Forza.


Qui se cache à l'horizon ?

Pour partir sur des bases saines, il convient de replacer Horizon dans son contexte. Le jeu n'est pas développé par l'équipe « star » de Microsoft pour le sujet à savoir Turn 10. Tel un phénix, ceux qui ont été aux manettes d'Horizon ont du renaître sur les cendres de plusieurs entités ; La première, Bizarre Creations, était réputée pour ses jeux de course. Ils ont à leur tableau l'énorme PGR Racing et le moins en vue, mais très sympa Blur. Sans oublier d'autres titres qui sont restés corrects sans pour autant marquer les esprits (Geometry Wars, The Club, Fu Fighters...).

La seconde équipe qui a servi de creuset de recrutement était celle de Black Rock Studio. Eux aussi ont oeuvré à des jeux de course tels Pure (intéressant pour son côté fun) et le très orienté arcade Split Second. De ces deux sources est née Playground Games. Toujours basée en Angleterre et dans un joli bâtiment victorien si je ne m'abuse, la nouvelle société se trouve au Warwickshire.

Puis on sait également que des talents ont été débauchés chez Criterion Games (la série des Burnout) et même chez Ubisoft (dans les équipes qui ont travaillé sur Driver)

Playground Games semble donc avoir réuni des talents qui savent de quoi ils parlent lorsqu'il s'agit de jeux de voitures, surtout en ce qui concerne le versant arcade et spectaculaire du genre.

On comprend mieux que Dan Greenawalt, le papa de la série Forza ait pu confier son bébé pour un spin off. Un spin off ? qu'est ce qu'exactement qu'Horizon ?

Un épisode qui s'écarte de la série canonique

Forza Horizon quitte les circuits aseptisés et les tracés fermés pour s'encanailler et s'en aller vers les grands espaces. En l'occurrence, il s'agit du Colorado qui doit accueillir un énorme festival rassemblant tous les fondus de sports mécaniques : le festival Horizon. C'est évidement la première fois qu'un jeu estampillé Forza se déroule dans un monde ouvert.

On peut nourrir de beaux espoirs puisqu'avec le pédigrée des gens qui composent Playground on constate qu'un certain nombre ont déjà travaillé sur des titres du même acabit.

Le principe de base sera de défier les concurrents que vous croiserez sur les routes à bord d'un bolide que vous aurez pomponné et préparé pour l'occasion. Dans les démonstrations effectuées à ce jour, ce sont des adversaires dirigés par l'IA du jeu, mais il est certain que le déroulement global s'inspirera très certainement du jeu le plus proche de ce concept : Test Drive Unlimited (Episodes un et deux). Les courses se déroulant sur route ouvertes, il faudra gérer le trafic et même éviter les bus qui sillonneront le bitume.

Le ton sera probablement relativement « mature ». Comprenez qu'il y aura certainement du distingué côté égéries et du langage cru au programme. L'ESRB l'a classé « M » pour « Mature », ce qui signifie qu'il ne sera indiqué qu'à un public âgé d'au moins 13 ans. En équivalent de classification PEGI, on peut donc s'attendre à du 12 ans.

Toutes les fondations de Forza Motorsport

Si le jeu porte le nom de Forza, ce n'est pas le fruit du hasard ou uniquement une opération marketing. Tout d'abord, le modèle physique de comportement des différents véhicules est repris ici. Les fans devraient donc retrouver les très agréables sensations qui ont fait le succès des versions sur circuit. Bien sentir sa voiture et la liaison qu'elle peut avoir avec les éléments extérieurs est en effet capital pour le gameplay. C'est la chose que Forza Motorsport faisait le mieux, c'est ce qui doit être importé dans Horizon. Les 65 types de revêtement différents devraient être parfaits pour permettre aux pilotes virtuels d'expérimenter divers types de sensations.

Sur le plan technique, Horizon devrait également bénéficier de toutes les informations de modélisation déjà acquises. Des véhicules fidèles à leurs spécifications réelles, et des reproductions bluffantes de réalisme. Seulement pour animer tout cela dans un open world, Horizon a du faire des concessions. Le jeu ne tournera pas en 60 images par secondes comme son grand frère, mais "seulement" à 30. Cela soulève une belle interrogation en ce qui concerne le gameplay, puisqu'il faut que le retour de sensations à l'image, corresponde à ce que les joueurs vont demander à leurs manettes ou volants. S'il existe un décalage entre les deux, il risque d'y avoir des grincements de dents. En effet, ces sensations si uniques de la série Forza sont aussi en partie dues à la précision du rendu entre ce que voit l'oeil et ce que fait la main.

