L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

Par Cronos Blog créé le 12/12/09 Mis à jour le 22/09/13 à 19h33

"Vers l'infini et l'au-delà!"

Ajouter aux favoris

Édito

Un peu de tout, souvent de rien, quelques billets selon l'humeur. Jeux vidéos, cinéma, comics, animation (surtout), et chaque dimanche, une petite sélection de travaux pointés ici et là. Accompagné de critiques de films ou de billets sur les mouvances vidéoludiques du moment. Sans mauvaise langue, foie de canard.

 Gamertag: Cronosff04
IDSteam: Cronosff04
PSN: Cronosff04 

Disney, le Grand Dossier

- Mulan
- Le Bossu de Notre Dame
- Kuzco
-
Bernard et Bianca au pays des Kangourous
- Pinocchio
- Merlin l'Enchanteur
Le Livre de la Jungle

 

Archives

Favoris

Signaler
Cinoche

La saga des Mission Impossible est clairement à part. Chaque épisode sort à de longues intervalles, avec plus ou moins de difficultés de production, et apportant clairement la patte du réalisateur, même si Tom Cruise joue souvent des coudes avec eux. Le premier signé Brian de Palma est excellent dans son genre, véritable mélange entre films d'espionnages et action à gros suspense comme seul le réalisateur sait le faire (la scène dans la salle suspendue par la corde est désormais culte, grâce à une mise en scène et un suspense à toute épreuve). Le deuxième signé John Woo, sûrement le moins bon, part complètement dans l'absurde à coups de scènes d'action grand guignolesque, de colombes et autres cascades improbables, mais qui a le mérite de poser une autre facette de la série. Le troisième signé JJ Abrams part plus du côté tension de la mise en scène à coups de flashbacks et de réalisation nerveuse et dynamique, mais aussi grâce à un méchant particulièrement salaud. C'est aussi le plus classique au final.

Ce dernier épisode est signé Brad Bird, l'immense réalisateur des Indestructibles qui tente le coup sur de la réal live. L'histoire est simple: le Kremlin se fait péter une bombe sur la tronche, et l'équipe de MI est désavoué (comme dans la majorité des épisodes) et doit se planquer et tenter d'arrêter une frappe nucléaire. J'avais hâte de voir ce qu'un gars ayant autant d'inventivité dans les scènes d'action pouvait apporter. Et c'est ce qui m'a le plus frappé dans le film: on a devant soi un vrai film familial mélangé à la sauce Mission Impossible. C'est l'épisode comportant le plus de gadgets mais des gadgets dignes de science-fiction. Ils sont ici utilisés à grands renforts d'humour et ça permet de faire fonctionner les scènes de façon inattendues, à apporter du suspense à grands renforts de petites touches et de gags assez présent, sans jamais être lourdingue. La scène du couloir dans le Kremlin est à ce titre purement génial, usant d'un gadget vraiment original.

Mais Brad Bird n'oublie pas de verser dans le spectaculaire. La scène de la tour de Dubaï, dont on entend beaucoup parler, ne démérite pas et est assez vertigineuse, même sans l'IMAX. La mise en scène est époustouflante et on reste accroché à son siège sur certains plans. La séquence dans la tempête de sable est tout aussi bien trouvé, de même que les scènes d'opérations et de déguisement, typiques de la série et qui marche ici du tonnerre. Bref, Brad Bird apporte ici l'inventivité de la mise en scène et des situations, pour vraiment proposer du neuf dans l'action, même si on le sent encore un peu timide par moment. Seul point un peu négatif: le méchant est assez banal, limite transparent. On ne connaît toujours pas ses motivations à la fin du film, et n'aura jamais l'occasion de prouver sa véritable méchanceté. C'est bien dommage, et même si on oublie le scénar dans ce genre de film, on aime bien avoir des méchants un poil plus charismatique que celui-là qui n'en a aucun. Par contre, j'ai beaucoup aimé le lien sur le troisième épisode, notamment sur la fin.

Verdict: un très bon cru Mission Impossible, excellent même, qui apporte sa pierre à l'édifice avec brio. Il manque juste un méchant pour que le tableau soit parfait.

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Commentaires

BlackLabel
Signaler
BlackLabel
Mission Impossible 3 c'est en fait l'épisode 1 d'Alias rallongé d'une heure, avec les mêmes pieds de nez scénaristique.

Le 1 B)
Kolia07
Signaler
Kolia07
Cronos> Disons que quand je vois un film d'action, je m'attends à ce que la scéne finale d'action soit la plus ouf, ou la plus impressionnante...C'est pas une norme, c'est juste une attente qui fait qu'on attends de finir en apothéose, comme la bataille finale dans Les deux tours par exemple.

Evidement aprés la scéne à Dubai, difficile de faire plus impressionnant. Le plan ou Tom Cruise descend en rappel et en courant la tour à la verticale est complétement dingue.

Seb> Si ta aimé le 3, y a des grandes chances que t'apprécie celui la, il est dans la continuité
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
J'adore Brian DePalma (il m'a filmé ScarJo dans les années 50, ce mec est un DIeu) mais le premier, au secours comment on capte rien au scénario. Le second est nanardesque mais franchement l'action est tellement en roue libre et les facemakers sortent tellement de nul part que ça en devient fun. Et le troisième je l'ai vu juste hier parce que justement je voulais allé voir le 4 et j'ai adoré cet épisode avec de l'action et des cascades biens oufs (le balancier est dément). Bref tu me donnes envie excellent critique! J'irais voir ça dans la semaine!!!
Cronos
Signaler
Cronos
Le 2, quand j'étais gamin c'était kiffant et bien marrant. Un peu moins maintenant, même si je le revois avec nostalgie.
Kolia> Vu, à peu près pareil. La fin je savais pas que c'était censé être un truc de ouf. J'ai juste aimé le lien avec le 3, sans être renversant non plus. Au moins ça assure une continuité.
En plus de ça, y a plein de clins d'oeil à la série. Tu vois le garde du corps cheveux longs blond sur le bateau du marchand d'armes qui demande au héros de mettre un sac sur la tête? C'est le même garde du corps que la marchande d'armes dans le premier^^
Kolia07
Signaler
Kolia07
Globalement d'accord avec toi, même si à l'époque, j'avais bien aimé le film de Woo (avec la musique de Limb Bizkit) C'est vrai que le méchant manque carrement de charisme.
Je t'invite à lire ma critique posté quelques heures plus tot si ta le temps
upselo
Signaler
upselo
Le 2, c'est mon plaisir coupable. J'avais eu le DVD quand j'étais au collège, je le connais presque par coeur : la danse des cabriolets, le combat de motos, c'est du WTF permanent, mais ça me fait toujours délirer.
Pour le 3, j'ai surtout bien aimé le choix de ne rien dire sur la patte de lapin. Tout le film tourne autour d'un truc dont on ne sait rien, mais ce sont les enjeux qui sont importants, pas ce détail là.
Anfalmyr
Signaler
Anfalmyr
L'intro du troisième opus m'avait fait bander dans la salle.. J.J Abrams, je t'aime.