En contrepartie, le moteur d'éclairage inauguré sur Forza 4 devrait faire des merveilles et gagner en dynamisme. Avec des courses à l'aube, au crépuscule et même de nuit. La grosse nouveauté c'est que contrairement à Forza Motorsport 4, ces changements d'ambiances lumineuses seront dynamiques et se feront au fur et à mesure. On pourrait donc commencer une course de jour et la terminer de nuit. Une nuit qui ne sera pas noire, grâce à un clair de lune prévu pour faire tout de même ressortir les décors et les reflets des bolides.

Il y a même des liens directs entre Les Forza classiques et Horizon, puisque l'import d'une sauvegarde des épisodes trois ou quatre devraient permettre de mieux commencer sur Horizon. Les livrées conçues dans ces opus seraient également transférables sur ce spin off.

Un garage moins garni

La Hero car d'Horizon est bien une américaine pur sang. Il s'agit de la Viper SRT 2013. La belle au capot interminable était toute indiquée pour un festival 100% américain.

Les voitures seront customisables aussi bien sur le plan esthétique que mécanique. Ici encore on se réjouit de pouvoir personnaliser à outrance son petit bolide. Reste à espérer que l'équipe de développement aura pu faire le ménage sur les quelques bugs qui caractérisaient le grand frère sur circuit. Il y avait en effet des incohérences qui rendaient des pots de yaourts plus performants que des supercars. Au vu de ce qui s'est passé sur la série à ce jour on peut nourrir de sérieux doutes.

Et puis il y a encore une fois l'épisode Porsche. Pour la comprendre, il faut revenir sur le cursus de Forza 4. La simulation ultime de Microsoft avait du se passer des bolides allemands parce qu'EA est détenteur des droits sur la marque pour ce qui concerne le jeu vidéo. Heureusement, un pack a pu être proposé un peu plus tard pour tous les fans de la marque de Stuttgart. On pense que c'est le flop de NFS The Run qui a poussé EA à vouloir rentabiliser cette licence et à accepter de la céder à Microsoft pour Forza. Or, alors qu'on avait pu apercevoir des Porsches sur les premières images d'Horizon, on a appris que la marque serait à nouveau absente du jeu !


Il n'en faut pas plus pour que les rumeurs d'intérêts mercantiles prennent de l'ampleur sur la toile. Les voitures seraient déjà toutes prêtes et bien au chaud afin d'être à nouveau proposées dans un pack supplémentaire et payant. On peut légitimement se poser la question de savoir si Turn 10 et Microsoft n'ont pas vu ici une belle manière de vendre le jeu en kit pour le rentabiliser encore un peu. D'un autre côté, EA ne laisse certainement l'exploitation de la licence gratuite. Une histoire de gros sous sur laquelle chacun tirera ses conclusions. Nous n'en aurons sans doute jamais le fin mot.

Le nombre de voiture sera moins important que dans la sérié canonique. D'ailleurs, le jeu ne devrait tenir que sur un seul DVD. Playground a choisi de retirer les deux extrêmes du garage originel. Exit donc les bolides de courses sur circuits. On ne trouvera pas de 908 ou d'Audi d'endurance sur les routes du Colorado. D'un autre côté les catégories E et F ont également été retirées du garage potentiel. Cela doit tout de même laisser un catalogue d'environ 200 voitures. Amplement suffisant si la qualité a été recentrée sur des modèles plus cohérents.

Un vaste terrain de jeu

Si Horizon semble s'inspirer largement de Test Drive Unlimited, ses tracés ne seront pas calqués sur des routes réelles. Horizon prendra bien sûr exemple sur la réalité pour recréer son monde, mais les routes et paysages n'en seront que librement inspirés.

Difficile de savoir combien de kilomètres de bitume seront proposés, puisqu'il n'est justement pas obligatoire de rester sur la route pour évoluer. Le joueur peut couper à travers la campagne, emprunter des chemins de terre et en gros batifoler à tout va. D'après les images glanées ça et là, il semble que ce soit une région entière qui ait été reproduite (sur le modèle du Colorado) et que huit heures de conduite ne seraient pas suffisantes pour emprunter toutes les routes.

Ces espace seront animés par un trafic plus ou moins dense selon le moment de la journée. De plus en plus de monde lorsqu'on s'approchera du coeur du festival ainsi qu'aux moments importants. Dans le même esprit, il y aura bien moins de monde la nuit... Même s'il sera possible de prendre des raccourcis, le jeu gardera certaines limites. N'espérez pas par exemple grimper des montagnes ou traverser des ravins. Je serais d'ailleurs prêt à parier que les contours de la zone de course seront délimités par ce genre d'artifices. Le coup de l'île de TDU était parfait pour rester cohérent à ce sujet.

Les Modes de jeu

Pourvu d'une grande partie en solo où on peut imaginer trouve tous types de courses, on attend certainement beaucoup des modes en ligne. Forza 4 avait pu proposer l'organisation de divers championnats et épreuves (dont le championnat de France) et à terme son intérêt résidait principalement dans les courses à 16 joueurs.

Sur ce plan, Horizon cède du terrain. A l'instar des 60 FPS sacrifiés pour rester en open world, il ne sera plus possible que de jouer à huit en simultané. C'est déjà pas mal, mais c'est un pas en arrière. Il faut dire que la concurrence (TDU) ne fait pas mieux et qu'on arrive tout de même à se sentir entouré d'autres joueurs, mais cela reste une petite déception.

Le mode rivaux sera toujours présent. On peut imaginer que sur la majorité des épreuves qui seront proposées en solo, il sera aussi possible de comparer les temps avec les autres participants. A la manière de Forza, ce sera donc très certainement la course au chrono ou encore aux points qui sera à l'honneur. Si le mode multi simultané à huit nécessitera un compte gold, il est fort probable que les fonctions du mode rival se contentent d'un compte silver. Une bonne nouvelle pour ceux qui souhaitent rester plutôt en solo.

Le solo promet d'être assez diversifié d'après la carte des épreuves, il devrait y avoir pas mal de choses à visiter et à explorer. Les granges notamment seront certainement très convoitées. Elle contiendront des voitures singulières qu'il faudra restaurer pour les intégrer à votre écurie.

Mes attentes

J'ai toujours été très emballé par les jeux de caisses « open world ». Le fait que la licence Forza soit allée poser ses roues sur ce terrain est en soi une bonne nouvelle. La communication de Microsoft a beau s'en défendre et les options permettent de paramétrer les aides, mais les premiers retours semblent tout de même rendre compte d'une prise en mains plus arcade. Ce ne sera pas un gros problème si les sensations restent au rendez-vous et permettent de toujours garder le contrôle sur son véhicule. En clair, si on se plante, il faut qu'on puisse comprendre pourquoi.

J'ai aussi peur que Playground et Turn 10 aient surtout allié leurs forces pour rentabiliser les assets de la série Forza. Profiter des outils existants pour les rentabiliser en changeant surtout l'habit du moine en quelque sorte. Certains écrans, en plus de reprendre des (bonnes) idées montrent que même l'agencement des infos a été importé.

Cependant, j'ai bon espoir qu'Horizon me scotche à nouveau des heures pour profiter de magnifiques paysages à grande vitesse et me propose de défier de nombreux concurrents IA ou humains. Il est grand temps que je tâte à nouveau de la simulation auto. Je dois dire que mon Forza 4 est resté pas mal au garage ces derniers temps.

De toute manière, je vais être bientôt fixé. Demain matin je serais à la poste avec mon petit ticket pour récupérer un paquet...

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

mr_s.crow
Signaler
mr_s.crow
j'ai testé la demo et ij'aime beaucoup. il me tente bien ce forza alors que j'était totalement réfractaire FM4
MasterX
Signaler
MasterX
Je savais que des anciens de Bizarres bossaient sur ce Forza, mais je ne savais pas pour Black Rock Studio! (il a été fermé aussi celui la??)

En tout cas quand je vois comment la démo défonce mes rétines, je concède volontier la perte du 60fps :D
Anfalmyr
Signaler
Anfalmyr
Clairement le dernier titre 360 que j'attends ! Mais n'ayant pas le live, je me demande si je ne vais pas perdre l'intérêt principal du titre :(
Thierry Kryss
Signaler
Thierry Kryss
Et nous , pauvres utilisateurs lambda on va devoir se contenter de la démo .... pffffffff c'est pô juuuuuuste ;)

Édito

La parallaxe est l'’incidence du changement de position de l'’observateur sur l’'observation d'’un objet. En d'autres termes, la parallaxe est l'impact (ou l'effet) de changement de position de l'observateur sur un objet observé. 

 

Quoi de plus approprié pour vous parler de jeux vidéo que de titrer ce Blog Parallaxe ?

 

Pour ceux qui commencent à être des vieux clous du jeu vidéo (je ne suis pas aussi décrépi qu'AHL tout de même), la parallaxe c'était aussi le fait d'afficher plusieurs scrollings à des vitesses différentes dans le décor de fond d'un jeu. Cela donnait une impression de mouvement, de vitesse et surtout de profondeur. On s'extasiait devant le nombre de scrollings parallaxes qu'il pouvait y avoir (vive Thunderforce et autres shootings mythiques).

 

En ce moment


Silence Episode 1
Silence Episode 2
Silence Episode 3

Le Test de la GEM Box



 

  

Mes vidéos sur Dailymotion

 

Mes vidéos sur Youtube

 Sur Twitter

Archives

Favoris